• Malentendu 

    PDV Sulfus

    "Qu'est ce qu'il y a ?" c'est la seule chose que j'arrive à articulé devant le visage colérique de Raf après qu'elle m'est repoussé pour l'embrassé. Je... Je ne comprend pas ce qui se passe.. Tout allez bien entre nous alors pourquoi autant d'hostilité envers moi soudainement ? Elle fronce les sourcils et me lance sèchement "Il faut qu'on parle" elle a l'air vraiment furieuse. Je n'ai rien à me reprochais, alors d'accord parlons. J'acquiesce en l'interrogeant du regard et elle semble encore plus énervée devant ma réaction. 

    Sulfus: Tu... Tu veux qu'on s'assoit ? Ça a l'aire grave... 

    Raf: Oh oui c'est grave. Et non je ne veux pas m'assoir ! 

    Je l'a dévisage vraiment surpris, mais qu'est ce que j'ai fait ? 

    Sulfus: Heu...Ok. Et tu voulait parler de quoi alors ? 

    Raf: Tu te moque de moi ? 

    Sulfus: Mais non... Je... Raf qu'est ce qu'il se passe ? Je comprend pas...qu'est ce que j'ai fait ? 

    Raf: Qu'est ce que tu as fait ? Oh je vais te le dire ! Pendant que je passe mes journées ici toute seule toi tu pars fricoté avec une belle demoiselle en me prenant pour une véritable conne en me faisant croire que t'es avec tes potes ! 

    Sulfus: Qu...quoi ?! 

    Raf: Comment elle s'appelle ? 

    Sulfus: Mais de qui tu parle ? 

    Raf: Mais tu me prend vraiment pour une idiote ! Je dois me rappelais de ta matinée à ta place et de ce putain de café ?! 

    J'écarquille les yeux. Oh non, merde. 

    Sulfus: Qui.. Comment tu sais ça ? 

    Raf: Ça n'a aucune importance de comment, je suis au courant. Ce qui est important c'est que tu me trompe en à peine 3ans de mariage ! Non mais tu te rend compte de ce que tu me fait Sulfus ?! Je pensais que tu m'aimer assez pour ne pas allez voir ailleurs et en plus tu me ment et tu te moque de moi et... Et... Et de tes enfants ! Comment tu peut faire ça ?! 

    Raf me tue du regard et cris. Elle est furieuse contre moi mais ce n'est pas du tout ce qu'elle croit ! Non, non, non ! Pas ça ! Ça va tout gâché. Comment je peut faire pour la calmée sans lui dire la vérité pour l'instant ?  Bordel qui est l'enfoiré qui lui a raconté ça ?! 

    Sulfus: Raf... Je sais que c'est peut être difficile à croire mais tu doit me faire confiance ce n'est pas du tout ce que tu crois...

    "Alors c'est quoi ?!" rugis-t'elle. Aie... Elle est vraiment furax. Je décide de lui mentir pas parce que je suis coupable mais pour protéger ce que je suis en train de faire elle ne doit pas savoir maintenant...

    Sulfus: C'est.... C'est pour le travail. C'est une responsable qui voulait me parlait. 

    Son regard s'obscurcit et elle fait un pas en avant vers moi et sa voix se fait très menaçante.

    Raf: Pour le travail ? Une responsable ? Et bien vous aviez l'air très heureux pour deux personnes "qui travailles" dans un métier plutôt dangereux et loin d'être joyeux ! 

    Je fait un pas vers elle aussi et je l'a supplie du regard. 

    Sulfus: Raf c'est la vérité. Il faut que tu me crois, pourquoi j'irais te trompé ? C'est complètement ridicule comme idée ! 

    Je voulais en aucun cas la brusquée mais ma dernière phrase semble l'avoir offensée car elle recule d'un pat avec un regard de meurtrière. 

    Raf: Ridicule comme idée ? Ridicule comme idée ?! Et ça c'est ridicule ?! 

    Elle me balance pratiquement son téléphone à la gueule pour me faire voir la photo qui a tout gâchée. Putain, les gens n'ont rien d'autre à faire de leurs vies ? C'est vrai que vu comme ça, cette photo parait suspecte mais ce n'est pas ça ! Je l'a regarde en paniquant légèrement parce que je ne sais pas comment faire pour gardé le secret tout en la convainquant de mon innocence... Elle me fait sursauté en criant "Alors c'est ridicule?!" et malgré mes efforts pour rester calme, je ne supporte pas être accusé à tord pour un truc aussi con. Alors je fini par m'énerver aussi. 

    Sulfus: Oui complètement ridicule de croire en ces conneries ! Tu préfère croire les avis de gens anonymes qui ne savent pas quoi faire de leurs vies que de me croire moi ! 

    Raf: Et tu veux que je crois quoi exactement Sulfus ?! Que tu est partit gentillement prendre un café avec une responsable pour discuté mission, rien de plus ! Ça, ça se fait au travail !! Quant est ce que tu va arrêter de me mentir ! Ça fait des mois que ça dure, que tu me trompe avec elle! 

    Quoi ? C'est la première fois que je vois cette femme ! Toute les autres fois j'étais réellement avec les gars ou en train de bossé. Raf semble perdre ses moyens, elle passe sa main dans ses cheveux et fuis mon regard. Je me calme et je m'approche d'elle inquiet. D'où elle sort ça ? 

    Sulfus: De quoi tu parle Raf..? 

    J'essaye de lui prendre doucement le bras mais elle me repousse violemment folle de rage, les yeux légèrement embués. 

    Raf: Arrête de me prendre pour une idiote depuis des mois tu as la tête ailleurs, tu me regarde plus, tu me touche plus. Tu ne pense qu'à elle. Parce que je suis devenue grosse et laide, mais ce que tu fait c'est carrément me détruire, tu crois que j'ai besoin de ça ?! Surtout en ce moment ?! 

    Sulfus: Mais Raf arrête ! Tu raconte carrément n'importe quoi là ! Cette femme c'est rien pour moi ! 

    Raf: Et tu continue de mentir !! 

    Cette fois-ci elle hurle et me regarde, les yeux au bord des larmes. Malgré que ça me fait mal de la voir comme ça, ça m'énerve encore plus de voir qu'elle s'obstine à ne pas me croire. 

    Sulfus: Je mens pas putain ! Qu'est ce qu'il te faut pour que tu me crois ?! 

    Raf: Rien ! Comment je peut te croire en voyant cette photo, ton comportement depuis plus d'un mois et ta façon pitoyable de te trouver des excuses ?! 

    Sulfus: Je me cherche pas d'excuses ! C'est toi qui devient pitoyable à absolument vouloir m'accusé de te trompé !! 

    Je regrette aussitôt ma phrase car pendant une seconde le visage de Raf se brise, je l'ai clairement blessée en la traitant de pitoyable surtout qu'elle est visiblement mal dans sa peau en ce moment. Elle encaisse le coup et me dévisage avec haine. 

    Raf: Parce que c'est ce que tu fait. Et ça c'est pitoyable. C'est pitoyable de trompé sa femme. C'est pitoyable de trompé la mère de ses futurs enfants. C'est pitoyable de mentir. C'est pitoyable de faire ce que tu fait. 

    Ouais, ça c'est pas cool à entendre surtout quant on a rien fait de tout ça. Je croise les bras et la regarde sans rien dire. Puis je décroise les bras. 

    Sulfus: OK. Je suis pitoyable. Et t'a autre chose à me dire ? 

    Raf: Mais tu es sérieux en me disant ça ?! Tu couche avec une autre femme que moi et tu a le culot de me parler comme ça !! 

    Sulfus: Tu est complètement folle ! Je ne couche pas avec cette femme ! 

    Raf: Ah oui pardon, tu as plutôt dû la baiser de toute les façons possibles depuis toute ces semaines ! 

    Je lève brutalement mes mains en l'air de façon théâtral en m'avançant vers elle: Mais putain je ne couche pas avec cette femme ! Je ne te trompe pas ! Tu va trop loin Raf ! 
    Dans ma colère j'ai explosé la rangée de verres parterre qui était sur le plan de travail. Raf sursaute mais ne se calme pas pour autant. Elle me regarde dégoûtée les larmes aux yeux. 

    Raf: Tu détruit tout ce que tu touche et tu es en train de détruire ce qu'on a construis. Tu détruit notre couple. Tu détruit mon bonheur !! 

    Sulfus: C'est toi que le détruit ! JE N'AI RIEN FAIS !! 

    Raf: Tait toi ! Tait toi !! TAIT TOI !! 

    On hurle tout les deux maintenant. Raf refuse de me croire et ma patience à atteint ses limites. Elle va beaucoup trop loin et je sens que je vais pété un câble. 

    Sulfus: D'accord ! Tu sais quoi ? Je me casse ! 

    Raf: Oui, tu va rejoindre ta pouffe ! 

    Je lui lance un regard d'assassin. 

    Sulfus: Non, mais à croire que c'est ce que tu veux que j'aille en baiser une autre que toi ! 

    Raf me décolle une énorme claque qui me fait tourné la tête sur le coté. Je reste quelques secondes comme ça essayant de me contenir et je l'entend lâché un sanglot, je l'a regarde et ses larmes coules. 

    Raf: Dégage ! 

    Je me tourne vers la porte sans rien dire et j'éclate un des placards de la cuisine de mon poing avant de sortir.

    ***

    Je sort de la maison en claquant la porte derrière moi, furieux. Qu'est ce qu'elle peut m'énervé quant elle s'y met ! Je suis carrément hors de moi, qu'elle ose m'accusée de chose que je n'ai pas faite ! Enfin merde...! Je n'aurais pas risqué ma vie autant de fois pour elle, pour nous, pour l'a trompée au bout de presque 3 ans de mariage ! Tout ce qu'on a vécus et traversés ensembles sans oublier ce putain de sentier où on a bien faillis y laissé notre peau, ne lui on pas assez prouvé à quel point je l'aime et que je serait toujours fidèle à elle ? J'ai besoin de me calmé mais je sais pas comment, elle m'a vraiment mis en transe. Je sort les clefs de ma bécane et je me dirige rapidement vers la moto. Je monte dessus s'en prendre la peine de mettre mon casque qui se trouve sous le siège de la moto. Je suis tellement en rogne que je démarre directe et me casse loin d'ici. 

    Pendant mon trajet sans but précis, j'ai passé en revue les choses que je pourrais faire pour me calmé ou resté loin de chez moi un moment: Allez me calmé chez mes parents en parlant avec ma famille mais vu leur amour pour Raf, ils seraient bien capable de me mettre en tord et de me faire culpabilisé de l'avoir laissé seule après notre dispute. Je pourrais seulement roulé un moment puis rentrer mais je serais trop vite de retour, je n'ai aucune envie de voir Raf pour le moment. J'avais pensais allez boire un verre au bar avec Jordy ou Christofer mais je sais comment ça finirait et que c'est une très mauvaise idée. Et même si je suis énervais après elle, je ne tiens pas trop à aggravé la situation à cause de l'alcool. Au bout de quelques longues minutes de réflection j'ai finalement eu l'idée d'aller tout simplement au taf, il est seulement 16h et comme ça, je pourrais me clamé les nerfs en pensant à autre chose tout en faisant quelque chose d'utile. 

    Quant j'arrive, je me gare et descend de ma moto. J'entre dans le bâtiment et demande à Angie si il y a un humain sur terre qui pourrait avoir besoin de mes putains de conseils. Je ne cache pas mon agacement et elle me demande ce qui ne va pas, ce qui m'irrite encore plus. 

    Sulfus: On peux se concentré sur ce que je t'ai demander ? 

    Angie: Ok, d'accord ! (Soupire) Tu es drôlement de mauvaise humeur aujourd'hui. 

    Je prend sur moi pour ne pas lui balancé une phrase cassante mais je m'abstiens, Angie n'a rien fait pour que je me défoule sur elle. Elle consulte mon dossier et écarquille les yeux. 

    Sulfus: Quoi ? 

    Angie: Il y a écrit qu'on t'a appeler plusieurs fois aujourd'hui pour une mission très importante, mais tu n'a pas répondu présent. 

    Sulfus: Sérieux, de quoi il s'agit ? 

    Angie: Je ne sais pas. Pourquoi n'a tu pas répondu aux appels ? 

    Sulfus: Mon téléphone est éteint depuis presque 2h... 

    Je l'avais éteint pour m'épargnais les appels de Raf à répétition mais maintenant je le rallume pour voir les appels manqués de mon travail. 

    Angie: Oh.. je vois. Et bien visiblement la mission n'a toujours pas était prise. Elle est classé S... et elle est également classé secrète... C'est pour ça que je n'ai pas d'information dessus. 

    Sulfus: Ok. Bon ça m'intéresserais de savoir de quoi il s'agit. Comme j'ai loupé les appels je me rend où pour en parler et peut être la faire ? 

    Angie: Au 7e étage, à la salle dès documents secrets, comme elle est secrète. 

    Sulfus: Merci. Désolé, je suis un peu sur les nerfs. 

    Elle sourit légèrement et je m'en vais avant qu'elle ne parle. Dans l'ascenseur, je regarde l'écran de mon téléphone et constate les appels manqués du boulot mais aucun de Raf. Bizarrement le fait qu'elle n'ait pas essayée de me rappelé me pince légèrement le cœur... je m'attendais à 2/3 appels manqués et plusieurs textos menaçant mais rien. Les portes de l'ascenseur s'ouvre et je me dirige à la salle des documents secrets. Une fois à l'intérieur, je regarde les gens présents faire les mêmes choses que d'habitude. Éric passe par là, il est au téléphone avec un dossier en main et semble très perturbé. Il parle rapidement et me donne l'impression de chercher une solution ou d'organisé un plan... Je ne sais pas trop mais en tout cas, il n'est pas dans son état naturel. Quant il me voit ses yeux s'ouvre en grand comme si il voyait la lumière pour la première fois. Il raccroche et s'approche de moi. 

    Éric: Sulfus ! Tu ne pouvait pas mieux tomber ! 

    Sulfus: Qu'est ce qu'il se passe ? Je n'ai pas pu répondre aux appels. 

    Éric: C'est à propos de Vanessa. 

    Mon cœur s'arrête une seconde avant de lui demander ce qui se passe encore. 

    Éric: Nous l'avons localisé. Elle se trouve sur terre dans une forêt en Amérique du Nord. On va donc envoyer une équipe pour tenté de l'a capturée avant de perdre sa trace. Et je voulais savoir si cela t'intéressé de te chargé de ça ? Je cherche plusieurs personne en mesure de le faire. 

    Sulfus: Alors là, je m'en occupe ça fait trop longtemps qu'elle se promène en liberté. 

    Éric: Très bien, je savais que tu serait partant. Mais il faut partir maintenant avant que ça soit trop tard et qu'elle ne nous file encore entre les doigts. Tu es toujours disponible ? 

    Je suis sur le point de lui dire que je ne peux pas partir comme ça... Je viens de me disputer avec Raf, et donc on a pas parler de la mission ensemble et il faut partir maintenant c'est trop juste... Mais d'un côté tant pis, il faut vraiment arrêter Vanessa et toute façon comme je suis fâché avec Raf, j'ai pas envie de rentrer maintenant. En plus elle n'a pas l'air de se tracassée d'où je suis. 

    Sulfus: Aucun problème. 

    Éric: Très bien on prépare l'équipe et vous partez sur terre. 

    Sulfus: Est-ce que je peux imposé deux de mes meilleures alliés dans cette missions ? 

    Éric: Bien sûre, de qui s'agit-il ? 

    PDV Raf 

    Je suis assise sur le canapé. Toujours en train d'attendre que Sulfus rentre. Je voulais l'appeler mais je savais très bien qu'il n'aurait pas répondu alors j'ai préféré ne pas le faire. Je me sens toujours mal après une dispute avec lui. Et ça fait 4h qu'il est partit, je commence à vraiment me demander ce qu'il fabrique... Je tripote nerveusement mon bandage à la main... je me suis coupée en ramassant les morceaux de verres brisés que Sulfus a aimablement éclaté parterre. Je suis sûre qu'il est partit boire avec ses copains. Ou allez voir ailleurs. Je n'aurais peut être pas dû l'accusé comme ça mais en ce moment... il ne me regarde presque plus, il ne me touche plus, on a presque pas couché depuis 3 semaines.

    Je suis grosse, fatiguée, de mauvaise humeur, repoussante à cause de mes problèmes de grossesse, je n'en peux plus. J'ai l'impression que Sulfus ne me regarde plus comme avant. Plus avec cette attirance, ce feu, cette passion, cette amour... j'ai l'impression qu'il me vois seulement comme sa femme enceinte devenu laide et chiante et qu'il fait tout pour s'éloigné de moi. Il n'est pratiquement jamais là. C'est pour ça... que cette idée, cette peur qu'il aille voir une autre fille pendant que je suis à la maison m'est venue. D'un côté, je me dit que Sulfus ne ferait jamais ça. Pas après tout ce qu'on a vécu ensembles. Mais vu mon ventre de 8 mois et que j'ai vraiment grossi... peut être que son côté démoniaque l'a poussé à allez voir une fille sexy au contraire de moi... comme la fille sur la photo avec lui... c'est peut être ridicule mais j'ai tellement peur qu'il me trompe... 

    Je me repasse notre dispute en tête pendant quelques minutes puis j'entend la sonnerie de mon téléphone. Mon cœur fait un bond et je m'empresse de prendre mon téléphone convaincue que c'est Sulfus mais quant je regarde l'écran le nom de Kabalé s'affiche. Pourquoi m'appel-t'elle ? Sulfus. Il est chez eux et il doit être ivre avec Jordy ! Je décroche et la voix de Kabalé surgit d'une façon plutôt normal. Pas comme-ci elle avait deux hommes complètement saouls dans son salon. 

    Kabalé: Je te dérange pas ?

    Raf: Non pas du tout Kabalé, qu'est ce qu'il se passe ? 

    Kabalé: Et bien Jordy à était appeler pour une mission urgente et donc comme on avait rien de prévu, il y a était. Sulfus et Christofer seront avec lui pour la mission. Donc avec Cabria on voulais se faire une soirée film tranquille et comme Sulfus sera pas là tu pourrais venir pour ne pas être seule. Soit chez toi ou chez moi comme tu veux, ça te dit ? 

    Raf: Sulfus est partit en mission ? 

    C'est la seule chose que j'ai réussi à dire. Sulfus partit en mission sans m'en parlait ? Sans même me prévenir ? J'ai carrément une boule qui se forme dans ma gorge. Une mission urgente en plus ? Comment... Comment il peut faire ça ! Il n'en a vraiment rien à foutre de ma gueule pour faire ça... 

    Kabalé: Oui, il ne t'a rien dit ? 

    Raf: Non. On s'est disputé tout à l'heure... 

    Kabalé: Ah... 

    Raf: Je peux te laissé ? Il faut que je l'appel.

    Kabalé: Bien sûre. Redis moi si tu veux venir. 

    Raf: Oui, je te rappel après. 

    Je raccroche le regard vide. Sulfus est partit en mission. Je... je n'en reviens pas qu'il ne m'est même pas appelé. Cette sensation de vide m'empresse de plus en plus. Avant on se disait tout même les choses les plus inutiles et là, il part en mission sans me demander mon avis, sans me prévenir ! Je suis quoi là exactement pour lui ? Je me sens presque abandonnée, c'est carrément de la distance qu'il prend maintenant avec moi... Je me surprend à versé une larme le regard toujours aussi vide. Ma soirée promet d'être horrible. 

    PDV Sulfus

    On roule, chacun sur notre moto. Nous sommes 6. Jordy, Christofer et 3 anges sont avec nous. Nous sommes sur terre et on roule en direction de la forêt qu'on nous a indiqué. J'espère vraiment attrapé cette Vanessa lui faire payer ce qu'elle nous a fait à Raf et moi et la jeté en prison. Ça en fera une en moins qui rôde dans la nature. 
    On fini par s'arrêter pour faire une pause. 

    Jordy: Putain, cette route me fatigue déjà ! Bon j'arrive, j'ai besoin de me soulagé. 

    Les gars sont en train de parlaient du plan pendant que Jordy s'éloigne dans les buissons. Je retire mon casque et sort mon téléphone de ma poche. Il est 19h et je vois que Raf m'a appelée 2 fois. Je m'apprête à la rappelé mais elle est déjà en train de le faire. Je regarde l'écran et décroche à la 3e sonnerie. 

    Sulfus: Allô. 

    Raf: Sulfus, c'est vrai que tu es partit en mission ?

    Sulfus: Oui, c'était urgent. Ils ont localisé Vanessa. Donc on va l'attrapé avant qu'on perde sa trace. 

    Raf: Tu... aurait au moins put me le dire... 

    Sa voix est mal assurée mais froide à la fois. Je ne sais pas si c'est parce que je suis partit sans la prévenir ou pour Vanessa. C'est peut être les deux mais je me sens un peu mal de ne pas l'avoir appeler maintenant. Mais je lui répond par un simple "Ouais.." et je l'entend presque retenir son souffle. 

    Raf: Tu rentre quant..?

    Sulfus: Si tout se passe bien dans la nuit. Sinon demain dans la journée. Soit on l'attrape soit elle s'échappe, on est presque arrivé. 

    Raf: Ok...

    Silence. Puis je l'entend respirée de cette façon que je connais si bien quant elle est stressée. 

    Raf: Soit prudent. 

    Sulfus: Ouais. Je doit y allez les garçons veulent se remettre en route. 

    Elle répète une nouvelle fois "Ok" avant de raccroché. Je n'en suis pas sûre mais j'ai cru l'entendre lâché un sanglot qu'elle retenait depuis tout à l'heure au moment où elle a raccrochée. Je me sens vraiment mal. J'aurais quant même dû l'appeler avant de m'engagé dans la mission. Au moins la prévenir au moment que je partait. Mais j'étais tellement énervé à cause de notre dispute que je m'en foutait que ça lui fasse mal, mais maintenant je voudrais déjà être rentré pour qu'on s'explique sur notre dispute et se réconcilier...

    Christofer: On est plus qu'à 9 kilomètres. On l'a toujours dans le radar James ? 

    James: Oui elle est en mouvement mais toujours dans la zone détectée. 

    Pendant qu'ils reparlent du plan, je reste fixé sur l'écran de mon téléphone éteint. J'ai horreur de me disputais avec Raf... mais encore plus quant il y a cette espèce de froid glacial qui nous sépare. Elle m'a cherchée avec ses conneries d'accusations mais je me suis vraiment énervé après elle pour partir sans l'a prévenir... Ce que j'ai fait est mal. Malgré que je suis un démon et que c'est dans ma nature de faire le mal, depuis que je suis avec Raf je culpabilise pour certain truc maintenant. On va dire qu'elle m'a déteint dessus et je crois que j'ai déteins sur elle. Enfin... tout ça pour dire que je me suis mal conduit et que je fait souffrir la personne la plus importante de toute ma vie en ce moment... Jordy me sort de mes pensés quant il revient des buissons. 

    Jordy: C'est bon, on peux y aller ! 

    Je range mon téléphone dans ma poche, met mon casque comme tout les autres et on se remet en route. Une fois la distance parcourue Antoine l'un des anges qui est avec nous pour nous guidé, nous fait sortir de la route pour rentrer dans la fameuse forêt. On roule en file indienne à cause de tout les arbres qui nous empêchent de roulé tranquillement. D'un coup le sol se met à vibré secouant les arbres autour de nous. On s'arrête de roulé jusqu'à ce que les tremblements s'arrêtent. 

    Jordy: P*tain c'était quoi ça ? 

    James: On aurait dit comme les vibrations d'une explosion.. Tu trouve pas Lenny ? 

    Lenny: Tout à fait. Et vu la fumée que je vois au dessus des arbres au loin, c'est sur notre route. 

    Christofer: Alors on y va. 

    On se remet en route en direction de la fumée qu'on distingue au dessus des grands arbres. Rien ne dit que c'est ça mais je suis persuadais que c'est Vanessa. Mais la question se pose à moi maintenant.. Pour quel raison avoir déclenché une tel explosion au risque de se faire repérée ? Je n'ai plus le temps de me posé la question nous arrivons dans une sorte de clairière où tout viens d'être ravagé. Les arbres ont étaient déracinés du sol par la puissance de l'explosion, l'herbe est carbonisé et on arrête nos motos avant de tomber dans le trou béant au milieu de la clairière. On regarde à l'intérieur de l'énorme fossé qui viens d'être créé sans descendre de nos bécanes et contrairement à toute mes attentes ce n'est pas Vanessa mais Skar que j'y vois au fond. Un genoux posé au sol et le poing presque enfoncé dans la terre Skar reste immobile quelques instants. Je sens ma haine envers lui remonté à la surface. Ce salopard qui m'avait arraché Raf pendant des mois en la transformant en monstre... Cette ordure qui l'a mal traitée elle et tout le monde. Cet enfoiré qui a essayer de me tuer. C'est vraiment mon pire ennemi. Il se redresse ce qui déclenche chez les gars un geste qui signifie qu'ils sont prêts à bondir. Je descend de ma moto imité par les autres.

    Antoine: Qu'est ce que Skar fiche ici ?! C'était Vanessa que j'avais détecté pas lui !

    Christofer: Moi, je me demande surtout pourquoi il a utilisé une si grosse attaque alors que... il n'y personne d'autre à par lui ici ? 

    Sulfus: On dirais qu'il voulait tuer quelqu'un...

    ???: Et il a bien faillit me tuer. 

    Je me retourne d'un bond en entendant cette voix complètement étrangère dans mon dos. Les autres tourne la tête également pour savoir qui a parler. Je découvre une femme debout devant moi vêtue de vêtements assez excentrique et... gothique. Elle a de long cheveux blond platine légèrement ondulé et ses yeux vert feu me regarde fixement. Mais d'où sort cette femme qui n'est ni un ange ni un démon?! 

    James: Vous êtes qui vous ? 

    Lenny: Skar a essayait de vous tuer ? Pourquoi ? 

    Elle décroche son regard fort maquillé du mien pour regarder les autres. Physiquement cette femme ne me dit rien, mais j'ai l'impression de la connaître. Elle se met à ricané avec sa petite voix fluette comme une gamine mettant sa main devant la bouche révélant des ongles noir pointus comme des griffes. Elle s'approche de quelques pas. 

    ???: On va dire qu'on ne s'entend plus très bien. Skar s'énerve vite vous le savez bien, n'est ce pas Sulfus ? 

    Sulfus: Quoi ?! Sérieux vous êtes qui ?!

    Putain c'est quoi ce bordel encore ?! Cette meuf me connais et Skar veut la butée ! Qui ça peut être ?! Elle sourit en me regardant un sourcil levé.

    Antoine: Sulfus éloigne toi d'elle ! 

    Sulfus: Pourquoi ?! 

    Je tourne la tête vers lui, la sienne est plongée sur son détecteur l'air horrifié. Il souffle "C'est Vanessa..!" d'une voix grave. Je me tourne de nouveau vers l'inconnue qui n'a pas bougée en reculant de quelques pas. Je fronce les sourcils. 

    Sulfus: Alors c'est toi ?! Tu as tuée une personne innocente pour changer de corps ?! 

    Elle ris encore cette agaçante habitude qu'elle as. 

    Vanessa: Non, Sulfus. Ce corps est toujours celui de Skarcia. Seulement, j'ai réussi grâce à un sors puissant à redevenir comme avant. Le corps devant toi est ma véritable apparence. 

    J'écarquille les yeux. Voici donc le véritable visage de Vanessa ? Est ce que son sors a un rapport avec tout les vole qu'elle a commit ?

    Sulfus: C'était donc pour ça tout ces objets volés dans les musées ? 

    Vanessa: Bingo. Et c'est d'ailleurs pour ça que...

    Skar: VANESSA !!! 

    On tourne tous la tête vers le trou que Skar a créé. Il est toujours au fond mais nous a repéré nous ainsi que Vanessa. Cette dernière pose ses mains sur ses hanches en s'avançant vers le bord du fossé, l'aire amusée. 

    Vanessa: C'est pour ça que Skar veut un peu me tuer comme j'ai dû lui volé un de ses pouvoir fétiche pour arrivée à mes fins. Il veut récupérait ce pouvoir mais s'il le fait, je perdrais mon apparence alors nous sommes ennemi à présent ! 

    Je reste muet face à cette révélation. 

    James: Que vous soyez ennemis l'un envers l'autre ça ne change rien à vos crimes et à notre mission ! Vanessa tu es en état d'arrestation ! Saisissez là ! 

    Jordy se lance le premier comme toujours en activant son pouvoir chaîne de braise pour attrapé Vanessa, sauf que cette dernière barre l'attaque par un bouclier magique. Puis par la puissance de l'impact Jordy est rejeté vers l'arrière, je me lance pour le rattraper avant que sa tête touche le sol et je m'élance à mon tour vers elle avec Christofer qui me suis. On fait une attaque combiné entre son jet de cristal et mon pouvoir de l'acier mais elle nous renvois nos attaques. On se jète au sol pour esquivé les piques de métal et de cristal. Lenny et James se lance à leur tour mais en un éclair Skar apparaît et les frappes en même temps avant de s'attaqué à Vanessa. Elle esquive un coup de poing qui aurait causé un drôle de K.O si elle ce l'aurait prise. Elle lui balance un coup de botte à talon aiguille dans le ventre le déstabilisant un instant. Mes deux ennemis jurés qui se battent l'un contre l'autre, je n'aurais jamais cru voir ça un jour... Mais ils restent mes ennemis et c'est l'opportunité d'enfin les arrêter ! 

    Je me relève bien décidé à en finir avec eux. Je courre et j'active mon pouvoir du feu en me jetant sur Skar. Bien trop occuper à se battre contre Vanessa, il ne me vois pas arrivé et je lui balance un coup de poing enflammé magistral. Il part en arrière poussant un cri de surprise et de douleur à la fois et je dois dire que ça fait un bien fou de pouvoir enfin lui mettre ce qu'il mérite ! Christofer et Jordy on directement réagis à mon assaut en se jetant sur Skar pendant qu'il est encore à terre. Je me tourne pour faire face à Vanessa. Elle me regarde moi puis Skar derrière qui se bat avec les gars. James arrive à coter de moi pour me prêter main forte. 

    Vanessa: Vous êtes pitoyables avec votre petite équipe de mâle. Vous ne m'arrêterez pas mais je vous laisse me débarrassé de Skar avec plaisirs ! 

    Sur cette dernière phrase elle s'enfuie. James et moi partons tout de suite à sa poursuite: on enfourche nos motos et l'a poursuivons à travers la forêt. Pour quelqu'un qui porte des talons aiguilles elle courre drôlement vite ! On entend une explosion au loin derrière nous mais on ne peut pas faire demi tour et laissé Vanessa s'enfuir. On fini par revenir sur la route pour la suivre ce qui nous fait gagner de la vitesse comme le sol et lisse. On la double et lui barrons la route avec nos motos. Elle s'arrête en nous lançant un regard noir. James brandit une paire de menottes. 

    James: Ta route s'arrête ici. Direction la prison pour toi ! 

    Vanessa: Si tu crois que je vais me rendre gentillement comme un petit chat ronronnant d'amour, tu te trompe sur ma personnalité. 

    James fronce les sourcils et pointe sa main vers elle. Vanessa le regarde sans rien dire limite blasée quant d'un coup elle porte sa main à son front en gémissant. 

    Sulfus: Qu'est ce qu'il lui arrive ? 

    James: C'est mon pouvoir qui déclenche chez mes adversaires de grande douleur à la tête. Je peut même choisir l'intensité de la douleur. Alors je le répète Vanessa tu es en état d'arrestation. 

    Vanessa qui s'agrippe la tête à deux mains lui lance un regard pleins de haine avant qu'elle tombe à genoux poussant des cris de douleurs. James s'approche d'elle et lui saisie un de ses poignets pour y passé les menottes. Mais Vanessa profite de se moment d'inattention pour poignardé James avec une lame qu'elle dissimulée dans son manteau. James se plie en deux en étouffant un gémissement et s'écroule à terre. 

    Vanessa: Je ne veux plus m'attaquais à vous ! Mais si vous continuez à me pourchassé, je n'aurais pas d'autre choix que d'en arrivée là !

    Je lui balance mon poing mais elle l'intercepte d'une main et avec un de ses pouvoir me propulse en arrière contre ma moto qui se renverse avec moi. Je gémis et elle s'approche de moi mais quant la voix de Skar retentit pas très loin de nous en hurlant son nom elle tourne la tête pour le voir lui foncé dessus. Il arrive comme une fusée et la chope au passage l'emportant avec lui d'une vingtaine de mètres plus loin de James et moi. Je me relève avec difficulté mon dos viens d'en prendre un coup. Je gémis mais quant j'entends James gémir faiblement je reviens brusquement à la réalité. Merde.

    Sulfus: James !

    Je me précipite vers son corps qui est étendu sur le sol baignant dans une flaque de sang qui s'agrandit. Sa main tachée de sang est appuyée contre son ventre. Le sang est très foncé limite noir... j'en suis pas sûre mais je crois que ça veux dire qu'il a était touché au foie. Merde. Qu'est ce que je suis sensé faire ?! 

    Sulfus: Ok.. panique pas vieux, ça va allez. 

    J'appuie maladroitement mes mains contre sa plaie pour essayer de stoppé l'hémorragie mais je ne suis pas du tout calé en médecine et mon pouvoir de guérison ne peut rien faire contre une plaie pareille. Tout ce que j'arrive à faire c'est le faire crié alors je m'excuse en serrant les dents. J'entend une explosion, je relève la tête pour voir Skar et Vanessa se livré un combat sans merci. Le décor autour d'eux est réduit en cendre. 

    ....: Sulfus ! 

    Je tourne la tête pour voir Antoine et les autres arrivés. Je m'aperçois que Lenny et Christofer sont en train d'aider Jordy à marcher. Ils arrivent à ma hauteur et leurs visages sont horrifiés en voyant l'état de James. 

    Antoine: Qu'est ce qu'il lui est arrivé ?! 

    Sulfus: Vanessa l'a poignardée. Putain dite moi que l'un d'entre vous sais quoi faire pour le sauver ? 

    Lenny: Étant donné la situation ça va être compliqué mais je vais tout faire pour le maintenir en vie. Vous, occupez vous de ces deux criminels ! 

    Lenny s'agenouille à ma place pour prendre le relais et je le laisse volontiers prendre ma place car je suis incapable de soigner James. Je me relève et vois Christofer soutenir du mieux qu'il peut Jordy qui grimace.

    Sulfus: Jordy ? 

    Jordy: Cet enflure m'a pété là jambe. 

    Antoine: Va falloir qu'on les neutralises vite car ils ont déjà réussi à blessé deux d'entre nous ! 

    Lenny: Sans parler de nos motos qui ont explosé pendant qu'on se battais avec lui. 

    Christofer: Leurs pouvoirs sont surpuissants et ils ne s'occupent même pas de nous. 

    Antoine: Je n'aurais jamais pensais les voir l'un contre l'autre... Mais dans tout les cas, il faut en finir ! 

    On acquiesce et on se lance de nouveau dans le combat mais ce qui va suivre ne va faire qu'empiré... 

    ........

    PDV de Raf

    Je me fais réveillée par les premiers rayons du soleil matinal et je me rend compte que Sulfus n'est pas dans le lit. J'ai attendus jusqu'à minuit qu'il rentre mais j'ai fini par m'endormir... il m'a dit dans la nuit ou ce matin. Il ne devrait pas tardé ? Je jète un œil à mon portable et constate l'absence de message de sa part... Je compose mon code de sécurité et l'appel. Je tombe directement sur sa messagerie ce qui me fait légèrement frissonné. Pourquoi ne répond-t'il pas ? Je rappel une deuxième fois... messagerie. Ok. Je décide de sortir du lit et de m'habiller et j'appelle Cabria.

    Cabria: Allô? 

    Raf: Allô, je te dérange pas ? 

    Cabria: Non pas du tout ! Ça va ? C'est dommage que tu n'est pas venu hier soir on s'est regarder des films jusqu'à plus d'heure avec Kabalé ! 

    Raf: Désolée j'étais fatiguée et pas trop dans mon assiette..

    Cabria: T'inquiète. 

    Raf: Je voulais te demander si tu avait des nouvelles de Christofer ou Kabalé de Jordy ? Je n'ai pas réussi à en avoir de Sulfus..

    Cabria: Non aucune, ils nous ont dit qu'ils rentreraient dans la journée. 

    Raf: Oui mais sans aucun appel..?

    Cabria: T'inquiète Raf, ils sont en mission, ils ne doivent pas avoir le temps d'appeler et je suis certaine qu'ils n'ont même plus de batterie. Si tu verrait le nombre de fois que c'est arrivé à Christofer et que je me suis inquiétée pour rien. 

    Raf: C'est quant même de Vanessa qu'on parle... elle est dangereuse et... je m'inquiète...

    Cabria: Si tu veux viens passé la journée chez Kabalé en attendant qu'ils rentrent j'y suis toujours et je compte pas bouger de son canapé maintenant. On pourra se gavé de café et de chocolat devant des films pour rattrapé la soirée d'hier soir ? 

    Je suis sur le point de refusée mais si je reste seule à la maison à pensé à Sulfus et attendre que le téléphone sonne, je vais devenir folle alors j'accepte. 
    1h plus tard, je suis à la citée du Souffre chez Kabalé assise sur son canapé avec elle et Cabria et leurs enfants. Kila est assise parterre sur le tapis du salon jouant avec ses jouets qu'elle partage avec Raphaël qui marche encore à quatre pattes. Cabria berce doucement Crystal qui vient d'engloutir son biberon. 

    Kabalé: Alors Raf, c'est pour très bientôt !

    Raf: Oui enfin, j'ai hâte d'y être même si je redoute un peu l'accouchement...

    Je caresse doucement mon ventre tellement rond. Kabalé boit une gorgée de café puis reprend la parole.

    Kabalé: Oh t'inquiète ça ira, tu as surmonter bien pire que ça. 

    Raf: Je sais... Mais c'est tout nouveau pour moi, je ne sais pas trop à quoi m'attendre... 

    Cabria qui arrive enfin à endormir Crystal, prend à son tour la parole:

    Cabria: On va pas te mentir, l'accouchement c'est loin d'être cool. C'est pas la même chose pour tout le monde mais en général, c'est chiant, c'est long...

    Kabalé: (secoue sa tasse) Tu souffre, tout le monde te regarde, ta honte...

    Cabria: Mais une fois que ton petit bébé est arrivé c'est comme s'y rien n'était arrivé... (caresse la tête de Crystal) Tu oublie tout de suite la douleur. 

    J'étais d'abord horrifiée par ce qu'elles me disaient puis en voyant la façon avec laquelle Cabria contemplée sa fille, je me suis sentit tout de suite mieux. C'est vrai que ça ne sert à rien de me bercer d'illusion sur un accouchement parfait. Il y a toujours des contraintes surtout dans mon cas. Mais ce n'est qu'un mauvais moment à passé, ce n'est pas le premier mauvais moment auquel j'ai dû faire face dans ma vie. Mais une fois que je verrais enfin leurs visages tout sera effacés. Ils seront là avec moi... et... Sulfus. 

    J'ai hâte qu'il rentre pour qu'on puisse s'expliquer sur notre dispute car malgré tout mes doutes sur sa fidélité j'ai vu dans son regard quant je l'ai accusé une véritable indignation. Comme si l'idée de me trompé le répugné... Ses yeux paraissais vraiment sincère derrière sa colère quant il m'a dit qu'il ne me trompé pas... et j'ai envie de le croire.. de croire que c'est vrai. J'ai besoin de lui. Mais je doit savoir ce qu'il faisait avec cette femme. Parce que son histoire de "boulot" ne tient pas la route. Si ça aurait était le cas, ça ce serait passé au boulot et non dans un café... 

    Je décide d'arrêter de pensée à tout ça pour l'instant et continue de papoté avec les filles. 
    Les heures passent pendant lesquelles je passe incroyablement du bon temps avec Kabalé et Cabria. Tellement du bon temps que je me rend compte qu'il déjà 19h passé... Mon dieu j'ai passé ma journée complète assise dans le canapé de Kabalé à regardée la télé. Et mon téléphone n'a pas sonné une seule fois. Donc... aucune nouvelle de Sulfus. Mais qu'est ce qu'il fabrique ? 

    Raf: Je dois vous paraître lourde à la force, mais... Vous ne commencez pas à vous inquiétez ? Il commence à ce faire tard alors qu'ils étaient sensés rentraient dans la journée...

    Kabalé: C'est vrai que là... 

    Cabria: On nous aurait appeler pour nous prévenir si il y aurait un problème non ? Le bureau nous aurait appeler pour nous dire qu'il y avait quelque chose d'anormale. 

    À peine sa phrase fini mon téléphone se met à sonné. Mon coeur saute dans ma poitrine et je m'empresse de le prendre persuadée de voir enfin le prénom de Sulfus s'affiché, mais non. C'est le bureau. Mon coeur se fige et je sent une sueur froide me traversée le dos. Me mains trembles mais je me ressaisis pour répondre. 

    Raf: Allô ?

    Bureau: Bonsoir ici le département de mission pour immortel, suis-je bien sur le téléphone de Raf Fireline ? 

    Raf: Oui, c'est bien moi. Qu'y a t'il ? 

    Bureau: Votre époux Sulfus Fireline est partit en mission avec une équipe hier soir pour l'arrestation de Vanessa. 

    Raf: Oui, il m'a dit. Il est rentrer ? La mission est terminée ? 

    Bureau: Je suis désolé mais c'est bien pour ça que je vous appel. Nous n'avons eu aucune nouvelle de votre mari ni de ses coéquipiers. Ils sont injoignables. Et indétectables. 

    Raf: (panique) Qu'est ce que ça veux dire ? 

    Bureau: Ça veux dire... (raclement de gorge) Que la mission à certainement dû échouée et qu'ils sont peut être en danger... Ils ont disparus. 

    Les larmes me montent aux yeux pendant que je souffle:

    Raf: Qu...quoi..? 

    Je regarde Cabria et Kabalé qui m'interroge du regard l'aire inquiètes. Je sens mon cœur battre de plus en plus vite et ma respiration s'accélérée. Mes oreilles siffles et je me sent mal. Je n'entend plus rien autour de moi et la pièce me semble bancale. Je manque d'air et je panique de plus en plus et tout deviens noir... 

    Fin PDV

    .....

    PDV Sulfus

    J'émane lentement des ténèbres. Je vois des arbres au dessus de moi, la nuit tombe. Je me redresse mais je suis pris d'une violente douleur à la tête qui me fait gémir. Oh putain. 

    Christofer: Tu te réveil enfin. Ça va ? 

    Sulfus: Qu'est ce qui s'est passé ? 

    On est assis dans un renfoncement de terre sur un tas de feuilles mortes. Je retire ma main de mon front et j'y vois du sang. Oh... je comprend mieux. Christofer s'apprête à parler mais je parle en premier.

    Sulfus: Non en faite laisse moi deviné. On se battait tous et je me suis fait mettre K.O par cet enflure de Skar. 

    Christofer: C'est plus ou moins ça... Comme ça tourné mal on a réussi à s'éloigné pour se mettre à l'abris et reprendre un peu de force le temps d'établir une stratégie. Car non seulement c'est deux là veulent se tuer mais maintenant qu'on les as comment dire... énervaient. Ils veulent aussi s'en prendre à nous. Et on a aucun moyen de communication pour appeler des renforts. 

    Sulfus: Nos téléphones tout simplement. 

    Christofer me tend un objet noir dans ma main. Merde ! Mon téléphone est complètement pété ! 

    Christofer: Et si tu te pose la question les notre aussi sont H.S. Il y a eu trop d'agitation nos motos ont explosé, nos téléphones broyés et on est tous blessés !

    Lenny: Et l'état de James n'est pas terrible. 

    Je tourne la tête et vois les autres assis à coté de nous. James lui est allongé au sol, tremblants... Lenny qui s'y connais un peu en premier secoure, lui a improvisé un bandage avec un t-shirt déchiré... Mais le sang traverse quant même et James est de plus en plus pâle avec comme un début de fièvre. Il ne tiendras pas longtemps, il va falloir qu'on trouve rapidement une solution... Je serre les poings. Encore une fois on arrive pas a leur tenir tête ! 

    Jordy: Ça me défonce mais si on organise un bon plan efficace, je pourrais encore me battre un peu. 

    Antoine: Non Jordy, ta jambe est cassée, tu ne peut pas engagé un combat dans cet état là. Il nous faut ceux qui tienne encore correctement debout sinon c'est là qu'on risquerais de faire raté notre "plan" car si ta douleur à la jambe te fait raté ton coup là on sera mal. 

    Jordy: Je te rappel que j'ai survécu pendant 6 mois dans une forêt en pleine hiver avec un vampire assoiffé de sang à nos trousse. Alors c'est pas cette situation qui me fait peur. J'ai et on a connu pire Sulfus, Christofer et moi. 

    Antoine: Je n'ai pas dit ça Jordy. Je sais ce qui vous est arrivé il y a quelques années et ça nous a tous concerné. Mais c'est justement les créateurs de tout ce merdier qui sont là et qui on une fois de plus réussi à nous blessés, et presque tuer James. Alors on a pas le droit à l'erreur. Le mieux c'est que tu reste avec James pour le protéger en cas de danger pendant que Sulfus, Lenny, Christofer et moi on ira se battre avec eux. 

    Jordy: Mais..! 

    Sulfus: Il a raison, Jordy. On a pas le droit à l'erreur donc il ne faut pas que ta jambe nous fasse défaut pendant le combat. Et comme tu as de l'énergie à revendre le mieux c'est que tu reste avec James comme il faut quelqu'un pour le protéger au cas où. 

    Jordy: (soupire) Bon d'accord ! Mais ne venez pas vous plaindre si vous avez besoin de moi au moment décisif ! 

    Christofer: Alors quelqu'un a un plan ? 

    On se regarde tous visiblement sans aucun plan d'attaque. La nuit promet d'être longue avec ses deux monstres qui rode pour s'entre tuer avec nous dans les parages. Et nous n'avons aucun moyen de fuir sans être repéré pour ramener James. Alors que j'ai le cerveau en ébullition je pense tout à coup à Raf. Elle doit être sur les nerfs que je lui est pas donné de nouvelles surtout que je ne l'avais pas prévenue pour la mission alors que maintenant je ne rentre pas elle va pétée un câble. Et puis je pense qu'elle doit s'inquiétée quant même malgré sa colère contre moi. Si seulement mon téléphone n'était pas broyé. 

    Fin PDV Sulfus

    .....

    Cabria: Mais qu'est ce que vous attendez pour lancez une équipe de recherche ! Ils sont peut être tombaient dans un piège de Vanessa, ils sont en dangers ! Il faut faire quelque chose ! .... D'accord. (Raccroche) 

    Kabalé: Alors ? 

    Cabria: Ils ne peuvent rien faire pour l'instant. Ils doivent préparés une équipe expérimentée comme la situation n'est pas clair. Ils ne savent pas ce qu'ils se passe et n'ont aucune nouvelle de l'équipe qui est sur la mission... Ce qui signifie qui peut y avoir n'importe quel danger... Alors il ne peuvent pas prendre de risque sans être préparé. 

    Kabalé: Super ! Nos maris risquent leurs vies pour remplir leurs missions et en remerciement quant ils sont en danger personne n'est là ! 

    Cabria: D'un coter c'est compréhensible Kabalé, si il envoie une équipe de renfort complètement nul et mal préparé pour les aider ils risquent de finir dans la même situation et ça n'aidera personne... 

    Kabalé: D'accord et pendant ce temps, ils deviennent quoi alors ? 

    Cabria: On a juste à espéré qu'ils n'ont pas perduent leurs talents dans l'art de survivre. Il ne faut pas qu'on s'inquiète ils ont surmontaient des épreuves tellement terribles on doit croire en eux même si c'est difficile. 

    Kabalé: Oui tu as raison, mais ils va falloir qu'ils se bougent au bureau parce que si vraiment ils sont en danger ils vont pas réussir à tenir longtemps sans être aider. 

    Cabria: Oui... Comment va Raf ? 

    Kabalé: Le médecin vient de partir, ce n'est rien de grave elle a fait une crise d'angoisse. Elle n'est pas encore réveillée. J'ai appeler Urié elle ne devrait pas tardé.

    Cabria: Allons la voir. 

    Elles quittèrent le couloir pour retourner dans le salon, où elles avaient allongée Raf sur le canapé. Elles s'assirent près d'elle et cette dernière repris doucement ses esprits. Ses yeux bleus scrutèrent l'une après l'autre les deux démones penchaient au dessus d'elle. 

    Raf: Qu'est ce qui m'est arrivée..?

    Cabria: Tu as paniquée et tu t'ai évanouis au téléphone. 

    Kabalé: Le médecin a dit que c'était une crise d'angoisse mais rien de plus. 

    Cabria: Tient ton téléphone. (Lui tend le portable) J'ai repris la conversation quant tu t'ai évanouis. Ils préparent une équipe pour venir les aider. 

    Raf: Ils savent ce qu'il se passe ? 

    Cabria: Malheureusement non. Et comme on a aucune nouvelle, ils ne savent pas qu'est ce qui les attends comme danger, donc ils préfèrent prendre des précautions. 

    Raf: Mais ils sont en danger... on ne peut pas attendre. (Se redresse) Il faut faire quelque chose ! Je dois y aller !

    Cabria: J'ai déjà parler avec eux Raf. Ils font au plus vite. Et on ne peut pas y aller nous. On doit rester pour nos enfants et toi tu es enceinte. On doit les laissez faire. Et puis tu sais bien que Sulfus n'est pas du genre à se laisser faire. Il te reviendra. Ils vont s'en sortirent, ils ont connu bien pire. 

    Elle lui sourit en caressant son épaule et Raf fini par lui sourire doucement à son tour. 
    Quelqu'un frappa à la porte. Kabalé partit ouvrir pendant que Cabria termina de rassurée Raf. Urié arriva dans le salon et vint s'assoir à ses côtés en l'a prenant dans ses bras. 

    Urié: Ne t'inquiète pas ça va allez Raf... tu veux passé la nuit chez moi ? 

    Raf: (voix tremblante) Il faut que je prévienne sa famille... 

    Urié acquiesça et quelques minutes plus tard elles partirent toute les deux dans la voiture d'Urié. 

    Cabria: Si on a la moindre des nouvelles on appel. 

    Raf les remercia et Urié démarra pour la conduire chez ses beaux parents où elle décida de passée la nuit pour ne pas se sentir seule et effrayée chez elle. Ils l'accueillirent à bras ouverts et furent effondraient en apprenant la nouvelle. Malgré leurs inquiétudes pour leur fils ce qui les préoccupaient le plus était la situation de Raf. Si par malheur il arriverait quelque chose à Sulfus, elle se retrouverait seule dans le chagrin avec deux enfants. Ce qui serait horrible pour eux d'avoir non seulement perdu leur fils mais de voir leur belle fille adorée veuve si jeune avec deux bébés. Cette situations ne leur plaisaient pas du tout ils espéraient de tout coeur que Sulfus soit saint et sauve et revienne vite. 

    Après avoir mise Raf au lit comme cette dernière était complètement submergée par la situation et semblait incapable de quoi que ce soit, Stefanie décida de se portait volontaire au département de mission pour cette affaire. Elle voulait absolument sauvée son petit frère et la vie de couple de Raf. Ses parents avaient tout d'abord refusaient par peur de mettre leur deuxième enfant en danger mais vu la détermination de Stefanie, ils n'eurent pas d'autre choix que de la laissée partir. Elle se rendit donc là bas et fut acceptée dans l'équipe de renfort pour la mission. Elle écouta le plan et les instructions impatiente de se rendre sur terre pour venir en aide à son frère. 

    .....

    PDV Raf

    Je me réveille lentement... Il fait si bon dans le lit, je n'ai pas du tout envie d'en sortir. Je me tourne pour me collé à Sulfus, contre son torse chaud et musclé mais tout ce que j'y trouve c'est le vide. J'ouvre les yeux et la réalité me submerge. Je ne suis pas dans ma chambre ni dans mon lit. Je suis dans l'ancienne chambre de Sulfus, dans son lit où se trouve encore son odeur, mais lui n'est pas là. Je n'ai d'ailleurs aucune idée d'où il est et s'il va bien. Une boule se forme dans ma gorge. Ça fait 2 nuit qu'il ne dors pas à la maison... et ça fait presque 48h que je n'ai plus de ses nouvelles... Je commence vraiment à angoissée... S'il arrive quelque chose à Sulfus, je n'arriverais pas à remontée la pente. J'ai besoin de lui... Je suis à deux doigts de pleurée quant on frappe à la porte. 

    Raf: Entrez. 

    Stefanie entre suivi de Steffi qui porte un plateau déjeuné qu'elle pose près de moi sur le lit.

    Steffi: P'tit dej au lit pour toi. 

    Raf: Ce n'était pas le peine Steffi... je serais descendue. 

    Steffi: T'inquiète pas pour ça, ça me fais plaisir... 

    Elle me regarde tristement ce qui est rare chez Steffi... C'est ce comportement qui me rappelle encore plus que Sulfus est en grand danger... elle cherche à me réconfortée. Stef s'assit sur le lit et me prend doucement la main. 

    Stefanie: Ça va ? 

    Raf: Pas vraiment... je m'inquiète tellement... 

    Je baisse le regard essayant de me retenir de pleurer. Stefanie serre un peu plus ma main. 

    Stefanie: Je part en mission dans deux heures. Je te promet de te le ramené. Quelque sois le danger, je ne laisserais pas mon frère se faire tuer...

    Raf: Tu fera attention à toi aussi...

    Stefanie: Bien sûre.

    Je me met à tremblée et mes émotions prennent le dessus. Je commence à sangloté. 

    Raf: "Dégage" c'est la dernière chose que je lui est dite avant qu'il parte. On se hurlé dessus la dernière fois qu'on s'est vu... je... je veux pas... Je veux pas que ça se finisse comme ça... pas sur une dispute...

    Stefanie me prend dans ses bras et je pleure sur son épaule pendant qu'elle me caresse les cheveux. Elle essaye de me consolé mais je me sens encore plus mal parce que c'est de ma faute. 

    Raf: Tout est de ma faute... 

    Steffi: Mais non Raf, rien de tout ça n'est ta faute. 

    Raf: Si je ne l'aurais pas autant accusé et crié dessus, on ne se serait pas disputais comme ça... il ne serait peut être pas partit et il n'aurait sûrement pas fait cette mission! C'est à cause de moi...! 

    Je pleure et je suffoque en même temps, malgré tout les efforts de Stef pour me calmé, je n'y arrive pas. Je m'en veux tellement ! Ma vie pleine de bonheur avec Sulfus est en train de me filée entre les doigts..."C'est toi qui le détruit ! JE N'AI RIEN FAIT !!" Il a raison c'est ma faute. J'ai tout détruit, j'ai tout détruit... c'est ma faute... ma faute..! Je serre les dents tout en pleurant et Stefanie fini par m'attraper le visage à deux mains pour relevé mon visage vers le siens. Son visage est tellement sérieux qu'elle m'en fais peur. 

    Stefanie: Raf. Ce n'est pas ta faute. Les disputes entre couple c'est tout à fait normal. Mes parents se sont disputaient des centaines de fois pour pleins de raison. Mais en aucun cas tu es responsable de ce qui se passe. Ok ? 

    Je reste sans voix. Mêmes mes sanglots ont cessaient, je regarde Stefanie les yeux écarquillé en tremblant. Elle répète une deuxième fois "Ok?" en insistant avec son regard et je fini par acquiesçais. Elle retire ses mains de mes joues pour les placées sur mes épaules. 

    Stefanie: Ça va aller Raf. Il faut que tu te calme tu va finir par te déclenchée quelque chose de mauvais pour toi et tes bébés à la force de faire ce genre de crise. Respire doucement et calme toi. Tu es déjà fragile en ce moment, alors il faut faire attention. 

    J'hoche de nouveau la tête en reniflant. Elle me prend de nouveau dans ses bras et réussi enfin à m'apaisée au bout de quelques minutes. Elle me relâche doucement. 

    Stefanie: Ça va mieux ? 

    Je passe une de mes mèches de cheveux humides à causes de mes larmes derrière mon oreille et acquiesce en reprenant une goulet d'aire. 

    Stefanie: Je vais allez me préparais pour la mission. Je te tiendrais au courant de l'évolution de la situation régulièrement. Mais en attendant pense à autre chose détend toi et mange un morceau ne reste pas l'estomac vide, car il y en a deux qui vont mourir de faim sinon. 

    Elle me sourit légèrement et j'acquiesce en lui rendant son sourit du mieux que je peux. Elle m'embrasse sur la joue et me promet de me ramener Sulfus. Elle sort et me laisse avec Steffi.

    Steffi: Alors on va se faire ce petit déjeuné toute les deux et après on fait ce que tu veux. D'accord ? 

    Raf: D'accord. 

    Je lui sourit mais je sens que mes larmes ne veulent pas séchées. 

    .....

    Après avoir prise un bain et avoir mangeais avec mes beaux parents à midi pendant que Stef partait en mission, Steffi m'a demander ce que je voulais faire. Elle a était à mes petits soins toute la matinée ce qui m'a un peu gênée... je ne veux pas qu'elle se sente obligée de faire tout ça pour moi. Dans tout les cas la seule chose que je voulais à part revoir Sulfus était de retourner chez moi. Mais pas toute seule. Je voulais être chez moi avec quelqu'un pour me soutenir alors Steffi m'a ramenée chez moi et elle est maintenant assise sur mon canapé avec moi. Elle m'a préparé du thé et a choisi une émission de cuisine à la télévision pour avoir un fond sonore puisque nous ne suivons pas du tout le court de l'émission. Il commence à pleuvoir dehors ce qui n'arrange pas mon humeur... 

    Mes amis ont appelées. Elles sont dévastaient pour moi et elles m'ont dit qu'elle allaient pas tardé à venir me voir malgré que je leurs ai dis de ne pas s'embêter. Cabria m'a également appelée, elle et Kabalé commencent vraiment à se faire du souci elles aussi. Et en voyant à ma voix tremblante que je n'allais pas du tout bien, elles ont décidé de venir elles aussi. 

    Vers 16h tout le monde est là. Assises sur le canapé autour de la table basse, nous buvons du thé et du chocolat chaud. Dehors la pluie fait rage maintenant et les dernières nouvelles que j'ai eu de Stefanie était quant elle était sur terre sur la route. Elle devrait ne plus tardé à m'appelée. Elle a peut être même déjà retrouver Sulfus... Au bout d'un long quart d'heure de silence mon téléphone sonne. J'en suis tellement surprise que j'en sursaute. Je regarde l'écran "Stefanie" je tremble légèrement. J'ai soudainement très peur de répondre. Je sens une main se posée sur mon épaule et Urié me regarde avec soutient. Je respire un bon coup et décroche. 

    Raf: Allô. 

    Stefanie: Raf, s'ayez, je suis sur les lieux. 

    Raf: Alors ? Tu l'a retrouvé ? 

    Stefanie: Non... il n'y a personne ici. Mais... 

    Raf: (s'inquiète) Mais quoi ? 

    Stefanie: (nerveuse) Ce n'est peut être pas ça Raf... il n'y aucune preuve que ce sois de lui..

    Raf: (panique) De quoi tu parle ? 

    Stefanie: Je...

    Raf: (au bord des larmes) Stef, dis moi ce qui se passe...Je doit savoir la vérité même si c'est dur...! Je n'en peut plus d'être dans cette situation ! 

    Ma voix tremble et je sens que mes larmes franchissent déjà mes paupières avant même qu'elle parle. 

    Stefanie: Tout le périmètre est dévasté, tout est en cendre, il y a des trous d'explosions dans le sol... On a retrouvai les motos des garçons en miette et au bord de la route j'ai retrouver celle de Sulfus... Et...

    Raf: (en larme) Stefanie... 

    Je l'a supplies d'en finir, d'en finir avec cette torture, d'en finir avec ce doute... 

    Stefanie: Il y a une énorme marre de sang à côté de sa moto... je... Mais c'est tout. Sulfus n'est pas là et aucun de garçons non plus... (pète un câble) Je ne sais pas si c'est son sang ! Je ne sais pas si ils se sont enfui en aidant Sulfus où si Vanessa les aurait emmener avec elle.. je... je... je suis désolée Raf..!

    Je sens un frisson glacial me transpercé et la seule chose que j'arrive à dire: "Non c'est pas possible..!" tout en éclatant en larme. Je sens que l'air ne passe plus dans mes poumons et j'en fais tombée mon téléphone parterre. Les filles me questionnent toute en même temps que j'en étouffe. Je me lève et je sens que la pièce tourne autour de moi... Je titube entre le canapé et la table basse, je me sens mal, très mal. 

    Steffi: (ramasse le téléphone) Allô, Stef t'es toujours là ?

    Stefanie: Steffi... qu'est ce qui se passe avec Raf ? 

    Steffi: Elle est bouleversée et d'ailleurs je crois qu'elle se sent vraiment pas bien ! (Se lève) Raf ça va ?! 

    Dolce et Urié sont toute les deux à mes côtés en train de me soutenir comme je perdais équilibre juste devant la porte de la salle de bain. Je regarde Steffi qui me parle et en voyant ses yeux ambrés et ses cheveux bruns bleutés, je pense encore plus à Sulfus que je viens de perdre. Je pleure à en suffoquée et je me sauve dans la salle de bain en m'accrochant au bord de l'évier suivie de mes amie et une canne de toux me prend. J'imagine cette scène... Sulfus sur sa moto... Vanessa qui l'attaque de la pire des façons... Son corps étendu sur le béton de la route se vidant de son sang en repensant à notre dernière discutions... j'en est un haut le coeur et je vomi dans l'évier. Urié me relève doucement les cheveux pendant que je pleure et vomi en même temps. Sulfus... Non...

    ....: Où est Raf ? Comment elle va ? 

    Steffi: Pas bien du tout papa, Stefanie vient de nous appeler... (sanglote) 

    Stefan: Elle nous a appeler aussi... Alors...On est venus. 

    Je les entends sangloté légèrement et je sens mon cœur se brisé en mille morceaux pendant que je me rince le visage sans faire attention à mes cheveux qui glisse dans l'eau...

    2heures plus tard, personne n'est partis le salon est pleins de monde mais aucun bruit n'en sort. Je n'ai pas arrêtais de pleurée pendant que tout le monde essayaient de me réconforter. Cabria et Kabalé ont elles aussi versaient des larmes comme elles sont un peu dans la même situation que moi... Je n'arrête pas d'imaginé la moto de Sulfus parterre à côté d'une marre de sang... Sulfus... Je n'y arrive pas.. Je n'arrive pas à y croire. En l'espace de 2 jours ma vie est partit en fumée... Comment je vais faire..? 

    Ma tête est collée à celle de Dolce qui ne cesse de me caressée doucement le bras, comme j'avais froid Miki m'a posée une fine couverture sur les épaules et se tient à coté de moi elle aussi. Elles ne disent rien car elles savent que ça ne serre à rien, Mais elles sont là pour moi, c'est ça qui compte. Urié et Kiara sont au téléphone avec pleins de monde depuis une demie heure pour tenté d'en savoir plus mais personne n'arrive à nous donné des nouvelles... 

    Une tasse de thé chaud arrive dans mon champ de vision. Je relève doucement la tête et je vois le visage de ma belle-mère qui me tend cette tasse. Elle est accroupie pour être à ma hauteur. Elle me sourit légèrement quant je prend doucement la tasse. 

    Raf: Merci... 

    Saphira: De rien, mon p'tit ange. 

    Elle m'a toujours appeler comme ça... mais cette expression....ce surnom, c'est celui que Sulfus m'avait donné dés notre première rencontre... Alors j'ai cet horrible pincement au cœur en l'entendant me dire ça... Elle replace une de mes mèches de cheveux derrière mon oreille et me caresse la joue. 

    Saphira: On sera là pour toi, ça va allez. 

    Je me met à pleurée doucement en tremblant. 

    Raf: Ils ne connaîtrons jamais leur père... il ne les aura jamais pris dans ses bras... embrassé ou regardé... Jamais. 

    Ma voix se brise complètement et ma vision devient flou et mes lèvres tremblent. Mon coeur cogne tellement fort dans ma poitrine que j'en est mal. Je viens de perdre l'amour de ma vie.. Ma seule raison de vivre et je n'ai même pas pus le lui dire une dernière fois avant qu'il parte pour cette maudite mission... je vais devoir accouchée seule, élevée mes enfants seule, les aimée seule... Sulfus... leur père, mon amour... ne sera pas là. À cause de moi... C'est ma faute, je m'en veux tellement.. J'ai gâché ma vie et celle de mes enfants... Je suffoque une nouvelle fois en regardant mon thé refroidir et Saphira versée une discrète larme... C'est trop dur.
    C'est beaucoup trop dur... 

    Fin PDV Raf 

    .....

    PDV Sulfus 

    Antoine: Vous allez pouvoir le sauvé ?

    Médecin: Vu son état et le temps qu'il est rester avec cette plaie ouverte, ça va être très difficile et il va falloir qu'on fasse vite. Mais grâce à votre ami qui a réussi à bloqué l'hémorragie sa vie n'est pas perdue. Il est en salle d'opération, ils vont faire tout ce qu'ils peuvent. 

    Christofer: Et pour Jordy ? 

    Médecin: Ça va allez. Sa jambe est dans un très mauvaise état en plus d'être cassée, mais il n'est pas en danger. Il est en opération aussi. 

    Sulfus: Tant mieux. Il y en a pour combien de temps ? 

    Médecin: Pour les deux opérations quelques heures, je dirais. 

    J'acquiesce. Il est 22 heure passée. Après ce cauchemar de deux jours, on a finalement réussi à s'échapper. La mission a échouée Skar et Vanessa se sont sauvés chacun de leur côté après avoir dévasté une partie de la forêt... J'ai encore échoué ! Troisième fois que je n'arrive pas à les arrêter! Enfin pour une fois je m'en sort plutôt en bonne état... les 2 dernières fois... Bref, le principale c'est que toute l'équipe soit en vie... j'espère que James va s'en sortir. Mais vu qu'il va y en avoir pour un peu de temps, je vais allez faire mon rapport de la situation au département des missions. Ça fait deux jours qu'on ne leurs as pas fournis de nouvelle sur la mission. Je suis certain que beaucoup ont pensaient que nous étions morts... J'espère que Raf va bien. Elle m'en veux peut être à mort de ne pas lui avoir donné de nouvelles depuis la dernière fois... Bon, je dois d'abord faire mon rapport et je file la voir après. Je pense qu'après tout ce recule on va pouvoir parler calmement. 

    Sulfus: Je vais au département des missions faire le rapport sur la mission. 

    Médecin: Vous devriez restez pour des soins avant monsieur. Vous n'êtes pas en très bonne état non plus. 

    Sulfus: Ça va allez, j'ai connu pire et j'ai pleins de trucs plus importants à faire. 

    Antoine: Je t'accompagne pour le rapport et vous...

    Il se tourne vers Christofer et Lenny.

    Antoine: Restez en cas de besoin pour James ou Jordy. 

    Ils acquiescent et nous partons pour le département de mission. Quant nous arrivons tout le monde s'active malgré l'heure tardive. Je vois Angie et un de ses collègues qui ne cessent de répondre à de nombreux coup de fils à la fois. Plusieurs anges et démons cours un peu partout et je remarque plusieurs regards choqués qui nous dévisages. 

    Mais le plus étonnant c'est de voir Éric se rendre en personne à l'accueil pour demander quelque chose à Angie. Ils ont l'air tous à cran. On se lance un regard avec Antoine et s'approchons d'eux. 

    Éric: Quelle sont les dernières nouvelles de l'équipe partis en renfort ? 

    Angie: Je suis désolée mais pour le moment rien. Nous sommes constamment en contacte avec eux, tous ce qu'ils ont trouvaient se sont leurs motos complètement explosé et hors service. Nous n'avons aucune piste à part la pire: qu'ils soit éliminaient...

    Éric grimace et porte son regard ailleurs d'Angie pour tomber sur nous. En nous voyant il écarquille les yeux en sursautant légèrement. 

    Éric: Nom de Dieu ! Vous êtes là ! On vous croyez...

    Sulfus: Ouais on sais. Mais ça va enfin nous deux oui. Les autres moins mais nous sommes tous revenus vivant. 

    Éric: Quel soulagement ! Je perdais espoir de vous revoir ! Venez ! Allons dans un bureau pour que vous m'expliquez ce qui s'est passé ! Vous voulez quelque chose ? Vous n'avez pas l'air en forme du tout... 

    On se regarde une nouvelle fois. Je sais pas si j'ai la même tête qu'Antoine mais c'est vrai qu'il a une gueule de déterré. Plus nos légères blessures qui ont quant mêmes bien saignés, on doit avoir l'air de deux rescapés. 

    Antoine: Si on pourrais juste avoir un truc à boire ce serez volontiers. 

    Éric acquiesce et nous nous dirigeons dans une salle loin de tout ces regards étonnés. Une fois à l'intérieur on prend place sur un canapé en cuir marron. Je m'affale littéralement sur le canapé, mes jambes sont complètement vidés d'énergie. Éric commence à nous questionné sur la mission et nous lui racontons tout. Une femme entre dans le bureau avec un plateau et nous sert à boire. Je prend un verre et je l'avale d'une traite. Je suis complètement déshydraté. Je laisse beaucoup Antoine parler à ma place parce que je suis fatiguer et que cette histoire m'a encore plus fatigué. J'ai encore laissé filé cette garce et ce salaud ! Cette mission est un échec total. Je suis vraiment sur les nerfs en repensant à tout ça... 

    Antoine: Ensuite comme ça commencer à mal tourné et vu l'état de James et qu'on n'avais aucun moyen de vous contactez on avait plus trop le choix de s'enfuir. Mais c'était impossible avec Skar et Vanessa en pleins conflit et nous au milieu d'eux. 

    Éric: (légèrement hystérique) C'est pour cela que vous avez attaquez une dernière fois ces deux monstres aveuglement risquant vos vie et la jambe de Jordy qui a bien failli se faire coupé au passage pour crée un énorme nuage de fumée, assez grand pour dissimuler une partie du périmètre, vous permettant de vous enfuir sans être suivis ?

    Sulfus: (blasé) Je tiens à précisé que c'est Jordy qui ne nous a pas écoutait. Il s'est jeter sur eux alors qu'on lui avais dit de rester à l'abris avec James. C'est pas que je veux le clashé mais c'est de sa faute...

    Éric me regarde un instant sans rien dire puis déclare: Tu a clairement besoin de repos Sulfus. Vu la situation je comprend vos réactions. Nous allons tentai d'envoyer d'autres équipes sur le terrain pour les retrouver. 

    Sulfus: (agacé) Ils sont déjà loin. Ils se sont une fois de plus envolé. Paf !

    J'ouvre mon poing au même que je dit "paf" comme pour simulé une petite explosion. Je suis clairement au bout de ma vie: Je bout de rage mais je suis tellement fatigué que je reste affalé sur le canapé à exprimé ma mauvaise humeur avec lenteur. 

    Éric: Nous finirons par les attrapés. Vous avez malgré tout donnez le meilleur de vous tous, ça se vois. Maintenant reposez vous quelqu'un va prendre le relais. 

    Antoine: Merci.

    Sulfus: C'était pas suffisant ! On s'est encore fait l'aminé par ces... ces... ces terroristes ! C'est ça le mot que je cherchais. Ils détruisent tout, ils tuent n'importe qui sans se posé de question ! Ils ont bien faillis tuer James et encore il n'est même pas tiré d'affaire ! Et on dois se reposais ? Passer le relai pour que d'autres refassent la même chose que nous ? C'est trop dangereux ! Il faut trouver autre chose pour les arrêtés !Vanessa à récupérée tout ses pouvoirs et capacités de combat. Elle est redoutable et Skar l'a toujours était. On a tous faillis se faire tuer ces deux derniers jours ! Il ne faut surtout pas envoyer d'autres personnes à leur recherche car ils n'aurons peut être pas la même chance que nous. C'est trop dangereux. 

    Je m'arrête de parler hors d'haleine sous les regards étonnés d'Éric et Antoine. Et puis je m'affale un peu plus sur le canapé en appuyant ma main sur le côté de mon front. Putain. J'ai un de ces mal de tête. 

    Éric: Je vois... Alors Vanessa est vraiment devenue plus forte qu'avant... Je vais en informé les responsables pour les mettre en garde de ce nouveau danger... 

    Je me lève d'un bond plus qu'agacé de parler de tout ça et me dirige vers la porte. 

    Sulfus: Faite, en tout cas j'ai fais mon rapport et je vous aurez prévenus. Ils ne faut pas envoyer d'équipe pour l'instant ! Sauf si vous voulez les envoyer à la mort. 

    J'ouvre la porte et Éric m'interpelle. 

    Éric: Sulfus où tu va comme ça ?

    Sulfus: J'ai des trucs à faire. 

    Éric: Tu n'a pas l'air d'aller très bien tu devrait d'abord allez à l'hôpital pour quelques soins... tu n'est pas en très bonne forme. 

    Sulfus: Ça ira, j'ai plus important à faire. 

    Je pense à Raf et soudainement je m'apaise légèrement. 

    Sulfus: Ma femme doit se demandait où je suis. Elle est peut être même inquiète... 

    Éric me fixe puis me sourit légèrement. 

    Éric: Je comprend, vas-y rejoint la. 

    Et je lui rend un semblant de sourire et m'en vais. 

    .....

    Comme je n'ai plus de moto, je suis montais dans un taxi. Tout le long du trajet, je me suis demandais ce qui allez se passé quant je franchirais la porte de notre maison pour la première fois depuis 2 jours. Allais-je découvrir une Raf encore plus furieuse que la dernière fois contre moi ? En larme à cause de ses doutes sur mon "infidélité" avec de nouvelles accusations ? Me jèterait-elle dehors ? Ou avoir enfin une discutions calme et clair sur tout ça ? 

    Le taxi s'arrête devant la maison et je paye le chauffeur avec le reste d'argent qui me reste dans les poches. Il m'a d'ailleurs fait une remarque sur mon front ensanglanté ce qui m'a fait pensais que Raf risquée de flippait. Je lui dit de garder la monnaie en sortant et il me remercie et redémarre quant je claque la portière. 
    Et voila. Je suis enfin chez moi. J'ai bien cru que je n'y retournerais jamais à un moment. La pelouse est trempée à cause de la pluie qui a maintenant cessée. Il y a de la lumière à toute les fenêtres. C'est bizarre, il doit être dans les alentours de minuit et Raf se promène toujours dans la maison...? Elle m'attend peut être de pied ferme. Bon...dans tout les cas il faut bien que je rentre. J'espère juste que nous allons avoir une meilleure discutions que la dernière fois. 

    Je me traîne jusqu'à la porte et au moment d'ouvrir la poignet j'appréhende de la voir. Malgré que c'est un ange, qu'elle est enceinte et fragile ce qu'elle peut m'impressionner parfois... Je respire un bon coup et j'ouvre doucement la porte et la referme tout de suite derrière moi avant de regarder à l'intérieur de la maison. Quant je lève la tête pour voir quelle Raf m'attend, je découvre mon salon complètement envahis de personne. Bien sure toute les têtes sont tournées vers moi et je vois Raf sur le canapés au milieux de tout ce monde. OK. C'est quoi se rassemblement de gens ? Raf lève doucement la tête vers moi quant Dolce lui chuchote à l'oreille. Ses yeux sont rouges et gonflés et ses cheveux ont l'air emmêlés... Mais putain ! À quoi je pense ?! Le visage de Raf se décompose en me voyant et je remarque que ses larmes franchissent visiblement une nouvelle fois ses paupières. Je ne l'entend pas mais je vois ses lèvres articulées mon nom. 

    ...: Sulfus..?

    Je tourne la tête à droite vers le comptoir de la cuisine. Qu'est ce que mes parents font ici ?

    Sulfus: Qu'est ce que vous faite tous là ? 

    Saphira: On te croyais mort ! Ça fait 2 jours qu'on a aucune nouvelle de toi ! 

    Je la regarde, elle a l'air complètement à cran comme tout le monde dans cette pièce puis je tourne de nouveau la tête pour voir Raf à quelques mètres de moi qui s'avance dans ma direction. Je m'attend à ce qu'elle me pose un tas de question ou qu'elle me cris dessus mais à la place elle se jète dans mes bras en pleurant. Ce qui me plaque légèrement contre la porte d'entrée.

    Raf: Sulfus... 

    Elle hoquette contre mon cou et son corps tremble. Je sens ses larmes mouillées le bas de ma joue et je comprend que Raf a vécue un calvaire pendant ces deux derniers jours, contrairement à ce je pensais. Je m'attendais à ce qu'elle soit en colère contre moi mais au lieu de ça elle a ses bras enroulés autour de mon cou et pleure contre moi. Je glisse doucement mon bras dans son dos pour l'a serrée doucement contre moi. Je suis complètement vidé et la voir comme ça me vide encore plus. J'ai pratiquement aucune réaction, j'ai vraiment besoin de dormir.... Mais je marmonne doucement "Je suis là" avec la tête de Raf toujours enfouie dans mon cou. Son corps tressaute à cause de ses tremblements et elle s'écarte de moi pour me regardé. Ses yeux se fixent sur un point de mon visage pendant que le sien semble se remplir de culpabilité. Elle touche doucement le côté de mon front à la limite de mes racines de cheveux, là où je suis ouvert. 

    Raf: Es...est ce que... Tu vas bien..? 

    J'acquiesce doucement. 

    Sulfus: Ça va. 

    Raf: Je suis désolée...

    Elle pose sa tête contre moi et se remet à pleurée doucement. Je souffle un "Mais non.." que je ne suis pas sûr qu'elle ait entendue. Tout le monde commence à se rapprochés et me demandés ce qu'il s'est passé. Je me redresse légèrement ce qui décolle Raf de moi, mais je glisse ma main dans la sienne en m'adressant à tout le monde.

    Sulfus: Il n'y avait pas seulement Vanessa là bas. Skar était là. 

    ....

    10 minutes après leurs avoir tout raconté, il me dévisage tous choqués. Je suis assis sur le canapé avec Raf à côté de moi. Elle tremble encore depuis que je suis rentré. Légèrement mais elle tremble quant même malgré le plaide que j'ai posé sur ses épaules. 

    Steffi: Alors Vanessa a récupérée sa véritable apparence avec ses anciens pouvoir et Skar cherche à la tuée ? 

    Sulfus: En gros c'est ça. Et on a eu beaucoup de chance de s'en sortir vivant surtout James. 

    Cabria: Où sont Christofer et Jordy ? 

    Sulfus: À l'hôpital. Vous devriez aller les rejoindre d'ailleurs. 

    Kabalé: Tu me le dira pas deux fois, j'espère que sa jambe n'a rien ! 

    Cabria: On te laisse Raf, tout est arranger maintenant. 

    Je les vois sourirent légèrement toute les deux et Raf lui lance doucement "Merci d'avoir était là." Cabria acquiesce et quitte la maison avec Kabalé. Après ça tout le monde décide de partir également maintenant que je suis "officiellement" en vie. C'est à croire qu'ils étaient tous à mon enterrement. Urié est la dernière à partir à l'exception de mes parents. Elle serre fort Raf dans ses bras mais Raf ne dégage aucune énergie dans ce câlin elle a l'air claquée. Urié sort de la maison au moment où Stef arrive en trombe à l'intérieur. 

    Stefanie: Sulfus ! Merci mon Diable ! Tu es saint et sauve ! On a tellement eu peur...

    Elle m'attrape dans ses bras sans que j'ai eu le temps de réagir. Elle me serre à presque m'en faire étouffer et me relâche pour regardait Raf et la prendre légèrement dans ses bras.  

    Stefanie: Oh.. Raf... (elle essuie les dernières larmes sur le visage de Raf) Je suis désolée... tellement désolée de t'avoir fait si peur... Mais tu voulait que je te dise la vérité alors quant j'ai vu la moto de Sulfus et cette flaque de sang à côté, j'ai tout de suite imaginais le pire... et je ne voulais pas te mentir ou te faire espérée. Je suis désolée de t'avoir fait subir ça...

    Sa voix se brise et Raf le serre un peu plus dans ses bras. Stef pleure légèrement 

    Raf: Tu n'y était pour rien... Et je te suis reconnaissante que tu m'ai dit la vérité et pas de mensonge. Mais tout est fini...tout c'est arranger... 

    Stefanie: Oui...

    Stefanie pose ses mains sur les joues de Raf en lui souriant les yeux brillants. 

    Stefan: Maintenant que tout va bien on va vous laissez. Vous êtes exténuez et nous aussi...

    Stefanie: Oui, et vous devez avoir dès choses à vous dire... (elle me reprend dans ses bras) Ce que tu nous a fait peur encore une fois ! 

    Je lui rend son étreinte car je sens qu'elle en a besoin. Elle est partit sur les lieux dévastés par ses monstres en croyant que je me suis fait tuer là bas... Elle a du s'imaginée les pires scénarios possibles... Elle me relâche au bout de quelques instants et ma famille nous embrasse Raf et moi avant de partir. Quant la porte se referme on reste tout les deux plantés là sans rien dire. Un silence plutôt gênant s'impose à nous durant lequel je tente de trouvais une distraction pour oublier cette gêne. Mais mes putains d'yeux ne trouvent pas mieux que de se posés sur le placard fracassé à l'entrée que j'ai explosé avant de partir il y a deux jours... je grimace et me sent encore mal. La tension de la dernière fois semble revenir en force comme nous sommes de nouveau seuls mais trop gênés pour parler le premier...

    Sulfus Je ne voulais...

    Raf: Je suis... 

    On se stop net chacun dans notre lancée. On se regarde dans les yeux Raf semble complètement perdue. Après notre dispute et ses deux jours de doute et de peur nous devons absolument parler de tout ça pour éclaircir notre situation. Et dans le calme cette fois. Mais putain ce qu'elle m'a manquée et je vois qu'elle n'a pas du tout passée du bon temps pendant mon absence et elle tremblote sans cesse. Je décide d'essayer d'adoucir la situation en lui souriant légèrement avant de dire "Toi d'abord." en parlant doucement. Elle semble hésitait elle regarde le sol avec un visage remplis de tristesse. Elle relève son magnifique regard bleu vers moi dont le blanc des yeux est encore rouge à cause de ses larmes. 

    Raf: Je... je suis désolée... je suis vraiment désolée Sulfus de t'avoir accusé aussi vite et avec autant de colère.. j'aurais pas dû faire ça.... (sa voix se brise) Tu est partit faire cette mission à cause de moi comme tu était en colère contre moi.. Et...Et je comprend que tu sois en colère après moi.. (je vois ses larmes coulés de nouveau) Mais j'avais tellement peur que tu me... Et j'ai vu rouge... je me sentait... je... j'ai... 

    Elle se perd dans ses mots et pensés et semble s'embrouillée. Elle se couvre le visage de ses mains et les ramènes dans ses cheveux sans regarder quelque chose de précis... 

    Raf: Je.. je recommence à parler de ça et de moi alors que tu viens juste de revenir... (elle parle vite elle panique) Tu a faillis te faire tuer et tu est blessé. Et moi je suis là, à te parler de ça... alors que tu doit être fatigué... tu doit avoir faim. Tu veux que je fasse quelque chose à manger ? Je vais faire quelque chose à manger ! 

    Elle s'enfuie dans le coin cuisine et cherche des ustensiles dans les tiroirs. Je m'approche doucement sans parler pour l'observé. Elle est dos à moi et tremble toujours en reniflant. Elle semble si frêle, si fine comme ça... On ne dirais même pas qu'elle est enceinte de presque 9 mois. Je ne supporte pas la voir aussi triste et abattue. Surtout par ma faute parce que que je le veuille ou non c'est moi qui l'ai mise dans cet état. C'est à cause de moi. Et ça me rend malade. Rien que de pensé qu'elle crois que je l'ai trompais me fait mal. Car si je serais à sa place je sais que je me sentirais complètement perdu et abandonné. Mais elle doit savoir que ce n'est pas le cas, jamais je ne pourrais lui infligé une telle chose. Je marche doucement jusqu'à elle, sentant ma présence elle se retourne avec un sachet de pâte dans la main les yeux encore rouge et gonflés.

    Raf: Est ce que tu veux...

    J'écrase mes lèvres sur les siennes avant qu'elle n'est pus achevée sa phrase. Elle est crispée, elle ne s'attendait pas à ça. Je lui retire doucement le sachet de pâte des mains pour le posé sur le plan de travail derrière elle tout en l'embrassant. Elle y répond légèrement mais avec aucune énergie. Elle paraît sidérée comme si on l'embrassé pour la première fois. Ma main glisse dans ses cheveux emmêlés puis se pose sur sa joue quant je met fin à se baiser. Je la regarde dans les yeux, les siens sont grands ouverts et ses joues prennent feu. Elle ne dit rien elle me regarde juste étonnée voir terrifiée comme si j'étais quelqu'un d'autre. Je prend doucement sa tête à deux mains pour ne pas la brusquée... elle me paraît si fragile... 

    Sulfus: Je ne t'ai pas trompais. Et je ne suis pas en colère contre toi. Je t'aime Raf...

    Je l'a supplie du regard pour qu'elle me crois. Elle reste muette mais je vois à son regard et ses lèvres qu'elle se retient encore de pleurée. Je vois une première larmes coulé que j'essuie avec mon pouce. 

    Sulfus: Je veux plus que tu pleure à cause de moi... Je veux te voir sourire... je suis désolé mon amour... je ne voulais pas te faire autant de mal.... 

    Je me rend compte en prononçant ses mots que j'ai autant mal qu'elle et que notre dispute me pesé lourd depuis deux jours et que la voir comme ça, fait tout ressortir en moi et j'en verse des larmes à mon tour. Raf semble surprise en me voyant craqué et elle me tire dans ses bras en pleurant. 

    Raf: J'ai eu tellement peur... je m'en suis tellement voulue... de t'avoir si mal parler... j'ai cru t'avoir perdu Sulfus... Je... je pensais qu'à eux... qu'ils ne te verraient jamais...

    Sa voix se brise encore plus, je l'a serre encore un peu plus contre moi en essayant de mettre fin à ses tremblements. 

    Sulfus: Chuuu.... c'est fini. On s'est fait mal tout les deux, mais c'est fini maintenant mon ange. 

    Raf respire un peu plus fort et me serre encore plus quant je prononce son surnom. Elle enfouie sa tête dans le creux de mon cou et ne bouge plus jusqu'à ce qu'elle se calme. Sentir la chaleur de son corps contre le miens m'avais vraiment manquer... Quant elle me relâche doucement elle me demande si j'ai faim pour de vrai cette fois. Je secoue la tête, je suis crevais, j'ai juste envie de dormir. 

    Sulfus: Non je veux juste dormir mais faut d'abord que je me lave. 

    Elle hoche la tête sans rien dire et je m'avance vers la salle de bain. Je me tourne vers elle quant ma main touche la poignet. Elle n'a pas bouger de la cuisine et me fixe pourtant. 

    Sulfus: Tu viens ? 

    Son expression change comme si un mec l'invité pour la première fois à prendre un bain. Elle paraît toute timide maintenant. J'ai était aussi distant que ça avec elle ces derniers temps ? Je l'interroge du regard et elle fini par quitté la cuisine pour se joindre à moi dans la salle de bain. Je ferme la porte derrière nous et je l'a vois vérifier la température de l'eau avant de la faire coulée. Je retire mon t-shirt blanc sali par la boue et le sang et lui demande ce que j'en fait. Quant elle se retourne ses yeux s'écarquillent légèrement sur mon torse avant de se reprendre pour me répondre. 

    Raf: Je vais le faire trempée dans de l'eau avec du blanchissant pour faire partir les tâches. 

    Elle me le prend des mains et le met dans l'évier qu'elle remplis d'eau. Je rêve où elle a l'air gênée ? Je m'approche d'elle et dégage quelques mèches de cheveux de son cou et l'embrasse doucement elle se raidis aussitôt et me regarde à travers le miroir. 

    Sulfus: Ça va ?

    Elle baisse les yeux. 

    Raf: Je ne veux pas qu'on se dispute encore... 

    Sulfus: Mais..?

    Elle se tourne doucement vers moi pour me faire face. 

    Raf: Mais j'ai besoin de savoir... 

    Sulfus: Savoir quoi ? 

    Elle réfléchie un instant sans trop me regarder dans les yeux, elle me donne aussi l'impression d'avoir peur... je ne veux pas qu'elle aie peur de moi ou de mes réactions... Je l'encourage à se confiée en posant ma main sur son épaule. Elle lève son regarde vers le miens et parle enfin. 

    Raf: Qui... qui est... cette femme ? Parce que... elle est jolie et tu avait l'air d'apprécier sa compagnie et je... (elle tressaille quant mon expression change ce qui est involontaire de ma part) Et moi je suis pas... aussi... attirante... qu'elle... et je...

    J'ai l'impression de la terrifiée ce qui m'énerve vraiment car je ne veux pas que ce soit le cas. Je soupire doucement avant de lui sourire.

    Sulfus: Je t'ai déjà dit qu'il n'y a rien eu avec cette femme. Je voulais gardé le secret jusqu'au jour J mais je n'ai plus trop le choix de tout te dire. Je vais t'expliquais. 

    J'attrape le petit pouffe bleu qui traîne dans le coin de la pièce et le dépose devant la baignoire sur laquelle je m'assois au bord le pouffe entre mes jambes.

    Sulfus: Viens t'assoir. 

    Raf me regarde un instant et vient s'assoir sur le pouffe entre mes jambes dos à moi. Je me met à touché ses cheveux blonds que j'aime tant. Ils sont tout emmêlés et mes doigts ne peuvent pas glissés dedans comme je le fait d'habitude. J'attrape la brosse sur le bord du lavabo et me met à démêlé ses cheveux délicatement pour ne pas lui faire mal. Elle semble vouloir dire quelque chose mais elle se ravise et se laisse faire. Le bruit de l'eau qui s'écoule dans la baignoire parle à notre place jusqu'à ce que je me met à parler. 

    Sulfus: Tu te rappel de la fois où l'on s'est promené toute une journée pour recherché de la déco et des meubles pour la chambres des bébés...? 

    Raf: Oui... pourquoi ? 

    Sulfus: Tu te souviens de la magnifique exposition de chambre pour enfant hors de prix qu'on avais vu...? 

    Raf: O..Oui. J'avais même vu la chambre idéal pour les jumeaux, le style était parfait mais le prix était beaucoup trop élevé. 

    Sulfus: Beaucoup trop élevé pour ce que c'était, de vrais escrocs ! 

    Raf: D'accord... Mais où est le rapport avec cette femme ? 

    Sulfus: J'y viens. Comme ça t'avais vraiment plut et que tu était déçu de ne pas pouvoir payé ça pour les p'tits et que j'aimais vraiment moi aussi j'ai essayer de trouvée une solution moins cher. Donc cette femme. 

    Raf: Tu veux dire que...

    Sulfus: Elle est décoratrice. C'est Cabria qui m'a dit que sa cousine côtoyiez des gens dans se domaine à prix raisonnable pour la même qualité. On a commencer à s'appeler et échanger des textos pour parler du prix et des dimensions de la chambre à décoré. Donc bien sûre, je ne voulais en aucun cas que tu tombe sur tout ça alors...

    Raf: Alors c'est pour ça que tu devenait si bizarre quant tu recevez des messages? Tu te jetez carrément sur ton téléphone parfois ce que je trouvais très suspect... 

    Sulfus: Oui c'est pour ça... et il y a deux jours c'était la première fois qu'on se voyais. Elle avait fini ses croquis et voulait me les faire voir si ça me convenais. Et... c'était parfait. J'imaginais ta tête en voyant ça et ça me rendais fou de joie, j'avais qu'une hâte c'était que tu les vois. Et puis après tu sais ce qui s'est passé...

    Raf: C'est pour ça que tu avait l'air si heureux sur cette photo...

    Sulfus: Ouais, je prévoyais de te présentait Marie au début du mois pour qu'elle commence la chambre. Elle était ravis elle aussi et avait hâte de pouvoir te présentait ses idées pour la chambre.

    Raf: Je me sens vraiment mal tout à coup... je t'ai accusé sans vouloir te croire et j'ai limite insultais cette femme de salope.. Je suis vraiment désolée... je devrais m'en réjouir mais vu la façon dont j'ai gâchée ta surprise je n'arrive pas à être contente...

    Elle baisse légèrement la tête... j'arrête de la coiffé et enroule mes bras autour de ses épaules. 

    Sulfus: Ce n'est pas si grave tu sais, j'allais te le dire d'un jour à l'autre.

    Raf: J'ai quant même était horrible avec toi et ça je m'en veux terriblement... 

    Sulfus: J'ai mes tords aussi. Tu sais je suis jaloux aussi si j'aurais était à ta place sur le coup de la colère j'aurais sûrement réagis pareil que toi. Mais avec le recul on peux en discutais calmement maintenant. Et c'est fini. 

    Raf: Tu aurait put te faire tuer par ma faute. 

    Sulfus: J'y aurais étais de toute manière la mission n'a rien à voir avec notre dispute, tu le sais bien. Je veux arrêtais ses monstres rien que pour protégé nos enfants d'eux. Ça me rend fou de me dire qu'ils vont grandirent dans un monde avec des gens aussi dangereux dans la nature...

    Raf: Mais au point de risqué ta propre vie inutilement alors qu'ils n'étaient pas dans les parages pour nous attaqué directement...? 

    Sulfus: Je suis leur père. Et je veux pas qu'il leur arrive ce qui nous est arrivés. Je ne veux pas que ses ordures posent un jour la main sur eux... 

    Raf: Moi non plus... Mais tu imagine s'il te serait arriver quelque chose... ils ne t'auraient peut être jamais vu et ça... je l'aurais pas supporter...

    Sa voix se brise encore une fois, je lui embrasse chaudement la joue. 

    Sulfus: Raf tout va bien et je suis là. C'est fini mon amour...

    Je l'a berce doucement dans mes bras. Toute cette histoire l'a rendue vraiment vulnérable. Et c'est en partit de ma faute. Mais je compte bien faire revenir l'enthousiasme et la bonne humeur de mon ange. Je lui embrasse une seconde fois la joue et lui mord le bout de l'oreille ce qui l'a chatouille légèrement. Je sourit et recommence à lui brosser les cheveux. 

    Sulfus: Au faite... je me demande encore comment tu as fait pour te trouver des complexes par rapport à cette femme. Parce qu'elle ne t'arrive pas à la cheville ! 

    Je ne peut pas voir son visage mais je sens qu'elle sourit légèrement. Je lui brosse encore quelques mèches de cheveux avant de posé la brosse et de ramené tout ses cheveux sur son épaule gauche pour embrassé son cou du côté droit. 

    Sulfus: T'es mon bébé à moi, tu le sais ça ? 

    J'attend une réponse mais elle se contente juste de tournée la tête vers moi avec un tout petit sourire. Ses yeux sont toujours rouge et je détecte encore de la tristesse...

    Sulfus: Jamais je ne te tromperais Raf. T'es mon ange gardien, t'es ma raison de vivre, ma vie. Tu es la seule qui me comprend réellement dans ce monde. J'ai besoin de toi et de personne d'autre. Je t'aime tellement que je n'arrive même pas à l'expliqué avec des mots... 

    Elle ne dit rien mais elle se laisse allez contre moi, l'arrière de sa tête touche mon torse et je lui embrasse les cheveux. Après quelques instants de silence elle déclare doucement: Je t'aime tellement que ça m'en fais mal. 

    Sulfus: Moi aussi. 

    Elle penche sa tête en arrière pour me regarder toujours contre moi et je ne peux résisté à l'envie de l'embrassé en regardant ses grand yeux bleus... elle répond à mon baiser délicatement en passant une de ses mains sur mon cou. Quant on s'arrête on se regarde dans les yeux profondément. 

    Raf: Je t'aime. 

    Sulfus: Je t'aime. 

    Je lui sourit tendrement avant que mes yeux se posent sur sa main qui est posée sur mon genoux. Elle est entourée d'un bandage, je fronce immédiatement les sourcils. 

    Sulfus: C'est quoi ça ? 

    En suivant la direction de mes yeux elle fini par comprendre que je parle de sa main. Elle l'a retire doucement de mon genoux pour la prendre dans son autre main. 

    Raf: Ce rien... je me suis coupée. 

    Sulfus: Tu as fait comment ? 

    Raf: C'est... c'est quant tu as cassée les verres sur la cuisine avant de partir... je me suis coupée en les ramassant. 

    Sulfus: Oh... 

    Je baisse légèrement le regard en l'imaginant toute seule en larme en train de ramassée les morceaux de verres brisées puis se coupée la paume de la main par ma faute... 

    Raf: Ce n'est pas grave Sulfus. C'est juste une coupure... 

    Sulfus: Que tu t'ai faite à cause de moi après t'avoir fait pleurée.

    Raf: On va pas revenir l'a dessus... 

    Elle se lève pour me faire entièrement face en posant ses mains sur mes joues. 

    Raf: On met cette dispute derrière nous pour de bon maintenant, d'accord ?

    Je glisse ma main sur sa main bandée tout en la regardant. Je l'a prend et la dirige vers ma bouche pour lui embrassé sa blessure, elle me regarde faire sans rien dire. 

    Sulfus: D'accord. 

    Elle me sourit doucement et pendant une seconde j'aperçois enfin de la joie sur son magnifique visage. Qu'est ce qu'elle est belle... je fini par entendre de nouveau l'eau qui continue de s'écoulés dans la baignoire, je me lève et me tourne pour fermé le robinet. 

    Raf: C'est quoi cette marque dans ton dos..? 

    Je tourne la tête vers elle et également vers mon dos pour essayer de voir par dessus mon épaule. J'aperçois un gros hématome noir dans le milieu de mon dos. C'est quant je me suis cognée contre ma moto c'est sûre. Raf pose doucement sa main dessus et le fait qu'elle me touche me donne des frissons. 

    Sulfus: Vanessa m'a propulsée contre ma moto à un moment, ça doit être ça. 

    Raf: Tu n'avais pas sentit que tu avait ce bleue dans le dos ? 

    Sulfus: Avec les nerfs et l'adrénaline non. Mais maintenant que tu appuie un peu dessus c'est vrai que ça fais mal. 

    Elle retire sa main et je me tourne vers elle. 

    Sulfus: Tu le prend avec moi ce bain ? 

    Raf: Si... si tu veux... sauf si tu veux être un peu tranquille.

    Sulfus: Ma seule tranquillité c'est quant tu es dans mes bras. 

    Elle rougis légèrement en souriant timidement et je l'a tire vers moi. Je glisse mes doigts sous les bretelles de sa petite robe d'été pour les faire tombées le long de ses bras puis je glisse le zip à l'arrière de sa robe jusqu'en bas de son dos. Sa robe touche le sol. Son joli ventre rond est tellement parfait que je l'a trouve magnifique dans ses sous-vêtements en dentelles blanches. Je m'agenouille devant elle et embrasse chaudement son ventre, le refuge de nos bébés. Mes mains glissent de son ventre à ses hanches et je tire sur sa culotte tout en frottant mon nez à son nombril. Elle tressaille légèrement. 

    Raf: Tu me chatouille.

    Je ricane et me relève et dégrafe son soutient-gorge en l'embrassant. Puis en lui tenant la main je l'a guide dans la baignoire. Elle y entre doucement et s'assoie dans l'eau chaude. Je me déshabille à mon tour et Raf rougie de nouveau en me voyant nu. C'est vrai que j'ai était distant avec elle sans m'en rendre compte, parce que je ne me rappel plus la dernière fois que nous avons seulement pris un bain ensemble... Elle n'a plus l'habitude c'est comme une nouvelle première fois... Raf s'attache les cheveux en chignon pour ne pas les mouillés et je me glisse dans la baignoire et me colle tout de suite à elle. L'eau est chaude ce qui me détend les nerfs et les muscles. Je pose mes mains sur ses épaules et embrasse son omoplate. Elle me regarde faire et je lui sourit. 

    Raf: On a toujours pas nettoyé ta blessure. 

    Elle se met face à moi et attrape l'éponge de bain sur le bord de la baignoire et l'a trempe dans l'eau pour l'a passée sur le côté de mon front. Elle nettoie ma plaie et les coulures de sang que j'avais sur le côté du visage. Je ne dit rien en observant son visage concentré sur ce qu'elle fait... Je baisse mon regard sur sa gorge, ensuite sur ses clavicules, puis sa généreuse poitrine... Je remonte mon regard vers son visage en souriant. 

    Sulfus: Tu m'a manquée. 

    Elle s'arrête pour me regardait. Elle me sourit doucement et recommence à me nettoyé le sommet du crâne avec douceur. Je l'a regarde avec admiration. Ce que je peux l'aimais... 

    Raf: C'est terminé.

    Elle repose l'éponge là où elle était. 

    Sulfus: Merci. 

    Raf: Tu devrait te l'avait la tête par contre. Tes cheveux sont sales. 

    Sulfus: T'inquiète je l'ai laverais après quant on aura fini de prendre notre bain sinon je vais salir l'eau de la baignoire alors qu'on sera encore dedans. 

    Raf: Tu aurait peut être dû prendre une douche, ça aurait était plus efficace ! 

    Elle ris légèrement, putain ce sons est divin ! Je pourrais l'écoutais toute la journée. Je lui sourit encore.

    Sulfus: C'est sûre. Mais si je voulais prendre ce bain c'est surtout pour me détendre et pour faire ça...

    Je l'attire doucement contre moi et je m'allonge en posant ma tête au bord de la baignoire. Raf est allongée sur moi sur le dos entre mes jambes. Sa tête est posée sur mon épaule et je lui embrasse le front. Depuis que je suis rentré, j'ai envie de l'embrassé partout. Malgré qu'on est réconciliés je l'a sens encore tendue. Comme si elle était gênée d'être dans cette baignoire avec moi peau contre peau... Il faut que je l'a réhabitue à tout ces contactes physiques, j'ai mis trop de distance sur ce point là. Le comportement de Raf le prouve clairement. 

    Sulfus: Ça va mon ange ? 

    Raf: O..Oui...

    Sulfus: Tu n'a pas l'air à l'aise...

    Raf: C'est juste que je n'ai plus trop l'habitude... et que je suis pas à mon avantage...

    Sulfus: De quoi tu parle ? 

    Raf: Ça me fais un peu bizarre d'être avec toi dans ce bain j'ai un peu l'impression que c'est nouveau et....Mon ventre me complexe un peu... je me trouve vraiment gross...

    Je pose mon index sur ses sublimes lèvres pour qu'elle arrête de se rabaissée elle même. Elle me regarde et je lui affiche un nouveau sourire en glissant mes deux mains sur son ventre tout rond. 

    Sulfus: Ce ventre te va tellement bien. Tu ne peux même pas l'imaginé à quel point être enceinte te va bien.

    Raf: Tu trouve..? 

    Sulfus: Oui et ce que je trouve le plus beau c'est quant je t'observe caressée doucement ton ventre le sourire aux lèvres en pensant à tes bébés. Tu dégage tellement de beauté et de douceur que ça en est magnifique mais tu ne t'en rend pas compte. Ne doute pas de toi, tu est belle.

    Je lui embrasse encore une fois la joue chaudement tout en glissant mes mains vers le bas de son ventre. Au même moment je sens un grand coup tapé du ventre de Raf dans ma main. Raf se redresse légèrement à cause du coup en portant sa main à son ventre.

    Raf: Houla..! 

    Sulfus: Ça va ? 

    Raf: Oui... c'est juste que ça faisais un moment qu'ils n'avaient pas bougeaient comme ça... et... ils n'ont carrément pas bougeaient depuis deux jours maintenant que j'y pense..

    Sulfus: Sérieux ? 

    Raf: Ils bougeaient légèrement depuis tout à l'heure mais au moment que tu m'a touchait le bas du ventre de vrais tornades. Je l'ai sens bouger encore. 

    Je repose ma main sur son ventre et je sent un nouveau coup. 

    Raf: Bordel...

    Sulfus: C'est quant on te touche le ventre on dirais. 

    Raf: Non... les filles m'ont beaucoup touchées le ventre pendant que tu n'était pas là et ils n'ont pas bougeaient une seule fois... j'ai l'impression qu'ils bougent parce que c'est toi... 

    Sulfus: Tu crois ? 

    Elle hoche la tête et je sourit en reposant mes mains sur son ventre. Je pose mon menton sur l'épaule de Raf. 

    Sulfus: Papa vous as manqué ? 

    Pour réponse j'obtient encore un coup. Raf se met à rire et je rigole doucement avec elle. Puis elle tourne la tête vers moi pour me dire doucement: Tu vois, ils ont besoin de toi eux aussi... ils ont dû sentir ton absence comme ils ne bougeaient plus...
    Je l'a regarde tendrement sans rien ajouté puis je l'embrasse avec passion cette fois la main toujours sur son ventre. Raf répond d'abord doucement puis avec passion avant d'intensifié notre baiser en passant ses mains dans mes cheveux. Je sent montée cette sensation de plaisir et une tornade se formée dans ma main. Je me met à rire en pleins pendant notre baiser. 

    Raf: Quoi ? 

    Elle sourit et je rigole légèrement en regardant son ventre. 

    Sulfus: Ils sont en forme ce soir ! 

    Raf: Je crois que tu leurs as vraiment manqué ! 

    Elle ris et m'attire à elle pour m'embrassé à son tour. J'ai l'impression de l'avoir enfin retrouvée, elle redeviens la Raf que je préfère. On continue de s'embrasser encore pendant un moment tout en se caressant dans l'eau chaude et savonneuse....

    PDV Raf 

    Je regarde Sulfus vêtu d'une simple serviette de toilette serrée à la taille à la recherche d'un caleçon et d'un bas de jogging dans le placard. Ses cheveux sont encore humides et gouttent sur ses épaules. Assise sur le lit, je contemple son magnifique dos et ses reins. Seule chose qui gâche ce spectacle est ce gros hématome qui lui barre le milieu du dos. Je ne fais que d'imaginer ce qui aurait pus lui arrivé et ça me rend folle... Mais grâce au Ciel, il m'est revenue avec seulement quelques égratignures. Je ne peux quant même pas m'empêcher d'être tracassée... Cette mésaventure pourrait très bien se reproduire un jour et finir beaucoup moins bien. 

    Enfin... dans tout les cas il est là devant moi et c'est tout ce qui comptes. Je m'en veux toujours pour lui avoir aussi mal parler mais il semble m'avoir sincèrement pardonné ce qui m'aide à me sentir mieux. Je l'observe encore, il viens de trouvait ce qu'il cherchait et commence à s'habillait. Moi je porte une nuisette moulante à la poitrine mais largement ample pour le reste du corps ce qui est plutôt confortable avec mon ventre. Sulfus se tourne vers moi une fois habillé. 

    Sulfus: Tu veux que j'aille te chercher un truc à boire avant qu'on se couche ?

    Raf: Non c'est bon, viens. 

    Je tapote le bord du lit en souriant. Il répond à mon sourire et viens se coucher à côté de moi, il grimace un peu quant il s'allonge sur le dos et je me rapproche de lui.

    Raf: Ça te fais mal ? 

    Sulfus: Un peu mais je te promet que ça va. 

    Il me caresse une mèche de cheveux derrière mon oreille tout en me regardant dans les yeux. Je lui sourit et il rapproche sa tête de la mienne pour m'embrassé, sa main glisse le long de ma robe et commence à se baladée sur mon corps.. ce qui me donne des frissons. 

    Sulfus: Au faite, j'ai cru comprendre que tu trouvait que je ne te touchais plus en ce moment... Laisse moi me rattrapé...

    Il commence à glissé sa main sous ma robe vers mes fesses mais je secoue la tête avant de l'enfouir dans le creux de son épaule. Il se stop de bouger sans retiré sa main de sur moi.

    Raf: Non... la seule chose que je veux pour l'instant c'est ça...

    Je me niche contre lui me sentant enfin apaisée et en sécurité. Il ne dit rien mais doucement il retire sa main de sous ma robe et enroule son bras autour de moi me serrant un peu plus contre lui. Il sourit.

    Sulfus: D'accord. 

    On reste silencieux quelques minutes pendant lesquels on se câlines doucement. Sulfus me caresse les cheveux, par moment les paumes de mes mains et mon ventre. Puis au bout d'un moment il relève son regard de mon ventre à mon visage. 

    Sulfus: Hé... le compte à rebours a commencé, tu sais...

    Raf: De quoi ? 

    Sulfus: Dans même plus un mois... il est minuit passé, on est le 1er juillet. Ils peuvent arrivaient à tout moment maintenant... 

    Il me sourit et réalisant qu'effectivement oui nous sommes en juillet depuis quelques instants, le compte à rebours est enfin lancée, je sourit doucement à mon tour: Ciel et Diabéla ne vont plus tardaient. 

    À suivre...

     

    * * * * * * * * * * * *

    Bonjour à tous, j'espère que votre rentrée c'est bien passée ! 
    Alors pour commencé comme je l'avais dit au début de l'été, j'ai eu beaucoup de travail cet été ce qui a retardé l'écriture du chapitre. Donc pour peut être la millième fois désolée. 
    Ensuite après mon malheur de ce début d'été mon père nous a fait une surprise: Un nouveau chiot. Quant je l'ai vue, j'ai pleurée parce que j'ai toute de suite pensée à mon autre petit chien, mais maintenant c'est mon nouveau bébé, il est juste adorable et je n'oublie pas mes autres amours qui sont au paradis des chiens maintenant... ❤ 
    Pour continuer mon chemin de poisseuse de la vie, j'ai plusieurs problèmes de santé en ce moment, rien de grave mais à ne pas négligé non plus donc j'ai pris du retard aussi à cause de ça et j'ai pas mal de rendez vous qui m'attende... *soupire*

    Pour continuée petit message pour les personnes impatientes à qui je dois "sois disant" avoir une bonne excuse, je vous dit poliment merde. Ce n'est pas une insulte n'allez pas vous vexez mais juste merde à la fin. Mon blog et mes fanfics ont une grande place dans ma vie mais seulement je n'ai pas QUE ça dans ma vie. Donc comprenez que comme vous, j'ai d'autre chose à faire à côté de mon ordinateur et peut être même plus que vous. Moi aussi j'attend avec impatience la suite de plusieurs fanfics que je suis, de plusieurs romans que je lis, de nombreuses séries que je regarde, mais voila: Ça prend du temps. Rien ne se fait en un jour. Si vous voulez quelque chose de réussi il faut savoir attendre. Car tout ce qui est fait rapidement est souvent raté. Et je ne veux pas raté ma fic, déjà en prenant mon temps j'ai toujours l'impression que quelque chose cloche donc imaginez si je me précipite ! Donc maintenant j'aimerais bien que vous ARRÊTEZ avec vos "C'est quant la suite" "j'en est marre d'attendre" "tu abuse" "des excuses" ! Non mais sérieusement vous croyez quoi ? Je ne vais pas tout les jours sur mon blog, si je pourrais oui mais je n'ai malheureusement pas le temps et rien ne vous oblige à allez sur le blog tout les jours. Alors pardonnez moi de ne pas avoir eu le TEMPS de me connecter ces derniers temps pour vous répondre, mais quant je vois les commentaires de certains je vous dis franc, je n'ai même plus envie de répondre. Pourquoi ? Parce que vous n'avez pas l'air de comprendre que je ne SAIS pas quant le prochain chapitre va sortir ! Je ne suis pas un ordinateur programmé pour écrire des chapitres. Je ne peux pas savoir à quel date précise va voir le jour mon prochain chapitre ! Par moment j'ai des blocages ce qui veux dire que nous n'avons plus d'idée pour le moment, on a beau resté des heures assis devant le clavier les idées ne viennent pas. Donc à partir de maintenant je ne répondrais plus au commentaire du genre "C'est quant la suite" désolée j'ai était bien gentille pendant des années mais maintenant ça ne passe plus. Surtout en ce moment j'en prend pleins la gueule alors que je me tue à écrire une suite possible à Angel's Friends qu'on peux maintenant qualifiée de série morte étant donné que nous n'avons pas eu de News officiels sur une saison 3 animé depuis 2014. Alors je vous prierez de m'excusez si je me suis emportais mais j'aimerais que vous soyez compréhensif c'est déjà dur d'écrire une fic quant ont est chargée comme moi mais si en plus c'est pour me faire crié dessus en arrivant sur le blog, et bien... je n'ai plus qu'à fermée boutique. 

    Bref ! Désolée pour ce pavé mais fallait que ça sorte ! °v° Sans rancune mes lecteurs je voulez juste mettre un peu le points sur les "i" car je trouvais qu'au bout de deux chapitres d'affilé je découvrais une armée de révoltés cela commencé à faire beaucoup. Et ne vous prenez plus la tête entre vous dans les commentaires on est là pour papoté sur la fic pas pour se clashé entre nous d'accord ? ^^

    Peace 

    Dans tout les cas j'espère que ce chapitre vous a plut malgré le temps qu'il a mis à voir le jour ! 
    Et dans le prochain chapitre je vous promet ENFIN l'arrivée de Ciel et Diabéla ! ^w^ 

     

    Sinon voici une musique que j'adore dont le clip m'a grandement inspiré pour le vrai visage de Vanessa vous pouvez donc l'imaginez exactement comme dans le clip: 

     

     Et pour finir rien à voir avec la fic, je voulais vous faire partagé mon son de l'été qui a sûrement était le son de beaucoup de monde cet été: Despacito ! 

    Mais surtout la version française de Sara'h qui est encore un pure chef d'oeuvre ! 

    Écoutez ❤:

     

    Voilà c'est tout pour aujourd'hui ! 

    À la prochaine ! ^w^

     


    80 commentaires
  • Chapitre 12: Hello 2018

    Hello 2018 

     

    PDV de Raf

     

    -31 décembre 2017

     

    "5...4...3....2.....1.. Bonne Année !! "

     

    La foule hurle de joie autour de nous et un feu d'artifice éclate dans le ciel étoilé derrière le grand écran d'un immeuble qui affiche "Bonne Année 2018" en clignotant. Sulfus et moi nous embrassons parmis la foule en folie. S'ayez une nouvelle année qui commence pour nous et tout le monde. 2018 va être une année très particulière pour nous. Notre vie va une fois de plus changée mais toujours en bien ! L'arrivé de nos jumeaux. Nous n'avons que ça en tête. Nous l'avons annoncé un peu à tout le monde que j'attendais des jumeaux et plus particulièrement que c'était très certainement Ciel et Diabéla. Bien sûre ont nous a posé la fameuse question: Vous êtes vraiment sûre que ce sera eux ? 

    Bien sûre on ne peux pas le garantir mais tout comme Sulfus on le sens de plus en plus. Et dans tout les cas notre choix est fait, nous les appèlerons Ciel et Diabéla même si ce ne sont pas ceux que nous avons connus. Car en réalité ces prénoms nous plaises vraiment et puis... Je suis convaincue que se sont eux. Nos lèvres se sépares et on se regarde en souriant parmi les anges et les démons qui cris de joie sous le feu d'artifice en allumant des petites bougies étincelantes pour les remués dans les airs. 

    Chapitre 12: Hello 2018

    Nous nous trouvons sur la grande place d'Olympia dans la cité des Immortels. C'est une gigantesque rue commercial où se trouve toute sorte de boutique de mode ainsi que des restaurants de tout genre. Et le bâtiment avec l'écran géant et un gigantesque magasins sur plusieurs étages. Il y a toujours pleins de monde ici. On peut comparait cette grande rue à celle des Champs Élysées à Paris ou la 5e Avenue de New York. Bon, bien sûre ce n'est pas aussi grand et encore moins "célèbre" mais Place Olympia et semblable à ces deux grandes rues sur terre. Nous sommes venus passé la bonne année ici. J'ai insistais pour que Sulfus aille faire la fête avec ses amis pendant que je passerais le réveillon avec ses parents pour qu'il puisse profité comme je ne peux pas boire et trop rester debout. Mais il n'a jamais voulu et m'a dit "Je n'ai aucune envie de faire la fête alors que je peux passais une merveilleuse soirée avec ma femme et mes enfants qu'elle porte." ce qui m'a vraiment fait plaisir. On a donc dîné dans un restaurant gastronomique en tête à tête. Le repas était délicieux. Puis nous sommes resté sur la place à nous promené parmi le monde en attendant le compte à rebours. 

     

    Sulfus m'embrasse encore, je sens ses mains refroidies par l'air glacial se posés sur mes joues. Il me regarde de ses magnifique yeux ambrés qui me font toujours craqués. Il me sourit. 

     

    Sulfus: Ça va ? Tu n'a pas trop mal aux jambes ? 

     

    Raf: Ça tire un peu mais ça va. 

     

    Sulfus: Tu veux qu'on rentre ? 

     

    Raf: Pas forcément mais je ne vois pas trop ce qu'on pourrai faire d'autre maintenant que le feu d'artifice est terminé. 

     

    Sulfus: J'ai ma petite idée, mais ils faut rentrée à la maison pour ça. 

     

    Il me regarde de son regard vicieux et je lève les yeux aux ciel. 

     

    Raf: Mais tu ne pense vraiment qu'à ça ! 

     

    J'essaie d'avoir l'aire indignais mais je rigole plus qu'autre chose. Il sourit encore mais de manière romantique cette fois. 

     

    Sulfus: Oui j'avoue. Mais ce soir c'est un peu différent. 

     

    Raf: Et en quoi c'est différent ? 

     

    Sulfus: Ce sera la première fois en 2018. 

     

    J'éclate de rire mais il a raison dans un sens. Chaque nouvelle année, c'est le défilé des premières fois dans tout et n'importe quoi. Et Sulfus viens de trouvait celle qu'il préfère. J'acquiesce toujours en rigolant et Sulfus me soulève sans prévenir pour me portait comme une princesse. Je ris encore plus pendant qu'il sourit en avançant en direction du parking. J'aperçois plusieurs gens nous regardaient avec insistance pas parce que Sulfus me porte mais parce que nous sommes "Raf et Sulfus", je vois même une adolescente nous prendre discrètement en photo. Depuis quelques temps, j'ai vraiment l'impression que les gens nous considère comme des célébrités... On est même déjà apparu dans un magazine quant la rumeur que j'étais enceinte à fait le tour complet de toute les cités. Y'a même certain sites internet qui parlent des ragots entre les anges et démons populaires et nous y sommes déjà apparu quelques fois. Enfin... Au début ça nous rendait fou que les gens se mêlent comme ça de notre vie, mais on a fini par ne plus faire attention. 

     

    On arrive dans la voiture et nous rentrons chez nous pour notre première fois en 2018, même si je ne peux même plus compter le véritable nombre de fois que nous avons fais ça... 

     

    .....

     

    -21 Janvier 2018

     

    Raf: Mais c'est génial ! Tu peut pas savoir, comment je suis contente pour toi ! Tu va avoir un bébé ! 

     

    Kiara: Oui, je suis vraiment heureuse. Et Peter est fou de joie ! 

     

    Raf: Sulfus était pareil quant il l'a su ! 

     

    Kiara: C'est tellement merveilleux on va être maman presque en même temps !

     

    Raf: Oui ça va être tellement bien ! Alors tu aimerais que ça soit quoi ? 

     

    Kiara: Dans tout les cas, je serais contente mais je rêve d'avoir une petite fille ! 

     

    Raf: Ah oui ? ^^

     

    Kiara: Ça a toujours était mon rêve ! Et je sais comment je l'appellerais si c'est une fille ! 

     

    Raf: Vraiment ? Je peux le savoir ou c'est un secret ?

     

    Kiara: Si tu promet de rien dire, je te le dit ! 

     

    Raf: Promis, je ne dirais rien. ^^

     

    Kiara: Birdy ! Elle s'appellera Birdy ! 

     

    Raf: Birdy... C'est magnifique comme prénom ! 

     

    Kiara: C'est vrai, tu aime bien ? 

     

    Raf: J'adore ! J'espère pour toi que tu aura une fille ! 

     

    Kiara: Ouiii ! *w* Et que nos enfants s'entendent super bien plus tard ! Tu imagine, les voir grandir ensembles, les amener à l'école ensembles, les promener au parc ensembles ! Ils aurons le même âge ! On pourras tout faire ensembles toute les deux ! 

     

    Raf: C'est vrai ! Tu me donne déjà envie d'y être ! 

     

    Kiara: Sinon ça va toi ? 

     

    Raf: Tout va bien. Les fêtes de fins d'années ont étaient géniales, mes jumeaux vont bien, Sulfus est adorable avec moi, je nage en pleins bonheur ! Et toi ? 

     

    Kiara: Pareille. Au faite je me demandais, ça te dirais que pour la Saint Valentin on se fasse un restaurant à quatre pour changer ? En plus comme nous sommes toute les deux enceintes ça pourrait être drôle ! 

     

    Raf: Oui pourquoi pas ? Ça changerais du traditionnel restaurant en tête à tête. Je vais en parler avec Sulfus et s'il est d'accord on se fera cette soirée à quatre ! 

     

    Kiara: Ok ! Bon alors je te laisse et te me tient au courant, bisous ! 

     

    Raf: Bisous.

     

    Je raccroche en souriant. Je suis tellement contente pour Kiara. Cela faisait quelques temps qu'elle parlait d'avoir un bébé, son rêve est réalisé ! En plus nous allons pouvoir tout faire ensemble comme elle l'a dit. J'ai très hâte d'y être à présent. Je caresse mon ventre qui s'est légèrement un peu plus arrondis depuis un mois. Mes petits chéris grandissent à vue d'oeil. Plus que 6 mois et ils serons là...

     

    .....

     

    -25 Février 2018

     

    Je suis assise à la place passager de notre voiture un cadeau dans les mains, pendant que Sulfus est au volant. On se dirige vers l'hôpital de la cité des démons. Cabria a accouchée cette nuit à 5h du matin. D'après Kabalé elle s'est réveillée en pleins milieu de la nuit à cause de grosses contractions et a perdue les eaux en sortant de son lit. J'avoue que ça m'a un peu rendue anxieuse pour mon futur accouchement. Je n'aimerais pas accoucher de cette façon. Bien sûre elle n'a pas accouchée chez elle, elle a eu le temps de se rendre à l'hopital. Mais je n'aimerais pas perdre les eaux en pleins milieu de la nuit dans mon lit. Ce serait une véritable panique en étant à peine réveillée. Le principal c'est que tout c'est bien passé. Il est 19h20 et nous allons lui rendre visite pour voir comment elle va. Et pour découvrir le visage du nouveau né. 

     

    Le mois de Février est passé tellement vite que je ne réalise toujours pas ! Nous sommes bientôt en Mars alors que j'ai encore l'impression d'être au soir du nouvel an... Je regarde Sulfus qui roule tranquillement sur la route. Notre repas de Saint Valentin avec Kiara et Peter c'est très bien passé. On a passé une très bonne soirée tout les quatre dans se restaurant. Kiara et moi avons beaucoup discuté de nos futurs bébés pendant le repas pendant que Peter et Sulfus ont prient une cuite ensemble pour célébré ça. Nous avons limite dû les portais jusqu'à nos voitures. Tu parle de gentlemens ! Enfin, il ne faut pas oublier les magnifiques roses que nous avons eu de leurs parts. En tout cas, je garde un très bon souvenir de cette soirée.

     

    Sulfus: On est arrivé. 

     

    Il se gare et nous sortons de la voiture pour entré dans l'hôpital. Je demande à la dame de l'accueil le numéro de chambre de Cabria. En deux cliques sur son ordinateur, elle m'indique l'étage et la chambre. Sulfus et moi traversons les couloirs, jusqu'à l'ascenseur pour sortir au troisième étage, puis nous marchons jusqu'à la chambre de Cabria. On toc et la porte s'ouvre sur Christofer qui nous sourit en nous voyant. 

     

    Christofer: Ah ! Ça fait plaisir de vous voir vous deux ! Entrez ! 

     

    On entre et je vois Cabria allongée dans le lit d'hôpital avec une toute petite boule bleu foncé dans ses bras. Son bébé est minuscule. C'est adorable. On s'approche et elle sourit en nous apercevant. Elle desserre son bras d'autour du petit être qui viens de naître, pour nous faire voir cette petite fille pâle avec déjà une bonne épaisseur de cheveux bruns comme ceux de sa maman. Elle porte un pyjama bleu foncé avec un motif de lune blanche avec écrit "Au beau-milieu de la nuit..." ce qui me fait sourire. 

     

    Raf: Pas mal, le pyjama !

     

    Cabria: Je trouve qu'il représente bien ce qu'elle nous a fait ! x) 

     

    Sulfus: Alors c'est quoi son petit nom ? 

     

    Cabria: On l'a appelée Crystal. 

     

    Raf: J'adore ! C'est tout à fait dans vos styles en plus ! 

     

    Christofer: Ouais, c'est moi qui a eu l'idée grâce à mon pouvoir "jet de Crystal" !

     

    Cabria: Heureusement qu'il a trouvait parce que je n'avais vraiment pas d'idée de prénom pour ma fille. ^^' Tandis que pour Raphaël, ça m'est venue tout seul. 

     

    Sulfus: Le principal c'est que vous avez trouvez un nom et que la petite va bien.

     

    Cabria: Tout à fait !

     

    Raf: Sinon, ça va ? Ça n'a pas était trop dur ? 

     

    Cabria: C'est très vite arrivé, j'ai poussée 3 fois et elle était là ! Pour Raphaël ça a était beaucoup plus long. 

     

    Sulfus: En parlant de lui, il est où ton p'tit ? 

     

    Cabria: Je l'ai laissé chez ma cousine Estellia. C'est mieux pour lui de rester là-bas que d'être à l'hôpital toute la journée. Il est venu passé l'après-midi ici puis elle l'a ramener chez elle. Il était tout content d'avoir une sœur même s'il n'a qu'un an, il avait l'air de comprendre que c'était sa petite sœur.

     

    Raf: Ah mais c'est super ça ! Parce que y'a certain enfant qui ne supporte pas devoir partagé leur maman. Y'en à qui éclate en larme ! 

     

    Cabria: Ouais! x) Mais moi pour l'instant, il a l'air plutôt content, il a même essayer de la prendre dans ses bras, mais c'est lui même un bébé alors il n'a pas vraiment réussi le truc ! xD

     

    Raf: Ça devait être trop mignon à voir. 

     

    Cabria: Oui, tu veux la prendre dans tes bras ? 

     

    J'hésite un instant. J'ai toujours peur de prendre un nouveau-né dans les bras. C'est tellement fragile... Mais comme je vais bientôt être maman il va falloir que je m'habitue alors j'accepte. Elle me tend la petite Crystal que je prend délicatement dans mes bras. Elle est si petite... Si fine... Si inoffensive... Et dire qu'on a tous était comme ça un jour. Je me rappel quant la mère de Sulfus m'avait montrer son album photo de ses enfants quant ils étaient petits. Sulfus était juste adorable quant il était bébé. Crystal émet un petit bruit qui ressemble à un bâillement et de sa petite main elle se gratte le nez. Elle est adorable. Ses paupières remues et elle ouvre légèrement ses yeux pour me laissé découvrir leurs couleurs. Le même bleu que celui des yeux de son père. 

     

    Raf: Elle est magnifique. 

     

    Christofer: Je sens déjà qu'il va falloir que je la surveille plus tard ! 

     

    Sulfus: T'inquiète mon pote, elle viens d'arrivée t'as encore quelques années avant de t'en faire pour tout ça ! 

     

    Christofer: Ouais c'est sûre mais je vais devoir l'avoir à l'oeil quant elle va grandir ! 

     

    Cabria: Fout lui la paix ! Elle viens à peine de naître on verra tout ça plus tard ! Toute façon si elle tiens de moi elle n'en fera qu'à sa tête !

     

    On éclate de rire et je redonne Crystal à Christofer qui la blotti contre lui sous le regard inquiet de Sulfus. Lui aussi redoute le moment où il devra prendre nos bébés dans les bras. Il a peur de leurs faire du mal. Mais je sais qu'il y arrivera. 

     

    Raf: Tient un petit cadeau !

     

    Cabria me sourit et l'ouvre pour découvrir le petit ensemble de jogging bleu foncé à ruban blanc paillettés sur les manches. Son sourire s'élargit. 

     

    Cabria: J'adore ! Le pire c'est que je l'avais vu l'autre jour dans une vitrine, mais j'avais pas du tout le temps de faire des achats ! Merci Raf, c'est tout à fait ce que je voulais ! 

     

    Elle me fait le bise et on continue de discuter pendant une petite heure durant laquelle Christofer tente plusieurs fois de donné Crystal à Sulfus dans les bras, mais il refuse à chaque fois. 

    Il est 20h30 donc on décide de partir pour laissé Cabria se reposée. On leur fait la bise et on quitte l'hôpital. Pendant le trajet je demande à Sulfus: 

     

    Raf: Pourquoi tu n'a pas voulu prendre la petite dans tes bras ? 

     

    Sulfus: T'as vu sa taille ? Ça me fou les jetons ! C'est tellement petit, j'avais trop peur de lui faire mal ! 

     

    Raf: Pourtant, bientôt tu devras bien surmonté cette peur. 

     

    Il me regarde moi puis mon ventre avant de regarder à nouveau la route.

     

    Sulfus: Ouais, je sais. Mais ça sera différant, c'est mes enfants. Et puis j'ai encore du temps pour m'y préparé. 

     

    Il me sourit et je lui rend le siens en lui caressant la cuisse. Il me lance un regard qui signifie encore quelque chose de très coquin pour ce soir...

     

    ......

     

    -9 Mars 2018

     

    ....: Santé ! 

     

    Je boit une gorgée de champagne frais sous un soleil plutôt chaleureux pour un mois de Mars. Nous sommes dans le jardin de Dolce. Et un jardin qui appartient à Dolce ne peut qu'être un jardin remplis de fleur rose de toute sorte ! C'est d'ailleurs le plus beau jardin que j'ai jamais vue, je pense. La clôture blanche qui encadre le jardin fait ressortir les magnifiques roses et pivoines de couleur rose qui l'a longe. La pelouse verte impeccable, coupée au centimètre près, rend encore plus jolie le décor avec toute les chaises de jardin blanche au dossier en forme de cœur. Dolce à beaucoup de chaise pour l'extérieur car elle donne souvent rendez-vous chez elle à des clientes pour vendre à domicile ses créations de mode. Elle a d'ailleurs beaucoup de succès. Et je pense que bientôt elle pourra faire reconnaître sa propre marque ! 

     

    Mais cette fois-ci, nous ne sommes pas dans son jardin pour ses créations mais pour fêté la naissance de son fils Jake. Il y a une semaines en arrière Dolce à donnée la vie et maintenant qu'elle est reposée, elle a décidée de fêter ça avec nous tous en organisant un apéro dînatoire en pleine après-midi. Il y a toute sorte de chose à manger sur la grande table du jardin et tout le monde picorent dedans tout en se promenant dans le jardin pour discuté. Comme d'habitude Dolce à tout minutieusement préparée. Elle se tient debout parmi nous avec une coupe de champagne dans la main et son bébé dans son autre bras. On est tous autour d'elle en admirant la petite merveille qui dors contre elle. Jake à la peau plutôt mate comme Dolce et ses petits cheveux sont de la couleur de ceux de Chris. Un beau mélange de ses parents, je trouve. Tout le monde s'éloigne petit à petit comme Dolce dépose Jake dans le panier à ruban bleu qu'elle a fabriqués spécialement pour cette après midi. Elle laisse le panier au milieu du jardin, sous un magnifique parasol blanc en dentelle, pour que son bébé reste à l'ombre et que pour tout le monde puisse le voir pendant l'apéro. Je m'approche d'elle et l'a prend dans mes bras. 

     

    Raf: Je suis tellement contente pour toi. Il est magnifique !

     

    Elle me serre dans ses bras tout en regardant son bébé dans le panier avec le sourire. Puis elle me regarde les yeux remplis de bonheur. 

     

    Dolce: Je ne pensais pas qu'on pouvait être amoureuse de deux personnes en même temps...

     

    Je lui sourit tendrement. Visiblement elle aime son bébé plus que tout. Comme toute les mamans, mais de la façon que Dolce parle, on vois que son bébé est réellement devenu le centre de sa vie. Ce qui est magnifique. J'ajoute en souriant:

     

    Raf: Ça doit te changer la vie.. 

     

    Dolce: Oui, mais en mieux. C'est un véritable petit ange... Je l'aime déjà tellement. 

     

    Raf: C'est normal, il est tellement adorable... 

     

    Je me penche vers le panier et caresse du bout du doigt la petite joue de Jake. Il émet ce petit bruit que font tout les bébés et qui font craqués toute les filles de notre âge... C'est tellement mignon. Je sourit. 

     

    Raf: Ça doit être un véritable bonheur...

     

    Dolce: Bientôt ce sera toi...

     

    Elle me sourit avec insistance. J'en avait presque oublier mon ventre qui a maintenant bien grossis. Je suis à 5 mois maintenant. Dans 4 mois, je serais maman. Dans 4 mois, j'aurais deux bébés. Dans 4 mois, ma vie va changée. Dans 4 mois, mon rêve sera complet. J'aurais enfin fondée ma propre famille avec l'homme de ma vie. Je regarde au loin Sulfus discuté avec les garçons tous un verre à la main. Je sourit et replonge mon regard sur Jake. 

     

    PDV Sulfus

     

    Je discute avec Christofer et Jacob tout en buvant un verre, avec la table remplis de nourriture à côté de nous. Pour un apéritif angéliquement rose, je trouve qu'on passe un bon moment. Quant Chris arrive vers nous on s'exclame tous joyeusement en levant notre verre. 

     

    Sulfus: Félicitation Chris ! On viens de voir ton p'tit ! 

     

    Il nous sourit. 

     

    Chris: Merci. J'espère que vous vous amusez bien.

     

    Christofer: On s'éclate, ta femme à assuré encore une fois pour la nourriture !

     

    Jacob: Faut pas oublier que se sont les trois passions de Dolce: La mode, la nourriture et la douceur. 

     

    Chris: C'est tout à fait Dolce ! 

     

    On discute un peu de tout et de rien mais plus principalement pour la raison que nous sommes là: La naissance de Jake. Chris nous raconte sa première semaine en tant que parents depuis l'accouchement. Il a l'air émerveillé et horrifié à la fois. 

     

    Chris: En tout cas, je suis vraiment heureux. Dolce n'en pouvait plus d'attendre ! 

     

    Jacob: Hé ! En parlant de tout ça ! Sulfus t'ai le prochain sur la liste ! Raf en est à combien ? 6 ?

     

    Sulfus: 5 mois pour être exacte. Et oui je serais le prochain..

     

    Christofer: Je rêve ou ça c'était la voix d'un gars pas sûre de lui ? 

     

    Jacob: Tu stress ?  

     

    Sulfus: Un peu...

     

    Jacob: À cause de quoi ?

     

    Sulfus: Plusieurs trucs. J'ai peur de l'accouchement pour Raf, j'ai peur que mes enfants ont quelque chose qui va pas... J'ai tout simplement peur de prendre un bébé dans les bras. J'appréhende tout ça. J'ai peur de devenir père...

     

    Christofer: T'inquiète vieux, j'avais les mêmes peurs que toi et j'ai deux enfants maintenant et tout va bien. 

     

    Chris: Et pour ta peur de portait un enfant si tu veux viens portait Jake, tu va voir c'est rien ! 

     

    Sulfus: Je préfère pas. 

     

    Chris: Allez ! Juste une minute !

     

    Sulfus: Non vraiment non. 

     

    Jacob: Alors ça ! Sulfus qui a traversait les pires dangers de ce monde sans reculé, à peur de portait un bébé sans défense ?

     

    Sulfus: C'est différent ! C'est pas que j'ai peur de le portait, j'ai peur de mal m'y prendre, de lui faire mal ou pire que je le fasse tomber ! 

     

    Christofer: T'inquiète, si tu te sent pas prêt, laisse tomber, tu a encore du temps et puis quant c'est ton enfant c'est pas pareil. C'est beaucoup plus facile.  

     

    Jacob: C'est sûre ! Ça viens tout seul. 

     

    Chris: En tout cas t'a encore le temps. Le seul conseil que j'ai pour toi pour le moment c'est: profite. Une fois que tu es père, c'est du boulot. Surtout que toi, tu en a deux qui arrivent. Alors profite encore de ton temps libre car autant que c'est que du bonheur, c'est aussi très épuisant et ça prend beaucoup de ton temps. 

     

    Sulfus: Merci du conseil.

     

    D'un coup Jordy débarque dans le jardin en courant vers nous, suivis de Kabalé et Kila qui marche tranquillement. Ils sont en retard. Il attrape Chris pour lui faire une rapide accolade.

     

    Jordy: Putain ! Je suis en retard désolé ! En tout cas, félicitation mec ! Où se trouve ton petit parasite ?! 

     

    Chris: (rire) Viens, je t'emmène le voir. 

     

    Chris et Jordy se dirige vers le panier de Jake avec Kabalé qui donne un cadeau à Dolce qui le déballe avec joie. C'est ce qui me semble être un pyjama pour bébé. Elle remercie Kabalé et va déposée le pyjama sur la table proche du panier où se trouve tout les cadeaux de naissance pour Jake. Je vois Kila au dessus du panier en demandant si elle peut prendre le petit dans les bras. Dolce acquiesce en lui demandant de s'assoir à côté du panier ce que fait Kila. Elle prend son fils dans ses bras et le tend à la fillette qui le prend comme une véritable pro. Même une gamine est plus douée que moi... Elle n'est même pas effrayer de tenir Jake... Putain. Comment je vais faire quant Raf va accouchée ? Je suis heureux, vraiment heureux. Mais plus on approche de ce moment et plus j'ai peur. Je n'arrive pas à me débarrassais de cette peur ridicule de portait un bébé! Je voulais pourtant essayer au départ en venant ici mais quant j'ai vu Jake, je me suis dégonflé. Je sais pas pourquoi ça me fait peur et ça me rend ridicule. 

     

    Je regarde Raf au loin qui sourit en regardant Kila portait le bébé avec admiration et je me sens nul...

     

    ......

     

    -30 Avril 2018

     

    Docteur: Alors je pense que vous accoucherez dans les alentours du 10 juillet. 

     

    Raf: Pouah... J'espère que ce sera pas pendant la canicule ! 

     

    Docteur: (ricane) Ne vous inquiétez pas les hôpitaux sont équipés de climatisation en cas de besoin. 

     

    Raf: Me voilà rassurée !

     

    Je regarde Raf et le docteur plaisantées ensembles. Presque 2mois on passés depuis l'apéro de Dolce et je me sens toujours aussi peu rassuré d'arrivé à l'accouchement de Raf... Alors qu'elle... Elle est plutôt sereine. Encouragée. De bonne humeur, rêveuse et également très gourmande. Elle a sa période des "envies" donc chaque fois qu'elle a une horrible envie de manger quelque chose, aussi bizarre soit-elle je courre lui en ramener. Je suis à ses petits soins. Et je cache mon appréhension pour qu'elle reste aussi rayonnante, j'aime la voir comme ça. 

     

    Le docteur continue de lui passé la sonde sur le ventre pour l'échographie du mois. Le ventre de Raf à réellement pris la forme de celui d'une femme enceinte. Un rond parfait. Mais le fait qu'elle soit enceinte l'a rend presque aussi sexy qu'en temps normal... Ses cuisse sont toujours aussi fines ainsi que sa taille. Seul son ventre à grossis, mais c'est justement ce qui fait son charme de femme enceinte.. Sans parlait de sa poitrine qui à délicieusement gonflée pour mon plus grand plaisir. Mais j'essaie de me contenir. Raf est peut être superbement attirante en ce moment, je n'oublie jamais qu'elle porte nos enfants et je préfère y allez mollo. Et plus nos enfants grandissent en elle plus je préfère évité les parties de jambes en l'air. 

     

    Docteur: On va écouté leurs cœurs maintenant.  

     

    Elle enclenche l'ampli et j'entend les deux petits cœurs des mes bébés battent à l'unissons... Raf me sourit et je fais de même, entendre leurs cœurs c'est presque comme leur parler pour la première fois. C'est vraiment étrange comme sensation, c'est émouvant.

     

    Docteur: Et bien tout est parfait. Ils se portent très bien, ces deux là ! 

     

    Elle s'éloigne pour s'assoir à son bureau pour écrire sur le dossier médical, pendant que Raf se redresse et s'essuie le ventre avec des serviettes en papiers. Je l'aide à descendre de la table d'auscultation et on s'assoit en face du docteur qui note le prochain rendez-vous de Raf. On sort de la clinique. Il est 12h45. 

     

    Raf: Cette visite m'a affamée ! 

     

    Sulfus: Tu veux mangeait quelque chose de particulier ? 

     

    Raf: J'aimerais bien manger une bonne pizza en terrasse avec une limonade et le petit morceau de citron sur le côté ! Il fait super beau aujourd'hui, tu ne trouve pas ? 

     

    Je lui sourit, si c'est une simple pizza déguster en terrasse qui lui fait plaisirs, alors je sais exactement où l'amenais ! Je passe mon bras autour de ses épaules et nous nous dirigeons vers notre voiture pour allez sur la place d'Olympia. 

     

    Fin PDV Sulfus

     

    .....

     

    -19 Mai 2018

     

    Vanessa: Ça aura mis du temps mais j'ai fini par le trouvais ! 

     

    Reina: (soupire) Soit franche avec nous tu l'avait trouvée depuis longtemps, mais tu as prétendue le contraire juste pour volée les plus grandes boutiques de mode de Paris. 

     

    Vanessa: Pas du tout ! 

     

    Un diamant tomba de derrière elle en rebondissant sur le sol. 

     

    Reina: C'est étrange, je ne me rappel pas, que tu avait ces lunettes de soleil de chez Prada. 

     

    Skar: Et moi je n'ai jamais vu toute ses bagues à tes doigts. 

     

    Vanessa: Bon oui, d'accord, c'est vrai. Mais comme je tiens à dirigé ses maudits immortels avec classe, il fallait que je refasse ma garde robe. Car la robe violette et déchirée de Skarcia commence à vraiment me donnée la nausée ! 

     

    Reina: Bon passons, tu as le collier ? 

     

    Vanessa le décrocha d'autour de son cou parmi tout les autres qu'elle avait volée chez les bijoutiers les plus chères de Paris et lui tendit en souriant. Reina le contempla puis déclara: Nous avons tout les éléments pour ton rituel. Tu est prête ? 

     

    Vanessa: Plus que prête. 

     

    Reina: Blue, va chercher la gamine ! 

     

    Blue: Oui, mère. 

     

    Elle quitta la pièce et revenue quelques minutes après avec Nessie. Skar avait ramenait tout les éléments pour le rituel. Il avait déposé tout les objets volés depuis tout ces mois parterre en forme de cercle avec le vase du musé de Shanghai au milieu. Nessie regardait tout ses objets avec appréhension mais également avec admiration. Elle était restait tellement longtemps dans le noir de cette grotte que la moindre chose qui tombé sous ses yeux l'a fascinée. Elle était plutôt curieuse et elle tenait bien ça de quelqu'un... Mais le fait qu'elle soit ici n'annoncé rien de bon pour elle. Elle avait meilleure mine depuis quelque temps, comme Blue s'occupée d'elle mais elle savait bien que ça n'allait pas duré très longtemps. Skar pointa un espace entre deux objets.

     

    Skar: Allonge toi ici et ne bouge pas.

     

    Nessie resta muette et immobile, terrifiée de savoir ce qu'ils allaient lui faire. 

     

    Skar: Dépêche toi ! 

     

    Elle sursauta et fini par obéir. Elle s'allongea entre les deux objets complétant le cercle. Sa tête était proche du vase. Elle retenait son souffle sous le regard de ces quatre personnes qui l'a terrifiée. Reina s'avança avec son vieux livre à la main. 

     

    Reina: Désolée, ma petite. Ta vie s'arrête ici. 

     

    Nessie sentit que l'aire ne passé plus dans ses poumons. On venait de clairement lui annoncé sa mort. Elle trembla sentant les larmes lui brûlées les yeux. Mais d'un côté depuis le plus loin qu'elle se souvienne, elle avait toujours était enfermée dans le noir seule sans que personne ne vienne l'a sauvée. Où était le but dans sa vie ? Rester l'éternelle prisonnière de ses monstres ? La mort était peut être la meilleure chose qui pouvait lui arrivée, elle espérait seulement ne pas trop souffrir. 

     

    Reina: Maintenant écartez-vous vous autres, le sortilège est puissant. 

     

    Ils se reculèrent tous laissant Reina debout son livre à la main face à Nessie et aux objets. Elle commença à récitée une incantation dans une langue complètement étrangère, une langue oubliée. Les objets commencèrent à vibraient sous les paroles de Reina. Puis des lumières dorées jaillissaient de chaque objet, les unissant tous par un lien de lumière. Les liens lumineux finirent par atteindre Nessie ce qui l'a paralysa l'empêchant de bougée. Elle paniqua puis cria quant des lueurs dorées sortirent d'elle l'a faisant souffrir. Elle ressentait comme une brûlure à l'intérieur qui l'a clouée sur place. Toute les lumière finirent par se faire aspirées par le vase qui était au centre. De même pour Nessie, Sauf que Nessie n'était pas un objet et ce vase qui aspirée en faite son énergie vital l'a faisait souffrir. Elle sentait cette terrible sensation qu'on lui arraché ses forces sans qu'elle puisse y faire quelque chose. Elle hurla de plus en plus fort car la densité du sortilège de Reina était de plus en plus violant. Les lueurs devenaient de plus en plus grande, vidant Nessie de toute son énergie de toute sa vie. Elle cessa de criée quant la force n'était plus avec elle. Reina continua de récitée l'incantation jusqu'à la fin. Quant elle prononça le dernier mot, les lumières sortant des objets et de Nessie se stoppèrent pendant que le grand case lui débordé de lumière à l'intérieur... 

     

    Reina: Et voilà. Vanessa, ce vase est ton remède. Tu peut dès maintenant redevenir celle que tu était avant de mourir. 

     

    Vanessa: Je n'arrive pas à y croire ! Je vais enfin retrouvée mon corps ! Allons-y, Skar ! 

     

    Elle s'empara du vase avec un grand sourire satisfait. En le prenant elle s'aperçut que Nessie respirée toujours, de façon épuisée mais toujours. Elle dégouliné de sueur en gémissant les yeux affreusement cernés. Elle était dans un état bien pire qu'avant dans la grotte.

     

    Vanessa: Elle a survécue ? 

     

    Reina: Incroyable personne n'aurait pût survivre à ça. 

     

    Vanessa: Enfin, ça n'empêche pas qu'elle est dans un piteux état ! 

     

    Skar: On a cas l'achevée. 

     

    Il sortit un couteau de sa cape et s'approcha de la fillette couchée au sol. Blue s'interposa stoppant Skar d'un signe de main. Skar l'a dévisagea avec interrogation et rage. 

     

    Blue: Vous avez eu ce que vous voulez. Vanessa peut récupérée sa véritable apparence vous n'avez pas besoin de tuer cette gamine. 

     

    Skar: Elle ne nous sert plus à rien autant s'en débarrassé. 

     

    Blue: En quoi ça te dérange Skar ? Le rituel est terminé et a fonctionné. Cette gamine à eu la chance de survivre, on rien a gagner à la tuer. 

     

    Reina: Ta bonté te perdra Blue. Il ne faut avoir aucune pitié pour les ennemis, même les plus jeunes. Enfin si tu veux absolument gardé cette enfant en vie, fait. Mais ne compte pas sur nous pour la choyée. 

     

    Blue: Ne vous inquiétez pas, je ne compte pas vous l'a confié. 

     

    Skar: Tss ! Fait ce que tu veux ! 

     

    Il tourna les talons et partit, Vanessa souriait avec le vase entre les mains.

     

    Vanessa: Je reviens dans une petite heure Reina. Il faut que je me refasse la beauté de ma vie ! 

     

    Et elle quitta la pièce en suivant Skar. Blue s'agenouilla près de Nessie, et lui caressa  le front. La fillette tremblait de tout son corps. Ses yeux cernés observaient le visage de Blue. Même elle ne comprenait pas le choix de Blue. Blue passa ses bras autour d'elle et l'a souleva. 

     

    Reina: Pourquoi tient-tu tend à l'a gardée en vie ? 

     

    Blue: Je trouve ça inutile de l'a tuer. Elle est inoffensive. Et puis...

     

    Reina: (sévère) Et puis quoi ? 

     

    Blue: Elle me fais pensait à moi, quant j'avais son âge. 

     

    Reina: Tu n'a jamais eu 6 siècles. 

     

    Blue: Je parlais quant j'étais petite et seule. Je te rappelle que mon enfance n'a pas était facile, j'étais seule sans mes parents et j'ai dû me débrouillée toute seule pendant toute ses années jusqu'à ce que je vienne te libérée. 

     

    Reina: Me ferait-tu des reproches ? 

     

    Blue: Non, mais seulement, je me reconnaît en elle et je trouve ça injuste de l'a tuée.

     

    Reina: Blue, je veux bien faire une exception pour elle, mais que je ne te vois pas faire preuve de pitié dans quelques années quant notre plan sera lancé. Il y aura des enfants, des adolescents, des adultes et des vieillards. Tu devras te montrait sans pitié. Ce sont nos ennemis. Ils ne veulent pas de nous alors nous allons les anéantir ! Ne fait pas raté notre plan pour de la pitié.

     

    Blue: (soupire) Je ne ferais pas raté le plan, seulement cette gamine n'a rien à voir avec les anges et démons... Je ne vois pas pourquoi elle devrait être éliminée au même titre qu'eux. 

     

    Elle se dirigea vers la porte d'où elle était venue avec Nessie avant le rituel. La fillette était complètement vidée sa tête était collée contre l'épaule de Blue. Elle s'arrêta devant la porte puis se tourna vers sa mère. 

     

    Blue: Par contre la seule reproche que j'aurais à te faire mère... C'est de ne pas me révélé, l'identité de mon père. 

     

    Reina: On en a déjà parler. 

     

    Blue: Oui que c'était un "vrai salopard qui s'est sauvé avant même ma naissance" ça je le sais, mais ça n'empêche pas que j'aimerais savoir qui il était ! 

     

    Elle ouvrit la porte et disparue avec Nessie. Reina resta silencieuse un instant avant de se parlait toute seule. 

     

    Reina: Elle tient vraiment de son père pour certaine chose. J'espère qu'elle ne fera pas capoté notre plan... Et il ne faut jamais qu'elle sache qui est son père. 

     

    Blue avait déposée Nessie dans le lit dans lequel elle avait repris des forces. Blue s'agenouilla au pied du lit proche de la tête de Nessie. Elle l'a borda délicatement, elle éprouvée une telle compassion pour cette petite que ça l'a surprenait elle-même. 

     

    Blue: Je suis désolée de ce qui t'ai arrivée. 

     

    Nessie: Si vous êtes désolée, pourquoi m'avoir fait subir ça..? 

     

    Le regard épuisée de la fille remit Blue en question: Elle était désolée mais était bien dans le camp de ceux qui avait fait du mal à Nessie. 

     

    Blue: Je sais que ce n'est pas très logique mais disons que moi.. Je suis avec ma mère et je suis ma mère dans ses projets. 

     

    Nessie: Alors pourquoi m'avoir épargné..?

     

    Blue: Tu as pu survivre à l'impossible, j'en juge que ton heure n'était pas arrivée et ce n'est pas toi notre ennemie. 

     

    Nessie: Ça aurait était peut être mieux.. Personne ne m'aime.. Et... Je me sens si mal... 

     

    Blue: Je vais m'occupé de toi. Tu ira mieux, mais je t'avoue que je suis vraiment étonnée que tu sois toujours en vie. 

     

    Nessie resta muette quelques instants avant de déclarée doucement: Moi aussi je ne connais pas mon père... Enfin ni ma mère. J'ai des souvenir très flou... Je ne sais pas si ce sont mes parents où mon imagination... Mais j'aurais tellement aimer connaître mes parents... Je me suis toujours demander... Comment j'en était arrivé là... Qu'est ce qui c'était passé pour que je finissent dans cette sombre grotte... C'est la seule chose de ma vie... Cette grotte. 

     

    Blue:... Je ne sais pas, mais tes parents t'aimer tu peut en être sûre. 

     

    Nessie: Pourquoi..? 

     

    Blue: C'est bien ton prénom qui est gravé sur ton collier ? Tu peut être sûre qu'il ne viens pas de la part de Skar ou de Vanessa. Si tu ne l'avait pas encore compris. 

     

    Elle sourit et Nessie lui rendit son sourire faiblement. Blue savait que ce n'était pas une bonne idée, mais elle sentait qu'elle était en train de tissé un lien avec cette petite fille à l'enfance gâché qui lui rappelait la sienne...

     

    ......

     

    -2 Juin 2018

     

    PDV Raf

     

    Aujourd'hui, mon esprit est perturbé. Je regarde par la fenêtre le magnifique soleil en sirotant un verre de limonade, la tête ailleurs. Je me pose pleins de questions sur mon couple depuis quelques temps... Sulfus est... Comment dire... Distant. Depuis plus d'un mois il n'est jamais là. Il est passé du mari sur-protecteur à celui dont la présence n'existe pas. Il part pratiquement tout les jours de très bonheur pour revenir plutôt tard le soir. Il ne rentre jamais avant l'heure du dîné et parfois, il rentre bien plus tard quant je suis déjà au lit. Au bout d'un moment je lui est demander ce qu'il fabriqué à la force d'en avoir marre de passée toute mes journées seule. Son excuse était qu'il travailler beaucoup en ce moment et qu'il rendait visite à ses amis pour profité un peu de ses derniers temps sans être papa. J'ai bien voulu le croire mais ça m'a quant même vexée qu'il est besoin d'absolument toute ses journées pour profité. Et moi alors ? Ça ne l'intéresse pas de profité de notre temps libre ensemble ? J'ai l'impression de ne plus compter pour lui... Et encore ça ne serait que la journée, mais le soir à part un rapide baiser sans passion avant d'aller dormir, il ne me donne plus aucune attention. Ça fait peut être déjà une semaine que nous n'avons rien fait ensemble. Nos moments intimes se font de plus en plus rares. Et.. Ça me manque. 

     

    De plus que depuis quelques mois, il s'applique de moins en moins à cette tâche... C'est toujours assez bref et sans passion. Je ne décolle plus. Ça peut paraître un peu obsédée mais j'aimerais revivre les moments les plus érotiques que nous avons vécus tout les deux. Comme le soir de la Saint Valentin l'année dernière quant j'étais encore très loin d'être enceinte... 

     

    ---

     

    Sulfus se laisse tombé contre le matelas, son corps trempé de sueur. Je le regarde essoufflé à mes côtés pendant que je reprend moi même mon souffle. Il se redresse sur un coude en me regardant en souriant. 

     

    Sulfus: Wouaw ! 

     

    Je ris devant sa réaction et il se penche vers la table de chevet, attrape son verre de vin pour en boire une bonne gorgée. "C'était incroyable.." dit-t'il entre deux respirations puis il m'embrasse avec cette douce passion mélangée au goût du vin. Je me laisse hypnotisée par son baiser puis une fois terminée, je lui sourit malicieusement. 

     

    Raf: Et ce n'est pas terminé. 

     

    Il ricane, son menton appuyer contre sa main l'air pas impressionné du tout. "Ah ouais ? Pourtant je viens de te faire montée au 7e ciel, je vois pas ce que je pourrais faire de plus pour toi." me lance-t'il comme si j'étais une débutante ! Je reste muette face à sa moquerie et sans crié gare, j'empoigne son engin dans ma main droite. Il se fige immédiatement la respiration coupée net. Ses yeux ambrés me regarde complètement surpris par mon geste et je prend le malin plaisir à le dominé. De ma main gauche je le fais basculé par l'épaule pour qu'il s'allonge complètement et je commence à glissé ma main de haute en bas. Je me penche vers son visage et lui lèche le cou sentant son sexe durcir dans ma main. 

     

    Sulfus: Non de.... Raf ! 

     

    Je sourit dans son cou tout en continuant de le branlé. Il respire de façon saccadé sous l'influence de mes caresses. Je lui chuchote à l'oreille "Tu n'a peut être plus d'idée, mais moi, si." en le prenant à deux mains juste après. Je l'entend gémir, son corps tout entier figé par le plaisir et la sensation. Je continue de le torturé de cette façon en le massant toujours plus fort. Il halète la bouche grande ouverte les yeux fermés et je me penche encore vers lui passant lentement ma langue sur sa lèvre inférieur tout en caressant la tête de son pénis de mon pousse, il ouvre les yeux avec comme une étincelle qui éclate dans ses pupilles et il se redresse d'un coup me plaquant contre le matelas. Il m'embrasse à pleine bouche et sans demander la permission, il me pénètre en un éclair plongeant au plus profond de moi. Je gémit contre sa bouche enroulant mes jambes autour de lui en tirant sur ses cheveux. Il gémit à son tour en continuant ses vas et viens déchainés et son baiser langoureux, puis s'arrête d'un coup pour me regarder une main de chaque côté de mon visage appuyées contre le matelas. Il a l'air essoufflé, en transe et complètement excité. 

     

    Sulfus: Je ne sais pas ce que tu as ce soir, mais tu te comporte comme une vrai diablesse. 

     

    Raf: Alors fait moi donc voir ce que font les pires démons au lit. 

     

    Sulfus: (ricane) Tu es vraiment sûre de vouloir découvrir tant de noirceur...? 

     

    Raf: Je n'ai pas peur...

     

    Je fais glissé mon index lentement sur sa peau nue. Je parcoure son torse jusqu'à son bas ventre où il respire plus fort à ce contacte. "Alors tourne toi." m'ordonne t'il en se redressant. Je sourit et roule sur le côté pour m'allonger sur le ventre, je sens les mains de Sulfus se posées lentement sur mes fesses qu'il caresse doucement en remontant vers mes hanches. Je ferme les yeux sous ses caresses puis d'un coup il m'agrippe par les hanches me soulevant du matelas. Je me retrouve à 4 pattes sur le lit dos à lui. Je regarde par dessus mon épaule pour voir son visage et il se penche vers moi tout en collant son corps au miens pour me chuchoté à l'oreille "Voilà ce qu'on fais entre démons." je sens son érection poussée contre l'arrière de ma cuisse et je retiens mon souffle pendant qu'il me pénètre par derrière. Oh mon Dieu. Je ne suis pas en train de faire ça ? J'ai toujours trouvée cette façon de... De baiser. Très vulgaire. Mais le fait de le faire avec Sulfus, avec mon mari, ma moitié me semble beaucoup moins obscène. Beaucoup moins salope puisque c'est avec la personne que j'aime et je dois dire que ça m'excite. Il commence à remué des hanches et la sensation est multiplié par dix et c'est dur de rester à quatre pattes dans cette position sans explosé. J'ai déjà les bras qui tremble et j'halète à chaque coup de rein. Mais ça me plais. Sulfus m'empoigne doucement par les cheveux pour me tiré légèrement la tête en arrière "Ça te plaît ou tu es terrifiée ?" me souffle t'il d'une voix rauque. Je sens des décharges électriques dans tout mon corps rien qu'à ces mots et je gémit. Il me lâche les cheveux et passe ses mains autour de ma taille et me redresse d'un coup contre lui de façon à ce que je sois à genoux maintenant. Il est toujours en moi et continu de bouger lentement mais intensément tout en commençant à glissé ses mains le long de mon corps, ce qui me met en... En extase. Je penche ma tête en arrière sur son épaule et j'inspire profondément les yeux fermés. Il m'embrasse le cou plusieurs fois tout en me massant les seins ce qui me fait légèrement gémir voir couiné. Sulfus me mord doucement le lobe de l'oreille avant de le léché.

     

    Sulfus: Jouit pour moi bébé. 

     

    Je gémit encore plus fort à l'entendre dire ça ! Il glisse l'une de ses main contre mon sexe tout en bougeant délicieusement en moi. Je retiens mon souffle avant de gémir les dents serrées quant il appuie plus fort sa main contre moi... Mon Dieu ça monte de plus en plus, je ne vais plus tenir longtemps. Il me caresse toujours à cet endroit si sensible pendant que son autre main caresse mon sein droit. Et ses coups de reins... Ses sublimes coups de reins.. Je vais finir par m'envolée. "Allez Raf... Laisse toi allez..." me susurre-t'il à l'oreille en l'a mordillant. Mon corps est parcouru de frisson et je tremble tout en gémissant. Il accélère le rythme et fait rouler la pointe de mon sein entre ses doigts en me léchant la gorge à son tour. C'est là que j'explose enfin. Je jouis son prénom de toute mes forces et comme si le fait de m'entendre crié son nom l'excitait, il se met à jouir avec moi. Notre orgasme commun nous plonge dans un état second tout les deux. Après quelques instants, je m'effondre à plat ventre sur le lit enfin assouvie et Sulfus s'écroule sur moi essoufflé comme je le suis. On reprend de grande goulets d'airs et je me met à sourire puis à rire légèrement et Sulfus me suis dans mon rire, son torse humide contre mon dos. J'ai adoré ce qu'on viens de faire. Il me caresse les épaules tout en restant allongé sur moi avant de déclaré en riant doucement: 

     

    Sulfus: Jamais... Jamais Raf. Jamais. 

     

    Raf: Jamais quoi ? 

     

    Il remue la tête en collant son nez dans mon cou.

     

    Sulfus: Jamais, jamais, jamais, jamais ! 

     

     Je pouffe de rire car il a l'air en admiration mais il me répète le même mot sans me dire ce qu'il veux vraiment dire. Il cesse de rire doucement tout comme moi et une fois nos respirations calmées, il m'embrasse l'épaule tout doucement et déclare calmement:

     

    Sulfus: Jamais, je ne cesserais de t'aimer. 

     

    ---

     

    Je soupire et pose mon verre vide sur la table basse avant de me levée. Je parcoure la maison sans but précis jusqu'à ce que je tombe face à face avec le miroir de la salle de bain. Je suis... Grosse. Vraiment grosse. Mon ventre est énorme. Et j'ai vraiment une sale tête... Pas étonnant qu'il n'est jamais là... Si c'est pour voir ça... Peut être que je le dégoute et qu'il fait tout pour évité l'horreur que je suis devenue...

     

    Je continue de tourné en rond pendant encore un bon quart d'heure puis je décide de me reprendre ! C'est pas en tirant une gueule pareille que Sulfus va rester plus avec moi. Je décide de préparée un plat tout simple mais qui fait craqué Sulfus: Spaghetti bolonaise, son repas préféré ! Je commence la préparation et quant c'est fini, je part me prendre un bon bain chaud. Je sens qu'ils bougent. Chaque fois que je prend un bain ils se mettent à bouger comme des fous. J'ai l'impression qu'ils aiment l'eau. Je me détend un peu pendant un quart d'heure puis je sors de mon bain et me met une petite robe d'été rouge, confortable mais jolie. Je relève mes cheveux en chignon décoiffé et j'accroche une fleur rouge à mes cheveux. Voilà une parfaite espagnole ! Je suis un peu plus attirante comme ça, je pense. 

     

    Je met la table et j'attend le retour de Sulfus. Les heures passent et je commence à me demandais s'il va rentrer pour l'heure du dîné, je l'ai appeler plusieurs fois mais aucune réponse. Quant 21h sonne, je me décide de tout débarrassé décidément il ne rentrera pas tout de suite et il ne répond pas. Au moment que je me lève du canapé pour débarrassé, la porte d'entrée s'ouvre et Sulfus entre. Je m'approche de lui à la fois pour lui demander ce qu'il foutait avec son téléphone et pour l'embrassé comme je ne l'ai pas vu ce matin. 

     

    Raf: Qu'est ce que tu fabriqué avec ton téléphone ? Tu rentre encore tard Sulfus ! 

     

    Sulfus: (sourit) Oh merde, désolé. On a tellement rigolé avec les gars que je n'ai pas vu le temps passé ni entendu mon téléphone ! 

     

    Il ne sent pas l'alcool c'est déjà bien. Je soupire doucement "ce n'est pas grave.." et je tend le cou pour l'embrassé sur la joue, mais il s'avance à l'intérieur m'ignorant totalement en lançant "Ça sent bon par ici !" joyeusement. Trop joyeusement. Je fronce les sourcils et referme la porte d'entrée, vexée par ce vent. Il n'a même pas dit <<Ça va mon ange?>> ou <<Tu es belle ce soir.>> rien. Même pas un baiser sur la joue. Rien du tout. Qu'est ce qui le rend si joyeux ? Ça ne peut pas être ces copains puisqu'il les vois tout le temps... On dirait... Et si... Non, il ne me ferait pas ça ? Je le regarde s'avancé dans la cuisine son portable à la main le sourire aux lèvres. Pendant un instant je sens mon cœur s'arrêter. Et si... Et s'il voyait quelqu'un d'autre ? Quelqu'un d'autre que moi...? 

     

    -29 Juin 2018 

     

    Je suis assise sur le canapé les bras croisés très énervée. Il est 14h10 et j'attend Sulfus de pied ferme. Je lui est dit qu'il fallait qu'il rentre tout de suite, que c'était urgent. Cela fait presque un mois maintenant que j'ai des doutes sur sa fidélité envers moi mais là, j'ai carrément la preuve en image qu'il vois quelqu'un pendant que je reste comme une conne à la maison. Sur les fameux réseaux sociaux qui raconte la vie des gens, j'ai vu une photo de Sulfus à la terrasse d'un café qui est apparu dessus ce matin. Mais il n'était pas seul. Accompagné d'une très belle ange, ils étaient tout deux très souriants en train de siroté un café ce matin. 

     

    Quant j'ai vu ça, j'ai cru que j'allais vomir et j'ai d'abord pleurais parce que je me suis sentis... Tellement trahis. Et impuissante... Et mes bébés... Ils sont si proche d'arrivés au monde et il ose faire ça à moi et ses enfants. Comment il peut faire une chose pareille ! J'avais déjà des soupçons entre sa distance avec moi, le fait qu'il soit étrangement de bonne humeur et la fois où sont téléphone s'est mit à sonné et que j'ai voulu le prendre pour lui tendre mais qu'il s'est pratiquement jeté dessus pour que je ne puisse pas y touché. Tout ces comportements bizarres qu'il n'avait pas avant, plus cette photo ! J'ai l'impression que je vais devenir folle... Jamais je n'aurais pensais que Sulfus pourrais me trompé. Mais avec tout ça, comment ne pas avoir de doute..? 

     

    J'entend le verrou de la poignet de la porte tournée et je me lève du canapé pour me posé devant la porte toujours les bras croisés au moment où Sulfus entre. Il me dévisage, visiblement il ne comprend pas à quoi est dû mon expression sur le visage. Et je ne sais pas pourquoi mais le fait de le voir si surpris par mon attitude quant il viens pour m'embrassé et que je recule m'énerve encore plus. Il était avec cette fille et il fait comme si de rien n'était et il a le toupet de me regarder avec ses airs étonnés ! Il fronce légèrement les sourcils, il a l'air inquiet.

     

    Sulfus: Qu'est ce qu'il y a ? 

     

    Raf: Il faut qu'on parle. 

     

    À suivre...

     

    * * * * * * * * * * * * 

    Bonsoir tout le monde. 

    Alors oui, j'ai eu beaucoup de retard pour ce chapitre et je m'en excuse. Seulement comme vous le savez, j'avais déjà une vie bien mouvementé mais en ce moment avec mon nouveau boulot que j'ai commencé depuis une semaine aujourd'hui je suis carrément... Je trouve pas le mot pour dire que je n'ai plus de vie tout court. 

    Enfin bref mon retard à commencé à cause de ma semaine de vacance, quant je suis rentrer j'étais crevée car j'avais dormi seulement 16h en une semaine du coup j'ai dormit pendant 2jours... ^^' Et j'ai chopé un rhum en pleine canicule. 

    Ensuite une semaine très chargé chez moi où chaque journée a était remplis de chose à faire puis ma semaine de boulot qui a débuté le 1er et je vais travailler tout l'été. 

    Mais la raison la plus importante qui m'a mise en retard est la mort de mon p'tit chien. Il y a maintenant 10jours en arrière mon chien est tombé gravement malade à cause d'une bactérie. Au début on penser qu'il était juste un peu barbouillée comme il vomissait souvent pour rien sauf qu'on a était obliger de l'amener dans une clinique pour animaux et son état n'a fait qu'aggraver. Il a fait une intoxication du fois, puis ses reins ont arrêtés de fonctionné et ses poumons se sont remplis de sang ce qui l'empêcher de respirer correctement... En voyant qu'il n'y avait plus rien a faire pour le sauvé les vétérinaires nous ont appeler pour qu'on vienne le voir avant qu'il meure. Et ce qui a suivis a était un véritable film d'horreur, j'ai vu mon chien agonisé sous mes yeux, mon bébé de 3 ans craché et s'étouffé avec son sang. Il souffrait, il pouvait plus respirait alors avec ma mère on leur a demander de le piqué pour que ça s'arrête. Ils l'ont fait et j'ai vu mon chien mourir devant moi. Je suis tout simplement anéantie, jamais je n'oublierais ces horribles images. Déjà avoir perdu mon gros chien de 9ans au mois d'octobre ça m'avait brisé le cœur mais de perdre le tout petit de 3 ans même pas un an après dans ces circonstances ça m'a carrément détruit. Donc voilà pourquoi le chapitre à pris tant de retard. Avec tout ce stresse et ce tracas à ne pas savoir ce qui arrivé à mon chien puis sa mort, je n'ai pas réussi à le finir plus tôt. 

    Encore désolée pour le retard du chapitre mais avant toute chose avec mon boulot d'été très chargé le prochain chapitre mettra du temps aussi. Je préfère vous prévenir pour ne pas que vous vous inquiétez de mon absence sur le blog. 

    En tout cas demain c'est le premier jour de vacance l'été commence, alors je vous souhaite de passé un bonne été et que le chapitre vous aura plus, bisous. 

     

    #JeTaimeMonBébé#BeHappyWithR#JeNeVousOublieraisJamaisMesAmours

    #RestInPeaceMyBaby#ÀJamaisDansMonCoeur#R&J


    38 commentaires
  • Bonsoir les Angel's Fans ! 

    Alors Désolée, ce n'est pas le chapitre que vous attendiez depuis plus d'un mois maintenant. Le mois de Mai et le début Juin on était très mouvementé pour moi entre le boulot, les sorties et la préparation de mes vacances, je n'est vraiment pas vu le temps passé. 

    Donc comme je part en voyage dans moins de deux jours, je n'aurais jamais le temps de finir le chapitre, enfin j'aurais pus mais ça reviendrais à l'écrire vite sans m'appliquée ce qui donnerais un truc bien moche. 

    Pour vous rassurée je ne part qu'une semaine et le chapitre est presque fini donc vous aurait la suite dans les alentours du 25 je pense. 

    Mais comme je sais que ce n'est quant même pas une bonne nouvelle pour vous, je vais vous faire patienté avec ceci:

    C'est un passage d'une ancienne fanfic que j'avais écrit avec une amie sur Kazeo mais après le transfert vers Eklablog nous avons perdu la totalité des donnés de la fiction. J'avoue que c'est dommage mais personnellement ça ne m'a pas trop attristée. Je n'était pas vraiment attachée à cette fic. Désolée Dévila mais il faut avoué que notre fiction ne rimé pas à grand chose, il y avait beaucoup de chose qui ne collé pas ! x) Mais bon j'ai passé quant même de bon moments à écrire avec toi ! 

    Et donc pour revenir à nous, je voulais vous faire découvrir ce petit passage qui est l'unique survivant de la fic comme je l'avais écrit sur mon iPad. Je trouve que ce passage et cette situation est intéressante pour une fic mais je ne peux pas l'intégré à ma fic personnel vous comprenez bien pourquoi... x) 

    Pour faire court, Raf et Sulfus ont trouvaient un moyen de devenir humain sans passé par le sentier. Ils ont donc aménagés ensembles et tout ce qui suis, tout en gardant contacte avec leurs amis anges et démons. Ils ont même adoptaient un chien ! Sauf qu'au bout de quelques temps Sulfus s'est lassé de cette vie et à fini par tomber amoureux de Kabalé qui faisait tout pour le volé à Raf. (Ce qui n'était pas du tout mon idée XD) Et donc un soir alors que Raf l'attendait chez eux, Sulfus a réussi à redevenir un démon avec l'aide de Kabalé. Sans prévenir Raf il est revenu à ses origines et à flirté avec Kabalé sur la plage sous la lune. Les surprenants Raf est répartie chez eux enfin plutôt chez elle à ce moment là en larmes ne savant plus quoi faire. Dans un profond sentiment d'abandon et de désespoir Raf fait une connerie. Et un peu plus tard dans la soirée Sulfus découvre l'énorme connerie qu'il a faite:

     

    ----

    Ils entrent dans la salle de bain. Quant ils entrèrent il virent Scamp coucher dans un coin avec les oreilles baissé... Leur yeux se posèrent sur la baignoire, où pleins de morceaux de verres avaient éclatés parterre. Ils avancèrent de quelques pas. Ils virent que l'eau était rouge. Sulfus commença à avoir peur... Kabalé s'arrêta de marcher. Il s'avança vers la baignoire et son visage fut remplit de terreur... Raf. Elle était au fond de cette baignoire à première vu morte... 

    Sulfus: P*tain !! (l'attrape et la sort de l'eau) Raf qu'est ce que t'a fais ?!!! (la pose au sol en lui tenant la tête par derrière) Raf?!! Répond !! (les larmes lui monte au yeux) 

    Kabalé: (choquer)... 

    Sulfus: (panique) Kabalé elle respire plus !! Elle respire plus !! (pose sa tête sur la poitrine de Raf pour voir si son cœur bat) .... (d'une voix tremblante avec des larmes qui coules) Son cœur s'est arrêter de battre!!... Non... NON !!! Raf ouvre les yeux !! (tremble) Qu'est ce que j'ai fait ?!!... 

    Soudainement Sulfus venait de se réveiller de sa crise de démon rebelle. Il avait pris une douche froide. Un retour à la réalité. Il réalisa qu'il s'était comporter comme un enfoiré... Le pire des cons. Il avait brisé le cœur de Raf en l'a laissant seule sur terre sans même la prévenir avant... Il était partit comme un voleur, un homme sans coeur. Et à cause de lui, elle avait décidé de quitter ce monde...

    Sulfus: (tremble tout en pleurant) Je suis un monstres...!! Je t'ai abandonner ici... Seule sur terre... Sans te prévenir...À cause de moi, tu... (met ça main devant ça bouche).... 

    Cabria: (arrive) ... 

    Kabalé: Cabria ? Qu'est ce que tu fais là ? 

    Cabria: Je me disais que vu la situation, Raf pourrait faire une bêtises... Donc je ne suis pas vraiment son amie mais je préféré évité qu'un drame arrive... Mais c'est déjà arriver visiblement...

    Kabalé: ... 

    Cabria: (à Sulfus) T'ai toujours aussi fière de toi ?... 

    Sulfus: (en larme sans la regarder) J't'en supplie Cabria..pas maintenant...

    Cabria: Quoi ?! Tu ose dire ça ?! Alors que je t'avais prévenu mais toi tu m'a limite rigoler à la figure ! Et regarde ce qui est arriver par ta faute ! 

    Sulfus: (d'une voix tremblante) R..Raf... Non...(active son pouvoir de guérison sur Raf) Tu peut pas mourir !!

    Raf: .... 

    Sulfus: Pourquoi ça marche pas ?!?!! 

    Cabria: Pour deux raison: Elle est humaine. Et elle s'est vidé de son sang. Ton pouvoir guéri les blessures mais ne redonne pas du sang. (sort son téléphone et compose un numéro) Oui, allô ! C'est une urgence,et jeune fille s'est couper les veines...J'aurais besoin d'une ambulance. 

    Sulfus ne regarder plus rien et n'entendais plus rien. Il ne regarder que Raf.

    Sulfus: (toujours en larme) Tu ne mérité pas ça Raf... Tu ne mérité pas que je te brise le cœur... (prend le poignet de Raf et regarde les coupures) Pourquoi t'a fais ça...j'en vaut même pas le peine... (baisse la tête) Mon ange... Je veux que tu te réveil... (les larmes ne s'arrête plus de couler) 

    Il regarda le visage de Raf... Le visage de son ange: Les yeux fermés, la bouche légèrement entre ouverte, ses lèvres si pulpeuses et parfaite... Il voulait l'embrasser, il rapprocha son visage de celui de Raf, mais il se stoppa. Il ne mérité pas de l'embrasser, il se dégoutter lui même... Il sentit que le corps de Raf devenait de plus en plus froid...

    Cabria: J'ai donner l'adresse à l'hôpital, une ambulance arrive... Activez votre métamorphose! 

    Kabalé et Cabria se transformèrent. Sulfus aussi mais sans bouger...

    -----

     

    Et c'est là que vous intervenez ! ^^ 

    Donc oui c'est vraiment un tout petit passage qui a survécu mais maintenant je vous propose un petit jeux! Pendant que je serais en vacance cette semaine, j'aimerais que chacun de vous imagine et écrive la suite de ce passage. La durée que vous souhaitez, ça n'a pas d'importance, imaginez ce que vous voulez, ce qui vous semble logique, ce qui vous plairez ! Je voudrais voir plusieurs versions de cette suite !

    Laissez votre imagination sans barrière faite survivre Raf, faite la mourir, faite des engueulades entre les personnages, ce qui pourrais arrivé après. Absolument tout ce que vous voulez et quant je rentrerais ça me fera plaisirs de voir ce que mes lecteurs aurait bien pus écrire à ma place ! ^^ Et comme ça quant je posterais le prochain chapitre j'aurais le plaisir de lire vos versions à vous ! Prenez vous au jeux et si au bout d'un moment ça vous énerve d'écrire ou que vous n'avez plus d'idée, postez là où vous vous serez arrêter même si c'est en pleins milieu d'une phrase ! Du moment que vous aurez écrit une petite version à vous ce sera génial ! 

    Je vous souhaite bonne chance en espérant que plusieurs d'entres vous tenterons le coup et je vous dit à dans une bonne semaines pour découvrir vos version et moi pour vous donné enfin la suite ! Encore désolée pour mon retard permanent !

    Bisous bisous ! ^3^


    32 commentaires
  • Chapitre 11: Joyeux Noël

      Joyeux Noël 


    Reina: Il ne te manque plus qu'un objet à récupérée pour ton rituel. 

    Vanessa: Très bien, je vais le chercher immédiatement de quoi il s'agit cette fois ? 

    Reina: D'un vieux collier, exposé dans un musée à Paris. 

    Vanessa: Oh... Un petit voyage à Paris, ça va être génial ! Voilà qui va me donné l'occasion de refaire ma garde robe au passage avec de nouvelles fringues à la dernière mode ! 

    Skar: Tu t'occupera des fringues plus tard, occupons nous plutôt du rituel. Allons-y ! 

    Reina: Non, toi Skar tu reste ici. C'est mieux.

    Vanessa: Je ne vois pas pourquoi, on ne peux jamais y allez ensembles, les immortels n'arriverons jamais à nous attrapés ! 

    Reina: Ça je le sais, mais ce n'est pas ça le problème. Les immortels t'ont repérés à plusieurs reprises sur les vidéos surveillances en train de volés tout ces objets. Donc maintenant ils sont sur leurs gardes. 

    Vanessa: Mais qu'est ce que j'y pouvais ? C'est n'est pas de ma faute si il y avait des caméras !

    Reina: Bien sûre que non, on le savais qu'ils te repéreraient mais ce que je veux dire c'est que nous ne devons pas faire repérer encore l'un d'entre nous. Si ils voient le visage de Skar, de Blue et de moi, ils comprendrons tout de suite que nous complotons ensemble contre eux. Ils ne doivent jamais savoir que nous travaillons ensemble sinon ils prendrons de grandes mesures de sécurité. Ce qui compliquera notre plan principal dans quelques années. Nous devons être discrets de façon à ce qu'ils soient moins au garde-à-vous pour trouvais une ouverture quant l'heure sera venu de déployer notre plan. Pour le moment ils doivent restaient focalisaient sur toi Vanessa.

    Vanessa: (sourit) Tu vois Skar, je te l'avais dit que Reina était une grande femme ! Nous ne pourrons jamais échoués grâce à ses conseils. Très bien Reina, je part seule à la recherche de ce collier. Dans quel musée se trouve-t'il ? 

    Reina: Je n'est malheureusement pas la réponse, le livre dit simplement qu'il est dans un musée à Paris, mais lequel aucune information. 

    Vanessa: (soupire) Très bien, je vais devoir fouillé chaque musée au peigne fin ! Je ferais mieux de m'y mettre ! 

    Vanessa partit pour son séjour à Paris en tant que voleuse invisible. Skar croisa les bras.

    Skar: Je suis d'accord, qu'ils ne doivent pas savoir que nous travaillons ensemble, mais Vanessa et moi c'est une évidence, ils le savent très bien ! Alors qu'ils me voient ou non ça ne change rien. 

    Reina: J'avais pensais, que toi et Vanessa dans plus très longtemps auriez pût simulés une rupture et une guerre entre vous deux pour les laissés croire que vous n'êtes plus ensemble. 

    Skar: Ça ne changera rien au fait que nous sommes tout les deux des ennemis pour eux. 

    Reina: Oui, mais en croyant en votre rupture, ils seront concentraient sur vos guerres entre vous deux et ne penserons plus une seule seconde que vous êtes en réalité en train de construire un plan ensemble contre eux.

    Skar: (réfléchis) C'est vrai... De cette façon ils se douterons plus d'une attaque surprise qui les plongeras dans notre piège de domination totale sur eux. C'est même une excellente idée ! Si Vanessa et moi nous battons l'un contre l'autre devant leurs yeux, ils serons déstabilisés et ne nous soupçonneraient plus car ils penserons que nous sommes trop concentré à nous entre-tuer tout les deux...

    Reina: Nous sommes bien d'accord ?

    Skar: Pour moi, c'est oui. Plus qu'à attendre l'avis de Vanessa, mais je pense que ça va lui plaire. 

    Reina: Parfait. 

    Ils sourirent tout les deux avec ce nouveau plan en tête...

    -24 décembre 2017 

    PDV Sulfus

    Sulfus: Tu es prête ? 

    Raf: Oui juste une seconde ! 

    Je regarde l'heure sur mon téléphone il est 19h45. On doit partir on va finir par être réellement en retard. Je suis devant la porte d'entrée à attendre que Raf arrive. Chaque fois c'est pareil, elle met une éternité à se préparée, alors qu'elle n'a pas besoin d'en faire autant pour être belle. Elle l'est naturellement. Je tiens dans ma main un gros sac dans lequel se trouve les cadeaux de Noël qu'on a fait pour ma famille. On s'échangera tous ensembles nos cadeaux à minuit chez mes parents. Par contre nos cadeaux entre Raf et moi on se les offrira chez nous en rentrant sous le sapin ce soir. J'espère que mes cadeaux lui ferons plaisirs et je me demande bien ce qu'elle me réserve. Depuis l'autre jour elle affiche un sourire étrange à la fois inquiet, surexcité, douteux, joyeux et... Ah ! C'est indescriptible ce drôle de sourire qu'elle a chaque fois qu'on aborde le sujet de nos cadeaux. J'ai à la fois l'impression qu'elle me prépare une connerie et à la fois que c'est le plus beau cadeau du monde qu'elle va m'offrir... Dans tout les cas je vais enfin le savoir ce soir en rentrant ! 

    Raf fini finalement par sortir de la salle de bain. Et pour peut être la millième fois je reste figée par sa beauté. Elle s'avance vers moi en souriant dans cette robe rouge bustier près du corps tout en paillette. Elle est longue et fendu sur le côté droit de sa jambe. Son corps est toujours aussi parfait avec seulement son ventre très légèrement arrondis. Ça commence à se voir mais pas beaucoup. Je l'observe... Ma femme et mon futur bébé qui grandis en elle... Je sourit et m'approche d'elle en posant ma main sur son ventre pour ensuite la glissé sur sa taille. 

    Sulfus: Il n'y a pas de mots pour décrire cette beauté que tu dégage. 

    Elle me sourit et rajuste le col de ma chemise en chuchotant à mon oreille: Il n'y a pas de mot pour décrire comme tu es sexy. 
    Oh... Ça, ça me donne envie d'arrivé en retard chez mes parents. Je glisse doucement mes mains sur ses fesses mais elle retient mes mains. "On va gardai ça, pour ce soir..." Chuchote-elle avec ce sourire de coin. Qu'est ce qu'elle peut m'excité avec seulement des mots! Mais elle a raison gardons ce moment pour ce soir. Elle attrape la bouteille de champagne qu'on a acheter pour ramener chez mes parents et on sort de notre maison. On monte dans la voiture et en route pour la cité du souffre ! 

    Dans la voiture, je n'ai qu'une envie: m'arrêter au bord de la route, retiré cette jolie robe à Raf et lui faire l'amour sur la banquette arrière. Je pose plusieurs fois ma main sur son genoux pour tenté de glissé ma main à l'intérieur de ses cuisses et la caressé là. Rien que pour l'a voir gémir mon nom les yeux fermés en haletant. Bien sûre ce n'est qu'un fantasme car elle repousse ma main baladeuse à chaque fois. Je fini par laissé tomber voyant qu'elle ne cédera pas.

    Raf: Tu es un véritable obsédé. 

    Sulfus: (ricane) Et j'assume. J'ai déjà hâte de rentré pour t'enlevé cette robe. 

    Je la regarde un sourire de coin sur mon visage remplis de sous entendu. Elle repousse ma tête en direction de la route en soupirant avec un petit sourire. 

    Raf: Regarde la route.

    .... 

    Saphira: Aaaah! La voilà ! Par toute les flammes de l'enfer ! Raf ! Tu est magnifique ! 

    Je lâche la main de Raf pour que ma mère la prenne dans ses bras. C'est vrai que Raf est resplendissante. Ma mère la relâche pour lui tenir les mains maintenant et elle l'observe de la tête aux pieds.

    Saphira: Et ton petit ventre commence à rondir ! Je suis tellement folle de joie ! Et dire que tu porte mon premier petit enfant ! J'ai tellement hâte de savoir ce que ça sera ! 

    Raf: Moi aussi. 

    Raf lui sourit tendrement et ma mère lui relâche les mains pour venir m'embrassé à mon tour, je lui donne la bouteille de champagne et elle nous remercie puis on entre dans le salon où tout le monde s'y trouve déjà sauf Sun et Oli, ils ne doivent pas encore êtres arrivaient. J'aperçois Firus et Starla sur le bord d'un fauteuil. Quant ils nous voient, ils se précipitent tout les deux vers nous. 

    Firus: Sulfus ! 

    Sulfus: Ça faisait longtemps ! Alors qu'est ce que vous devenez toi et Starla ? 

    Starla: On habite ensemble ! ^w^ 

    Raf: Vraiment ! 

    Strala et Firus: Oui ! °v° 

    Stefanie: Mon petit frère préféré ! 

    Stef me prend dans ses bras et me sert fort contre elle. On se relache après quelques secondes en souriant puis elle part embrassé Raf. Elle porte une robe noir moulante avec une manche longue. Sobre, simple, classe, Stefanie quoi. Ses cheveux sont attachés en queue de cheval assez bien travailler... J'y connais pas grand chose en matière de mode et de coiffure mais je vois que ça coiffure n'est pas faite à la va vite. 
    Je me rend compte que Steffi n'est pas là. Je m'approche de mon père pour lui dire bonjour en le serrant légèrement dans mes bras puis je lui demande où elle est passée. 

    Stefan: Elle est partie chercher Sun et Oli à l'aéroport, tu sais depuis qu'elle a le permis elle veux toujours allez quelque part quant il s'agit de conduire !

    Sulfus: (ricane) Une vrai conductrice celle-là. 

    Stefan: Oui ! Héhé ! (voit Raf s'approchée) Ah ! Ma belle fille adorée ! Comme je suis content que tu sois là ! (la prend dans ses bras puis la relâche en posant ses mains sur ses épaules) Alors tu va nous faire un beau petit, pour agrandir la famille Fireline ! 

    Raf: (ricane) J'y travaille ! 

    Stefan: Oh ! Bon sang ! Je vais être grand-père ! Je commence à prendre un coup de vieux moi... 

    Angélie: Nous le prenons tous, Stefan. (sourit) 

    Raf: Maman ! (la serre dans ses bras) 

    Angélie: (lui embrasse le front en regardant Stefan) Merci de m'avoir invité chez vous pour ce repas de Noël ! 

    Stefan: Tout le plaisirs est pour nous, vous et votre fille compté énormément pour notre famille. 

    Angélie sourit à mon père puis relâche Raf doucement et viens m'embrassé sur la joue. Angélie et moi sommes très proche comme Raf l'est avec mes parents, ce qui est vraiment bien. Je suis content qu'après 2 ans et demi de mariage on s'entend tout les deux parfaitement avec la famille de l'autre. Tout le monde est là plus qu'à attendre Steffi, Sun et Oli. On s'assois sur les fauteuils et canapé du salon autour de la table basse en commençant à discuter et grignoté l'apéritif de Noël "Spécial Stefanie" elle a encore du mettre toute la journée à préparée tout ça. On papote tous en rigolant puis on entend la porte d'entrée s'ouvrir et des pas. C'est eux. Steffi apparaît dans l'encadré du salon en souriant. Elle porte un short noir avec des collants et un haut assez décolleté blanc. Je lui lance un regard désapprobateur. Elle ricane et me lance "Merci de me dire bonjour!" je me lève en soupirant et viens la prendre dans mes bras. Elle s'écarte de moi au bout de quelques instants et me dit "Tu es très chic ce soir !" en partant faire une bise à Raf. 

    J'aperçois Sun dans la cuisine qui tient la main d'une jeune femme mate en la rassurant. Il s'avance l'entraînant doucement avec lui et ils arrivent tout les deux vers moi dans le salon. Sun me voit et il sourit immédiatement tout comme moi. Je viens le prendre dans mes bras puis il me fait les présentation avec Oli. Je l'embrasse sur la joue en lui souriant. Elle me sourit mais elle a l'air très timide et un peu mal à l'aise. Mais je me rappel que Raf avait le même comportement la première fois qu'elle est venue ici pour rencontrer ma famille. En tout cas si c'est comme pour Raf, toute l'attention va être sur elle, ce qui risque de l'a mettre encore plus mal à l'aise, mais si elle est comme Raf, elle va vite se sentir chez elle.

    PDV de Raf

    Je regarde Sun avec cette jolie jeune femme mate aux longs cheveux noir libre coiffé d'une simple couronne de fleur verte. Elle a les yeux marron noisette et elle est fine. Elle porte une robe demie longue vert d'eau paillettée près du corps de très bon goût qui fait ressortir son teint, elle est magnifique. Sun nous l'a présente à tous chacun notre tour, quant mon tour viens je me lève pour leur dire bonjour. 

    Sun: Et voici Raf, ma belle sœur préférée ! 

    Raf: (sourit) Je suis ta seule belle sœur. 

    Sun: Tu serait quant même ma préférée ! (clin d'oeil) 

    Oli: Bonjour, moi c'est Oli. ^^

    On se fait la bise, elle a un véritable accent Hawaïen ! Je la trouve encore plus belle de près. Je lui sourit et Sun me regarde avec insistance. 

    Sun: Mais c'est que ça commence à grandir là dedans ! 

    Il pointe mon ventre et je lui sourit, fière d'être une futur maman de jumeaux malgré que je l'ai encore dit à personne. Seul Sulfus sera au courant ce soir en déballant ses cadeaux. Sulfus arrive vers nous.

    Raf: Et oui ! Ça grandit doucement...

    Sun: Hâte de voir ce que tu va nous pondre ! Je pourrait être le parrain ?! 8D 

    Raf: Bien sûre ! On y avait même déjà pensai avec Sulfus ! 

    Sun: Cool ! Comme ça il viendra en vacance à Hawaï chez son tonton Sun et sa tante Oli ! 

    Sulfus: Attend déjà qu'il arrive et qu'il grandisse on verra ça dans quelques années avant qu'il parte loin de nous.

    Sun: Oh ma parole ! Il est même pas encore arrivé que tu es déjà un papa-poule Sulfus ?! XD 

    Sulfus: (sourit) Fout toi de ma gueule, mais je compte bien m'occuper de mon p'tit ! 

    Saphira: Asseyez vous tous pour discuter on est là pour ça ! 

    Stefan: En plus j'ai acheter un nouveau et plus grand canapé, c'est pas pour rien ! 

    Sun et Sulfus sourient et tout le monde s'assoient pour grignotés et discutés tous ensemble ! Oli est bombardé de question par tout le monde ce qui me rappel ma première rencontre avec la famille Fireline ! Elle est assis sur le plus petit côté du canapé qui est en L entre Stefanie et Sun, moi je suis assise sur l'autre partie du canapé avec Steffi qui est à côté de Stef, comme à son habitude elle est sur son portable en train d'envoyer des messages en sirotant un verre. Sulfus est assis à côté de moi à ma droite, et ma mère est assise à côté de lui. Firus et Starla sont assis sur le dossier du canapé. Quant à mes beaux-parents, ils sont chacun assis sur un fauteuil face au canapé géant. On discute de tout et de rien tous ensemble.

    Chapitre 11: Joyeux Noël

    Jusqu'à ce que Stefan fouine dans la relation entre Sun et Oli.


    Stefan: Alors le mariage c'est pour quant vous deux ? 

    Les deux concernés se lancent un regard un peu perdu. 

    Sun: À vrai dire on n'en a pas encore vraiment parler et puis..

    Oli: On ne sais pas trop comment faire pour arrangeai tout le monde si on ferait la cérémonie.... 

    Stefanie: Ah oui ? Pourquoi ? 

    Sun: Vous vous vivez ici, la famille d'Oli à Hawaï. On ne sais pas comment faire pour le lieux car dans tout les cas une des deux familles au complet devra prendre l'avion pour ce rendre au mariage. Ce qui sera compliquer et cher.

    Steffi: Moi je dit: TOUS À HAWAÏ !! Mariez vous là bas ! (le poing en l'air)

    Stefan: Le contraire m'aurait étonné avec toi ! Tu ne fait que de nous parler de partir en vacance là-bas. 

    Steffi: Parce que c'est cool ! 

    Saphira: Je comprend mieux, c'est vrai que c'est délicat comme situation. 

    Stefan: Moi, je ne suis pas contre le fait que vous vous mariez à Hawaï ! 

    S.S.S.S: Sérieux papa ?!!

    Je regarde ces 4 têtes brunes au yeux ambrés regardaient leur père de façon choqués. C'est vrai que moi aussi ça m'étonne qu'il annonce ça aussi facilement, j'aurais pensais qu'il aurait était difficile à convaincre de faire autant de chemin de chez lui pour un mariage. Je sourit en voyant la réaction de Oli qui craignait une remarque dur de son futur beau-père au sujet d'un mariage un peu trop loin. Mais elle fini par sourire réellement quant Stefan annonce: Pour mes enfants je ferais n'importe quoi, on en profitera pour prendre des vacances à Hawaï par la même occasion. Steffi cris victoire sous le regard de son père qui sourit. Tout le monde à l'air très content surtout Sun. 

    Sun: Woua... Merci papa. Tu peux pas savoir quelle épine tu nous retire du pied ! 

    Stefan: De rien, ça me fait plaisirs, et plus vite vous serez mariez et plus vite vous pourrez me faire un petit enfant ! Tu es à la traîne par rapport à ton frère ! 

    Sun: Ah ça...

    Oli: On va encore profité un peu de nous deux avant un bébé. ^^

    Sun: Et puis on est pas pressés, notre Raf est déjà en train d'en fabriquée un ! 

    Tout les regards sont à présent sur moi. 

    Saphira: Tu est à combien de mois maintenant ma p'tite Raf ? 

    Raf: 2 mois ! 

    Stefan: Bon ! 

    Stefan se lève et débouche une bouteille de champagne et en sert à tout le monde dans une coupe en verre blanc. Il lève son verre nous invitant à faire de même. On se lève tous notre coupe à la main. 

    Stefan: À Sun et Oli les futurs mariés et au futur petit bébé de Sulfus et Raf ! Et un joyeux Noël ! 

    On trinques tous en souriant puis on se r'assois tous, buvant notre coupe. 

    Sulfus: Je croyais que les femmes enceintes ne buvaient pas d'alcool. (clin d'oeil) 

    Raf: (lève les yeux au ciel) Juste une ! 

    Je lui sourit et l'apéro continue dans la joie et la bonne humeur, tout le monde est heureux d'être là, on passe un très bon moments. Oli nous raconte la galère pour eux que ça a était de devoir se préparé dans l'avion pour qu'à l'arrivé, ils n'aient pas à se préparés pour ne pas perdre de temps. 

    Oli: En plus la cabine était toute petite je pouvait à peine bouger et les turbulence ont bien faillis me faire raté mon maquillage ! x)

    Sun: Te plaint pas, moi je pouvais vraiment pas bouger et je me suis cogner la tête contre le miroir à cause d'une grosse turbulence ! XD

    Stefanie: Et pourtant vous avez assurerez ! Vous êtes magnifique tout les deux ! (clin d'oeil) 

    Ils sourient tout les deux. Malgré son apparence de démon, Oli est très gentille et elle dégage tellement de lumière et d'énergie positive. C'est peut être la façon dont se comporte les démons hawaïens. En tout cas je l'aime bien. Une petite heure plus tard nous passons tous à table. Je suis épatée en découvrant la décoration de la table à manger. Saphira a mis les petits plats dans les grands ! Tout est parfaitement mis en place et la décoration et sublime ! On ressent parfaitement la chaleur et l'esprit de Noël à cette table. Comme à chaque fois où je viens mangeais chez ma belle-famille je ne suis pas déçu du repas. C'est encore un véritable régale ! Entre les fruits de mers, la dinde aux marrons et les frites, je suis complètement rassasiée. Mais ce n'est pas terminée. Quant nous finissons de débarrassés la table, Saphira sort du frigo la traditionnelle bûche de Noël faite par elle-même. Elle l'a dépose sur la table et commence à coupée des parts. Je n'est plus faim, mais cette bûche a l'air délicieuse, et comme elle est faite maison par ma belle-mère je ne peux qu'accepter, mais seulement une petite part, je lui précise avant qu'elle me ne serve une énorme part comme celle de Sulfus. 
    Stefan relance la conversation au sujet du mariage de Sun et Oli. 

    Stefan: D'ailleurs il faudrait qu'on rencontre ta famille avant votre mariage Oli.  

    Oli: Oui ce serait super !

    Stefan: Et comme ça une fois les rencontres faite, vous pourrez vous mariez ! 

    Sun: T'y tient à ce qu'on se maris bordel ! x) 

    Stefan: Bien sûre que oui ! Le mariage de ton frère avait était dur à préparé en si peu de temps mais on s'est éclaté et c'était un mariage réussi ! Je veux qu'on te fasse la même chose mais cette fois-ci il nous faudra du temps. Car Hawaï c'est pas la porte à coté donc faut vite se rencontré ! 

    Sulfus: À ce sujet moi c'est quant vous voulez, votre mariage j'y serais avec Raf, mais si tu pouvait juste attendre la naissance du bébé pour qu'on s'organise et que j'ai le temps de me retourner après tout ça...

    Raf: Et pour que je puisse portait une belle robe à votre mariage parce que dans quelques temps ça ne sera plus possible.. ^^' Faudra que je fasse un petit régime. 

    Sun: Vous inquiétez pas vous deux on se maris pas tout de suite ! ;) Surtout que je vais être le parrain apparement, alors je compte bien avoir mon ou ma filleul(e) à mon mariage ! 

    Je lui sourit et ne peux m'empêchais de me dire qu'il y a une filleule et un filleul qui l'attende dans mon ventre. Du quels des deux sera t'il parrain ? Je ne sais pas j'aimerais savoir par quoi il est le plus interressé ? 

    Raf: Si tu pourrait choisir tu voudrait être parrain d'une fille ou d'un garcon ? 

    Sun: Je sais pas trop, je sais que j'ai une préférance pour les garçons, moi plus tard je voudrais un garçon en premier mais après j'aime aussi les petites filles donc même si vous nous faite une fille je serait heureux d'être son parrain ! 

    Je sourit encore plus. Ok ce sera donc Sun le parrain de mon p'tit garçon. De mon petit... Ciel. Je caresse mon ventre en souriant. Puis Sun nous pose la fameuse question: Vous aimeriez que ce sois quoi ? 

    Sulfus: J'aimerais que ça sois une fille. (sourit)

    Sun: Ah donc tu n'aimerait pas avoir un garçon ? 

    Sulfus: Ah si ! Si on a un garçon je serais vraiment content mais j'ai juste une légère préférence pour une fille.

    Sun: Et toi Raf ? 

    Raf: Un garçon. 

    Sun: XD !! Ils veulent un truc différent tout les deux ! Ça va être une véritable compétition de pari entre vous deux pour savoir ce que ça va être ! Limite vous allez vous battre ! 

    Raf: (éclate de rire) Mais non voyons ! Et puis nous verrons bien. (regarde son ventre avec douceur) On sera satisfait tout les deux au final...

    Stefanie: Oui, quoi que ça sera vous l'aimerez de tout votre cœur... et nous aussi.

    Je regarde Stef nous sourire avec tendresse. Je vois qu'elle nous aimes Sulfus et moi. Et je vois à quel point l'idée que je vais avoir un bébé l'a touche et qu'elle l'aimera tout autant que nous. Je vois à quel point elle a hâte d'y être à cette fameuse naissance pour le voir tout comme moi. Je sais déjà qu'elle va en être complètement folle de ce petit enfin de ces petits. Et pourtant elle ne demande rien, mais... J'aimerais qu'elle a un rôle important pour eux. Quant je la regarde elle, son visage, sa façon d'être, à la fois angélique et démoniaque.. Elle me rappel la Diabéla que j'ai connus. Et... J'aimerais vraiment que Stefanie soit la marraine de ma fille. De ma Diabéla... Je pense que c'est la personne parfaite pour ce rôle et cette petite démone qui grandit en moi... Stefan prend de nouveau la parole.

    Stefan: Dans tout les cas: Garçon ou fille, ange ou démon, on l'aimera car ce sera notre petit dernier de la famille et également le premier de la nouvelle génération des Fireline ! Et j'espère seulement une chose ! 

    Tout le monde le fixe comme-s'il allait nous faire une grande révélation. 

    Stefan: J'espère qu'il saura manipulé le feu comme tout les Fireline avant nous ! 

    Tout le monde commence à sourire en secouant la tête: toute cette mise en scène pour seulement ça. Mais si c'est son seul souhait... Je pense qu'il sera satisfait. Il me semble bien les avoir déjà vu manipulé le feu, et puis entre Sulfus et moi c'est de famille ce fameux pouvoir du feu ! 

    Raf: Je pense qu'on a pas de soucis à se faire ! Il l'aura ce pouvoir j'en suis certaine ! (clin d'oeil) 

    Mon beau père me sourit chaleureusement et lève son verre de vin en me regardant. Une fois le dessert d'avalé nous commençons à débarrassé la table et même toute la cuisine pour donné un coup de main à ma belle-mère. Il y a beaucoup de dégât toute seule elle va en avoir pour des heures. Je l'aide pendant un petit moment avec Steffi, Oli et ma mère. Je soulève un plat avec plusieurs assiettes empilés dedans et le dépose sur le bord de la cuisine Saphira me sourit et je lui rend son sourire.

    Saphira: Merci de m'aider, il y a vraiment du dégât ! Ces garçons ne nous serves vraiment à rien ! Quant tu pense qu'on se tape tout ça pendant qu'ils sont dans le salon ! 

    Raf: (ricane) Oui, pour ça on peux pas trop compter sur eux. 

    Saphira: Même pas du tout ! 

    Raf: C'est pas grave on gère comme des chefs ! (se tient le ventre) Ah ! 

    Saphira: Qu'est ce qui se passe ma chérie ? Tu as mal ? 

    Raf: Ça va.. C'est juste que... Comme Sulfus est un démon et moi un ange ma grossesse va être plus compliquer que prévu. Mon médecin me l'a dit. Mais ça va, c'est juste que j'ai très mal par moment. J'espérais être tranquille ce soir mais le bébé à décidé que non. 

    Saphira: (inquiète) Oh.. Non... J'espère que ça ira que tu n'aura pas une grossesse trop pénible.. Tu devrais commencé par t'assoir ! Tu en a assez fait comme ça ! 

    Raf: Non, ça va... J'ai juste quelques douleurs et des petites bouffées de chaleur... (pose sa main sur son front) J'aurais besoin de prendre un peu l'air. 

    Oli: Je peux t'accompagnais si tu veux. 

    Raf: Ce serait gentil. 

    Saphira: Allez-y on termine sans vous, il n'y a plus grand chose à faire. 

    Je quitte la cuisine accompagnée d'Oli pour sortir par la porte d'entrée prendre l'air quelques instants. Je m'assois sur l'une des marches et Oli fait de même. La fraîcheur de l'hiver me fait tout de suite du bien. Contrairement à Oli qui grelote à côté de moi.

    Raf: Si tu as froid on peux rentrée. 

    Oli: Non, ça va. C'est juste que chez moi il fait tout le temps chaud du coup je ne suis pas trop habituer à ces températures là. 

    Raf: Ça doit être super d'habiter à Hawaï.

    Oli: Bah comme j'y suis depuis toute petite je m'en rend pas compte mais oui c'est génial ! ^^

    On se sourit et on discute un peu toute les deux faisant mieux connaissance. Oli est vraiment gentille et agréable à discuter, j'ai même du mal à croire que se sont des cornes qui se trouve sur sa tête. Elle me parle de sa famille et moi de la mienne qui est assez compliquer dans le sens que mon père est mort et que je connais ma véritable mère depuis seulement mes 17ans et qu'avant je vivait avec mes parent adoptif avec qui j'ai toujours contacte malgré cette situation très compliquer. On parle jusqu'à ce qu'une nouvelle douleur au ventre me prenne me faisant gémir. 

    Oli: Ça va ? 

    Raf: C'est rien.. Par moment ça me prend et j'ai ces douleurs au ventre comme tout à l'heur.

    Oli: Et ton médecin dit que c'est normal ? 

    Raf: Pas vraiment. Elle dit surtout que c'est à cause de ma nature d'ange et de celle de démon de Sulfus. Il y a des risques, de gros risques. 

    Oli: (écarquille les yeux) Vraiment ? 

    Raf: Oui. Je suis le premier ange à être enceinte d'un démon. Donc les médecins sont un peu dans l'inconnu ils n'ont jamais fait ça avant. 

    Oli: Mais je comprend pas pourquoi... Avant que le Relique des Immortels soit créé les anges et les démons vivaient tous ensembles comme aujourd'hui et donc ils avaient bien des enfants ensembles..?

    Raf: C'est ce que j'ai demandais à mon médecin lors de ma deuxième visite et elle m'a dit qu'en effet c'était le cas mais qu'il y avait de ça des millions d'années. Et donc les anges et les démons de notre époque n'ont jamais connu ça. Et comme nos deux espèces ont étaient séparés pendant tant de temps elle pense aussi que nos corps angélique et démoniaque se sont complètement "purifiés" de l'espèce opposé. Ce qui fait qu'il pourrait y avoir une mauvaise réaction entre nos gènes opposés pendant ma grossesse ou pendant même mon accouchement... 

    Oli: Tu.. Tu veux dire que ces gros risques sont carrément... Tu pourrait..

    Raf: Oui c'est ça... Mais il ne faut pas penser à ça, on se fait peut être trop de soucis pour rien. Peut être que tout ira bien. Il y aura juste d'énorme complications à cause de tout ça mais aussi à cause de mes origines humaines. Mon docteur m'a dit que tout ça jouer dans les complications et dans mes douleurs et vomissement. 

    Oli: Ah bon pourquoi ? 

    Raf: Imagine si par exemple un démon aurait eu une liaison avec une humaine. Déjà c'est complètement interdit de faire ça avec nos humains, nous sommes là pour les protégé rien d'autre...

    Oli: C'est certain. 

    Raf: Et si par accident cette humaine tomberait enceinte du démon, et bien elle n'y survivrait pas. Sont corps humain ne pourrait pas supporter la présence d'un démon dans son organisme ce qui la conduirait tout droit à la mort lors des premiers mois de grossesse. C'était déjà arrivé par le passé il a bien des siècles. Ça aussi c'était considéré comme un sacrilège. 

    Oli: Mais c'est horrible. Je n'avais jamais entendu parler de ce genre de sacrilège là. Ça ne m'étais même jamais traversé l'esprit...

    Raf: Oui... Et pour en revenir à moi, comme j'ai des origines humaines..

    Oli: Tu as en partit ce risque là... Mais comme tu est aussi un ange tu peut sûrement surmonter ça ? 

    Raf: (acquiesces) Oui exactement. C'est pour ça que je ne veux pas inquiétais ma belle-mère avec ça. Peut être que tout ira bien, ma nature d'ange devrait m'aider à tenir... En tout cas je l'espère.

    Oli: Ma pauvre... Tu doit être tellement stressée..

    Raf: Oui... Mais d'un côté, ça va. Je me sens capable de surmonter ça. En tout cas je compte pas me laisser abattre aussi facilement. Je suis plutôt douée quant il s'agit de résisté. (sourit) 

    Elle me regarde légèrement inquiète puis fini par me sourire en voyant que je ne me laisse pas abattre face à ce risque. On change de sujet et continuons de parler, jusqu'à ce que j'aperçois Stef au loin sous la neige, elle semble être en pleine conversation au téléphone. Je propose à Oli d'allez la voir quant elle raccroche. Elle approuve et on se lève pour se dirigeai vers elle. 

    Stefanie: Joyeux Noël à toi aussi.. Je t'aime. 

    Elle raccroche en souriant puis se tourne vers nous. Elle semble surprise mais garde son sourire malgré tout. 

    Stefanie: Qu'est ce que vous faite dehors par ce temps ? 

    Raf: (malicieuse) Même question pour toi !

    Elle lève les yeux au ciel en soupirant puis avoue toujours aussi souriante:

    Stefanie: Petite conversation avec mon mec. 

    Oli: Ce serait bien que tu me le présente avant que je parte. ^^

    Stefanie: Il faudrait que je le présente à ma famille d'abord mais ça risque d'être compliqué avec mon père. 

    Oli: Pourquoi il est très tolérant je trouve ! Je viens d'Hawaii et il accepte notre relation avec Sun et il propose même de célébré notre mariage là bas. 

    Raf: D'accord avec elle, il m'a accepter dé le premier jour alors que je suis un ange ! 

    Stefanie: Oui. Il est tolérant, pour ses fils. Mais pour ses filles, c'est pas la même chose. Surtout que je suis tomber sur pas mal de cons, donc il est méfiant avec les gars qui nous tourne autour à Steffi et moi. Mais comment lui en vouloir ? Je suis même d'accord avec lui, pas mal de garçons m'ont fait souffrir, j'espère que ma nouvelle relation est vraiment sérieuse cette fois. 

    Raf: Elle le sera, j'en suis sûre. Il faut juste que tu lui fasse comprendre que tu n'est pas là pour perdre ton temps.

    Oli: Bien dit. Et aussi tu devrait lui proposé rapidement de lui faire rencontré ta famille. Selon sa réaction tu verra si c'est du sérieux. 

    Stefanie: (ironique) Merci pour vos conseils ! Maintenant allez-vous me dire ce que vous faisiez dehors par un temps pareil ? 

    Oli: Raf ne se sentait pas très bien, alors elle a pris un peu l'air et je suis restée avec elle. 

    Stefanie: Ah bon ? Ça ne va pas, Raf ?

    Raf: Juste des bouffées de chaleurs et des douleurs au ventre.

    Stefanie: Ah... Il t'en fait voir de toute les couleurs ce petit capricieux ! (sourit)

    Raf: En parlant de ce petit capricieux, je voulais te demandais un truc. 

    Stefanie: Qu'y a t'il ? 

    Raf: Je me demandais... Tu sais je t'adore Stef, tu es la meilleure belle-sœur qu'on puisse rêvé d'avoir... Et ça me ferait plaisir si tu serait partante pour être la marraine de mon bébé..

    Elle écarquille les yeux visiblement étonnée sur le moment je suis presque convaincue, qu'elle va refusée jusqu'à ce qu'elle sourit. Elle a l'air folle de joie. 

    Stefanie: Sérieusement Raf ?! Tu veux me mettre marraine ? 

    Raf: Tu n'est pas obligée d'acceptée, je comprendrais. Mais oui, je voudrais bien. 

    Stefanie: Oh ! Mais quelle question ! Bien sûre que oui ! Je n'aurais pas imaginé qui tu me l'aurais proposé ! Ça me fait tellement plaisirs ! 

    Raf: Vraiment ? Ça te fais plaisirs ? 

    Stefanie: Je suis carrément folle de joie ! C'est le meilleur des cadeaux de Noël ! 

    Elle me prend dans ses bras. Je sourit, car je suis contente que Stef soit aussi enthousiasme d'être la marraine de mon enfant mais aussi parce qu'elle a dit "meilleur des cadeaux de Noël" pour désigné cette nouvelle alors que je ne lui avait pas présenté comme cadeau à la base. Ce qui me fais pensé à la réaction de Sulfus pour ce soir quant il apprendra pour nos jumeaux alors que cette fois ce sera vraiment présenté comme un cadeau. Je meure d'impatience. Stef me desserre de son étreinte presque les larmes aux yeux. Je ne pensais pas que ça la toucherait autant ! Elle sourit et nous propose de rentrée à l'intérieur avant qu'on attrape froid. 

    ...... 

    Quant minuit sonne dans le salon des Fireline, tout le monde s'agite pour l'échange des cadeaux de Noël. Sulfus est partit chercher dans la voiture le sac de cadeaux qu'on a fait pour sa famille. Quant il revient, il les déposes sous le grand sapin avec ceux de tout le monde.

    Saphira: Et bien allons-y ! 

    Tout le monde commence à s'échanger les cadeaux. Stefanie arrive vers Sulfus et moi et nous donne un cadeau chacun. Je déballe le miens pour y découvrir une jolie paire de boucles d'oreilles argent avec des petites pierres bleu turquoise. Tout à fait mon style et je remercie Stef pendant que Sulfus découvre une cravate rouge avec des rayures noir, il y a comme un petit dégoût dans son regard en la découvrant mais il fini par sourire à Stefanie et la remercie. Je me mord la lèvre pour ne pas rire car Sulfus n'est pas trop cravate mais encore moins si elle est bariolée. Il risque de ne jamais la portée mais par politesse, il ne dit rien. On donne à notre tour le cadeau de Stef et elle est folle de joie en découvrant la veste en cuire noir que nous lui avons offert.

    Je vois Steffi pleurée de joie devant l'énorme mallette de maquillage professionnel que ses parents lui ont offert. Steffi est fan de maquillage c'est le cadeau parfait. Mais ce n'est pas seulement parce qu'elle aime se maquillée pour avoir l'air plus jolie, c'est une véritable passion ! Elle adore jouée avec les couleurs pour testée toute sorte de style et de nuance surtout au niveau des yeux. Elle m'avait même parler de vouloir en faire son métier, et avec cette énorme boite en fer qui fait presque un mètre de haut elle va pouvoir s'exercée. 

    On continue tous l'échange des cadeaux. Sun et Oli, nous ont ramenés quelque chose de très exotique. Pour Sulfus il s'agit d'une chemise hawaïen, qui je suis sûre va lui allez comme un gant et pour moi une jolie robe de plage blanche avec de vrai coquillages qui forme une ceinture juste en dessous de la poitrine. Je l'adore. On ne savait pas trop quoi offrir à Oli, donc on a opté pour un coffret de parfum Lolita Lempicka et elle semble ravie. Pour Sun on lui a offert également une chemise mais de style classe de chez Hugo Boss. 

    1h plus tard, quant tout le monde à finis et semble plutôt heureux de leurs cadeaux. Nous buvons encore tous dans le salon Steffi met un peu de musique et quelques uns d'entre nous danse. On passe un bon moment, et les filles on même réussi à convaincre Oli de leur faire une petite démonstration de danse de Hawaï. On rigole beaucoup en les regardant essayer de danser aussi bien que Oli, mais ce n'est pas le cas. La soirée continue et nous finissons tous par danser dans le salon en famille. C'est quelque chose de génial, ça change. Et voir mon beau-père danser comme un jeune de 20ans me fait énormément rire, c'est rare de le voir danser. 2h passe et je suis en train de danser un slow avec Sulfus, jusqu'à ce qu'une nouvelle musique plus rythmée commence. Je suis fatiguée et commence à avoir les jambes lourdes. 

    Sulfus: Tu as l'air fatiguée ? 

    Raf: Oui. 

    Sulfus: Tu veux qu'on rentre ? Il est presque 3h. 

    J'acquiesce et il me prend la main en souriant. On embrasse tout le monde avant de partir. 

    Stefanie: Vous partez ?

    Sulfus: Oui, Raf commence à fatiguée. 

    Stefanie: (sourit) Je comprend, repose toi bien alors. Vous êtes rester longtemps en plus, je suis contente !

    Raf: Oui. ^^ 

    Saphira: (arrive) Vous revenez demain ? 

    Sulfus: Oui t'inquiète maman. 

    Il lui sourit et nous quittons la maison pour montai dans la voiture. Pendant le trajet, je ne pense qu'à une chose: La réaction que Sulfus va avoir quant il va apprendre ça.. Je baisse mes yeux vers mon ventre en le caressant. Sulfus m'observe puis me demande:

    Sulfus: Ça va ? Tu n'a pas eu mal pendant la soirée ? 

    Raf: Je me suis sentit pas très bien après manger, mais ça allez beaucoup mieux après, ne t'inquiète pas. 

    Je lui sourit et il me le rend. Quant on arrive, je sort de la voiture et me précipite vers l'entrée. Sulfus ouvre la porte et la douce chaleur qui s'échappe de notre maison m'apaise immédiatement, on entre rapidement pour ne pas laissez le froid entré. On dépose les cadeaux que nous avons eu, sur la table. Mes yeux se pose sur la cravate de Sulfus, je la prend et lui demande: Tu ne l'a trouve pas super ? Il me regarde moi et la cravate puis ricane.

    Sulfus: C'est une horreur cette cravate ! 

    Raf: Je suis contente que tu t'ai gardé de le dire à Stef ! Sinon je t'en aurait voulu. 

    Sulfus: C'est bien pour toi que je suis autant poli maintenant. 

    Il me sourit de son petit sourire de coin et je sourit en lui tournant le dos pour reposé la cravate sur la table. Quant je me retourne, il est juste devant moi et sans rien dire, il m'embrasse. Je répond à son baiser en passant mes mains dans ses cheveux. Quant nos bouches se séparent, il me souffle d'une voix adorable: On ouvre nos cadeaux ? Mon cœur bât vite à cette idée et je lui sourit. On se lâche doucement et on se dirige vers notre sapin que nous avons décoré tout les deux, la semaine dernière. On avais déjà déposés nos cadeaux cette après-midi avec l'envie de les ouvrir sur le champ mais nous avons su résistai. Je m'assied au sol et il s'assied aussi mais en tailleur face à moi. Nous sommes tout les deux au pied du sapin avec nos cadeau autour de nous. Je sourit et je décide de commençais en tendant une boite assez grosse. 

    PDV Sulfus

    Raf, me tend un paquet emballé d'un papier cadeau rouge. Je le prend en souriant et commence à l'ouvrir sous son regard. Une fois le papier retiré, je vois que c'est une boite à chaussure. Je l'ouvre et découvre les baskets que j'avais remarqué plus d'une fois ! Je sourit en prenant une des chaussures dans la boite.

    Raf: Tu ressemble à un petit garçon de 5 ans !

    Sulfus: Ahah ! Attend de voir ta tête en ouvrant mes cadeaux ! 

    Je lui fait un clin d'oeil et me penche en avant pour l'embrassé et lui tend une boite de taille moyenne. Elle l'a prend en me regardant en souriant tout en l'ouvrant, quant elle découvre qu'il s'agit du parfum Olympéa de Paco Rabanne elle est folle de joie. Ce qui me rend plutôt heureux de ne pas m'être trompé de parfum. Elle me sourit et me donne immédiatement un nouveau cadeau de la même taille que celui que je viens de lui donné. Je sens déjà qu'on va rire. Je le déballe et découvre la parfum Invictus de Paco Rabanne. J'étouffe un rire et la regarde, elle a l'air morte de rire. 

    Sulfus: Je vois que nous avons eu la même idée en matière de parfum... 

    Raf: Oui, je crois que oui. 

    On ris tout les deux et je l'embrasse encore et me tourne pour attrappé un autre de ses cadeaux. Je le lui donne. Elle secoue doucement la boite intriguée. Puis elle l'ouvre et ses yeux s'écarquillent. 

    Raf: Tu m'a pris les lunettes que je voulais ! Mais t'es fou !

    Sulfus: Fou de toi.

    Raf: C'est l'un des modèles les plus récents de chez Dior... 

    Sulfus: Oui et elle sont faite pour toi. 

    Je lui fait un clin d'oeil et elle viens m'embrassé. Mmm... Ses lèvres ce que je les aimes... Elle m'offre un nouveau cadeau et pendant que je le déballe, je l'a vois essayer ses nouvelles lunettes de soleil ce qui me fait sourire. La chemise de chez Hugo Boss me plaît vraiment. J'adore la coupe et la couleur aussi. Le tissu est vraiment de bonne qualité, je sens qu'elle va devenir ma nouvelle chemise préférée ! Je prend la petite boite rouge derrière moi et l'a garde un instant dans mes mains. 

    Sulfus: C'est mon dernier cadeau, je n'ai pu t'en faire que 3.. Mais celui-ci et le plus beau et...

    Raf: Qu'importe le nombre... Du moment que tu pense à moi, je suis heureuse. (sourit) Mais si c'est ton dernier cadeau ouvre d'abord celui-ci pour que je te donne mon dernier cadeau après tient. 

    Sulfus: Tu m'a fait 5 cadeaux ?! Oh merde... J'ai pas assuré là...

    Raf: Ne dis pas ça, les lunettes coûte plus cher que tout les cadeaux que je t'ai offert pour l'instant... 

    Sulfus: On va dire qu'on est à égalité alors ? 

    Raf: Oui en plus mon 5eme cadeau n'est pas vraiment un cadeau... enfin si. Mais c'est spécial. 

    Sulfus: Qu'est ce que c'est ? Je veux savoir !

    Raf: (ricane) Ouvre d'abord celui-là ! 

    Elle place une petite boite devant moi. C'est pas vrai, elle m'a pris un bijoux elle aussi ? Alors là, je suis vraiment naz, si elle m'a fait plus de cadeau et en plus de grosse valeur... Je commence quant même à déchirais le papier rouge de la petite boite. Je vois "Dinh Van" inscrit sur la boite blanche qui apparaît sous mes yeux. Bordel. Je l'ouvre et vois le fameux collier Dinh Van de couleur noir qui me plaisait depuis quelques temps. Je regarde Raf sans rien dire. Elle semble abattue. 

    Raf: Ça te plais pas.

    Sulfus: Oh si. Putain si ! J'adore ! Je le voulais mais j'en reviens pas que tu as dépensée autant d'argent pour moi !

    Raf: Et toi alors ! Je peux bien t'offrir un beau cadeau avec tout ce que toi tu m'offre ! 

    Elle n'a pas tord d'ailleurs mon dernier cadeau coûte très chère. Plus chère que le collier et les lunettes réunis. Elle risque de pétée un câble mais elle mérite de recevoir ce cadeau. Elle me rend tellement heureux... Elle sourit rassurée que j'apprécie son cadeau. Je sourit à mon tour et lui demande de m'aider à mettre mon nouveau collier. Elle s'approche et accomplie sa tâche avec plaisir. Je sourit et décide de lui donné enfin son cadeau. Elle le prend et l'ouvre délicatement. Putain... Rien que de regarder ses fines mains déchirées l'emballage m'excite. Presque 3ans de mariage et je n'arrive toujours pas à me passé d'elle. Quant je dit "passé d'elle" ce n'est pas que je le veux, mais c'est que je pense toujours à elle chaque seconde, j'ai besoin d'être avec elle, de parler avec elle, rien qu'une journée sans elle me rend dingue ! Je suis toujours assoiffée de son amour... Elle fini par ouvrir la petite boite rouge aux gravures dorés en écarquillant les yeux, ses lèvre s'entre-ouvre et elle retient son souffle. 

    Raf: Sulfus...

    Sulfus: Raf. 

    Je me moque un peu d'elle devant son air abasourdie puis elle reviens à elle. 

    Raf: Là, tu es vraiment fou. C'est... Ça... 

    Sulfus: Tu va y arrivée. 

    Raf: Ça coûte super cher ! Certaine personne n'ont même pas cet argent pour vivre pendant le mois ! Voir plusieurs mois ! 

    Sulfus: Je sais. Mais j'ai réussi à économisé grâce à mon super travail et je peut te l'offrir, alors pourquoi t'en privée ? 

    Raf: J'y crois pas... C'est... Oh mon dieu... 

    Sulfus: (hésitant) Ça te plaît au moins ? 

    Raf: Quoi ? Mais oui ! Je l'adore! C'est juste que... Jamais de ma vie, je pensais en avoir un un jour. Quant je disais que j'en voulais un, je plaisantais parce que je sais que c'est extrêmement cher ! Je n'aurais jamais pensais que tu aurait pris mes paroles au sérieux pour m'offrir un bracelet Cartier ! 

    Elle regarde le bracelet en or dans sa main tremblante. Elle est sous le choc. Son autre main couvre sa bouche et elle me regarde de ses grands yeux bleu. Puis elle retire sa main pour me laissé voir son immense sourire apparaître et dit doucement "Merci" avant de se jetée dans mes bras. Elle m'embrasse et je répond à son baiser en y ajoutant la langue. Elle mêle la sienne à la mienne et je sens mon corps brûlé. Bordel. Qu'est ce que j'ai envie d'elle. Elle met fin à notre baiser me laissant essoufflé  et excité sous son influence pour regarder de nouveau le bracelet. Elle est sur mes genoux et je veux qu'elle soit nul part ailleurs. Je pose ma tête contre la sienne en regardant le bracelet avec elle. 

    Sulfus: Si tu regarde bien, à l'intérieur il y a quelque chose de gravé. 

    Elle plisse les yeux ce qui fait froncé ses sourcils pour mieux regarder le bracelet de l'intérieur. Quant elle fini par trouver la phrase elle l'a lis en chuchotant comme si c'était notre secret à tout les deux. 

    Raf: "Malgré les apparences et nos différences, notre amour était une évidence." C'est.. C'est magnifique... 

    Elle tourne la tête vers moi en souriant, je perçois une petite larme au coin de son œil. Je l'essuie avec mon pouce en lui souriant tendrement. Quant je pense qu'avant jamais je n'aurais imaginé passé un moment comme celui-ci avec Raf. Jamais de ma putain de vie. Je me détestais presque d'être un démon d'être séparé d'elle. Et maintenant, je suis avec elle au pied de notre sapin de Noël déballant nos cadeaux ensembles... Elle sourit toujours les yeux brillants. 

    Raf: Je t'aime. 

    Sulfus: Je t'aime encore plus. 

    Elle m'embrasse à nouveau mais tendrement cette fois-ci. Puis doucement elle se lève et met fin encore à notre baiser. Elle se lève en souriant pendant que je la regarde à genoux.

    Raf: J'espère... Que mon dernier cadeau te plaira. 

    Elle me sourit et se détourne pour allez chercher une petite enveloppe rouge posée au pied du sapin. Elle se rassois en face de moi et me l'a tend. J'avoue que là... Qu'est ce que ça peut bien être ? Elle va pas m'offrir de l'argent c'est ridicule. C'est peut être des billets de concerts mais je vois pas pour allez voir qui.. Ou alors tout simplement un mot, mais pour me dire quoi ? On se dit tout... Bon stop. Pour savoir, faut l'ouvrir, je prend l'enveloppe. Je lui lance un regard en souriant légèrement amusé, qu'est ce qu'elle a bien pu manigancée ? J'ouvre l'enveloppe et en sort une feuille de papier blanche avec un mot écrit dessus. Je la tiens de mes deux mains et me concentre sur ce qu'il y a d'écrit:

    " Sulfus, mon amour, cela fait presque 3 ans que nous vivons ensemble. Aujourd'hui c'est notre 3ème Noël à nous. L'année prochaine nous ne serons plus deux pour le célébré, car tu le sais, nous attendons un heureuse événement... Et je suis tellement heureuse de partagée ça avec toi. Et j'ai hâte d'être à la naissance. Mais j'ai appris quelque chose que tu ne sais pas. Et j'ai attendu ce soir pour te le dire, enfin... Plutôt pour te l'écrire car j'aurais sûrement perdu la parole avant la fin. Et pour ton Noël je t'annonce que nous allons avoir des jumeaux. Oui Sulfus des jumeaux. Je te l'avais caché. Tu va être père de deux petits bébés. Mais... Ce n'est pas tout... Tu vas pensait que je suis folle mais je le sens au fond de moi... Je suis leur mère après tout. Et toi leur père.Ce sont eux...

    Sulfus, est-tu prêt à accueillir Ciel et Diabéla dans notre vie..?

    Je sais.
    Joyeux Noël."

    Je regarde le morceau de papier bouche bée. Je relis les dernières phrases en clignant les yeux. Oh bordel... C'est pas possible ? Ce qui me choque, c'est pas les jumeaux mais Ciel et Diabéla. Elle viens de me révélée qu'on va avoir des jumeaux mais surtout de qui il s'agit...? On les a vu... On a parlai avec eux... On a partagé pleins de truc.. Alors qu'en faite se sont nos gosses ?! Oh bordel, j'en reviens pas... C'est carrément... Dingue. Je lève la tête vers Raf. Elle reste silencieuse analysant ma réaction. Je l'a regarde puis lance un petit "Sérieux ?" en chuchotant presque. Elle hoche la tête et je reste sans voix. Heureusement que je suis déjà assis parterre sinon, je serais tombais. 

    Raf: Je sais que ça a l'air complètement surréaliste, j'étais complètement paniquée quant je l'ai découvert. C'était après ma dernière visite quant tu n'a pas pût venir, mon docteur m'a dit pour les jumeaux mais aussi leurs sexes. Une fille et un garçon. Et quant on y réfléchis Sulfus, c'est tout à fait possible. 

    Sulfus: Tu crois ? 

    Elle hoche la tête. Je l'a regarde sans rien dire en réfléchissant à ce qu'elle viens de me dire... C'est vrai que... Ça correspond. Ils parlaient d'un futur où tout avait changés. Que leurs parents était un ange et un démon. Une brune, un blond, un ange, un démon, frère et sœur jumeaux. Nos couleurs d'yeux sont dans leurs regards. Ils disaient que dans leur monde nous étions des adultes ce qui prouve qu'ils nous connaissaient déjà personnellement. Surtout qu'ils restaient toujours près de Raf et moi. Et pour l'instant il n'y a eu aucun couple ange/démon à avoir un enfant. On est les premiers. Ce qui veux qu'ils ne sont pas encore nées. Ils ne sont pas dans une maison dans une famille à l'heure qu'il est. Et donc il est tout à fait possible qu'ils sont là. Dans le ventre de Raf. Je pose doucement ma main sur son ventre, elle me regarde sans rien dire. 

    Sulfus: Alors, ils sont là ? 

    Raf: Je le sens de plus en plus.

    Je l'a regarde elle puis ma main sur son ventre. Diabéla et Ciel... Mes enfants, nos enfants. Jamais je n'y avais pensé. Pourtant si on réfléchi bien ça paraît logique. Mais ça ne m'avait jamais semblé être une évidence comme je ne pensais même pas pouvoir vivre avec Raf. Se sont.. Ils vont être mes p'tits. J'arrive pas a y croire. Il y a encore quelques minutes, je pensais avoir un seul petit, je ne savais pas du tout à quoi il ressemblerait et là je sais tout. Ce qu'ils vont être, leurs apparences, leurs caractères... C'est... C'est incroyable ! Mais maintenant que je le sais, pour rien au monde, je ne voudrais que cela soit différent. Malgré cette situation plus qu'étrange... J'ai toujours sentit que j'étais proche d'eux sans le savoir... Que j'avais ce lien... Surtout avec Diabéla... Tout me semble différent maintenant quant je pense à eux. Leurs comportements étrange en notre présence. Tout est tellement plus clair...

    Raf: Dit quelque chose...

    Je lève mon regard vers elle, elle s'inquiète. Je soupire puis je sourit. 

    Sulfus: C'est génial... 

    Raf: Vraiment tu es content ? 

    Sulfus: C'est vraiment étrange comme sensation. De tout savoir avant qu'ils arrivent mais... Je suis carrément fou de joie ! Tu peut pas savoir à quel point ça.. Ça me fait plaisir en faite... C'est..

    Raf: (sourit) C'est dingue, c'est déroutant, c'est complètement fou mais c'est la réalité. 

    Sulfus: En faite... Je crois qu'une part de nous bien cachée le savait depuis toujours... Sinon on en serait peut être pas si sûre... Que là plus je réfléchis et plus c'est évident, je le sens aussi qu'ils sont avec nous. 

    Raf: Tu es...

    Sulfus: Heureux ? Plus que jamais ! On va avoir des jumeaux ! 

    Raf: Oui ! (grand sourire) 

    Je l'embrasse au pied du sapin. Elle y répond en enroulant ses bras autour de mon cou et je l'a fait basculé en arrière dans mes bras. Elle pousse un petit cri de surprise en rigolant puis replace ses lèvres sur les miennes. J'intensifie notre baiser en passant ma langue sur la sienne. Et putain, qu'est ce que c'est bon. Je me retrouve au-dessus d'elle les mains appuyées contre le sol pour soutenir mon poids. Raf est allongée au sol et quant on met fin à notre baisé elle me regarde dans les yeux en reprenant son souffle. 

    Raf: J'ai envie de toi ici. 

    Sulfus: Et moi de t'arraché ta jolie robe.

    On retrouve notre côté animal. Depuis que nous sommes mariés on a toujours était du style romantique tout les deux mais on a aussi développés notre petit côté vilain. On a expérimenté pas mal de truc et j'ai vu Raf faire des choses que je ne l'aurais jamais cru capable. Des choses assez cochonnes mais qui m'ont terriblement plut. Mais depuis quelques temps et surtout depuis qu'elle est enceinte on a en quelque sorte arrêter.. Je préfère pas lui proposé, car je ne veux pas faire quelque chose au bébé... Aux bébés. Je m'en voudrais sinon. Je préfère y allez doucement pendant qu'elle est enceinte. Raf me sort de mes pensées en ouvrant brusquement ma chemise de ses magnifiques mains, elle me caresse le torse et il ne m'en faut pas plus pour m'embrasé. Je me débarrasse tout de suite de ma chemise et je passe mes mains dans son dos pour descendre la fermeture de sa robe. Le tisse se détend autour de sa poitrine et je lui retire sa robe. Ses sous-vêtements en dentelle blanche me font carrément salivé. Elle ricane en voyant mon regard absorbé par son corps et sa nouvelle lingerie que je n'avais jamais vu avant.

    Raf: Tu peut considéré ça, comme un petit cadeau aussi. 

    Je me sens durcir rien qu'à ces mots qu'elle prononce de cette manière si.. Si sexy. Je plonge ma tête entre ses seins et elle s'attaque à mon pantalon. Tout en lui mordillant la poitrine, je l'entend gémir de plaisir et je m'occupe de lui retiré son soutient-gorge quant elle parviens à me retiré mon pantalon. On se stop pour se regarder tout les deux haletants presque entièrement dénudés. 

    Sulfus: Joyeux Noël...

    Raf: Joyeux Noël.

    Son visage et ses cheveux rayonnent sous les lumières du sapin et je crois que je suis tombais amoureux d'elle pour au moins la millième fois. Je l'embrasse tendrement parmi les papiers déchirés, les rubans et nos cadeaux qui nous entour sur le doux tapis du salon. Elle m'offre mon tout dernier cadeau, celui que je préfère et dont je ne pourrais jamais me lassais... Elle. Elle m'offre sa personne, elle m'offre son amour, elle m'offre le bonheur, elle s'offre elle même à moi sous notre sapin de Noël...

    À suivre...

     

    * * * * * * * * * * * *

    Joyeux Noël à tous !

    Euh.. Qu'est ce que je raconte ? On est pas à Noël, pas du tout ! x) Ok c'est bon... J'ai compris c'est pas drôle ! -je sors-

    BON ! Voilà nous y sommes Sulfus est au courant pour ses jumeaux mais surtout de leurs identités ! Je suis d'accord avec vous c'est une situation très étrange mais je trouvais que ça aurait était encore plus étrange si ils ne s'en auraient pas rendu compte avec tout les signes qu'ils ont eus... ^^' 

    J'espère en tout cas que vous avez aimez la réaction de Sulfus et leur Noël avec les Fireline et la rencontre avec Oli ! 

    En parlant d'elle comment l'a trouvez vous ? Alors j'avoue que ses derniers temps pour l'a dessiné, je me suis beaucoup inspiré du dernier filme Disney, il s'agit de Vaiana ! Au passage j'ai adoré ce film et surtout cette musique: 

    Cette musique me fait un peu pensait à Oli dans le sens qu'elle veux partir de son île pour Sun (même si la musique n'est pas du tout pour les mêmes raisons xD) mais que d'un coté c'est dur pour elle de quitté Hawaï et sa famille. Et quant dans les parole elle dit "soleil" bon bah forcément je pense à Sun donc je me dit cette musique et faite pour eux si on cherche des sous entendus, et que le "trésor" c'est Sun bref faut pas chercher à comprendre c'est dans ma tête... x) 

    En tout cas j'espère que le chapitre vous a plus et encore désolée pour mon retard !

    Kiss !


    13 commentaires
  • Chapitre 10: Drôle de surprise

    Drôle de surprise

     

    -24 novembre 2017

     

    PDV de Sulfus

     

    Cela fait maintenant 1 semaine qu'avec Raf nous avons appris qu'elle était enceinte. Nous étions fou de joie, surtout moi. Mais maintenant je le suis moins. Je m'inquiète beaucoup pour elle, depuis une semaine elle n'a pas arrêtée de vomir chaque jour à de nombreuse reprises. Elle a demandée à ses amies si c'était normal et elles lui ont toute répondus la même chose: J'ai seulement vomis 5/6 fois pas plus... Alors que Raf a déjà vomis plus de 30 fois en l'espace de 2 semaines. Elle en est épuisée, j'ai appeler son médecin pour lui demander des conseils, et elle m'a répondu que ce n'était pas vraiment normal mais qu'il fallait s'attendre à ce genre d'effet à cause de nos natures différentes. Savoir que c'est ma nature de démon qui rend Raf malade comme ça me répugne, je me sens responsable même si c'est ce que Raf voulait... Le médecin m'a dit que pour l'instant le mieux c'était qu'elle se repose le temps de s'habituer au petit être qui se trouve dans son ventre. 

     

    Je suis seul dans la cuisine en tournant un peu en rond. Raf est couchée, il est 14h10 mais elle n'a pas la force de se levée. Et moi j'ai pas la force de quitté la maison pour l'a laissée seule. Je m'inquiète de trop, il faut que je sois là en cas de besoin. Elle ne mange plus rien comme elle vomis tout le temps mais c'est pas bon pour le bébé... Je décide d'allez la voir un peu et d'essayer de la convaincre de manger quelque chose. Je monte les escaliers, marche dans le couloir et ouvre la porte de notre chambre. Il fait sombre seul un rayon de lumière s'échappe de derrière les rideaux. La couette recouvre entièrement Raf , je vois juste ses cheveux blond dépassés. Je m'avance et m'agenouille parterre à côté du lit du côté où Raf se trouve. Cox est posée sur sa tête et dort visiblement. Un seau est parterre à proximité de sa tête en cas de besoin, je constate que pour l'instant elle n'a pas vomis. Son visage est tourné vers moi. Elle ouvre doucement ses yeux en sentant ma présence, je pose ma main sur sa joue. 

     

    Sulfus: Ça va ? 

     

    Elle acquiesce doucement et sort son bras d'en dessous de la couette pour posé délicatement sa main sur mon avant-bras. La couette glisse sur ses épaules pour me laissé voir qu'elle est allongée sur le ventre et je remarque également qu'elle ne porte pas de vêtement ni de soutient-gorge. Elle est nue ? Je passe ma main sous la couette pour l'a glissée jusqu'en bas de son dos, et en effet elle est nue. Je remonte ma main dans son dos pour lui caressé l'épaule, sa peau est chaude et si douce... 

     

    Sulfus: Pourquoi tu t'es entièrement déshabillée ? 

     

    Raf: J'ai tellement mal au ventre que même mes sous-vêtements me compressés. Je me sent mieux sans. 

     

    Sulfus: Ça me rend fou que tu sois dans cet état à cause de moi...

     

    Raf: Ce n'est pas à cause de toi. (sourit légèrement) Tu sais un bébé nous change beaucoup l'intérieur du corps, ça travail là dedans. C'est pour ça que je me sens mal, ça ira mieux après. 

     

    Je ne dit rien. Raf a l'air de vraiment le pensée, mais je ne peux pas m'empêcher de m'inquiéter et de me dire que c'est vraiment pas normal... Son sourire s'efface à cause d'un petit gémissement qu'elle pousse. Tout de suite je me reproche encore un peu plus d'elle pour lui demander ce qu'elle a. 

     

    Raf: C'est rien, j'ai juste mal au ventre par moment ça me fait plus mal d'un coup. Ne t'en fait pas...

     

    Elle sourit encore en enfonçant un peu plus sa tête dans l'oreiller. Je regarde ses épaules si fines, et tout son corps d'ailleurs. Raf a toujours était maigre, mais si elle ne s'alimente plus comme ça elle va devenir squelettique et notre bébé ne va pas tenir. Je lui caresse doucement le cou ce qui l'a fait légèrement frissonné. 

     

    Sulfus: Tu devrais manger un bout. 

     

    Raf: Non... Tout ce que je mange fini par être renvoyer..

     

    Sulfus: Oui mais après ce sera de la bile et c'est pire. Et il n'est plus question que de toi mais du bébé Raf. Si tu ne mange pas lui non plus. Tu va l'empêcher de se développé si tu ne mange rien.

     

    Elle baisse les yeux et semble réfléchir un instant puis hoche la tête. "Tu as raison." Dit-elle doucement. Je sourit et lui demande ce qui lui ferait plaisirs. Elle réfléchir encore puis déclare: Des pâtes au fromage, s'il te plaît. Je l'embrasse sur le front et me lève. 

     

    Sulfus: Je te prépare ça. 

     

    Je me rend jusqu'à la cuisine et je met les pâtes à cuire, j'en met une bonne dose pour que si par chance elle trouve l'appétit en les mangeant, elle finirait tout. Ça remplacerait les repas qu'elle a déjà loupé. Je met ce qu'il faut de fromage et de sel et quant c'est terminé, je lui ramène tout dans un grand bol. Quant je rentre elle n'a pas bougée du lit elle s'est juste allongée sur le dos. Je m'assois près d'elle, en voyant le bol de pâte elle se redresse légèrement et tire la couette sur elle pour caché sa nudité. Je sourit amusé. 

     

    Sulfus: Tu sais maintenant ton corps je le connais même plus que toi, tu n'a pas besoin de te cachée. 

     

    Raf: Si, car nous ne sommes pas dans un moment intime. Je vais passé à table et pas à autre chose.

     

    Elle sourit amusée elle aussi et je lui tend le bol. Elle le prend en souriant "Tu es un amour." me dit-elle. Je sourit et lui conseil de les manger avant quelles ne refroidissent. Elle en mange une bouchée. 

     

    Raf: C'est un régale. Je doit avoué que ça fait du bien de manger un peu..  

     

    Sulfus: Bien sûre que oui, même si tu vomi, rester l'estomac vide y'a pas pire. Vaut mieux que tu vomisse quelque chose que de la bile. C'est le docteur qui me l'a dit. 

     

    Raf: (soupire) J'ai hâte que ça passe...

     

    Sulfus: Moi aussi, j'aime pas te voir comme ça. 

     

    Raf: Sinon tu va faire quoi aujourd'hui. 

     

    Sulfus: Je reste avec toi ici, pourquoi ? 

     

    Raf: Sulfus... Tu devrait sortir ou allez travailler, tu ne fait plus rien à cause de moi depuis quelques jours.

     

    Sulfus: Je sais que je devrais bouger surtout allez travailler mais je ne veux pas te laissés seule dans ton état. 

     

    Raf: Je ne risque rien. 

     

    Sulfus: Peut être, mais je n'aime pas te savoir toute seule alors que tu es malade comme ça. Je veux être là en cas de besoin. 

     

    Raf: Si tu veux... Je n'ai cas appeler ma mère.. Je suis sûre que ça ne l'a dérangera pas de passé la journée ici avec moi, même si on ne fait rien. 

     

    Sulfus: Tu crois ? 

     

    Elle hoche la tête en souriant légèrement. Je lui embrasse le front et lui dit d'appeler Angélie tout de suite. Le coup de file est rapide, quant elle raccroche elle sourit en m'annonçant: Elle sera là dans une vingtaine de minutes, tu peux y allez. 

     

    Sulfus: Juste le temps de me préparer et elle sera arrivée, c'est parfait. 

     

    Quant je suis habillé et non en jogging j'entend la sonnette de la porte d'entrée. Je descend et ouvre à Angélie qui me prend dans ses bras comme à chaque fois. Elle me demande tout de suite comment va Raf.

     

    Sulfus: Pas très fort.. Elle est faible et ne mange pas beaucoup. 

     

    Angélie: Ne t'inquiète pas malgré que c'est une grossesse pas comme les autres, je pense que c'est une passe, son corps change il faut qu'elle s'habitue. 

     

    Sulfus: Oui, je vous remercie d'être venue. J'y vais, je ne rentrerais pas tard ! (sort de la maison) 

     

    Angélie: Prend ton temps, ça ne me gêne pas d'être ici. 

     

    Elle me sourit et je lui rend son sourit en montant dans ma voiture. Au moins avec Angélie je ne me fais pas de soucie pour Raf. C'est sa mère et c'est une femme responsable et douce, je pense même que ça va faire du bien à Raf d'être seule avec elle. Je roule en direction du département de mission pour ange et démon. Pas longtemps après notre mariage nous avons reçu une lettre Raf et moi nous proposant du travail là bas. Après tout ce que nous avions fait pour sauver nos mondes à chaque fois, nous avons bénéficier d'un gros avantage. Nous avons étais classé dans les rangs les plus hauts et les mieux payer d'entrée. 

     

    Ce travail, consiste à faire ce que nous avons toujours fait dans notre jeunesse: Guider les humains sur la bonne ou mauvaise voie. Mais maintenant nous guidons des adultes avec des choix plus importants. Et nous n'avons pas toujours le même humain et il faut toujours écrire un rapport de la situation sur chaque humain après la mission. Raf travaillait avec moi au début mais depuis un petit mois elle n'avait pas refait de mission et maintenant qu'elle est enceinte c'est terminé, je ne l'a laisserais pas remettre les pieds ici. Surtout dans son état et aussi à cause de certaine mission qui nous sont donné à côté de celles des humains...

     

    Ce sont d'autres styles de missions plus dangereuses dans notre travail. C'est d'arrêter des criminels. Le genre de criminels qu'on a déjà eu à faire avant. Comme les êtres impartial qui décide de mettre un peu de chaos. Et bien maintenant c'est également mon travail d'en arrêter par moment. Ils sont beaucoup moins fort que ceux que j'ai déjà affronté bien avant de pouvoir enfin vivre avec Raf mais ça reste des individus dangereux. Il y en pas mal qui rôdent ces derniers temps. C'est surtout depuis que Skar s'est échappé avec l'aide de Vanessa. Ils ont réduis la prison en miette permettant à tout ses criminels de s'en échappés. Ce sont les caméras de surveillance qui nous ont permise de savoir tout ça. Depuis 2ans que c'est arrivé nous sommes sur nos gardes. Des recherches ont étaient lancées, mais impossible de mettre la main sur ses deux ordures. 

     

    Quoi qu'ils fassent en ce moment je sais qu'ils complotent encore quelques chose ce serait être naïf de pensé qu'ils ont juste voulus être en liberté pour ne rien tenté après. Mais pour le moment aucune trace d'eux comme si ils voulaient se faire oublier... Mais moi je ne les oublies pas. Quant j'arrive, je me gare sur le parking et entre dans le bâtiment. Comme d'habitude ne nombreux anges et démons marchent dans plusieurs directions différentes, certain avec des dossiers à la main d'autres avec rien. Il y a vraiment de tout les style ici. Du pauvre type à lunette à la dure à cuire aux piercings. Je me dirige vers le bureau d'accueil pour signalé ma présence ici et demander si il y a une mission qu'on m'a recommandé. La secrétaire lève ses yeux noisette vers moi et m'affiche un grand sourire. Angie. 

     

    Angie: Hey, Sulfus ! Ça faisait longtemps qu'on ne t'avait pas vu ! 

     

    Sulfus: Salut, Angie. Ouais, j'ai eu quelques petits soucis.

     

    Angie: Alors, j'ai appris que Raf était enceinte ! Tu es content ? 

     

    Sulfus: Hein? Comment tu sais ça ? Ça fait qu'une semaine que nous le savons.. 

     

    Angie: Les rumeurs circules vite, tu sais, surtout ici. Et puis vous êtes un peu considéré comme des héros pour cette ville. 

     

    Sulfus: Ah...ouais.

     

    Angie: En tout cas tout le monde à hâte de savoir ce à quoi ressemblera le premier petit de l'union entre un ange et un démon. Certain dise que votre enfant sera considéré comme le symbole de notre monde, l'héritier des anges et des démons. Un roi... Ou une Reine ! 

     

    Sulfus: Vous en faite pas un peu trop là ? Ce sera notre enfant point. Oui il sera spécial comme ce sera le premier hybride en quelque sorte, mais ça ne sera pas un dieu non plus... Ce sera un bébé comme les autres. 

     

    Angie: ... Oh ! Oui... Excuse moi, je comprend que vous ne voulez pas que votre enfant soit considéré comme un phénomène de foire, mais ne t'inquiète pas tu sais que les gens ont tendances à exagéraient ! Mais attendez vous à ce qu'il soit un peu le centre de l'attention de la ville entière quant il viendra au monde. Vous êtes beaucoup trop connu et important pour cette ville maintenant. Surtout avec l'excellent travail que tu fait ici Sulfus. 

     

    Sulfus: Merci pour l'avertissement, je vais me préparer psychologiquement ! Ah et en parlant de travail, il y a quelque chose qui m'a était recommander ? 

     

    Angie: Attend que je regarde ton dossier...

     

    Elle tape sur les touches de son clavier et regarde attentivement l'écran de son ordinateur. Ses cheveux châtains son toujours impeccablement lisse et brillant on dirait toujours qu'elle sort d'une des pubs de chez Franck Provost. Elle fronce les sourcils en lisant mon dossier...

     

    Sulfus: Qu'est ce qu'il y a ?

     

    Angie: Pas de mission recommandée, en revanche tu es demander à la salle des documents secrets...

     

    Sulfus: Sérieux ? Pourquoi ? 

     

    Angie: Je n'en sais rien. Je suis juste secrétaire, je n'ai pas accès à ces salles comme toi. 

     

    Sulfus: Ok, bon j'y vais. 

     

    Elle me salut et je me dirige vers un des ascenseurs pour me rendre au 7ème étage. Une fois arrivé, je marche dans le couloir jusqu'à une porte où il y a écrit "Documents secrets" sur la porte. Je sort ma carte de laisser passer et l'introduit dans le petit boîtier à côté de la porte. Il émet un petit bipe sonore et une lumière verte s'allume signalant que je peux entrer. Je tourne la poignet et entre dans la pièce. Plusieurs personnes que je connais sont dans la pièce occupaient sur des écrans d'ordinateurs ou sur des documents dans de grands classeurs. Éric le responsable des informations secrètes viens à ma rencontre dés qu'il m'aperçoit. Il me serre la main en prononçant mon nom. 

     

    Éric: Tu tombe très bien. 

     

    Sulfus: On m'a dit que vous vouliez me voir, qu'est ce qui se passe ? 

     

    Éric: Et bien, comme tu le sais, nous gardons un œil permanent sur la terre pour observer les humains à travers les rapports des anges et démons mais aussi grâce aux caméras de surveillances des humains. Et il y a quelque jour nous avons remarquer quelque chose d'étrange dans le musée de Shanghai en Chine. 

     

    Sulfus: Ah bon ? Qu'est ce qu'il y a d'étrange ? 

     

    Éric: Il y a eu un vole. Au début nous n'avons pas vraiment fait attention. Les voles dans les musées d'humains ça arrive souvent. Mais l'ange et le démon qui guidaient l'humain qui dirigé le musée ont découvert cette chose étrange en regardant les vidéos surveillances en même temps que leur humain. 

     

    Sulfus: Et qu'est ce que c'est ? 

     

    Éric: Approche. 

     

    Je le suis vers un écran d'ordinateur où un démon est déjà assis devant. Éric lui demande de lancer la vidéo. 

     

    Éric: Voici la vidéo de la caméra de surveillance. Dit moi si ça te dit quelque chose. 

     

    La vidéo se lance, je regarde attentivement la salle du musée plongée dans l'obscurité. Je remarque plusieurs œuvres comme des vases, des sculptures, des statues, enfin bref... Toute sortes d'œuvres d'arts asiatiques protégeaient par des vitres qui les entourent chacune. Quant d'un coup l'une d'entres elles, explose en millier d'éclats laissant un vase sans protection. Une ombre noir fonce à toute vitesse vers le vase et s'empare de lui en un clin d'oeil et repart dans la direction d'où elle est arrivée. Ça était trop vite, je n'ai rien compris. Je regarde Éric avec interrogation. 

     

    Sulfus: Je.. Je n'ai rien eu le temps de voir ! C'est tout ? 

     

    Éric: Attend ça c'était à vitesse normal. Regarde quant on fait un arrêt sur image. 

     

    Je regarde de nouveau, cette fois-ci la vidéo se déroule au ralentit et ce qui était une ombre devient maintenant une cape noir. Deux mains aux ongles pointus et peints de violet s'empare du vase et fait demi tour. Avec la vitesse de ce mouvement et grâce au ralenti de la caméra on vois clairement la capuche de la cape se levée légèrement  sur le visage de la personne. "Stop!" Lance Éric et le démon met pause "Maintenant fait un zoom sur le visage et ajuste la définition de l'image." le démon fait ce qu'on lui dit sans un mot. Je regarde de nouveau l'écran quant il fini de faire tout ça et là... C'est pas vrai, j'hallucine ?! Ce menton et ces lèvres peintes de mauve avec ces cicatrices qui descendent le long du visage... Et cet oeil bleu foncé remplis d'idée malsaine... C'est Vanessa. Je l'ai tellement pensais fort que je l'ai prononcé à haute voix. Éric me regarde.

     

    Éric: Donc c'est bien elle ? Tu l'a reconnu. 

     

    Sulfus: Oui c'est elle... Putain. Qu'est ce qu'elle est partit foutre en Chine ? 

     

    Le démon qui n'a rien dit depuis tout à l'heure fait tourné son fauteuil pour nous faire face. 

     

    Le démon: Visiblement pour s'emparé de ce vase. Mais pour quelle raison ? 

     

    Sulfus: Vous savez de quel vase il s'agit, quelle légende il pourrait y avoir dessus ? Car si elle l'a pris c'est qu'elle a quelque chose à en tirée. C'est pas pour décoré son petit chez elle ! 

     

    Éric: Oui on a fait des recherches dessus. Il paraîtrait que ce vase est capable d'avalé une énorme quantité voir toute l'énergie d'une personne pour la conservé afin qu'une autre puisse s'en servir. Ça serait comme une sorte de réceptacle provisoire. Mais personne n'a jamais su comment s'en servir c'est pourquoi ce n'était considéré que comme une légende... 

     

    Sulfus: Mais qu'est ce qu'elle compte faire avec ça...? Vous avez lancez des gens à sa recherche ? 

     

    Éric: Oui, mais nous avons vite perdu la fine trace qu'elle avait laissée. 

     

    Sulfus: Va falloir être sur nos gardes.. Je sens qu'elle prépare un sale coup avec Skar... 

     

    Éric: C'est sûre. Je te remercie d'avoir confirmé que c'était elle. Nous étions dans le doute tu es le seul avec ta femme à l'avoir vu en vrai. 

     

    Sulfus: Je peux vous aider pour autre chose ? 

     

    Éric: Non c'est bon, je te remercie, nous te tiendrons au courant si il y a du nouveau et de même pour toi si tu vois quelque chose. 

     

    Sulfus: Pas de soucie.

     

    Éric: Et félicitation. J'ai entendu dire que tu allez être papa ! 

     

    Ah lui aussi. En faite le bâtiment entier doit être au courant.

     

    Sulfus: Merci. 

     

    Il me sourit de son sourire bien veillant d'ange gardien. Éric est vraiment une personne de confiance ça ne m'étonne pas qu'il soit responsable des documents secrets. Je le salut et je quitte la salle. 

     

    ....

     

    Je suis sur le chemin du retour, j'ai finalement accomplis une petite mission concernant un humain qui avait des problèmes financiers. Et j'ai gagner contre l'ange gardien qui était face à moi aujourd'hui. Je n'ai pas arrêter de pensait à ce que j'ai vu avant dans la salle des documents secrets... Vanessa. Qu'est ce qu'elle mijote encore..? Dans tout les cas va falloir être vigilant maintenant on dirait qu'ils sont bientôt de retour...

     

    Quant j'arrive chez moi, je vois Angélie et Raf dans la cuisine. Quelque chose cuit et ça sent bon. Je vois aussi que la table est dressée pour trois personnes. Quant Raf me vois elle sourit et se précipite sur moi pour m'embrassé sur la bouche avec énergie. Je lui sourit quant elle décolle ses sublimes lèvres des miennes.

     

    Sulfus: Hé... Ça a l'air d'aller mieux toi.

     

    Raf: Oui, vraiment mieux. Ma mère ma forcée à me bougée pour prendre un bon bain chaud avec du savon aux plantes vertes qu'elle avait ramener qui m'ont soulagé mon mal de ventre. Et ensuite on a passais la journée à faire de la cuisine. Tu va être content car elle m'a appris pleins de nouvelles recettes que je ne savais pas faire ! Et devine quoi !

     

    Sulfus: (ricane) Quoi ? 

     

    Raf: Je n'ai pas vomi une seule fois ! 

     

    Sulfus: Et bien je vois que tu as passée une bonne journée ! 

     

    Angélie: (de la cuisine) Je suis passé par là moi aussi. La présence d'une mère et de ses secrets est un véritable remède contre les mauvais effets de la grossesse. 

     

    Sulfus: Je savais qu'elle était entre de bonnes mains, mais là Angélie, vous avez fait un miracle ! Ce n'est pas la même Raf que j'ai vu ce matin. 

     

    Raf: Assez parler ! Passons à table que je te fasse goûter ce qu'on a préparai !

     

    Elle me tire jusqu'à la table où je fini par m'assoir pour ne pas la contrariée vu sa motivation. Avec l'aide de sa mère elle sert le repas dans nos assiettes. Des crevettes panées avec toute sortes de sauces qu'elle a sûrement du faire elle même, accompagner d'un bol de riz et d'un bol de frite. Le tout est servis proprement dans mon assiette comme dans un restaurant. Je lance un regard à Raf qui me regarde avec enthousiaste limite en train de sautillé sur place. J'éclate de rire et elle me regarde déconcertée.

     

    Sulfus: Non seulement c'est beau mais ça a l'air d'être un régale mais le meilleur c'est ta tête ! 

     

    Raf: Goûte espèce de nouille !

     

    Je ris, mais n'ajoute rien et goûte son repas. Et c'est vraiment bon. Je remercie au fond de moi Angélie de lui avoir appris cette recette car je me régale. Raf attend toujours mon avis. 

     

    Sulfus: Chérie, tu t'ai surpassée ! Vous savez vraiment bien cuisiné Angélie. 

     

    Angélie: Merci. Si j'ai appris cette recette à Raf, c'est parce qu'elle doit mangée plus de poisson et fruit de mer. C'est bon pour la santé du bébé et sa donne des forces. Même pour toi c'est bon de manger du poisson. 

     

    Sulfus: Parce que maintenant vous surveillez mon alimentation ? x)

     

    Angélie: Pourquoi pas ? Vous devez restez en bonne santé tout les deux, vous êtes si jeunes ! 

     

    Raf: Sinon ça s'est bien passé au travail aujourd'hui ? 

     

    Elle me sourit en caressant ma main posée sur la table et je repense tout de suite au musée volé par Vanessa. Ce n'est pas le moment de parler de ça et je ne veux pas gâché sa bonne humeur alors je décide de faire comme si de rien n'était. 

     

    Sulfus: J'ai fait une mission normal avec un humain et j'ai gagner. 

     

    Angélie: Décidément Raf avait raison tu gagne souvent !

     

    Sulfus: Le roi d'la tentation. 

     

    Raf: Arrête un peu prétentieux !

     

    Sulfus: Ah ! Au faite en parlant de prétention ! Tu es enceinte d'une star ! 

     

    Raf: Pardon ?

     

    Sulfus: Tout le monde est déjà au courant pour notre bébé et à les écoutés c'est l'événement du siècle ! 

     

    Je leur raconte tout ça pendant que nous continuons de manger. La soirée se passe plutôt bien. Quant nous finissons de manger et de débarrasser la table et la cuisine Angélie nous embrasse et part pour rentrée chez elle. Nous nous retrouvons seuls Raf et moi. Nous partons nous couché et nous discutons un peu de tout et rien dans notre lit. Raf se met à rire quant nous reparlons du bruit que fait la futur naissance de notre bébé. Je passe doucement ma main sur son ventre en le caressant. 

     

    Raf: J'espère quant même que c'est juste un bruit et qu'on va pas être harceler à sa naissance. 

     

    Sulfus: Oui j'espère aussi qu'on soit quant même tranquilles en marchant dans la rue avec le petit. 

     

    Raf: Aaaah... En tout cas j'ai hâte d'y être. Voir la tête de mon petit bébé...

     

    Sulfus: Moi aussi... 

     

    Raf: Et maintenant si tu me disait ce qui te tracasse ? 

     

    Sulfus: Quoi ? 

     

    Raf: J'ai bien vu l'inquiétude que tu as tenté de dissimulé à table tout à l'heure quant je t'ai demander comment s'était passé ta journée. Je n'ai rien dit devant ma mère mais maintenant j'aimerais que tu m'en parle. 

     

    Je vois que je ne suis pas le seul à pouvoir lire en quelqu'un. Elle ne peut rien me cachée mais je ne peux rien lui caché non plus. Je soupire.

     

    Sulfus: J'ai étais demander à la salle des documents secrets aujourd'hui. 

     

    Raf: Ah bon ? Qu'est ce qu'ils voulaient ? 

     

    Sulfus: Un vase à était volé dans le musée de Shanghai en Chine. Et devine par qui ? 

     

    Raf: ....

     

    Sulfus: Vanessa. Je l'ai vu sur la vidéo surveillance. Ils voulaient que je confirme si c'était bien elle comme je suis le seul avec toi à l'avoir vu en vrai.

     

    Raf: Qu'est ce qu'elle fabriquée là-bas ? Et pourquoi avoir volée ce vase ? 

     

    Sulfus: On sais pas. Et c'est ça le problème, y'a une légende sur ce vase qui dit qu'il peut absorbé de l'énergie à quelqu'un pour ensuite la transférée à quelqu'un d'autre. Alors je sais pas ce qu'elle compte faire exactement avec ça mais rien de bon.

     

    Raf: Et Skar est forcément dans le coup avec elle. Ils n'ont pas réussi à la retrouvée?

     

    Sulfus: Non ils ont perdus sa trace. Il va falloir être vigilant maintenant. Et toi tu ne met plus un pied en dehors de nos citées sans moi. C'est le seul endroit où tu ne risque rien. 

     

    Raf: Oui.. Il va vraiment falloir les arrêtaient un jour ces deux là...

     

    J'acquiesce et nous continuons de parler jusqu'à ce que le sommeil nous gagne et qu'on s'endorme enlacés l'un contre l'autre. 

     

    .......

     

    -15 décembre 2017

     

    PDV de Raf.

     

    Je me laisse distraire un instant par les flocons de neiges qui tombent doucement devant la fenêtre du bureau de mon docteur. Un mois à peu près après qu'elle m'est annoncée que j'étais enceinte, me voilà de nouveau dans son bureau pour ma consultation du mois. Elle m'a examinée en tant que gynécologue et c'était la première fois donc je n'était pas très à l'aise et je dois dire que c'était assez désagréable... Mais elle m'a dit que tout allez bien. Et maintenant elle me fait mon échographie. Je suis impatiente de voir l'évolution du bébé ! Je suis enceinte maintenant de 7 semaines, mon ventre est encore plutôt plat mais je sens qu'il grossit légèrement. Mes nausées ont passées et j'en suis bien contente ! Vomir tout les deux matins commençait vraiment à être insupportable. Sulfus n'est pas avec moi le travail l'a appeler pour une sorte de réunion importante au sujet d'un nouveau vole sur terre. Je crois savoir qui est encore derrière ça... Je lui est dit d'y allez, je peut me débrouillée seule pour une fois. Mon docteur qui s'appelle Katie est concentrée sur l'écran de l'échographie tout en me passant la sonde sur le ventre. Je la vois se renfrognée devant l'écran... On dirait que quelque chose cloche comme si ce n'était pas normal. 

     

    Katie: Ça alors... 

     

    Raf: (inquiète)  Mon bébé à un problème..? 

     

    Katie: Non pas du tout ! Je suis juste surprise de ne pas avoir remarquée ça la dernière fois...

     

    Raf: Remarqué quoi...?

     

    Malgré qu'elle me dit qu'il va bien, elle me fait peur... Qu'est ce qu'elle n'a pas remarquée à propos de mon bébé la dernière fois ? 

     

    Katie: Vous allez vraiment avoir une grossesse exceptionnelle pour la première femme ange enceinte d'un démon...

     

    Raf: Pourquoi ? Qu'est ce qu'il se passe ? 

     

    Katie: Vous faite une grossesse gémellaire.

     

    Raf: ...?

     

    Katie: Vous êtes enceinte de jumeaux. 

     

    Raf: Q-quoi ? 

     

    J'ai l'impression de m'avoir prise une claque. Moi enceinte de jumeaux ?! Je.. J'arrive à peine à y croire. Pas un... Mais deux bébés que je porte dans mon ventre ! J'en reste sans voix. C'est tellement... Woua... Je m'attendais pas à ça. Deux bébés.. Deux... Deux quoi ?! Deux filles, deux garçons ? Ou peut être les deux...? Holala, ça fait beaucoup de deux ! Je pense soudainement aux jumelles Léa et Zoé que je devait guidée pendant un moment. Ça fait drôle de me dire que c'est ça que je vais avoir : deux enfants du même âge, fusionnel comme tout les jumeaux le sont. Tiens c'est peut être un peu pour ça que j'ai autant vomis et que j'avais si mal au ventre... Le fait d'avoir deux bébés m'a peut être multiplier les mauvais effets de la grossesse. Depuis tout à l'heure, je divague dans mes pensées laissant Katie seule face à moi. 

     

    Katie: Raf, vous ne devez pas vous inquiétez. Certe c'est plus de travail à la naissance et votre grossesse risque de se compliquée pour certaine chose mais ça reste ce que vous voulez mais en deux fois. Il ne faut surtout pas que vous paniquez. 

     

    Raf: Merci mais je vous rassure je ne panique pas, je suis juste tellement... Surprise ! Vous savez ce que c'est ? Des filles ? Des garçons ?

     

    Katie: Et bien il est un peu tôt, mais je peux essayer de voir. 

     

    Elle replonge son regard sur l'écran tout en bougeant la sonde sur mon ventre. Elle plisse les yeux en regardant attentivement l'écran. 

     

    Katie: Incroyable...

     

    Raf: ...? (regarde Katie avec interrogation)

     

    Katie: Je ne suis pas sûre à 100% il faudra voir à la prochaine échographie pour confirmé, mais... 

     

    Raf: Mais ? Mais quoi ? 

     

    Katie: Il semblerait que vous portez une petite demoiselle...

     

    Mon cœur s'arrête pratiquement de battre en entendant ça: Une fille, Sulfus va être fou de joie !

     

    Katie: Et un petit mec. 

     

    Et là je rate un battement: Un garçon aussi ?! Mais c'est merveilleux ! Les deux en même temps ? C'est... C'est... Incroyable. Complètement incroyable. J'ai l'impression de rêver ! 

     

    Katie: En général, des jumeaux sont beaucoup plus fragiles pendant leur 9 mois de développement qu'un bébé normal. Il va vraiment falloir que vous prenez soin de vous. Écoutons donc leurs cœurs pour voir si tout va bien. 

     

    J'hoche la tête pressée d'entendre ça pendant qu'elle enclenche d'un bouton le sons de l'ampli. Une sorte d'échos un peu chaotique émet de l'appareil. Mais plus je l'écoute et plus je distingue deux cœurs battre en même temps. Ça me fait tellement bizarre d'entendre le cœur de mon...de mes bébés. C'est un sons magnifique... Je sourit bêtement devant mon docteur qui fini par sourire. 

     

    Katie: Ça fait toujours cet effet là au début.

     

    D'un mouvement de tête elle replace ses cheveux en arrière et enlève la sonde de mon ventre et me tend plusieurs serviettes que je prend. Je m'essuie le ventre en l'écoutant. 

     

    Katie: Bien ! Tout se présente normalement pour le moment. Vos bébés sont en bon développement, leurs cœurs battent à tout les deux. Pour le moment c'est parfait. 

     

    Elle se lève pour allez écrire sur les feuilles de mon dossier, pendant que je me redresse en rajustant mes vêtements. Je descend de la table d'occultation et viens m'assoir sur une des deux chaises face à son bureau. Elle rédige quelques papiers, me note mon prochain rendez-vous et me tend mon dossier à moi ainsi que mon échographie du jour. On se lèves, on se serres la main et je sort de son bureau. 

     

    Je traverse la clinique qui a était décoré pour les fêtes de fin d'année et je sort pour me rendre sur le parking. Il neige et le vent est frais. Je me dépêche de retrouver ma voiture pour être au chaud. Quant j'y suis je prend le temps de réalisé ce qui m'arrive. Des jumeaux... Des jumeaux. Certainement une fille et un garçons. C'est tellement incroyable et magique à la fois. Même si ça veux dire que je vais avoir deux bébés à m'occupé alors que je n'en est jamais eu, je ne me sens pas inquiète du tout. Au contraire c'est un véritable cadeau. C'est tellement rare d'avoir des jumeaux surtout les deux sexes et en plus je suis un ange et Sulfus un démon qu'est ce qu'ils seront ? Toute ses questions tourbillonnent dans ma tête et là je pense à Sulfus ! Quel va être sa réaction quant il va apprendre qu'on a deux jumeaux ?! J'espère qu'il sera tout aussi content que moi... Bien sûre que oui il le sera surtout si nous avons vraiment une fille et un garçon, ce serait le bonheur... J'ai tellement hâte de le lui annoncé ce soir ! 

     

    Je démarre la voiture et je sors du parking. Je roule doucement comme il neige, mais ce n'est pas dangereux il ne neige pas beaucoup. Il n'est pas tard du tout il est seulement 15h10, j'ai le temps d'allez faire un peu les boutiques avant de rentrée et je vais pouvoir en profiter pour faire quelques achats de Noël. Tout en parcourant les magasins je fais le tour de ma liste de cadeau à acheter tout en pensant à mes petits jumeaux qui me suivent partout. On va devoir choisir deux prénoms maintenant un féminin et un masculin, il faudrait en trouver des originales qui vas bien avec leur personnalité. Tout en pensant à ça je remarque une magnifique chemise de chez Hugo Boss pour Sulfus. Oui depuis que cette citée mixte a était créée nous prenons de plus en plus des aptitudes d'humains par moment et aussi leurs marques et mode. Et je dois dire que ça ne déplait pas du tout à Dolce. Je fini donc par acheter cette chemise pour Sulfus, je demande au caissier de l'amballé. Il s'y met mais s'arrête pour me dévisagé. 

     

    Raf: Quoi..?

     

    Caissier: Vous êtes Raf, je me trompe ? 

     

    Raf: Heu...oui. Comment..

     

    Caissier: Woua c'est un honneur ! 

     

    Raf: Merci...mais je ne vois pas...

     

    Caissier: Alors vous faite vos cadeaux de Noël ! Et celui-ci je pari que c'est pour Sulfus!

     

    C'est quoi ce bordel ? Comment cet étranger peut me connaître moi et toute ma vie ?

     

    Raf: Oui, mais comment vous nous connaissez mon mari et moi ? 

     

    Caissier: Vous savez votre histoire à fait tellement de bruit et à changer tellement de chose dans notre monde ! Tout le monde vous connais, on vous courre pas après dans les rues et heureusement pour vous deux, mais les immortels ont appréciaint le combat de votre vie avec le courage dont vous avez fait preuve pour réalisé vos rêves. Surtout qu'au passage vous avez réalisé le rêve de beaucoup d'entre nous ! 

     

    Raf: (étonnée) Ah oui ?

     

    Caissier: (clin d'oeil) Ma p'tite amie est un ange. J'était encore qu'un gamin quant on a entendu parler de votre histoire le nom de Sulfus avait fait le tour de la cité du souffre quant vous vous étiez embrassé la première fois. Et je doit dire que je pensais ça impossible à l'époque mais je me suis vite rendu compte que c'était facile mais incontrôlable de tomber amoureux de nos adversaires. Et je ne sais pas si quelqu'un d'autre que vous deux aurait eu le courage de se battre pour vivre ensemble. En fin de compte vous vous êtes battu pour tout les couples ange/démon. 

     

    Raf: Merci, c'est gentil, mais je ne pense pas que c'est vraiment grâce à nous on a juste eu la chance de tomber sur Marc qui détenait toute la vérité et les secrets de notre véritable existence, c'est lui qui a réparé nos existences et réalisé nos rêves.

     

    Caissier: Peut être mais si vous n'aviez pas eu le courage de traversez ce sentier peut être que tout ça ne serait jamais arriver et qu'aujourd'hui on serait tous séparés dans nos cités respectifs et qu'ange et démon serait toujours dans cette impossibilité de ne faire qu'un. 

     

    Raf: Oui peut être aussi, je n'y avais jamais réellement pensée. 

     

    Caissier: En tout cas je préfère notre monde comme il est aujourd'hui, vous avez changer beaucoup de chose pour notre futur... Et c'est réellement la meilleure chose qui pouvait nous arrivé en tant qu'immortel nous restons rivaux pour certaine chose mais nous sommes tout de même tous unis comme on aurais toujours dû l'être ! Vous êtes des héros !

     

    Raf: Je ne sais pas quoi dire... De rien ? 

     

    Caissier: Vous n'avez rien à dire vous êtes génial tout les deux et je suis sûre que votre enfant le sera aussi ! 

     

    Il me sourit et je vois que Sulfus avait raison: la nouvelle s'est vite répandu et les gens vont en faire toute une histoire. Je le remercie toute de même. Je paye, il me tend le sac et me dit au revoir, je lui répond poliment avant de partir de cette boutique. Décidément ce que nous avons fait Sulfus et moi à changer nos mondes mais également le comportement de nos deux espèces. Maintenant quant les anges et les démons parlent de l'espèce opposé il n'y a plus toute cette haine et méchanceté qu'il y avait avant... Je ne m'étais pas rendu compte à quel point nos vies ont changer depuis ces quelques dernières années...

     

    Je parcoure la galerie du centre commercial à la recherche de cadeaux. J'ai pratiquement fini de faire tout le monde. Le seul truc c'est que j'en est fait plusieurs à Sulfus mais j'ai l'impression que rien ne marquera le coup... Ce sont des cadeaux beaux mais banals. Une chemise, du parfum et les baskets qu'il a vu il n'y a pas très longtemps. Bon... Je lui est quant même pris un collier Dinh Van ça fait quelques temps qu'il en parle, ça c'est un cadeau qui restera surtout que je trouve qu'il est magnifique j'espère qu'il sera content ! Mais sinon je voudrais qu'il est un cadeau qui lui touche au cœur mais quoi ? 

    Je marche et soudain je ressent une petite douleur au ventre qui m'oblige à allez m'assoir sur un banc un instant. Mon.. Mes jumeaux me font encore souffrir..."Vous allez arrêtez vous deux de me faire mal ! Je suis votre mère quant même !" ai-je limite envie de leur dire, mais les passants me prendrait pour une folle. Je sourit tout de même bêtement en caressant doucement mon ventre... Mes petits amours que j'ai hâte de vous voir... Mais oui ! Voilà une idée cadeau ! Je ne vais rien dire à Sulfus. Il apprendra l'arrivé de nos jumeaux le soir de Noël. Ce sera son cadeau qui j'espère lui touchera le cœur... 

     

    Je me lève motivée par cette idée qui me semble génial et je continue les boutiques. Vers 17h je décide de rentrée, je suis fatiguée et j'ai mal aux pieds. Je me met au volant et m'engage dans la circulation pour rentrée chez moi. Pendant le trajet je repense à tout ce qui m'est arrivée dans la journée, l'échographie, les jumeaux, le jeune démon de Hugo Boss m'étalant un récit sur les actes héroïques de moi et Sulfus... Je pense aux cadeaux que j'ai acheter, mes petits bébés et leurs cœurs qui battent ensembles. Mon 6ème sens est agité depuis tout à l'heure. Je repense soudainement à la phrase du caissier: Vous avez changer beaucoup de chose pour notre futur... J'ai l'impression d'avoir déjà entendu cette phrase par le passé en parlant d'un futur changé... Je m'arrête à un feu rouge. Je réfléchie, je réfléchie pourquoi je suis autant intriguée? Je ne sais pas mais je continue de chercher puis cette phrase me reviens "Beaucoup de chose ont changer dans le futur." c'était Ciel qui avait dit ça quant il venait de nous révélé qu'il venait du futur avec sa sœur Diabéla. Parlait-il de ce futur là ? Car les choses ont drôlement changer depuis... D'ailleurs quant est ce que c'est deux là vont faire partit de notre monde ? ...! Minute...! 

     

    Des jumeaux... une fille et un garçon... Issu de l'union d'un ange et d'un démon... Je baisse les yeux vers mon ventre bouche bée. C'est pas possible ? De nombreux coups de klaxonne me font sursauté et je constate que le feu est passer au vert, je m'empresse de démarré pour ne pas gêné la circulation. Quant j'arrive chez moi, je me dépêche de rassembler mes sacs hors du coffre de la voiture et me précipite à l'intérieur de la maison. Je balance tout sur le canapé et me précipite dans la salle de bain pour me passé un coup d'eau sur le visage. Je me regarde dans la glace déconcertée. Non... Ce n'est pas eux... Enfin... Peut être que si en faite... Je passe ma main dans mes cheveux en réfléchissant. Ce n'est pas impossible pour le moment aucun couple ange démon n'a eu d'enfant, nous sommes les premiers avec Sulfus et pour finir j'apprend que ce sont des jumeaux, une fille et un garçon ! Mais ce n'est peut être pas ça... C'est peut être une erreur. Mon docteur m'a bien dit qu'elle n'était pas sûre. C'est peut être deux garçons ou alors deux filles... J'expire et inspire je sais pas ce que j'ai... 

     

    Je sort de la salle de bain en marchant comme un robot, je suis complètement perturbée. Je jète un œil à l'horloge: il est 17h50. Je vais faire un bon repas pour ce soir comme ça Sulfus sera content et ça m'occupera l'esprit. Je me lave les mains et je commence à sortir tout ce qu'il faut pour préparé des fajitas maison. Sulfus en raffole et je sais parfaitement les cuisinés grâce à sa mère. Mais je continue de pensée à ça même en essayant de me concentré uniquement sur la nourriture. Je n'arrive pas à croire que ça pourrait être ça. Mais bizarrement je sens au fond de moi que c'est ça... Ils étaient toujours près de nous le plus souvent. Ils s'intéressés qu'à Sulfus et moi. Et d'ailleurs...avec les années, j'ai un peu oublier les détails de leurs visages, mais ils nous ressemblaient légèrement quant j'y repense... Je me rappel même quant j'avais percuter Ciel en arrivant sur terre. Ça ressemblance avec Sulfus m'avait frappée. Certe il était blond au yeux bleus au contraire de Sulfus mais c'était les trait du visage... Et je dois dire que Diabéla ne m'avait pas semblé une évidence sur le moment mais... Elle avait un visage semblable au miens surtout quant elle avait sourit avec ses yeux qui avait passés au bleu... 

     

    Je n'en reviens pas, je suis complètement sous le choque de comprendre ça. Ce n'est pas que je suis triste ou même déçu au contraire. Je suis juste tellement choquée de savoir qui sont mes enfants avant même leurs naissances. Après ce n'est pas sûre, mais plus j'y pense et plus je le sent qu'ils sont là, avec moi... Je passe ma main sur mon ventre en le regardant... Diabéla et Ciel... Je sourit bêtement. Je dois dire que ces deux prénoms me plaisent beaucoup d'un coup. Beaucoup plus qu'à l'époque où je m'entendais les prononcés pendant les cours ou dans les couloirs de l'école pour leurs parlais. Je n'en reviens pas ! Je connais déjà mes enfants ! Je leurs ai parlais à une période de ma vie où je pensais que rien de tout ce que j'ai aujourd'hui aurait était possible. Et maintenant après avoir eu tout ce dont je rêver, plus le fait d'avoir bientôt un bébé, je découvre que se seront eux. Mes bébés... Je serait leur mère. Et eux mes petits, mes enfants, mes amours... Je comprend tellement mieux maintenant leurs comportements envers moi et Sulfus. Ils savaient déjà ce qui allez se passait alors que nous étions encore coincé dans se cauchemar de différence absolu. Alors que je pleurais mon amour impossible, ils savaient tout les deux que je me marierais avec lui et deviendrais leur mère... C'est incroyable ce qui s'est passé en réalité ! 

     

    Est ce que je devrait le dire à Sulfus du coup ? Ce n'est plus le fait d'être au courant pour les jumeaux c'est d'être au courant que nous avons de forte chance d'accueillir Ciel et Diabéla dans notre vie... Il.. Il va croire que je deviens folle ? Qu'est ce que je fait ? Parce que je suis vraiment perturbée et j'aimerais lui en parler pour savoir ce qu'il en pense mais du faite je gâcherais mon idée de surprise de Noël et il risque de vraiment me prendre pour une cinglée.... Je déciderais de ce que je fait quant il sera en face de moi.

     

    Je continue de préparé le repas, en laissant mijoté je prend tout les sacs et les montes à l'étage dans une pièce qui pour le moment ne nous sert à rien. À vrai dire ce sera sûrement là que nous ferons la chambres de notre bébé... Nos bébés ! Mais j'y pense... Il va falloir tout acheter en double ! Outch ça va coûté chère cette histoire.  Enfin on a connus pire que ça on s'en sortira ! Je redescend et continue ma préparation. 

     

    20h arrivent et j'ai tout fini depuis déjà une demie heure. La table est mise, le repas prêt, la cuisine ranger et nettoyer mais toujours pas de Sulfus. Je suis assise sur le canapé en regardant la télé pour patienté un peu. J'espère que tout c'est bien passé à cette réunion ça devient long et Sulfus ne répond pas au téléphone ce qui m'inquiète légèrement. Au moment où je m'apprête de nouveau à consultée l'heure sur mon portable la porte d'entrée s'ouvre. Je tourne la tête et je vois Sulfus entrée. Il sourit quant nos regards se croisent et viens à ma rencontre mais je me lève déjà du canapé pour le rejoindre. "Désolé du retard !" Me dit-il en m'embrassant sur les lèvres. Je me sens tout de suite mieux quant il est là. Je sourit et me détend. 

     

    Raf: C'est pas grave mais pourquoi tu ne me répondais pas au téléphone ? 

     

    Il fait la moue et me montre sont téléphone dont l'écran reste noir même quant il essaye de l'allumé. 

     

    Sulfus: Quant je suis partit j'avais déjà pas trop de batterie mais du coup la journée l'a achevée, c'est pour ça. Je t'aurait répondu sinon. 

     

    Il m'embrasse sur le front et se dirige vers la cuisine l'air intrigué. "Ça sent drôlement bon ici !" lance t'il en me regardant par dessus son épaule en souriant. Il est content. Il a compris que je lui est fait des fajitas. Il va jusqu'à la casserole pour sentir l'odeur de plus près et je m'approche de lui. Il goute avec la cuillère en bois le contenu de la casserole "Ça, ça me plaît !" dit-il d'un ton admiratif. Je me colle derrière lui en enroulant mes bras autour de sa taille et je pose doucement ma tête contre son dos. Il tourne légèrement la tête. 

     

    Sulfus: Ça va, Raf ?

     

    Raf: Oui, c'est juste que tu m'a manqué. Les journées sans toi sont longues tu sais...

     

    Il se tourne complètement ce qui m'oblige à le lâché. Il me scrute comme s'il essayer de découvrir ce qui cloque chez moi. Je meure d'envie de tout lui raconté mais d'un autre côté je n'en est pas envie. Je sourit.

     

    Raf: Arrête de me regarder comme ça, je te dit que ça va. C'est juste que tu me manque, que je pense tout le temps à ce qui se passe dans mon ventre, et que j'ai faim ! 

     

    Il soupire en souriant "Alors passons à table." dit-t'il. Je m'apprête à prendre la casserole pour la déposée sur un dessous de plat sur la table mais Sulfus m'en empêche. Il prend la casserole et part vers la table en me disant: Repose toi, tu en a assez fait comme ça ! C'est pas bon pour toi de portée lourd et restée trop debout. Il dépose le plat sur la table, j'ai envie de lui dire que je ne suis pas infirme mais c'est tellement bien intentionné que ça me fait fondre. Je m'assois à côté de lui et nous commençons à préparais nos tortillas tout le deux. Comme j'aime ce repas mais pas trop le piment je le prépare avec le moins d'épice piquante que possible et Sulfus rajoute ensuite lui même un peu de piment dans ses tortillas. Je sais pas comment il fait, déjà celle que je mange moi sans rien rajouter de plus me pique alors lui... Mais bon chacun ses goûts ! Sulfus commence à manger et moi aussi. 

     

    Sulfus: Alors ça s'est bien passé ta visite aujourd'hui ? 

     

    Je me stop de manger tout de suite et avale un verre d'eau. Qu'est ce que je fait ? On attend des jumeaux Sulfus mais plus précisément Ciel et Diabéla... Mais je n'ose pas te le dire... C'est complètement dingue et tu va croire que je deviens folle. Voyant que je dois vite répondre avant qu'il se pose des questions je dit :

     

    Raf: Très bien ! Mon docteur m'a dit que tout aller bien mais que je devais continuer à prendre soin de moi. Elle m'a aussi fait écouter son cœur, ça m'a fait tout drôle. La prochaine fois il faudra que tu écoute aussi !

     

    Sulfus: Et dire que j'ai raté ça pour cette satané réunion ! 

     

    Raf: Ah ! En parlant de ça comment, ça s'est passé ? Qu'est ce qu'ils ont racontaient ?

     

    Sulfus: On a fait le point sur tout les objets volés. Et conclusion on dirait bien que c'est dans un but de sorcellerie de haut niveau. 

     

    Raf: C'est à dire ?

     

    Sulfus: D'après certain gars calés la-dessus tout ces objets pourrait servir à une incantation magique puissante ou un rituel oublier... Dans tout les cas cette Vanessa complote quelque chose dans l'ombre mais ils disent que ça ne peut pas êtres une attaque préparée contre nous tous. 

     

    Raf: Et pourquoi ? Elles déteste nos deux espèces, ça serait pourtant son but de nous attaqué une nouvelle fois. 

     

    Sulfus: Je pense comme toi, mais je crois qu'elle a un autre projet avant nous... Parce que tout ces objets volés ne servent en aucun cas à attaqué. C'est ce qu'on dit les experts, même en assemblant certains objets à d'autres on ne peut pas obtenir une arme. Alors c'est autre chose. 

     

    Raf: Bizarre... Qu'est ce qu'elle manigance...

     

    Sulfus: Aucune idée... Mais allons pas nous pourrir la soirée avec ça, pleins de gens sont sur cette affaire il n'y a pas que moi Raf. Donc si il y a n'importe quoi on sera mis au courant, les fêtes de fin d'année approches et je veux pas qu'on sois préoccupé par ça. 

     

    Raf: Tu as raison, moi non plus. (sourit) Je veux qu'on passe un merveilleux Noël. 

     

    Sulfus: Et d'ailleurs en parlant de ça, avant de rentré mes parents m'ont appelaient, ils voulaient me voir et avaient l'air très optimiste donc j'ai pas eu le choix d'accepter de faire un petit saut à la citée du souffre avant de rentré. 

     

    Raf: Ah oui ? Et qu'est ce qu'ils voulaient ? 

     

    Sulfus: Ils veulent qu'on passe le réveillon de Noël tous ensemble à la maison, ils ont même demandaient à Sun si il pouvait venir et il a accepter. Il viendra avec Oli pour enfin nous l'a présentée ! Ils tiennent vraiment à ce qu'on passe enfin un Noël ensemble comme les deux premiers nous les avons passé avec nos amis et ta mère. Tu es d'accord ? 

     

    Je reste muette. Bien sûre que je voudrais passé Noël avec ma belle famille, je les adores, mais... Ma mère dans tout ça ? Elle est seule à la maison. Je ne veux pas qu'elle soit seule pour le soir de Noël.. Mais je ne peux pas refusé ça à Sulfus surtout que Sun sera là. Il adore son frère et ne le vois jamais je peut pas l'empêchais de passé cette soirée avec lui et de rencontrer Oli... Comment faire..?

     

    Sulfus: Qu'est ce qui se passe Raf..? Tu n'a pas envie? Tu sais... Si tu veux pas tant pis...

     

    Il a l'air déçu, vraiment déçu. Je me r'attrappe immédiatement. 

     

    Raf: Non au contraire j'adorerais ! Tu sais à quel point je les aimes ! Mais ce qui me tracasse c'est ma mère... Elle vie seule elle n'a plus aucune famille à part moi.. Alors toute seule le soir de Noël...

     

    Sulfus: Ah mais j'avais oublier de te précisé que ta mère est invitée ! Ma mère avait pensée à ça et Angélie est la bienvenue chez nous ! Bien sûre que ce serait triste et cruel de la laissée seule pour Noël mais justement on veux qu'elle soit avec nous ce soir là. 

     

    Il me sourit et la pression redescend. Dans ce cas là, tout va bien ! C'est parfait ! Je lui sourit à mon tour.

     

    Raf: Alors c'est d'accord ! Je suis carrément folle de joie de passé ce Noël avec ta famille ! On va passé une merveilleuse soirée ! 

     

    Sulfus: Je suis content que tu soit d'accord !

     

    Il m'embrasse et je sens le piquant sur ses lèvres passé sur les miennes. Bon sang ! Qu'est ce qu'il mange épicé ! Il me sourit et attaque une nouvelle bouchée. Je le regarde manger en souriant sans qu'il le vois et je me dit qu'en fin de compte on va attendre Noël pour lui annoncé la nouvelle. J'ai hâte de voir ça réaction quant il apprendra la venue de nos jumeaux... 

     

    À suivre...

     

    * * * * * * * * * * * * 

    Bonsoir ! 

    Alors avec encore un bon mois d'attente, je vous livre enfin la suite ! J'espère que vous ne m'en voulez pas trop pour ses longues attentes entre chaque chapitre...

    Enfin bref ! J'espère que celui-ci vous a plut avec la révélation de Raf pour ses jumeaux... héhé ! Vous découvrirez la réaction de Sulfus dans le prochain chapitre ! 

    Sinon je voulais vous remercier à tous d'être aussi fidèle à ma fic ou même ceux qui ont simplement suivi les premières. Car je suis actuellement en train de faire un grand récapitulatif sur Angel's pour évité de faire de faux raccords dans les prochains chapitres alors j'ai re-regardais la première saison ainsi que le film suivi de ma première fic ensuite la saison 2 que j'ai terminer avant-hier et là je commence à relire ma deuxième fic. Ça me permet de me rappeler certains éléments que j'aurais oublier et j'en ai également profité pour relire tout les commentaires que vous chères lecteurs m'avez laissez au file de toute ces années.

    Et je doit dire que ça m'a fait plaisir de relire tout ça et de voir à quel point mes histoires vous on plut et tout ces magnifiques messages d'encouragements que vous m'avez laissez. Même si beaucoup de mes premiers lecteurs ne lisent plus mes fic et n'ont jamais connu la suite, je suis quant même heureuse de les avoir eu à mes côtés pour mes débuts. Et j'espère que si un jour par hasard ils décideraient de repassés sur mon blog, ils pourraient découvrir la suite et me le faire savoir ça me ferait réellement plaisirs ! 

    Mais en attendant je pense à vous qui me lisez en ce moment et sachez que chaque jour en écrivant mes chapitres je pense à vous et j'espère toujours vous satisfaire avec mes histoires. Merci pour votre soutient et votre présence car sans vous cette fic n'existerait pas car sans lecteurs pour me donné son avis ou m'encourager où trouverais-je la force d'écrire autant de phrases ? C'est pour cela que vous compter beaucoup pour moi chaque commentaire que je reçois, je le lis avec enthousiasme même si c'est pour les critique c'est toujours bon à savoir ce qui ne va pas ! 

    En tout cas un grand MERCI à vous tous et je vous promet de toujours me donnée à fond pour cette aventure angélique et démoniaque ! 

     

    Je vous laisse sur cette petite musique qui n'a rien à voir en particulier avec ma fic mais c'est juste que je la trouve magnifique je fais que de l'écouter en ce moment ! Cette chanteuse est incroyable je suis fan de ses reprises ! 

    Bisous bisous Angel's Friends Style !

     

     


    23 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires