• Chapitre 11: N'oublie jamais

    fanfic 3 chapitre11
     
    N'oublie jamais
     
    Raf: Aaaaahh !! 
     
    Raf était toujours balancé dans tout les sens dans le changement d'époque à travers le temps. Elle avait la tête qui tournait tellement elle était secoué. Elle commencer à se demandait si elle allait enfin atterrir quelque part et sortir enfin de se trou noir. Puis d'un seul coup elle fut ébloui par un flash blanc ce qui la poussa à rabattre ses bras devant son visage. Quant elle rouvrit les yeux, elle vit une ville partout autour d'elle et en dessous, d'elle. À première vu ça sembler être une bonne nouvelle, mais le problème c'est qu'elle était dans les aires à une centaine de mètres du sol, et elle ne pouvait toujours pas volé et s'en rendit vite compte...
     
    Raf: Mes ailes...! J'peux pas volé ! J'peux pas volé ! Ahhhh !!!
     
    Raf n'arrivait toujours pas à récupérait sa capacité à volé alors qu'elle se rapprocher dangereusement du sol. Elle paniqué de plus en plus en voyant sa mort arrivé, elle se rapproché d'un grand jardin avec pleins d'arbres et par chance elle atterri dans l'un des plus gros de ce jardin elle passa au travers de toute les branches se qui lui causa quelques griffures et douleur sur son corps puis elle tomba totalement de l'arbre mais ce dernier avait amortit la chute. Elle était allongé parterre dans l'herbe à plat ventre. Elle gémis avant de se relever sur un coude pour regarder en hauteur l'horrible chute qu'elle venait de traversait. 
     
    PVD de Raf
     
    Aie... Pourquoi il faut toujours que mes atterrissages quelques part finissent comme ça ? Mes bras et mes jambes son couvertes de petite éraflures... Ça fais mal, mais c'est supportable. Où je suis atterrit ? Je regarde un peu partout autour de moi c'est une grande pelouse d'herbe, un vaste terrain avec pleins d'arbres et de plantes... Il me semble l'avoir déjà vu... Puis quelque chose retient mon attention. C'est une grande maison à plusieurs étages au milieu de ce jardin. Elle est jolie et plutôt luxueuse... C'est la maison dans laquelle vivaient mes parents ! C'est pas possible... Si je suis dans le passé ça signifie que... Mon père est toujours en vie ! 
     
    ..... 
     
    Je courre vers la maison. Si je suis dans le passé mon père est forcément en vie et encore maître de ses propres choix avant que Reina ne le soumet à ses ordres. Et peut être même que ma mère est encore sur terre, peut être que Cassidy et Kubral ne l'ont pas encore enlever ! Peut être qu'ils vivent encore tout les deux ensemble et heureux ! Je me sens remplis d'excitation et de joie, rien que d'imaginé cette possibilité ! 
     
    J'arrive devant la porte d'entrée. Comme je suis sous ma forme angélique je peux aller dans la maison. Mais avant que je puisse m'y aventuré une main se pose sur mon épaule, "Qui es-tu ?" me demande une voix féminine dans mon dos. Je me retourne et je découvre un ange au yeux ambre avec de long cheveux blanc, argenté, un visage rayonnant de bonnes intentions... Mais cette voix... M'a glacé le sang. Je l'a reconnaitrais entre milles... C'est Reina. Un démon au cheveux noirs et aux yeux rouge, les bras croisés se tient à côté d'elle en me regardant d'un regard méfiant. 
     
    Je reste figé devant eux. Ce sont l'ange et le démon gardien de mon père Malakai. Je cligne plusieurs fois des yeux. Le démon s'impatiente face à mon silence "Elle a perdu sa langue !" dit-t'il d'un aire agacé. Reina lui fait signé de se calmé d'une main. 
     
    Reina: Du calme, Zebel, elle n'est peut être pas du coin. 
     
    Elle me regarde puis me sourit et me demande ce que je fabrique ici... Sur le moment je ne sais pas du tout quoi répondre et je ne sais pas si c'est une bonne idée de leur dire la vérité alors je décide de dire un véritable mensonge:
     
    Raf: Je venais surveiller les humains.... Angélie ! Je suis venu surveiller Angélie ! 
     
    Le démon me regarde d'un regard encore plus méfiant en plissant des yeux et Reina sourit tout en levant un sourcil. Mais son sourire ne représente rien de mauvais... Il représente plus de l'amusement et de l'incompréhension. 
     
    Reina: (étouffe un p'tit rire) Non c'est pas possible. Angélie est surveiller par une de mes camarades anges. Et ce n'est pas toi. Je peux que le savoir puisque moi, je surveille Malakai. Je suis amenais à voir les gardiens d'Angélie souvent. ^^' 
     
    Zebel: (en se penchant vers Raf) Alors maintenant dis nous qui tu-es vraiment, et pourquoi tu voulais entrer chez Angélie et Malakai alors que tu n'a rien à faire ici ! 
     
    Ça commence mal... Je suis à la fois déçu que mon mensonge n'a pas marcher mais ça me rassure aussi... Reina à l'aire de parler de ma mère comme-ci elle était encore là... Donc mes parents sont tout les deux en vie et ensemble ici. Et je meurt d'envie de les observer et même les rencontrer ! Mais je dois d'abord m'occuper de Reina et Zebel. Je ne sais pas quoi leur dire... Si je leur dit la vérité, il ne me croirons jamais... Mais pourtant.. C'est peut être les seuls qui pourrons m'aider à retourner chez moi... 
     
    Raf: Je... C'est compliquer... Vous ne me croiriez pas...
     
    Reina: (d'une voix douce) Commence par nous dire comment tu t'appel, tu es perdu ? 
     
    J'ouvre la bouche mais la referme aussitôt... Je suis en train de parler à Reina. Mon ennemie ! Mais pourtant elle avait l'aire tellement gentille à cette époque, ça me déstabilise. J'inspire puis je lui dit enfin mon prénom:
     
    Raf: Je m'appel Raf... 
     
    Reina: Raf ? C'est drôle, tu as le même prénom que la fille d'Angélie et Malakai. 
     
    Raf: Bah en faite... 
     
    Zebel: Mais d'où tu sort à la fin ! Tu va pas nous faire croire que tu es leur fille ! Raf n'a que 3ans ! Toi tu doit en avoir une vingtaine ! C'est impossible ! 
     
    Raf: Je sais que ça parait fou. Mais je suis bien leur fille. Je viens du futur, j'ai remonter le temps jusqu'à ce que j'atterrisse ici ! 
     
    Zebel: Et tu crois qu'on va gober ça ? En plus comment tu aurait fait ?! Hein ? C'est impossible ! Maintenant dis nous la vérité ou je t'amène à nos professeurs ! 
     
    Je recule d'un pas. Je ne doit surtout pas m'attiré d'ennuie et me condamné à rester coincé ici et raté l'épreuve. Je leur est dit la vérité qu'est ce que je peux faire de plus si ils ne me croient pas ? Reina fais encore signe à Zebel de se calmé. 
     
    Reina: Zebel, je pense qu'on devrait écoutait ce qu'elle a à nous dire. Car moi je crois aux légendes qui dises qu'il est possible de voyager dans le temps et puis.... Regarde la bien... Elle ressemble vraiment à la petite Raf d'ici... C'est même...Troublant. Les cheveux blond, avec la même coiffure, une mèche rouge comme Angélie, les yeux bleu comme ses parents et elle a les mêmes traits de visage que ça mère je trouve... Mais en plus jeune bien sûre. 
     
    Zebel: Ce que tu peut être naïf Reina ! Il est certain que cette fille est sois devenu folle ou cherche à obtenir quelque chose en nous racontant des foutaises ! 
     
    Reina: Et toi, ce que tu peut être incompréhensible Zebel ! Tu vois le mal partout ! Cette fille ne m'inspire en aucun cas le mal. Elle m'a l'aire sincère. Si tu ne veut pas l'écouté, c'est ton choix mais moi je veux bien prendre le temps d'écouté ce qu'elle a à dire. Vas-y Raf, je t'écoute, tu peut me dire absolument tout, je ne suis pas comme Zebel. 
     
    Je n'aurais jamais cru pensé ça un jour, mais je suis bien contente que Reina sois là... Elle est peut être mon ennemie, mais pas ici. Zebel soupire en fronçant des sourcils, mais reste tout de même là, un peu derrière Reina. Donc je décide de tout leurs révélé. Que je viens du futur, que je traverse le sentier des métamorphoses pour pouvoir vivre avec un démon du nom de "Sulfus" que j'aime de tout mon cœur, et que l'épreuve m'a envoyer ici et que je dois trouvais une solution pour revenir chez moi. Bien sûre je n'est pas révélé à Reina que nous étions ennemie, je préfère rester prudente et ne pas risquer de m'attiré des problèmes en lui disant ça. Je préfère qu'elle reste gentille. Et je ne leur ai pas dit non plus que mes parents n'allait pas tarder à disparaître l'un après l'autre dans quelques temps... 
     
    Reina: Mais... Pourquoi tu es devenu un ange au juste ? 
     
    Raf: Je ne sais pas... Personne n'a jamais su me répondre à cette question... Ou alors personne n'a jamais voulu me le dire.. Je ne sais pas. 
     
    Je n'est aucune idée si j'ai l'aire convaincante mais visiblement Reina semble croire à mon histoire. Elle hoche la tête. 
     
    Reina: Je vois. Malheureusement, j'aimerais t'aider, mais je ne sais pas du tout comment te faire rentrée dans ton temps... (réfléchi) hum... 
     
    AFS.Reina, Zebel and Raf
     
    Zebel: Parce que tu la crois en plus ?! D8 
     
    Reina: Bah oui, pas toi ? °v°
     
    Zebel: O__O' (tombe parterre) 
     
    Raf: Heu... Sa va ? 
     
    Reina: Ho laisse le, ce n'est qu'un idiot ce démon par moment ! Par contre il me viens une idée ! 
     
    Raf: Ah oui ? Laquelle ?
     
    Reina: Je suppose que tu voulais, voir tes parents, puisque tu t'apprêtais à rentrée il y a quelques minutes ? 
     
    Raf: Oui...
     
    Reina: Dans ce cas, tu pourra peut être trouvais de l'aide auprès de ton père ! Il fais des miracles avec ses potions ! Peut être que... 
     
    Zebel: Laisse tomber Reina ! Déjà que moi j'ai du mal à croire en son histoire comment veux-tu que Malakai croit à ça ? Il va la prendre pour une folle ! Et il va peut être même faire venir la police pour lui faire quitter sa propriété ! 
     
    Reina: Peut être que Malakai ne la croira pas, mais Angélie, j'en suis sûre ! Cette femme à un esprit de paix. Je suis sûre qu'elle prendra comme moi le temps d'écouter Raf et de convaincre Malakai. 
     
    Zebel: J'en doute fort ! 
     
    Reina: De toute manière, il faut essayer et c'est pas toi qui va nous en empêcher ! Allez viens Raf, allons voir tes parents ! (passe au travers de la porte) 
     
    Raf: (la suis) 
     
    Zebel: (les bras croisés) .... Attendez moi ! 
     
    Je suis Reina dans mon ancienne maison où j'ai vécu pendant mes premières années. J'ai très peu de souvenirs ici, mais pourtant, cette maison me paraît tellement familière. Elle est beaucoup moins sinistre que la fois où j'y avait était pour sauver les humains du contrôle de Reina... Je la regarde... La voir aussi différente me choque on dirais une autre personne... Pourquoi a t'elle autant changer ? Elle qui semble si gentille et pleine de joie... C'est même triste de pensé que dans quelques années elle va complètement déraillait et sombrait dans les ténèbres. 
     
    Elle s'arrête à l'angle d'un couloir à une porte qui est déjà ouverte et elle sourit et me disant de m'avancer. J'arrive et quant je regarde par la porte je vois mes deux parents assis ensemble sur un canapé en train de discuté tout les deux. Parterre pas loin d'eux je vois... Je me vois. Je suis haute comme trois pommes et je suis en train de joué avec une poupée. J'ai l'aire d'une petite fille normal et heureuse avec mes parents près de moi qui me regarde en souriant... Cette scène est magnifique... Je ne sais pas comment d'écrire ce que je ressent... 
     
    Reina: Tu pleure ? 
     
    Je regarde Reina, d'une façon étonné. Je ne m'étais même pas rendu compte que je versais des larmes devant cette scène je l'ai essuie doucement et je lui répond en souriant légèrement "C'est juste... que ça faisait longtemps que je n'avais pas vu mes parents... Surtout mon père..." fini-je par dire en finissant d'essuyer mes larmes. Reina me regarde avec de grand yeux surpris. 
     
    Reina: ...Dans le futur.. Il arrive quelque chose à tes parents ? 
     
    Je ne sais pas trop quoi lui répondre. Je ne devrais pas lui dire ce qu'il va se passait ce n'est pas une bonne idée... Alors je hoche la tête en signe que non. 
     
    Reina: Bon ! Il faut que tu leur parle ! 
     
    Zebel: Mais tu es devenu folle toi aussi ! 
     
    Reina: Mêle toi de tes affaires ! 
     
    Zebel: Ce ne sont pas les tiennent non plus ! 
     
    Reina: Oui, mais moi j'essaye de l'aider contrairement à toi. 
     
    Zebel: Mais elle ment c'est impossible ! Comment tu fais pour la croire à la fin ?! 
     
    Reina: Je lui fais confiance, elle ne ment pas. Viens Raf ! 
     
    Reina s'envole, pour rejoindre la porte d'entrée et je décide de la suivre car ce démon ne me crois pas du tout. Quant on arrivent à la porte d'entrée et que nous sommes de nouveau dehors elle commence à me proposé un "plan"... 
     
    Reina: Donc tu va activé ta métamorphose avec une tenue du même style que notre époque pour ne pas choquer tes parents pour commencer, puis tu va frappé à la porte et quant ils ouvrirons la porte tu leur expliquera ta situation. 
     
    Raf: Mais ils vont jamais me croire...
     
    Reina: Tu dois essayer et surtout insister ! C'est comme ça que ça marche, quant tu veux quelque chose il faut persévéré et tu l'obtiendra ! 
     
    Ça remarque me fait un peu froid dans le dos. C'est bien Reina ça... Prête à tout pour obtenir ce qu'elle veut... Mais je n'est pas le temps de me préoccupais de ça. Je demande à Cox d'activé la métamorphose et en quelques instants je me retrouve dans la peau d'une humaine de cette vielle époque. Je m'avance vers la porte, Reina me regarde faire pendant que Zebel nous a rejoins et se pose près de Reina les bras croisés. J'inspire profondément avant de frappé à la porte. Puis j'expire et la je frappe. Quelques secondes plus tard j'entend des bruits de pas se rapprocher de la porte et la poignet tourne sur elle même et là je découvre mon père en face de moi qui me regarde. Ma mère arrive juste derrière lui en prononçant "Qui est-ce ?" d'un aire joyeux. 
     
    Malakai: Excusez-moi ? Qui êtes vous ?
     
    Je reste sans voix. Je n'ai pas réfléchi à la façon que j'allais commencer la discussion ni comment leur annoncé qui je suis pour eux... Mon père commence à me regarder bizarrement, puisque que je n'arrive pas à trouvais un seul mot à dire puis je vois Reina me faire des signes. Je tourne la tête vers elle et elle me dit "Commence par dire bonjour !" en désignant mes parents. Je regarde de nouveau mes parents...
     
    Raf: Bonjour.. Je... Hum.. 
     
    Malakai: Bonjour... Que voulez vous mademoiselle ? 
     
    Raf: Je... J'aurais besoin de votre aide... Je m'appel Raf.. Je..
     
    Malakai: Raf ?... Et en quoi puis-je vous aidez ? 
     
    Raf: Je voudrais avant tout vous dire, que je ne suis pas là pour vous faire perdre votre temps, ni vous jouez une farce... Mais ce que je vais vous dire est presque impossible à croire.. Mais pourtant c'est la vérité...
     
    Malakai: (s'impatiente) Et bien ? 
     
    Mon cœur s'accélère. Puis je me lance:
     
    Raf: Je suis... Je... Je suis votre.. Je suis Raf.. Votre Raf. Je viens du futur et j'ai besoin d'aide pour retournais chez moi, je pensais que vous pourriez...(se fais coupé la parole) 
     
    Malakai: Allez donc raconter des bêtises pareilles ailleurs. 
     
    Il commence à fermait la porte, il ne me crois pas lui non plus, mais si je le laisse fermer cette porte je n'aurais plus aucune chance de les convaincre. Alors je me précipite vers mes parents et bloque la porte d'une main et de l'autre je touche la main de ma mère sans le faire exprès mais je la retire. Ma mère me regarde subitement d'un aire choqué quant à mon père il a l'aire furieux. 
     
    Malakai: De quel droit, osez vous ? Partez de ma propriété ! 
     
    Raf: Je vous en supplie écoutez moi... 
     
    Malakai: Allez-vous en avant que j'appel... 
     
    Il s'arrête de parlait: ma mère à posait sa main sur son épaule. "Malakai, attend..." dit-elle en me fixant. Elle passe devant son époux et s'avance vers moi, elle s'arrête face à moi puis elle désigne ma main du doigt "Je peux ?" me demande t'elle calmement. J'acquiesce et elle prend ma main dans les siennes. Elle respire bizarrement au contacte de nos mains et elle me regarde dans les yeux. Puis sans me quitté du regard:
     
    Angélie: Malakai... Je crois... Que cette jeune fille nous dit la vérité...
     
    .....
     
    Zebel: J'arrive pas à le croire ! Elle a réussi à convaincre Angélie et Malakai va finir par la croire aussi ! 
     
    Reina: Zebel, tait toi un peu, je veux écoutais leur conversation ! 
     
    Je suis assise sur un des canapés du salon en face de mes parents qui sont aussi assis sur un canapé. Je leur est tout raconté à eux aussi. Ma mère semble me croire tout comme Reina, mon père à encore quelques doutes mais il semble commencer à prendre mes paroles au sérieux. 
     
    Angélie: Et, pourquoi aurait-tu remonter le temps jusqu'à nous ? 
     
    Raf: Comme je vous l'ai dit, je traverse une sorte d'épreuve qui m'aidera à devenir ou plutôt redevenir humaine, avec... 
     
    Malakai: Ce garçon qui s'appel Sulfus. Ça on a compris. Mais pourquoi remonter le temps ? 
     
    Raf: Je n'en sais rien... C'est l'épreuve et je n'ai que 48h pour trouvais une solution de revenir à mon époque sinon j'échoue... 
     
    Angélie: Qu'attend-tu de nous ? 
     
    Raf: Comme, papa... Malakai fabrique des potions miraculeuse, je me suis dit que vous pourriez peut être m'aider en, en fabriquer une qui me ramènerait chez moi. Enfin... Si c'est possible. 
     
    Malakai: Je ne suis pas très sûre de réussir une chose pareil, mais je peux toujours essayer. Mais les éléments et ingrédients pour fabriqué un truc pareil vont me coûté très chère alors je voudrais une preuve de ce que vous dites, pour être sûre que ce n'est pas une plaisanterie. 
     
    Raf: Une preuve ? 
     
    Malakai: N'importe quoi, quelque chose qui nous prouve votre sincérité. 
     
    Je le regarde sans rien dire, puis je lève ma main droite et je fais apparaître une flamme dans celle-ci. Mes parents font tout les deux la même tête visiblement, ils sont choquaient. Puis je fais disparaître la flamme. Je soupire.
     
    Raf: Je ne vous ment pas. 
     
    Ils sont stupéfait. D'un coup j'entend une petite voix dire "La dame est une magicienne !" d'un air joyeux. Je tourne la tête vers la droite et je me vois moi à 3ans. Elle est assise parterre avec ses jouets autour d'elle parterre. Elle se lève et s'approche de moi. 
     
    Petite Raf: Comment t'a fais ça ? Tu fais de la magie ! 
     
    Malakai: Raf ! Laisse cette jeune fille tranquille ! 
     
    Raf: C'est n'est rien ! ^^' 
     
    Elle continue de me regarder puis elle me demande de recommencer en posant ses mains sur mes genoux. À ce contacte une lumière bleu turquoise brille sur les mains de Raf et mes genoux. Raf se recule pendant que moi et mes parents restons choqué. 
     
    Raf: Cette lumière... C'est parce que nous sommes une seule et même personne...
     
    Malakai: Ah bah ça alors... 
     
    Angélie: Alors c'est donc vrai... 
     
    Raf: Oui... Je vous promet que je vous dit la vérité... 
     
    Petite Raf: (éclate de rire) Encore, encore ! 
     
    Ma mère se lève ainsi que mon père. Elle s'approche des deux moi et elle prend la moi du passé dans ses bras. Puis elle me regarde. 
     
    Angélie: (sourit) Malgré l'étrangeté de cette situation... Tu es la bienvenue chez toi... Ma fille...
     
    .....
     
    Angélie: C'est bon, nous pouvons y allez. 
     
    Avec mes parents on se dirige vers la sortie de la maison, comme ils me croient maintenant, ils veulent m'aider à revenir chez moi et pour cela il nous faut certains ingrédients que mon père n'a pas en réserve on va donc allez en acheter en ville. Ma mère à mis Raf dans un landau. Nous sortons de la maison, en regardant dans le ciel je vois Reina et Zebel, nous regarder. Reina semble plutôt passionné par ce qui se passe et Zebel plutôt troublé. Nous sortons de la propriété des mes parents et nous nous rendons en ville. 
     
    C'est drôle comment le monde à changer... Ici, les boutiques ne comportent pas de télé, ou d'appareil électronique, mais du linge, de la vielle vaisselle et d'autre objet qui n'existe pratiquement plus de nos jours... D'ailleurs je suis frappé par une question dans mon esprit sur mon existence... Comment cela se fait t'il que mes parents et moi vivions à cette vielle époque et que moi je me suis retrouver aussi loin dans le futur après... Je n'aurais jamais du vivre à une époque aussi moderne en naissant ici... Je me rend compte que ma vie est un tourbillon de mystère... Ma mère me sort de mes pensées:
     
    Angélie: Raf, est ce que tu as faim ? Il est tout juste midi, nous pourrions nous arrêtais manger au restaurant. 
     
    Raf: Ça existe déjà les restaurants ici ? 
     
    Angélie: Bien sûre ! Il y en a seulement quelques uns, mais la nourritures est délicieuse. ^^
     
    Raf: (sourit) D'accord, je veux bien, en plus je commence à avoir faim ! 
     
    Angélie: Qu'est ce que tu en dit Malakai ? 
     
    Malakai: (sourit légèrement) Très bien allons-y. Mais c'est bien parce que nous avons une invitée ! 
     
    Malgré ce qu'il viens de dire, ça phrase de sembler pas du tout être celle de quelqu'un d'agacé ou qu'il n'avait pas envie de faire quelque chose... Au contraire on dirais qu'il commence même à apprécier la situation. Ce qui me rend plutôt contente. 
     
    On arrive devant un petit bâtiment fais de bois et de pierre. La porte d'entrée et grande ouverte pour attiré la clientèle. On se dirige vers l'entrée et je découvre un restaurant des anciens temps. Les tables sont toutes faites en vieux bois ainsi que les chaises. Le comptoir d'accueil est en pierre surmonter d'une planche en bois. Avec plusieurs livre de la même couleur posé dessus. La dame derrière le comptoir nous accueil en souriant. Mon père, lui demande une table et elle nous demande de la suivre jusqu'à une table près d'une fenêtre. On s'assois et elle nous demande si que nous voulons manger après nous avoir donné la carte du menu. On choisis et elle s'en va préparer nos commande. 
     
    En attendant notre repas, nous commençons à discuté de ce que nous allons faire après manger: nous allons nous rendre dans plusieurs boutiques que mon père connais bien pour acheter les ingrédients qu'il lui faudra. Il m'explique aussi comment il va procédé pour crée la potion. Bien sûre...je n'y comprend pas grand chose, mais je hoche la tête. Raf s'est endormit dans le landau que ma mère bercé doucement. Je sourit... Je dois reconnaître que j'étais plutôt "adorable" étant petite... Mes parents m'aimaient.. Ça me rend triste de savoir que bientôt mes parents vont disparaître chacun leur tour me laissant seule à l'âge de 3ans... La serveuse reviens avec nos assiettes quelques instants plus tard et nous mangeons calmement. 
     
    ....
     
    J'admire un vieux sablier qui me rappel que mon temps est compté pour réussir l'épreuve. Nous sommes dans une boutique remplis de vieux bibelots de toute sorte. Le repas était délicieux et l'ambiance était plutôt bonne avec mes parents. Je pense que s'ayez ils me prennent vraiment au sérieux et peut être même plus... Mon père est au comptoir de la boutique est discute affaire avec le vendeur. Je le laisse tranquille pour ça, je voudrais pas le déranger. Ma mère berce toujours le landau avec Raf dedans qui dors profondément. Elle s'approche de moi et me sourit. 
     
    Angélie: Me dire que tu es ma petite fille adoré... En plus grande me fait tellement drôle... Tu est si belle. 
     
    Raf: ... Merci... Mais... N'exagère pas maman....! Heu désolé, je..
     
    Angélie: Tu peut m'appeler comme ça si tu le souhaite, ça ne me dérange en aucun cas, tu es ma fille après tout. ^^ 
     
    Raf: (sourit) Merci... 
     
    Je sens mon cœur se remplir de chaleur... Ma mère et moi restons un moment à nous sourire puis mon père reviens avec un sac en tissu avec sûrement les ingrédients qu'il lui fallait. 
     
    Malakai: Et voilà nous pouvons y allez ! 
     
    Angélie: Alors allons-y ! 
     
    On sort de la boutique pour nous promené un peu à présent. La rue et pleine de petites boutiques et de gens très courtois. Pendant que nous marchons mes parents me parlent de toute sorte de chose concernant l'histoire de la ville ou de leurs anecdotes passé ici. Et je souris. Ils me racontent tout, tout comme ils le raconteraient à Raf. Ils me considère vraiment comme leur fille.
     
    Malakai: Et tu vois, la petite terrasse du café là-bas ? 
     
    Raf: Oui ? 
     
    Malakai: C'est là-bas que Angélie... Ta mère et moi nous, nous sommes rencontrais. 
     
    Raf: C'est vrai ? 
     
    Angélie: Oui. (sourit) J'étais assise à la table du fond là-bas. Je buvais un thé toute seule en profitant du beau temps...
     
    Malakai: Puis je suis arrivé et je l'ai vu... Je n'avais jamais vu d'aussi belle femme que ta mère à ce moment là...
     
    Raf: Et ensuite ? 
     
    Malakai: Je me suis dit que jamais je ne la reverrais si je n'allais pas lui parler... Alors au risque de passé pour un idiot j'ai étais lui parler...
     
    Raf: Et qu'est ce qui c'est passé ? Tu lui as dit quoi ? 
     
    Malakai: Je me suis approcher d'elle et je lui est dit "Excusez moi mademoiselle, mais je crois bien que je n'est jamais vu une aussi belle fleur comme vous... Et je me demander...Si le pauvre garçon que je suis.. Pourrais rencontrais la magnifique fille que vous êtes ?" ! 
     
    Raf: Et qu'est ce que maman à dit ?
     
    Angélie: Je lui est répondu en souriant : "Pourquoi pas." et c'est comme ça que notre histoire à commencer... 
     
    Raf: C'est magnifique ! 
     
    Angélie: Tu trouve ? 
     
    J'acquiesce. D'un seul coup d'en apprendre autant sur mes parents, me rend joyeuse, et je me sens moins vide au fond de moi. Nous continuons d'avancer puis un marchand de bijoux nous attire à son stand. Ma mère est la première en s'en approcher et mon père et moi, la rejoignons. Il y a toute sorte de bijoux, des bagues, des colliers, des bracelets, boucles d'oreilles et même des broches de toute beauté. Le marchand nous regarde en souriant. 
     
    Marchand: En voilà donc une jolie famille, aussi belle que tout ses bijoux ! 
     
    Angélie: Merci. (sourit) 
     
    Marchand: Puis-je faire quelque chose pour vous ? 
     
    Angélie: Pour l'instant, nous regardons. ^^ 
     
    Marchand: Je vous en prie ! 
     
    Nous regardons tout les trois les bijoux et l'un d'entre eux attire mon attention. C'est un bracelet en argent avec le signe infini avec des diamants... Il est magnifique, je le prend dans ma main pour mieux le regarder. 
     
    Marchand: Ah... Ce petit chef-d'œuvre a attiré votre attention ! 
     
    Raf: Il est très jolie. 
     
    Marchand: Et il peut représenter beaucoup de chose. Le signe de l'infini représente un sentiment d'amour infini, que se sois en amour en amitié ou même les liens de famille. 
     
    Raf: Oui, je sais, j'ai déjà vu ce signe. ^^ (repose le bracelet) 
     
    Malakai: Combien pour ce bracelet ? 
     
    Marchand: Il en coûte 300 mais pour vous je vous le laisse pour 250 ! 
     
    Malakai: Marché conclus, je le prend, vous pouvez le mettre autour du poignet de ma fille. 
     
    Je me retourne vers mon père avec la tête la plus étonné du monde. Non seulement il m'achète un bracelet qui coûte plutôt chère mais en plus il viens de clairement me désigné comme sa fille. Je reste choqué pendant que le marchand attache le bracelet autour de mon poignet gauche. Puis je reviens enfin à moi, pendant que le marchand encaisse l'argent de mon père. 
     
    Raf: Non... Je peux pas accepter... C'est beaucoup trop.. Et vous ne me devez rien du tout... Je...
     
    Malakai: Tu es ma fille. Donc même si tu viens d'un autre monde, tu reste toujours ma fille. Alors laisse moi t'offrir ce cadeau. Ma fille est la chose qui compte le plus pour moi dans ce monde avec Angélie, alors si tu l'est vraiment accepte ce bracelet qui représente l'amour que nous te portons. 
     
    Je ne sais pas quoi dire... Ça me fais vraiment plaisir ce que viens de me dire mon père donc j'acquiesce et je le remercie pour son cadeau. Et nous nous remettons en chemin pour rentré. 
     
    .... 
     
    Petite Raf: Maman ! Maman ! Regarde ! 
     
    Angélie: Qu'est ce qu'il y a ? 
     
    Petite Raf: J'ai trouvais une coccinelle ! 
     
    Je suis assise dans l'herbe avec ma mère en regardant Raf jouer dans l'herbe et courir un peu partout. Parfois elle tombe parterre comme elle n'est pas encore trop habile de ses jambes. Mais elle semble beaucoup s'amusait. Elle s'approche de nous avec une coccinelle dans la main. 
     
    Petite Raf: Regarde maman ! 
     
    Angélie: Oui, Raf. Elle est très jolie ! Et tu sais ce qu'on peut faire avec une coccinelle ? 
     
    Petite Raf: Non ? 
     
    Angélie: On peut faire un vœux ! 
     
    Petite Raf: Un voeux ? 
     
    Angélie: Oui regarde, approche toi. 
     
    Raf s'approche de maman, avec la petite coccinelle rouge qui me rappel Cox. Ma mère montre à Raf que la coccinelle à le même âge qu'elle parce qu'elle a seulement trois points noir sur sa coque rouge. Elle lui montre comment faire un vœux, donc Raf fais ce que sa mère lui dit. Elle lève la main vers le ciel et elle fais son vœux "Je voudrais être aussi grande et belle que Raf ! Et avoir une coccinelle comme animal de compagnie !" dit-elle en souriant. La coccinelle s'envole et disparaît parmi la nature. C'est drôle car son vœux... Se réalisera. Car elle grandira comme moi et elle sera exactement comme moi, et elle aura Cox elle aussi... Je dois dire que cette scène avec cette coccinelle et se voeux est plutôt étrange mais je trouve ça, drôle, comme si le destin me faisais un clin d'oeil. Raf continue de jouer dans l'herbe et ma mère se tourne vers moi. 
     
    Angélie: J'adore passé mes après-midi ici avec Raf. C'est tellement agréable de rester dans le jardin par un si beau temps. Et Raf adore aussi visiblement. 
     
    Raf: Et pas seulement elle. J'aime beaucoup rester assise dans l'herbe aussi mais surtout le soir pour regarder les étoiles. Souvent avec Sulfus on s'allonge dans l'herbe et nous passons des heures à regarder le ciel étoilé... (sourit) 
     
    Angélie: C'est une très bonne idée aussi ! ^^ Tu as l'air de beaucoup tenir à ce garçon...
     
    Raf: Il est tout pour moi... Avec Sulfus on a traversé beaucoup de chose et il ne m'a jamais abandonné, il a toujours étais là pour moi, dans les bons comme dans les pires moments. Alors oui je tiens énormément à lui. C'est pour ça que j'espère pouvoir réussir à rentré chez moi. 
     
    Angélie: Ne t'inquiète pas, ton père est très doué pour les potions il va réussir à crée celle qui te ramènera chez toi. 
     
    Raf: D'ailleurs... Ça fais quelques heures qu'ils travaille sur la potion...
     
    Angélie: Allons le voir. De toute façon ça va être l'heure du goûté pour Raf et après la sieste ! ^^ Allez allons voir ton père. 
     
    On se lève de l'herbe et nous rentrons dans la maison pour voir comment s'en sort mon père dans la préparation de la potion. Nous nous rendons à son laboratoire et je l'aperçois rajouter un ingrédient dans une grande fiole qui chauffe. 
     
    Angélie: Comment ça se passe ? 
     
    Malakai: Très bien ! J'ai terminais ! Maintenant nous devons juste laisser la préparation mijoté et j'ajouterais le dernier ingrédient qui déclenchera le voyage dans le temps. 
     
    Raf: Et... Ça va marcher ? 
     
    Malakai: J'en suis certain ! Fais moi confiance. 
     
    J'hoche la tête et nous allons dans la cuisine pour goûter. Il est 16h. Ma mère donne à manger à Raf et ensuite elle part la couché dans son lit. Je reste avec mon père assis à table en train de boire un thé et lui un café. Je regarde le bracelet que mon père m'a offert tout à l'heure autour de mon poignet gauche... Puis je décide de dire doucement:
     
    Raf: Papa...  
     
    Malakai: Oui ? 
     
    Raf: Encore merci pour le bracelet... C'est vraiment gentil...
     
    Malakai: Ça me fais plaisirs, Raf. (sourit) 
     
    Nous nous mettons à discuté de pleins de chose pendant une petite heure. Et je me rend compte que je ressemble beaucoup à mon père. Il a la même façon de voir les choses que moi... Et ça me fais plaisirs de voir qu'au fond de moi j'ai une part de mon père. Il m'a demander de lui raconter un peu ma vie... Je lui est donc parlais de quelque trucs sur ma vie et surtout la principale: Mon amour impossible avec Sulfus... Et il m'a répondu: Raf, sache une chose, il n'y a pas de rêve interdit. 
     
    Raf: (sourit) Je peux te demander quelque chose ? 
     
    Malakai: Quoi donc ? 
     
    Raf: Je me demander... C'était comment la première fois que toi et maman vous êtes embrassé ? Je veux dire où et comment c'est arrivé qu'est ce qui s'est passé ? 
     
    Malakai: (sourit) Ah... Ça... C'est arrivé à la fin d'une magnifique journée de printemps comme aujourd'hui vers les mêmes heures. Nous avions passé la journée ensemble à nous promener en ville et dans des parcs. Puis le soir venu, je lui est demander si elle voulait bien passé la soirée avec moi et regarder le couché du soleil ensemble. Elle avait acceptée et nous, nous étions rendu dans un champ d'herbe avec des arbres magnifiques qui rendaient le décor parfait. On s'était assis dans l'herbe au pied d'un arbre à discuté de tout et rien. Le couché de soleil avait commencé et un vielle homme au pied d'un autre arbre jouer de son instrument de musique, du violon. C'était très jolie. Calme et reposant sans être triste. C'était même... Romantique. Ta mère et moi nous nous sommes regarder en souriant en voyant ce petit vieillard jouer du violon tranquillement. Puis il nous avait dit "Comme c'est beau d'être jeune et amoureux !" d'un ton heureux sans s'arrêter de jouer. Nous avons ri. Car on s'apprécier, mais jamais on ne s'était embrassé ou dit "Je t'aime"... Puis je me suis levais en tendant ma main à ta mère "Et si nous dansions ?" lui avais-je demandais en souriant. Elle avait acceptée et nous nous sommes mis à danser ensemble sous la musique du vieille homme. 
     
    Raf: (passionné) Et c'était quel genre de danse ? 
     
    Malakai: (se lève) Tu veux que je te montre ? (lui tend la main) 
     
    Je regarde mon père me tendre sa main en souriant. Je lui sourit à mon tour et lui donne ma main en me levant. Il me prend mes deux mains et nous commençons à danser. En faite c'est une sorte de valse mais beaucoup plus simple. Il me fait tourné puis me reprend la main. Tout en dansant il m'explique que chaque pas que nous faisons sont exactement les mêmes qu'ils avaient fait le jour de leur premier baisé. Je sourit, car je suis en train de danser avec mon père. Quelque chose que j'aurais dit impossible jusqu'à aujourd'hui... Les rayons du couché de soleil traversent les fenêtres ce qui donne une ambiance crépusculaire ce qui m'aide à imaginé mes parents ce soir de printemps au milieu d'un champ d'herbe avec un p'tit vieillard musicien. J'aperçois Reina et Zebel arrivé dans un coin de la pièce en nous regardant. Leurs cours doivent être terminé. Reina me salue en souriant et Zebel reste neutre mais il ne viens pas interrompre notre danse. 
     
    Je fini par oublier tout ce qui m'entoure et je m'occupe seulement de moi, mon père, notre danse et leur souvenir... Je sourit et je ressent une profonde chaleur de réconfort en dansant avec mon père. Il me fais de nouveau tournait puis reprend mes mains. Je voudrais ne plus partir... Rester ici et vivre avec mes parents. Les connaitre mieux, vivre un tas de chose avec eux. Mais... Au fond de moi deux choses me rappel que c'est impossible: l'épreuve me ramènera au présent que j'y arrive ou pas. Et Sulfus. Même si mes parents compte énormément pour moi, Sulfus compte encore plus. Et ma place n'est pas dans le passé. Je ne peux pas vivre ici. Même si j'y suis accueillis... Mon père me fait tourné une nouvelle fois puis quant il me ramène à lui, il pose sa main gauche sur ma taille et s'arrête de danser en me regardant dans les yeux.
     
    Malakai: Et là, je l'ai embrassé. 
     
    Raf: Comme ça ? Directement ?
     
    Malakai: Non. (sourit) Nous nous sommes regardais dans les yeux pendant quelques instants puis j'ai rapprocher lentement ma tête de la sienne et elle a fermer les yeux et je l'ai embrassé doucement.
     
    Raf: (sourit) C'est magnifique... 
     
    Angélie: Je n'aurais jamais cru te revoir danser un jour... 
     
    Je tourne la terre vers ma gauche et je vois ma mère au cadre de la porte nous regardait en souriant. Puis elle s'approche de nous. 
     
    Malakai: Je voulais montrais à notre fille comment c'était passé le soir où nous avons révéler notre amour. 
     
    Angélie: Visiblement tu t'en rappel comme si c'était hier... (sourit) 
     
    Malakai: Comment l'oublier ? 
     
    Angélie: Impossible. Et je t'aime toujours autant. 
     
    Malakai: Moi aussi. 
     
    Raf: (sourit) 
     
    Malakai: Raf s'est endormis ? 
     
    Angélie: Oui après de gros effort, j'ai réussis à l'endormir ! ^^
     
    Malakai: Très bien. Je pense que la potion à assez mijoté comme ça. Nous n'avons plus qu'à allez voir si cela fonctionne. 
     
    Je retient mon souffle. C'est maintenant que je vais savoir si je peux rentrer dans mon époque et réussir l'épreuve... J'acquiesce et nous suivons mon père jusqu'à son laboratoire pour enfin savoir. 
     
    ......
     
    Reina: J'espère que ça va marcher ! Et je suis contente que tu es pût passé une journée avec tes parents comme ça à l'air d'être plutôt rare dans le futur. 
     
    Je sourit à Reina. Au fond de moi je sais que je ne devrais pas ressentir de l'amitié pour elle mais elle est tellement gentille que je suis obligé de lui rendre cette gentillesse, je ne parle pas à la même Reina. Zebel reste en recul les bras croisés à nous regarder nous et mes parents. Mon père prend la potion et y ajoute un ingrédient une sorte de poudre, la potion y réagis très rapidement et change de couleur pour devenir bleu. Puis il inspire et il nous demande de nous écarter, ce que nous faisons tout de suite. Il lance la potion au sol et elle explose en un nuage de fumé bleu qui forme un rond en se dissipant pour laisser apparaître un portail magique. On est tous carrément stupéfait par ce qu'il viens de réussir à faire ! Même Zebel ! Puis il se tourne vers moi.
     
    Malakai: Voilà Raf... Comme je te l'avais promis j'ai créé un portail qui devrait te ramener chez toi. 
     
    Angélie: Incroyable...
     
    Raf: Je n'ai jamais douté de toi. 
     
    Angélie: Alors... Le moment est venu de nous dire au revoir...? 
     
    Je hoche doucement et tristement la tête "J'aurais aimer rester un peu plus longtemps..." dis-je en regardant le sol. Ces séparations vont être plus dur que prévu... Ma mère me prend dans ses bras et je l'enroule dans les miens. Elle m'embrasse le front et me dit qu'elle m'aime... J'ai du mal à ne pas montré ma tristesse, j'inspire pour ne pas pleurer mais je sens les larmes me brûlés les yeux en la relâchant. Je regarde à présent mon père qui me regarde lui aussi. Il m'ouvre ses bras en souriant d'un sourire tendre. Je sourit en tremblant de la bouche et je me jette dans ses bras. Il m'enlace dans ses grands bras et je me tiens à lui comme si on allez m'arracher de ses bras à tout moment. Il passe une main sur ma joue pour me relever la tête pour qu'on se regarde dans les yeux. Il sourit. 
     
    Malakai: Raf... N'oublie jamais. Tu es ma fille. Et rien ne compte plus pour moi dans ce monde que toi. N'oublie jamais ça.
     
    C'est trop. J'ai les larmes qui coulent et je ne peux pas m'en empêchais. J'acquiesce et je repose ma tête contre lui en le serrant fort. Je pleure, mais c'est des larmes chaudes, je pleure car je suis heureuse de l'avoir rencontrais mais je suis triste de devoir déjà lui dire adieux.
     
    AFS.Raf et Malakai calin
     
    Il m'embrasse la tête et me dit qu'il m'aime lui aussi. Ce qui me cause encore plus de larme. Je fini par le relâcher doucement. Et je me tourne vers le portail. Je m'en approche jusqu'à ce qu'il ne reste qu'un petit centimètre entre moi et le portail. Je regarde derrière moi mes parents sont tout les deux côte à côte en commençant à s'enlacer en me regardant partir. Reina me lance "J'ai était heureuse de faire ta connaissance Raf !" d'un air joyeux et Zebel me souhaite bonne chance pour rentré. Mes parents me salue de la main et en regardant tout ses visages me regarder partir en souriant avec cette émotion énorme....je me sens bien...et heureuse. Je leur sourit les yeux remplis de larmes en leur faisant un petit signe de main et je passe dans le portail. 
     
    Pouvoir de la pensée... Ne jamais changer l'avenir... Le plus dur ça était de regarder mon père me sourire sachant ce qu'il va lui arrivé et que je ne le reverrais plus jamais... Adieu... Papa... Je t'aime... Tu dois m'oubliait, mais... Je ne t'oublierais jamais...
     
    Fin du PDV de Raf
     
    ..... 
     
    Sulfus: Qu'est ce que je peux faire ? Il y a bien un moyen de savoir où sont les autres ?! 
     
    ....: AAAAHH !!!! Attention Sulfus !!!
     
    Sulfus: Raf !? 
     
    Sulfus se retourna et regardant en haut pour voir d'où cette phrase pouvait venir, mais à peine eu t'il le temps d'apercevoir quelque chose qu'on lui tomba dessus. Il tomba au sol sur le dos, puis il ouvrit les yeux et découvrit Raf sur lui. Elle était tomber entièrement sur lui et sa tête posé sur son torse. Il se redressant sur un coude pour la regardait. Il prononça son nom et elle releva la tête vers lui les yeux encore un peu rouge et brillant de larmes.
     
    Sulfus: Raf ! Ta réussi !.... Mon ange...? Qu'est ce qui t'arrive ? 
     
    Raf avait encore des larmes qui coulés sur son visage ainsi que les gouttes de pluie qui ruisselé sur sa peau mais elle lui sourit. 
     
    AFS.Raf émue
     
    Raf: Je suis tellement contente de te revoir... 
     
    Sulfus ne chercha pas à dire quelque chose. Il compris tout de suite que Raf venait de traversé quelque chose de très émouvant et il décida de la prendre dans ses bras pour lui apportait du réconfort et de l'amour. Il lui demanderait ce qu'il c'était passé après qu'elle serait calmé de ses émotions. Ils restèrent comme ça. Dans les bras l'un de l'autre sous la pluie du sentier des métamorphoses.
     
    À suivre...
     
     
    * * * * * * * * * * * *
     
    Bonsoir mes chère lecteurs ! ^^ 
    Voila j'ai réussi à trouver le temps de poster ce nouveau chapitre malgré qu'il est très tard ! °u°' Mais bon j'avais besoin de le poster ce soir ! Après ça risque d'être compliquer pour poster mes chapitres car le transfère de Kazeo vers Eklablog va normalement se passait pendant août apparement mais on sais pas trop quant c'est un peu le mystère x) Donc c'est peut être le dernier chapitre que je poste sur Kazeo après ce sera sur Eklablog...
     
    Enfin bref ! Sinon comment avez-vous trouvez ce chapitre ? Raf a eu l'occasion d'apprendre à mieux connaitre son père ! Ce qui je vous rappel est très important pour elle puisqu'elle n'a pas eu le temps de la connaitre. 
    J'ai intégré Reina et Zebel ce qui n'était pas prévu mais je me suis dit "Pourquoi pas ?" comme ça Raf et Sulfus on eu les deux version de Reina  ! XD 
     
    Donc j'espère que le chapitre vous à plut même si je sais que niveau possibilité que Malakai arrive a crée un portail magique pour que Raf remonte dans le temps est un peu non possible mais bon s'oyons fou ! x)
    Alors pour ceux qui n'auraient pas compris quant Raf passe dans le portail elle active son pouvoir de la pensée pour faire oublier son existence à ses parents, Zebel et Reina. Elle ne pouvait pas les laisser se rappeler d'elle ça aurait put changer l'avenir ! 
     
    Sur ce passé une bonne soirée et commentez ! *3^

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    6
    Sulfus1789
    Samedi 22 Août 2015 à 18:57
    Très émouvant, j'ai hâte de lire la suite.
      • AngelsFriendsStyle Profil de AngelsFriendsStyle
        Mardi 25 Août 2015 à 21:51
        Merci ! ^^
    5
    LOVEAngelsfriends
    Jeudi 13 Août 2015 à 02:01
    C TROP BEAU !!!!!!!! ça devrait être interdit mais en fait non parce que sinon ce serait pas la mais vivement la suite (si tu veux il y a une tres belle chanson allemande que je peux te conseiller)
      • AngelsFriendsStyle Profil de AngelsFriendsStyle
        Jeudi 13 Août 2015 à 23:06
        MERCiiiii ! *v* (Bah le problème c'est que je ne sais pas parler Allemand ! °^°)
    4
    Rafxsulfuslovestory
    Lundi 3 Août 2015 à 00:44
    Et bah ! C'était un chapitre très émouvant ! D'abord la rencontre avec Reina et zebel c'était énorme ! J'adore Reina en mode toute gentille et Zebel en mode "non mais tu vas pas la croire !!" XD jai adoré ! Et ensuite les retrouvailles entre Raf et ses parents juste magnifique ! Et puis tous les moments qu'ils passent ensemble en famille c'est beau *w* Pfiou et la danse avec le souvenir que je me suis trop bien imaginé ! Incroyable tu as super bien retranscrit l'époque ! J'adore leur premier baiser, la danse, le violon *^* juste parfait ! Et Raf qui danse avec son père quoi cest trop chou *-* Oh et puis quand elle part c'est horrible, elle sait qu'elle va pas revoir son père quais cest tellement émouvant avec en plus ton magnifique fanart ! TwT par contre comment tu peux finir ton chapitre comme ca ??!! Tu peux pas !!! Voyons ! On sait pas ce que sont devenus Tyco et Saï (et je me commence a me demander si ce serait pas de leur faute si ils échouent tous...) et on sait toujours pas cest quoi cet élément perturbateur ni qui sont le pirate et la dame a la capuche !! Trop de suspens hâte à la suite !!
      • AngelsFriendsStyle Profil de AngelsFriendsStyle
        Lundi 3 Août 2015 à 00:59
        Merci ! ^v^ Oui ça la change de caractère carrément ! x) Oui Zebel n'y croyais pas du tout xD Oui pour ce chapitre je voulais plutôt écrire des moment joyeux en famille ( ce qui est rare avec moi XD) C'est vrai ?*w* Tu t'ai bien imaginé le souvenirs ? *w* Ouais ! Je voulais absolument que Raf danse avec son père s'est important ! UwU Et oui elle ne le revaira jamais et elle le sais alors l'émotion est là pour te détruire le coeur ! T^T Et si je les fini comme ça juste pour te punir toi d'avoir fini ton chapitre sur dragon en pleins suspense...x) Hahahaha ! Tu va avoir justement TOUTES les réponses à tes question dans le chapitre 12 ! l'horrible chapitre 12 ! °W° Celui là il va donné tu peut me croire je veux vous en mettre pleins la vue niveau révélation !!! 8DDDDDDD
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :