• Chapitre 10: Un futur désastreux

    fanfic 3 chapitre10
     
    Un futur désastreux
     
    Diabéla: J'ai deux questions: Comment et pourquoi ? 
     
    Elle laisse tomber son arme parterre, sûrement à cause du poids de celle-ci. Je ne sais pas trop quoi lui répondre ni par où commencer... C'est vrai, ça parait absurde... Je connais la réponse sans la connaitre, je suis arrivé par des éclairs qui mon aspiré jusqu'ici parce que c'est une épreuve du sentier des métamorphoses que je traverse. Mais après comment c'est vraiment possible et encore plus quel est le but de m'envoyer ici... Bonne question. Je la regarde, elle me regarde, puis je hausse les épaules en secouant lentement ma tête en regardant le sol. 
     
    Sulfus: Sincèrement... J'en est aucune idée. Tout ce que je sais, c'est que c'est une épreuve du sentier des métamorphoses.
     
    Diabéla: (écarquille les yeux) Le sentier ? S'ayez vous le traversé toi et Raf... 
     
    Sulfus: Oui, on en est à la dernière épreuve... 
     
    Diabéla: La dernière épreuve... (regard vide) 
     
    Sulfus: Qu'est ce qu'il y a ? 
     
    Diabéla: Rien... (le regarde) Ça va ta bouche ? C'est les gardes qui t'ont fait ça ? 
     
    Sulfus: (essuie le sang sur le coin de sa bouche) Heu non.. Ça c'est quant je suis arrivé... Je suis tombais contre le béton.
     
    Une alarme retentit dans toute la ville. Diabéla relève rapidement la tête en regardant en hauteur. Elle se baisse et ramasse quelques flingues parterre rapidement. 
     
    Sulfus: Qu'est ce qui se passe ici ? 
     
    Diabéla: Faut pas traîné ici, viens ! 
     
    Diabéla s'engouffre dans une petite ruelle sombre, je la suis, car apparemment c'est la seule personne en qui, je peux avoir confiance ici. Je me demande vraiment ce qui s'est passait ici... Tout est abandonné et vide, on dirait qu'ils sont en guerre. C'est obligé, vu la façon que Diabéla se comporte... Elle longe le mur de l'immeuble à côté du quel on marche. En arrivant au bout de la ruelle qui débouche sur une plus grande rue, elle regarde discrètement pour voir si personne n'est là. Je suis juste derrière elle. 
     
    Sulfus: Diabéla, qu'est ce qui s'est passait ici, qu'est ce que ces hommes me voulait ? Et de quoi parlait cet homme quant il disait que tu était la cible numéro 1 de... Reina...? 
     
    Diabéla: ... (soupire) C'est une longue histoire... Mais en gros les méchants on pris le pouvoir, et Reina est à la tête de tout ça... 
     
    Reina... Donc même dans le futur, elle ne laissera jamais les anges et les démons tranquille... On s'engage dans la grande rue en courant pour rejoindre une autre petite ruelle sombre. Diabéla continue de m'expliquer l'histoire pendant qu'on avance. 
     
    Diabéla: En faite ils nous ont bien eu. On ne s'attendais à rien ! Alors qu'on vivais tous notre petite vie normalement et tranquillement. Ils ont relâchaient un virus dans tout les endroits où les anges et les démons pouvaient se trouvés. Sur terre, dans la citée des anges, celle des démons, et celle des deux réunis. C'est à dire celle-ci. 
     
    Sulfus: Attend, attend ! Les deux réunis ?! 
     
    Diabéla: Oui, une citée pour les anges et les démons réunis. Pas le temps de t'expliquer ! Donc ce virus, s'est répandu partout et nous a tous privé de notre magie. Au début on ne pouvais seulement plus se servir de nos pouvoir, puis de nos ailes pour volé, et.... (baisse la tête) 
     
    On viens de s'arrêtais à un autre coin de rue, son regard et fixé sur le sol. 
     
    Sulfus: Et quoi ? 
     
    Diabéla: Et nos ailes, cornes et auréoles ont disparus... 
     
    J'ouvre grand les yeux. Et c'est seulement maintenant que je me rend compte qu'elle n'a plus ses ailes, ni ses cornes... 
     
    Sulfus: C'est horrible... 
     
    Diabéla: Et encore ça ne serait que ça... Mais voilà Reina s'est allié à plusieurs ennemis très dangereux et puissant qui haïssent les anges et les démons. Et à eux tous ils ont créé une armée en libérant des milliers d'êtres impartiales enfermé dans les ténèbres... C'est d'ailleurs ceux qui on voulu te capturé tout à l'heure, et encore on a eu de la chance c'était des soldats de niveau 3. Ils sont facile à battre. 
     
    Sulfus: Et qu'est ce qui me serait arrivé, si ils auraient réussis à me capturé ? 
     
    Diabéla: La même chose qu'à tous ceux qui se sont fait capturé, ils t'auraient amener à leur base, montré à Reina si tu fais partie de ceux qu'elle veux voir une fois capturé, un peu comme moi je suppose, si je me fais capturé comme je suis leur cible numéro 1, je pense devoir passait devant Reina... Et ensuite, ils te jète dans une cellule... Et après... Je ne sais pas trop ce qu'ils leurs font... Mais j'ai entendus dire qu'ils torturé certains de leurs prisonniers... Mais je compte bien les sauvés ! Je ferais tout pour y arrivé ! 
     
    Sulfus: Mais... Tu es toute seule ? Tout le monde à était capturés ? 
     
    Diabéla: Non, beaucoup ont étaient capturé au début et par la suite, mais il reste quant même des anges et des démons qui on réussis à échappé aux soldats. Et on forme une résistance contre Reina, ses alliés et leur armée. On cherche absolument un moyen d'arrêter tout ça. 
     
    Sulfus: Et ça dure depuis combien de temps cette guerre ?
     
    Diabéla: Ça fais 3 mois et je commence à me demandé, si c'est possible de les battre... Mais quoi qu'il en sois je n'abandonnerais jamais... Je dois le faire pour ma famille... 
     
    Sulfus: Ta famille ?... Attend... Ciel est à la résistance avec vous ? 
     
    Elle me regarde sans rien dire, puis elle baisse sa tête. "Si seulement, il pouvait être avec nous... Mais il est là bas." c'est pas possible... Il s'est fait capturé... Je comprend mieux de quoi parlait l'homme tout à l'heure. 
     
    Sulfus: Et ils se servent de ton frère pour t'obligé à te rendre...? 
     
    Diabéla: (acquiesce) En quelque sorte oui. Je ne sais pas si, ils lui ont fait quelque chose. Mais ils nous menace de le faire. À lui ou mes parents. Ou aux proches des autres qui sont à la résistance.
     
    Sulfus: Ils détiennent tes parents aussi ? 
     
    Elle me regarde avec un regard vraiment étrange. C'est même flippant de la voire comme ça, on dirait limite que je lui fait peur...
     
    Diabéla: Oui... Mon père... À était le premier à se faire prendre. Il m'a protégeait d'un soldat qui voulait m'attrapé en me tirant dessus. Il s'est pris à ma place la balle dans l'épaule. J'étais choqué et tétanisé devant cette scène, mon père nous a dit de nous enfuir, je voulais pas mais Ciel m'a attrapé le bras pour m'amenait avec lui et il a juré à mon père qu'il ferait tout pour le sauver... Même si ce n'est toujours pas arrivé... Ensuite ça était Ciel... Alors qu'on avais tenté de trouvé un moyen de rentré dans leur base, ils nous ont repéraient et pour qu'on puissent tous fuir, moi, ma mère et tout les autres Ciel à attirait l'attention de tout les gardes... Et... Ils l'ont capturé.. Mais d'une façon... C'était inhumain ! Ils l'ont frappé jusqu'à ce qu'il tombe à terre. Et ils l'ont amené.... (tremble)
     
    Je la regarde pendant qu'elle regarde le sol, en tremblant, elle est sur le point de craqué... Je pose ma main sur son épaule. Elle me regarde en gardant son apparence forte... Mais ce n'est pas qu'une apparence, j'ai l'impression qu'elle à vraiment vu des chose horribles... Elle est forte. 
     
    Sulfus: Je crois que j'ai compris. Ne te torture pas à m'expliquer le reste, je suppose que t'a mère s'est fait capturé en te protégeant aussi... 
     
    Diabéla: Oui... Merci... Depuis que j'ai vécu ça... J'ai changeais. Je ne savais pas me défendre sans mes pouvoirs avant, mais depuis tout ça, je me suis endurcis... Pour les sauvés et protégé mon petit frère Sky. Je me suis entraîner à manipulé des armes puisque c'est la seule défense qui nous reste... Ce que j'ai fais tout à l'heure... Je n'en aurais jamais était capable il y a encore quelques semaines. Et encore moins de tuer quelqu'un... 
     
    Sulfus: Tu l'a tuer... 
     
    Diabéla: Tu dois sûrement pensait que je suis un monstre. Mais ces hommes... N'ont pas hésité une seule seconde à abattre des innocents... Ils sont cruel et sans pitié Sulfus. Et l'homme de tout à l'heure... J'ai étais obligé de le tuer... 
     
    Sulfus: Pourquoi ? Tu aurait pu le mettre K.O ? 
     
    Diabéla: (secoue la tête) Il en sais trop sur moi. Vu ce qu'il m'a dit sur Ciel... Quant il serait rentré à la base il aurait ordonné à ce qu'il sois torturé, pour ce que j'ai fait à ses hommes. 
     
    Sulfus: Mais, tu m'a dit que c'était des soldats de niveau 3, ils peuvent pas commandé ? 
     
    Diabéla: Lui, si. C'était le chef de son équipe. Je sais pas si tu as remarquer le symbole d'araignée sur son blouson.
     
    Sulfus: Si... Je crois m'en souvenir...
     
    Diabéla: Et bien ce symbole signifie, que celui qui le porte est un chef d'une troupe de soldat, et donc il a un lien directe avec Reina. Il peut ordonné, parlé ou proposé ses idées à Reina. Et donc Ciel était en danger si je laissais cet enfoiré en vie. De toute façon il ne m'a pas donné d'information que je voulais, il ne servait à rien... 
     
    Sulfus: Ouais j'ai vu... Même en lui tirant dessus il n'a rien dit. 
     
    On continue d'avancer dans toute sorte de ruelle, puis au bout de la dernière, je vois qu'on débouche sur une grande place. Ça devait être une rue commercial, il reste des tables et des chaises dehors devant un bâtiment, ça devait être un restaurant. Et il y a de nombreuses boutiques pour vêtement, des parfumeries, pour jeu vidéo, bref de tout genre. C'est juste que tout ces magasins sont légèrement en ruine. 
     
    Diabéla: À chaque fois, que je passe par ici... Ça me motive à réussir ce combat. Cet endroit me rappel tant de bon moment... Avec ma famille, mes amis... Mais surtout Ciel... Tu peut pas savoir à quel point il me manque... 
     
    Sulfus: Si je m'en doute. Je sais ce que c'est d'être séparé de quelqu'un qu'on aime pendant des mois, sans savoir si on le reverra un jour... 
     
    Diabéla: Tu fais référence à Raf, et à ce qui s'est passé quant elle a était transformé en vampire/démon ? 
     
    Sulfus: Ouais, c'était vraiment une sale période... 
     
    Diabéla: Oui, surtout que t'a frôlé la mort plusieurs fois.
     
    Sulfus: Mais comment ça se fait que tu en sache tellement sur moi et Raf ?! 
     
    Diabéla: (tête de blasé) Sulfus, toi et Raf, vous êtes juste l'ange et le démon qui ont le plus marqué les mémoires, votre histoire tout le monde la connait. 
     
    Sulfus: Ah... En parlant de Raf... Je m'inquiète vraiment pour elle, je sais pas où elle a atterrit ni sur quoi elle va tomber... Et puis je sais pas comment faire pour revenir à mon époque comme le veux l'épreuve. 
     
    Diabéla: Ne t'en fais pas pour Raf... (sourit) Elle va très bien, et elle va réussir cette épreuve haut la main et elle aura pleins de chose à te raconté. Ce qu'elle va voir, va être exceptionnel pour elle, elle va tout te raconté sans s'arrêter... Contrairement à toi à ce que je vois... 
     
    Elle me lance comme un regard accusateur en souriant très légèrement... Comme si elle venait de comprendre un truc sur moi. Je reste troublé, pendant qu'elle décroche son regard de moi, et qu'elle commence à avancée au milieu de cette grande rue commercial. Je la suis.
     
    Diabéla: Mais ne t'en fais pas, pour toi, je vais t'aider ! J'ai ce qu'il te faut pour revenir à ton époque. 
     
    Sulfus: Ah ouais ? 
     
    Diabéla: Ce bon vieux collier du temps, tu t'en rappel ? 
     
    Sulfus: Ah, je l'avais presque oublier celui là ! 
     
    Diabéla: Par contre il est resté chez moi, je n'est pas pût le récupéré quant on a dû fuir. Donc on ira le chercher plus tard, car le soleil se lève, et circulé dans les rues de la ville en pleine journée c'est carrément du suicide. On ira cette nuit, en attendant on rentre à la Planque ! 
     
    Sulfus: D'accord ! 
     
    On continue de marcher dans plusieurs rues, jusqu'à ce qu'on retourne dans une toute petite ruelle sombre et qu'on s'arrête devant une plaque d'égout. Diabéla s'accroupit au sol et soulève la plaque et commence à rentré ses jambes dans le trou. 
     
    Sulfus: Vous vous planquez dans les égouts ? 
     
    Diabéla: Pas exactement, mais on a plusieurs façons d'entrer dans notre Planque et les égouts en font partit. Et on a plus le temps de rentrer par un endroit "plus élégant" ! Allez suis moi ! 
     
    Elle se jète directement dans le trou, je ne la vois plus à cause de l'obscurité. Je regarde un peu partout autour de moi et je décide de me lancer à mon tour. Quant mes pieds touche le sol, je suis obligeais d'atterrir accroupit pour ne pas tomber. Je me redresse et Diabéla allume une lampe de poche pour y voir plus clair. Elle referme la plaque dégoût et elle me fait signe de la suivre. On avance donc dans les égouts pour se rendre à leur planque. 
     
    ......
     
    Après une demie heure de marche, Diabéla vient de s'arrêter devant un mur. Mais il n'y a rien... Puis elle pose sa main sur le mur et la fait glissé, et d'un coup une des briques s'enfonce dans le mur. Un passage s'ouvre devant nous et donne vu sur des escaliers qui descendent légèrement jusqu'à une porte blindé. Diabéla descend les escaliers, je la suis, le passage se referme directement derrière nous. Pour des raisons de sécurité j'imagine. Une fois devant la porte, elle frappe à la porte. Une toute petite ouverture dans la porte s'ouvre au niveau de ses yeux, et je peux apercevoir des yeux de couleur ambre, avec des sourcils marron et plutôt épais. C'est le regard d'un garçon. 
     
    ???: Mot de passe ! 
     
    Diabéla: Fred, sérieux arrête de faire le con, ouvre moi.
     
    Fred: C'est qui avec toi ? 
     
    Diabéla: Alors surtout, pas de gaffe, si t'en fais une seule, je t'explose la face ! 
     
    Fred: °^° ! Ok mais c'est qui ? 
     
    Diabéla: Sulfus, qui viens du passé. 
     
    Fred: Sérieux ?! °^° Sulfus ?! Tu veux dire que c'est...
     
    Diabéla: LA FERME ! 
     
    Fred: Ah ouais, merde, j'allais faire une gaffe ! ^^' 
     
    Diabéla: -_-'.... Allez ouvre. 
     
    Le garçon qui s'appel Fred apparemment, ouvre la porte, et nous laisse passer. Il me regarde avec de grand yeux étonné. Et maintenant que je vois correctement son visage, j'ai l'impression de l'avoir déjà vu... Mais oui... Quant Ciel et Diabéla étaient venu dans notre époque et le soir qu'ils étaient retourné chez eux, je crois me rappeler de l'avoir vu dans tout ses amis. 
     
    Fred: Salut ! °v° Ça fait trop bizarre de voir une personne qu'on connais qui viens du passé ! °^° 
     
    Diabéla: Ouais, bah fout lui la paix, je veux pas que tu discute avec lui, tu va faire des gaffes sur son avenir... (à Sulfus) Bienvenue à la Planque ! 
     
    Fred: L'endroit le plus sécurisé pour nous dans toute la ville ! 
     
    Sulfus: Tant mieux pour vous... C'est vraiment dangereux dehors...
     
    Fred: Je te le fait pas dire ! 
     
    Diabéla: Où sont les autres ? Je trouve la Planque bien calme... Ils sont pas encore dehors j'espère ?! Car le soleil commence à se lever ! 
     
    Fred: T'inquiète, la plupart sont partit dormir et les autres sont soit dans le salon ou dans la salle d'entraînement. 
     
    Diabéla: La salle d'entraînement est blindé, je peux comprendre qu'on entend rien, mais le salon ? 
     
    Fred: (hausse les épaules) Ils sont sûrement fatigué, ils ont pas envie de courir partout.
     
    Diabéla avance, je la suis toujours, on passe une entrée dans le mur face à la porte d'entrée blindé et là je vois une grande pièce, qui semble être leur salon. Il y a plusieurs canapés dans plusieurs endroits de la salle, je vois une sorte de cuisine au fond, il y a une vielle gazinière avec un four dedans, un frigo, un plan de travaille avec un évier, et un énorme congélateur. C'est une cuisine qu'ils ont fabriqué à l'arrache. Contre le mur de gauche il y a un bureau avec une tonne d'écran accroché au mur, relié à quelques claviers d'ordinateur. Et partout dans la salle je vois des portes un peu partout mais j'en remarque surtout une grosse en acier au fond à gauche. Dans la salle je remarque quelques personnes, il y a un garçon aux cheveux noir assis sur une chaise face au bureau où il y a les écrans. Il y a une fille endormis sur un des canapés, ses cheveux sont rose avec des mèches bleu, et les formes de son visage me rappel celui de Dolce... Est ce que ce serait... 
     
    Diabéla: Raphaël, t'a du nouveau ? 
     
    Diabéla me sors de mes pensés et je reporte mon attention sur elle et le garçon qui est assis devant le bureau et les écrans. Raphaël. Lui aussi ça tête me dit quelque chose...
     
    Raphaël: (se tourne légèrement) Ah Diabé, t'es rentrer ! Non.. Rien du tout, leur système informatique est vraiment solide ! Jake et moi on se tue à le piraté, mais sans succès. On trouve aucune faille, pour s'y insérer et avoir les informations qu'il nous faudrait... Si déjà on pourrait juste savoir, où ils les enferment... 
     
    Diabéla: On pourrait déjà organisé un plan de sauvetage... Mais le problème c'est qu'on peut pas s'aventuré à l'aveuglette en territoire ennemis. 
     
    La fille qui dormait viens de se réveiller, elle se lève lentement et s'approche de Diabéla et Raphaël. Elle semble encore un peu dans les vapes.
     
    Raphaël: Ça va Rose ? 
     
    Rose: Ouais... Mais je me suis endormis sur le canapé, j'ai dû dormir à peine une demie heure... Je crois que je vais allez me recouché de mon lit. 
     
    Raphaël: Tu peut, la journée viens juste de commencer ! 
     
    Les yeux de "Rose" se pose sur moi, puis elle fronce les sourcils avec un air étonné. Du coup Raphaël puis Diabéla tourne aussi la tête vers moi. Et Raphaël a exactement la même réaction que Rose. 
     
    Raphaël: Mais c'est Sulfus ?! 
     
    Rose: Qu'est ce qu'il fait là, je croyais qu'il avait était...
     
    Diabéla: (leur coupe la parole) Ce n'est pas Sulfus ! Enfin si, mais pas celui de notre époque ! Il viens du passé, il traverse actuellement le sentier et il en est à la dernière épreuve, qui consiste à l'envoyer dans le futur et qu'il trouve un moyen d'en revenir. 
     
    Rose: Vraiment ?
     
    Diabéla: Oui. 
     
    Raphaël: Bah bienvenue temporairement chez nous, Sulfus ! °^°' 
     
    Sulfus: Merci..
     
    Diabéla: Bon, je vais allez voir, mon p'tit frère, il est dans sa chambre ? 
     
    Raphaël: Heu... Ton frère n'est pas dans sa chambre... 
     
    Diabéla: (panique) Quoi ?! Il est où ?! 
     
    Rose et Raphaël: .... °-°' 
     
    Diabéla: Répondez !! 
     
    Fred: (arrive de nul part) Il est à la salle d'entraînement avec les autres ! Jim lui apprend à se servir d'une arme, malgré ton interdiction! °u°' 
     
    Diabéla: Quoi ?! Je vais le tué ! Jim !! 
     
    Diabéla s'approche de la grosse porte en acier que j'ai remarquer tout à l'heure d'un pas décidé. Tout le monde la suis et je fais de même. Elle ouvre la porte et entre à l'intérieur, on fais tous pareil. En entrant, je découvre, une immense salle d'entraînement au combat, leur planque est vraiment plus grande que ce que j'imaginais... Pleins de personnes dont je ne peut pas vraiment deviné leurs natures d'anges ou démons à cause de la disparition de leurs auréoles et cornes sont en train de s'entraînaient: combat corporel en duo, entraînement à tiré sur une cible, tapé dans des sacs de box, lancé de couteau, et pleins d'autre chose encore... Au loin je remarque un groupe de personne autour d'un petit garçon au cheveux brun, et d'un plus grand au cheveux bleu, accroupit à côté du petit. Ça doit sûrement être ce Jim et le p'tit frère de Diabéla. 
     
    Jim: Alors surtout, tu fixe ta cible Sky. C'est pas le couteau qui fais le lancer. C'est toi et toi seul. Si tu t'occupe trop de ta lame et pas de la cible ton couteau va aller automatiquement ailleurs que là où tu voulais. Ta vu ce que ça au donné tout à l'heure ?
     
    Sky: Oui, mon couteau à atterrit parterre. 
     
    Jim: Parfait, donc tu respire, t'oublie ce qui se passe autour de toi, tu fixe cette cible et lance ta lame sans quitter la cible des yeux. 
     
    Sky acquiesce, se concentre en fixant la cible et lance le couteau d'un coup. La lame part et se plante droit dans la cible en pleins milieu ! C'est incroyable c'est un gamin qui a fait ça. Jim regarde Sky en souriant et les autres applaudissent Sky. Quant à ce petit... Il est carrément bluffé d'avoir réussi ça, il en reviens pas, puis il lâche en souriant "Wouaw..." en continuant de regarder le couteau planté dans la cible. 
     
    Jim: J'étais sûre que tu le réussirait ce coup là ! 
     
    Sky: (motivé) Je vais devenir le meilleur des lanceurs de couteau ! 
     
    Diabéla: Je t'arrête tout de suite Sky ! 
     
    Sky: (tourne la tête vers Diabéla) Grande soeur... 
     
    Diabéla: Je ne veux plus te revoir touché à un seul couteau ! Jim t'es complètement fou, on en a déjà parler, je ne veux pas que Sky touche aux armes ! Il est trop jeune et il pourrait se blessé ! En plus pour Sky c'est de l'amusement, tu le connais brûlé et cassé des trucs c'est son passe-temps favori depuis qu'il est tout petit. 
     
    Jim: Diabéla... Je sais que tu ne veux pas et je comprend, mais réfléchis, on est en pleine guerre, chaque jours nos vies sont en danger et on a déjà perdu beaucoup de camarade... Et imagine si un jour, nos ennemis trouve notre planque et nous attaque. 
     
    Diabéla: C'est impossible qu'ils la trouve. 
     
    Jim: Je sais. Mais laisse moi finir, imagine juste ils y arrivent ou que pour une raison quelconque ton petit frère se retrouve seul face à un garde et que aucun d'entre nous peut lui venir en aide, tu ne pense pas que ça lui serait utile de pouvoir se défendre ? 
     
    Diabéla: Il n'en a pas besoin, je serais toujours là pour le protéger. 
     
    Jim: Diabé... Tu ne peux pas dire ça, tu ne peux pas savoir si tu pourra ou non le protéger tout le temps... Et tu le sais. 
     
    Diabéla: ...
     
    Sky: Je ferais attention... Je compte pas m'amusé, je sais qu'on est en guerre et que c'est pas le moment de faire n'importe quoi comme je faisait avant. Je veux juste savoir me battre comme toi, pour sauver maman, papa, et Ciel... 
     
    Diabéla: ....Tu ne fera pas l'idiot ?
     
    Sky: (secoue la tête)
     
    Diabéla: Fait moi voir comment tu lance.
     
    Sky regarde Diabéla en souriant puis se tourne vers la cible et relance une lame. Celle-ci se plante dans la jambe gauche de la cible. Tout le monde sourit et félicite Sky. "Avec un lanceur comme lui, notre équipe se renforce !" se réjouisse certains. Pendant que les autres encourage et félicite Sky, Jim est en train de taquiné Diabéla.
     
    Jim: (les bras croisés) Tu vois j'avais raison. Tu change plutôt vite d'avis... x) 
     
    Diabéla: (fronce les sourcils en souriant) C'est ça moque toi ! 
     
    AFS.Diabéla et Jim
     
    Je continue de les regardais, jusqu'à ce que quelqu'un cris "Hé ! Mais c'est Sulfus !" en me pointant du doigt. Toute les têtes se retournent vers moi avec cette même expression étonné. Mais le plus choqué c'est le petit Sky. Il est complètement figé, les yeux grand ouvert. Un silence de quelques secondes s'installe jusqu'à ce que Diabéla, s'avance au milieu de tout le monde et se pose devant moi les bras légèrement tendu pour capté l'intention de tout le monde. 
     
    Diabéla: On se calme tout le monde ! Ce n'est pas Sulfus ! Enfin si mais pas notre Sulfus de notre époque ! Lui viens du passé ! Il traverse le sentier et il est à la dernière épreuve qui consiste à l'envoyer dans le futur pour qu'il en revienne par ses propres moyens, il n'a strictement rien pour l'aider à revenir chez lui. C'est pour cela que quant la nuit va tomber je vais l'aider à rentré chez lui en retournant dans ma maison pour récupéré le collier du temps. En attendant il reste ici avec nous. Donc pas de question s'il vous plaît, je viens de tout résumé. Laissez le tranquille et aucune gaffe ni révélation sur son avenir, merci ! 
     
    Tout le monde commence à parler entre eux dans tout les sens en se questionnant puis j'entend la voix d'une fille dans mon dos prononcer "Sulfus..." je me retourne et puis là je reste sans voix devant cette personne. C'est une femme visiblement plus âgé que moi elle doit avoir la trentaine... Mais pourtant, je reconnais bien les traits de son visage... Je les est vu toute ma vie... 
     
    Sulfus: Steffi...? 
     
    .....
     
    Je suis assis sur un meuble contre un mur et je tiens une poche de glace, que je tiens appuyer sur le côté de ma bouche, que Diabéla m'a donné tout à l'heure. Steffi est assise à côté de moi, pendant que Diabéla range les flingues qu'elle a ramassé parterre tout à l'heure. 
     
    Diabéla: Je t'es amener ici, car les autres t'aurais bombardé de question! Au moins là tu es tranquille. 
     
    On est dans une pièce plutôt petite où je pense qu'ils rangent leurs armes. Diabéla continue de ranger pendant que je parle avec Steffi.
     
    Steffi: Donc là tu en est à la dernière épreuve ? 
     
    Sulfus: Ouais... 
     
    Steffi: (sourit) C'est génial. Tu va voir après ça, ta vie va changer ! 
     
    Sulfus: (regarde le sol) Ah oui ...
     
    Steffi: Qu'est ce qui se passe ? 
     
    Sulfus: C'est juste que... Ce futur me perturbe ! Cette guerre, cette situation... C'est... Si tu es là, je peux pas m'empêcher de pensé à Stef et nos parents... Où est ce qu'ils sont ?
     
    Steffi: .... Nos parents, Stefanie, ainsi que toi... Vous êtes tous là bas... 
     
    Sulfus: Quoi ?! Ils sont là bas ?... Même moi ? Mais si je suis là bas, je peux pas être humain ? Je ne peut pas être dans les cités des anges ou des démons si je suis humain. C'est impossible. Alors.. Je suis rester un démon ? 
     
    Steffi: Houla, calme toi ! Tu va trop vite !... Écoute Sulfus... Je ne peux pas te révéler ton avenir, ce serait de la folie de plus.. Où est le but d'avancer dans ta vie si tu sais déjà ce qu'il va t'arriver ? 
     
    Sulfus: Ouais.. C'est vrai que c'est... Non je veux pas savoir. 
     
    Steffi: Bien, donc tous ce que je peux te dire c'est qu'il va t'arriver beaucoup, beaucoup de chose dans ta vie ce qui fait que maintenant tu es là bas avec les autres. Et c'est surtout à la fin de cette épreuve qu'il va t'arriver énormément de chose à toi et Raf. Et... 
     
    Sulfus: Wo... Ta dit Raf ? 
     
    Steffi: Hum, oui pourquoi ? 
     
    Sulfus: C'est juste que ça fait bizarre de t'entendre dire "Raf" d'habitude quant tu me parle d'elle, ce qui est très rare tu me dit plutôt "l'ange" ou "ta meuf" ! 
     
    Steffi: Mais là tu parle de la gamine rebelle de 17ans que j'étais à l'époque ! J'avais encore jamais vu Raf de ma vie ! Maintenant Raf c'est la famille et ça fais bien longtemps que Raf fait partie de notre famille à vrai dire... Dé le premier jour que tu nous l'a présenté on l'a adorer...
     
    Sulfus: (sourit) C'est vrai...? Même papa ? 
     
    Steffi: (sourit) C'est marrant de te voir de nouveau jeune... enfin un p'tit jeune de 20ans quoi... 
     
    Sulfus: (sourit) 21ans. 
     
    Steffi: (rigole) Ok, 21 si tu veux ! x) Mais ce que je veux dire ça me fait drôle de te revoir à cet âge là, où tu était encore un peu perdu dans ta vie, que tu ne savais pas du tout ce qu'aller être ton avenir plus tard... Alors que maintenant, enfin avant que cette guerre commence tu avait enfin une vie parfaitement ranger et réussi. 
     
    Sulfus: Sérieux ? Moi et Raf on va réussir à pouvoir vivre ensemble alors ? 
     
    Steffi: Oui... (sourit) Et vous allez avoir trois magnifiques enfants...
     
    Sulfus: (étonné) Wooo... Vraiment ? 
     
    Steffi acquiesce en souriant, je replonge mon regard vers le sol en souriant, mais il reste vide. En faite... Je suis curieux d'en savoir plus... À l'écouté on dirais que je vais avoir un avenir magnifique ce qui me rend plutôt heureux même si je sais pas du tout à quoi m'attendre, j'aimerais lui demander mais d'un côté je veux pas le savoir, je préfère me laisser surprendre par l'avenir... Alors je lui demande autre chose. 
     
    Sulfus: Et toi ? 
     
    Steffi: Quoi moi ? 
     
    Sulfus: Il n'y a pas que moi qui va avoir une vie. Qu'est ce que tu deviens dans le futur avant cette guerre ?
     
    Steffi: Ah moi... Je suis marié depuis bientôt 12ans et j'ai deux enfants qui sont en train, de dormir et je ne te les présenterais pas, pour ne pas te révéler trop de chose. Désolé ! ^^
     
    Sulfus: (sourit) Non, je comprend, et t'ai plutôt heureuse de ta vie ? 
     
    Steffi: C'était parfait jusqu'à ce que la guerre arrive. 
     
    Sulfus: Tant mieux alors... Si au moins t'a eu une belle vie avant ce désastre. Mais... Il n'y a rien que je peut faire dans le passé pour vous évité cette guerre ? 
     
    Steffi: Je pense pas... Et puis ne fais rien Sulfus, tenté de changer le coure de l'histoire n'est jamais une bonne idée, car cela peut provoquer des changements peut être bien mais aussi catastrophique, même peut être effacé l'existence de personne... Tu n'y est pour rien dans cette histoire c'est comme ça, c'était notre destin de faire face à cette guerre. Je te conseille juste d'oublier tout ça quant tu retournera dans ton époque et de vivre dans ton temps sans te préoccupé du futur. 
     
    Sulfus: Ça risque d'être difficile, après tout ce que je viens de voir et d'apprendre.. J'aurais aimais pouvoir faire quelque chose...  
     
    Steffi: (observe Sulfus) ...
     
    Sulfus: Quoi ? 
     
    Steffi: Ça me fais vraiment trop bizarre de te voir jeune... Pas que tu es vieux maintenant, car étant immortel ont est plutôt bien conserver, regarde moi j'ai 36ans et j'ai l'air d'en avoir toujours 20 ! Mais ce que je veux dire c'est que ça fais bizarre de te revoir jeune et innocent comme tout les jeunes de cette planque. 
     
    Sulfus: Et à moi alors ? T'es ma petite sœur à la base et la t'es plus vielle que moi ! Ça fais vraiment bizarre...  
     
    Elle me sourit, puis d'un coup une alarme qui proviens de la pièce principale retentit, Diabéla s'arrête de ranger les armes et s'exclame "c'est pas normal ça !" en sortant de la pièce, Steffi et moi la suivons pour savoir ce qui se passe. Tout le monde s'agitent en se rapprochant des écrans sur lesquels Raphaël et un autre garçon au cheveux bleu foncé sont en train d'essayer de faire cessaient cette fameuse alarme qui proviens de là. Jim arrive à notre droite vers Diabéla en courant presque. 
     
    Jim: Qu'est ce qui se passe ? 
     
    Diabéla: Je sais pas.. (s'approche de Raphaël et l'autre garçon) Raphaël, Jake, qu'est ce qu'il se passe ? C'est quoi cette alarme ? 
     
    Raphaël: J'en est aucune idée Diabé, mais j'arrive plus à contrôlais l'ordinateur ! 
     
    Jake: J'ai l'impression qu'on nous l'a piraté... C'est pas normal ! 
     
    Soudain l'image d'une personne apparaît sur les écrans, cette personne est une femme obscure...Qui me rappel de très mauvais souvenirs. C'est Reina. C'est une vidéo qui est sur l'écran. Elle se met à parlait tout le monde reste figé à regarder cette vidéo de Reina.
     
    Reina: Chère petits immortels où que vous puissiez vous cachez, je sais que vous me voyez en ce moment même. Ce message est diffusé sur tout les appareils électroniques de toute les cités des immortels. Nous avons installé et lancé un virus informatique pour piraté tout objet électronique qui ne sont pas à nous, pour vous livrez ce message. Mais malheureusement pour nous et tant mieux pour vous, il nous est impossible de vous localisé. Mais ce n'est pas pour ça que je vous laisse ce message...
     
    Elle marque une pause. Tout le monde à les bras croisés, tourne en rond en écoutant, se ronge les ongles en fixant l'écran... Ils ont l'air terrifié de savoir ce que veux dire Reina... Reina sourit à travers son écran. 
     
    Reina: Diabéla, je sais que tu me regarde, ou alors un de tes amis te répétera ce que je vais dire. Et tu n'a pas intérêt à ignoré...
     
    Son sourire deviens maléfique... Pleins de noirceur et de mauvaise intentions... Diabéla regarde l'écran en fronçant des sourcils en gardant ses bras croisés. 
     
    Reina: Tu as était une méchante fille Diabéla. Tu as blessé une des mes troupes entière et éliminé un de mes soldats à toi toute seule. Tu mériterait une punition mais comme, je ne peux rien te faire comme tu n'est pas capturé, ce qui est vraiment dommage, je pense... Que ton frère va être punis à ta place. Oui je pense.
     
    Tout le monde reste sans voix, mais c'est surtout Diabéla qui est déstabilisé, elle s'exclame d'un "Non !" désespéré devant ce début de menace car Reina n'a pas fini de parlait. 
     
    Reina: Alors, si tu ne veux pas que ton frère prenne cher, rend toi. Tu as 12h, passé ce délai, je serais sans pitié avec ton frère à un tel point que sa mort ne sera peut être pas évitable. Réfléchis bien. 
     
    La vidéo se coupe et les ordinateurs peuvent de nouveau être utilisé normalement. Raphaël et Jake s'exclame d'un "C'est pas vrai ! " en se remettant à pianoté sur leur écran pour remettre l'ordinateur correctement en marche. Puis je pose mon regard sur Diabéla qui reste figé le regard vide, Jim s'approche d'elle en lui demandant si ça va. 
     
    Diabéla: J'ai tuer cet homme pour le protégé... Et au final c'est en le tuant que je l'ai mis en danger... (tremble) Elle va le tuer... Elle va tuer Ciel... Je... Je dois me rendre, c'est la seule chose à faire, sinon elle va le tuer... 
     
    Des larmes perlent aux bords de ses yeux. Elle s'avance vers une des portes mais plusieurs personnes l'arrête dont Jim, Steffi et une autre fille. 
     
    Steffi: Arrête Diabéla ! Tu ne dois surtout pas te rendre, c'est un piège ! 
     
    Diabéla: Elle va tuer Ciel ! Ça te fais ni chaud ni froid ? C'est comme-ci, je te dit qu'on te menace de tuer ton frère comment tu va réagir ?! 
     
    Steffi me lance un regard rapide, puis elle soupire. Cette situation avec "ma sœur" deviens de plus en plus bizarre...
     
    Steffi: Diabéla, je suis aussi inquiète que toi, tu le sais très bien. Mais tu ne peut pas te rendre, c'est une ruse ! Crystal dit lui ! 
     
    Crystal: Diabé, fait pas la con, c'est de la ruse, Reina se sert de Ciel comme appât pour t'attiré dans ses cachots ! 
     
    Diabéla: Mais je ne peux pas le laisser entre ses griffes, elle viens de clairement me menacé ! C'est la première fois que nos ordinateur sont piratés ! C'est du sérieux cette fois ! Si je ne fais rien elle va le tuer !
     
    Diabéla les pousses légèrement pour se faufilé entre elles mais cette fois-ci c'est Raphaël qui se met en travers de son chemin. Diabéla lui demande d'un ton sec de la laisser passé mais Raphaël refuse et pose ses mains sur ses épaules.
     
    Raphaël: Diabéla ressaisie toi ! Elle dit ça pour te faire peur ! Ne marche pas dans son jeu ! 
     
    Diabéla: (en criant presque) Mais il s'agit de Ciel ! Vous comprenez rien putain !! 
     
    Raphaël: Si on comprend ! Je te rappel que Ciel et mon meilleur ami ! Tout comme tu es ma meilleure amie. Vous êtes mes meilleurs amis tout les deux, alors si je te dit ça, c'est que je suis sérieux ! Elle ment, enfin réfléchi Diabéla ! Si elle tue Ciel, elle sais très bien que là jamais tu ne te rendra ! Alors que si elle le garde en vie, il y a plus de chance pour que tu vienne à elle. C'est de la ruse ! 
     
    Diabéla: ....(tremblote) Tu es sûre ...?
     
    Raphaël: J'en suis sûre, elle ne le tuera pas.
     
    Raphaël serre Diabéla dans ses bras pendant qu'elle lâche quelques larmes. Puis il me regarde moi. 
     
    Raphaël: Et il me semble que tu dois ramenais quelqu'un chez sois au lieu de te rendre. 
     
    Diabéla pose son regard sur moi en se retirant de Raphaël. Elle me sourit très légèrement et acquiesce à Raphaël. Elle essuie ses larmes avec le dos de la main puis la fille qui s'appel Crystal viens lui faire un câlin pour la réconfortée. Une fois qu'elle la relâche, Diabéla me regarde. 
     
    Diabéla: On va allez dormir et ensuite quant la nuit sera tombé on partira te ramener à ton époque. On va te donnez une chambre c'est pas ce qui nous manque avec le monde qui s'est fait attraper... 
     
    Jim: (à Diabéla) Vous partez à quel heure ? 
     
    Diabéla: Je pense vers 21h, la nuit sera largement tombé. 
     
    Jim: Ok, je viens avec vous. 
     
    Diabéla: Non tu ne viens pas avec nous. 
     
    Jim: Si je viens, il est hors de question que tu aille jusque là bas toute seule. 
     
    Diabéla: Je serais avec Sulfus. 
     
    Jim: Pour l'allée mais pas pour le retour. Je viens avec toi. 
     
    Diabéla: Non Jim tu ne viens pas. À trois on va se faire remarquer. Tu reste ici. 
     
    Jim: Non, c'est trop dangereux. Je viens avec toi. Je resterais à distance pour pas qu'on se fasse remarquer, mais je viens quant même ! 
     
    Diabéla: (commence à s'énerver) Non Jim ! C'est trop dangereux !! 
     
    Jim: (en restant calme et souriant) Pas plus dangereux que d'être amoureux de toi. Je viens avec vous. 
     
    Il s'en va sans laisser le temps à Diabéla de répondre. Cette dernière deviens rouge de colère...
     
    Fred: Ho... °u° 
     
    Diabéla: Il m'énerve ! Faut toujours qu'il a le dernier mot ! 
     
    Fred: Mais tu l'aime ! °U°
     
    Diabéla: Oui... Et tant mieux pour lui ! Sinon je lui aurait déjà mis une raclé ! (se dirige vers la cuisine) 
     
    Steffi: Bon allez donc tous vous couchez demain ça va encore être une dure journée, tu viens Sulfus, je vais te trouvais une chambre pour passé la nuit. 
     
    J'acquiesce et je suis Steffi vers une des portes. Quant elle ouvre la porte elle rentre directe, je m'engage dans l'entrée de la porte et je jette un dernier coup d'oeil dans la salle où beaucoup d'immortel s'occupe à toute sorte de chose, je vois Diabéla manger un sandwich qu'elle viens de se préparé, elle me fait un signe de la main et me demande si je veux manger quelque chose. Je lui fais signe que non "Ok, bon bah à demain alors ! Dors bien !" me dit t'elle en continuant de manger. Je passe la porte. Je continue de suivre Steffi dans un long couloir où de nombreuses portes s'y trouvent. Ça dois être toute leurs chambres ou une partie. Steffi s'arrête à une porte et l'ouvre. 
     
    Steffi: Voilà, cette chambre est vide tu peut dormir ici, personne ne te dérangera. 
     
    ..... 
     
    Je suis allongé sur le lit l'esprit ailleurs. En faite je ne trouve pas le sommeil. Trop de chose se bouscule dans ma tête. À commencer par ce futur...qui m'attend. Voir ma soeur ici, m'a vraiment perturbé. Qu'est ce qui a bien pût arriver à mes parents et Stefanie ici ? Et aussi à moi et Raf. Je ne sais même pas ce que le moi du futur est devenu. Et tout ça me perturbe. De savoir que ça va arriver et que je peux rien faire pour l'empêcher, Diabéla semble vivre un véritable calvaire avec toute les menaces que Reina lui envois et ses amis aussi. Heureusement qu'ils sont tous solidaires... Du moins c'est ce que j'ai cru comprendre. À les voir tous j'ai l'impression qu'à leurs yeux qu'ils sois anges ou démons ça n'a aucune importance. Ils son tous pareils. Des immortels qui se soutienne.
     
    Ce qui me tracasse aussi c'est Raf. Je ne sais pas du tout où elle a atterrit. Le passé c'est tout ce que je sais. Mais quant exactement ? 20ans en arrière, 100ans en arrière. Elle a peut être atterrit à l'époque des dinosaures à tout les coups. Où en pleins milieu d'une guerre comme moi, mais une vielle guerre, comme la première guerre mondial. J'ai peur qu'il lui arrive du mal. Mais je ne peux rien faire tant que je ne suis pas retournais à notre époque. Diabéla m'a dit de ne pas m'inquiétais que Raf allait s'en sortir parfaitement mais ça ne m'empêche pas de m'inquiétais pour elle. Même si elle réussi l'épreuve rien ne dit que ça sera facile et sans danger. 
     
    Je me tourne sur le côté du lit. Je regarde le mur d'en face, malgré que je suis dans le noir, je vois que le mur est gris. Il y un casier tout cabosser de couleur noir dont la peinture est abîmer. J'ai regardais dedans tout à l'heure par curiosité, il y avait des vêtements et quelques photos sur lesquelles Ciel et d'autres personnes que je ne connais pas à part quelques visages que j'ai aperçu y figure ainsi que Diabéla. Mais il y a une photo qui m'a plutôt troublé... J'ai vu une photo de Raf en noir et blanc, elle sourit d'un sourire radieux et semble tellement heureuse, elle est à côté de quelqu'un mais la photo à brûlé au niveau du visage de l'autre personne mais ça ne m'empêche pas de comprendre qui sais. Je reconnais bien les pointes de mes cheveux et puis tout le visage n'a pas disparu, je vois un de mes yeux sur cette photo. On dirait que cette photo a était sauver d'un incendie. Bizarrement j'ai pas l'impression d'avoir changer sur cette photo et Raf non plus. On dirais une photo qui a était prise quant nous avions 20ans, maintenant quoi...
     
    Je me tourne de l'autre côté du lit, j'arriverais pas à dormir. Le mur en face de moi est gris, tout comme l'autre. Il y a une porte entre-ouverte dans ce mur. C'est une salle de bain qui se trouve de l'autre côté. J'ai était voir tout à l'heure. Il y a une douche, des toilettes et un robinet avec un miroir abîmé. Comme Steffi m'avait dit que je pouvais me servir de la chambre et tout ce qui va avec, j'en est profitais pour prendre une douche. Avec tout ce qu'on a traversais dans le sentier, le chaud, le froid, la poussière, l'eau, la transpiration et le sang, une bonne douche ne se refusé pas. 
     
    Je contemple le plafond, avec toute mes pensées qui se bousculent et mélange dans ma tête en espérant trouver le sommeil.
     
    Fin de PDV de Sulfus
    ......
    PDV de Diabéla 
     
    Sky: Diabéla... Pourquoi papa est là...? 
     
    Diabéla: Ce n'est pas papa, Sky. Enfin si, c'est lui, mais pas vraiment. C'est lui quant il était jeune et qu'il traversait le sentier des métamorphoses avec maman.
     
    Je suis allongeais dans mon lit avec Sky sous la couverture. C'est plutôt un grand lit, il y a de la place au moins pour 4 personnes, si on se serre. On est tout les deux allongés sur le côté face à face. Sky à sa petite tête posé sur son oreiller la couverture lui recouvrant presque tout l'épaule. Il me regarde dans les yeux pendant que je lui explique. La lumière est éteinte mais on distingue parfaitement tout dans la chambre, ce qui rassure Sky parfois. C'est la lumière du couloir qui passe sous la porte qui fait ça. 
     
    Diabéla: Je vais le ramener chez lui, dés que la nuit sera tomber. 
     
    Sky: Tu fera attention. C'est dangereux de retourner jusque chez nous. C'est loin d'ici en plus. 
     
    Diabéla: Ne t'en fais pas, ça va bien se passé. 
     
    Il acquiesce en regardant le bord de son oreiller. Sa main gauche est posé près de sa tête sur le matelas. Je l'a lui prend, et entrelace mes doigts avec les siens. Il regarde nos deux mains liés, puis il ouvre la bouche mais la referme aussitôt. 
     
    Diabéla: (voix douce) Qu'est ce qu'il y a bébé ? Tu voulait dire quelque chose ? 
     
    Sky:... Tu... Tu crois que Reina va faire du mal à Ciel ?... Qu'elle va le... tué...? 
     
    Diabéla: Je ne sais pas. Mais tout le monde dit, qu'elle a dit ça, pour nous faire peur.. On devrais peut être les écoutés. Et puis, ils n'ont pas tord. Reina sait très bien que si elle a le malheur de tuer notre frère, jamais on ne se rendra et on sera encore plus dur à éliminé. Je pense qu'elle le sais très bien et qu'elle va laisser Ciel tranquille. Je l'espère... 
     
    Il hoche la tête le regard perdu. Je sais ce qu'il a. Le fait d'avoir revu Sulfus, lui a donné le cafard. Nos parents lui manque et Ciel aussi. Il s'inquiète pour eux. Ce n'est plus un bébé, il est en âge de comprendre ce qui se passe et la gravité de la situation. Mais il reste pourtant si jeune pour être confronté à un tel chaos... Je passe mon autre main dans ses cheveux et je lui embrasse le front.
     
    Diabéla: Dort maintenant mon amour. 
     
    Il hoche encore la tête et blottie sa tête contre son oreiller et ferme ses yeux. Je le regarde s'endormir. Il est le dernier qu'il me reste dans ma famille. Mon petit frère... Si il lui arriverait quelque chose, je ne m'en remettrais pas. Et je ne peux pas lui causé la douleur d'être le dernier lui aussi. C'est pour ça, que je vais devoir être prudente quant je vais ramener Sulfus. Je ne peux pas me permette de me faire attrapé et que Sky se retrouve seul. Il ne sera pas seul, mes amis sont là et même ma tante Steffi, mais ça ne sera pas pareil pour lui. Il a besoin de moi. 
     
    Au bout d'une vingtaines de minutes il s'endort avec sa main toujours dans la mienne. Je reste fixé sur lui jusqu'à ce que j'entende des pas se rapprochés de la porte. Je lève la tête et j'aperçois une ombre au pas de la porte. La poignet tourne sur elle même, puis la porte s'ouvre. Je vois Jim s'engageait dans l'entrée. "Salut.." chuchote t'il en refermant la porte derrière lui. Je lui sourit en répondant pour un simple "Salut".  Il s'avance dans la chambre et va s'allonger sur le canapé juste à côté de mon lit. Il y a, à peine 1 mètre d'écart entre le lit et le canapé. Il dépose sa mitraillette au pied du canapé, c'est devenu un réflexe chez nous: On ne s'endort jamais sans une arme à porté de main. J'ai moi même mon pistolet sous mon oreiller...
     
    Jim: Ça va, toi ? 
     
    Diabéla: Normal... Et toi ? 
     
    Jim: Ça peut aller. 
     
    Je le regarde s'installer confortablement dans le canapé pour dormir, il me regarde aussi. Depuis que ma mère c'est fait attrapé, Jim viens dormir tout les soirs dans ma chambre, comme je me retrouve seule avec Sky. Il m'a dit que c'était pour nous protéger au cas où qu'on se ferais attaquer. Je me demande, si il ne commence pas à en avoir marre de dormir sur le canapé. En faite il n'a jamais essayer de s'incrusté dans le lit avec moi et Sky. Jim est comme ça, il a un certain niveau de distance, il est plutôt respectueux pour les filles. Pourtant lui et moi, on a plus rien à se caché... Mais c'est ce que j'aime chez lui, il a toujours était un peu plus timide et réservé que moi. Mais ça ne fais pas de lui un "lozer" ou un "ringard" comme penserai certains. Bien au contraire, il est aussi sûre de lui et n'a peur de rien, c'est un gentlemen, un protecteur et un charmeur. Mon charmeur. Je le regarde en souriant. 
     
    Diabéla: T'en a pas marre de dormir sur ce vieux canapé ? 
     
    Jim: (sourit) Non, ça va, il est confortable. Et puis je préfère dormir sur ce vieux canapé que de vous laissez seuls tout les deux et qu'on se fasse attaquer. 
     
    Diabéla: Oui. Mais tu sais... On ne t'a jamais obligé à dormir sur le canapé et jamais interdit à dormir dans le lit. 
     
    Jim: Dois-je comprendre que c'est une invitation ? 
     
    Diabéla: Peut être même une obligation. 
     
    Il se met à sourire et se redresse sur le canapé pour me rejoindre. Je lui fais une place en me rapprochant de Sky qui dort profondément. Il se glisse sous la couverture près de moi, et enroule son bras droit autour de ma taille et se colle à moi, son corps est tout chaud. Et ça me rassure. Je me tourne face à lui et pose ma main gauche sur sa joue et la descend doucement jusque sur son cou. Puis je le regarde dans les yeux. 
     
    Diabéla: Tu es vraiment sûre de vouloir venir demain...? 
     
    Jim: Oui, je ne veux pas te laisser aller dans ces quartiers toute seule, c'est trop loin d'ici, il pourrai t'arriver n'importe quoi. C'est trop dangereux. 
     
    Diabéla: Ok... 
     
    Je le regarde, sans vraiment le regarder. Je fixe ses lèvres en mordant la mienne, j'ai qu'une envie, c'est de l'embrassé et oublier tout mes problèmes pendant quelques instants. Je pense qu'il a compris mon envie et qu'il veut aussi, car lui aussi se mord la lèvre, et approche son visage du mien. Son front touche le mien et ses lèvres caresse les miennes. Puis nos deux bouches se joignent pour un baiser tendre et passionné à la fois. Je ne sais pas pendant combien de temps nous nous sommes embrassé, mais quelque sois le temps, c'était magique. On se regarde en souriant en reprenons un peu notre souffle après ce long baiser. Jim rapproche sa bouche de mon oreille et me souffle "Je t'aime..." en me papouillant les cheveux, ce que j'adore et qui me fais frissonné. "Moi aussi, je t'aime..." lui chuchotais-je. Il sourit et s'apprête à m'embrassé de nouveau quant on entend "Non, mais j'y crois pas !" Jim regarde derrière moi et moi je me tourne pour regarder que Sky est réveiller et nous regarde. 
     
    Diabéla: Sky ? °u°
     
    Jim: Il était pas sensé dormir ? °u° 
     
    Sky: Alors tu profite de mon sommeil, pour non seulement t'incrusté dans mon lit, mais en plus, tu te permet de pecho ma sœur et par dessus le marché juste à côté de moi ?! Non mais je rêve ! 
     
    Jim: .... °u°' Mais non Sky, j'embrasse ta sœur parce que je l'aime, mais rien de plus. Je ne suis pas fou. Je savais que tu était là.
     
    Sky: (méfiant) Ouais, ouais, je sais très bien à quoi tu pensait, espèce de pervers obsédé, je suis un garçon je sais très bien à quoi on pense en présence de jolie fille comme ma sœur. 
     
    Diabéla: Non mais c'est à mon tour de rêver là. -_- Tu as 11ans et tu te prend déjà pour un homme ? 
     
    Sky: Mais Diabéla, qu'est ce que tu crois ? J'ai déjà pecho pleins, de filles ! (sourire vicieux) 
     
    Diabéla: Alors laisse Jim tranquille espèce de pervers toi même ! 
     
    Sky: Ça passe pour cette fois. Mais je ne veux plus vous voir vous bécoté sous mon nez pendant que je dort ! 
     
    Diabéla et Jim: Promis. 
     
    On ris, puis on se rallonge bien confortablement pour dormir tout les trois. Demain va être une dur journée et je doit y être préparé. Je n'ai pas le droit à l'erreur aussi bien pour nous que pour le passé de mes parents. Sulfus doit absolument rentrée chez lui. 
     
    Fin de PDV de Diabéla. 
     
    .... 
     
    PDV de Sulfus
     
    Je me réveille d'un bond. On viens de frappé à la porte de la chambre. Je me redresse les yeux encore à moitié fermé et je lance "Ouais ?" la porte s'ouvre et la lumière du couloir me fait plissé des yeux. Je vois Diabéla et Jim dans le cadre de la porte. 
     
    Diabéla: Bien dormis ? 
     
    Sulfus: Ouais, sa va. 
     
    Diabéla: Bien, bon tu te lève, on va y allez. 
     
    Sulfus: Ok. 
     
    Je me lève, et me dirige vers eux en me frottant les yeux. Diabéla et Jim quitte le cadre de la porte pour marcher dans le couloir. Je regarde une dernière fois la chambre pleine de souvenir et mystère dans laquelle, je viens de dormir et je la laisse derrière moi en suivant Jim et Diabéla. 
     
    ....
     
    Jim: Tiens, même si tu n'a jamais touché à une arme de ta vie, tu pourra te défendre juste au cas où. C'est les flingues les plus simple à utilisé. 
     
    Je regarde le flingue que Jim viens de me donné, et le fait de tenir cette arme me rappel la sensation que j'avais eu quant le chef du gang que je faisait partis quant j'avais 15ans m'avait donné. J'aime pas ces objets là. Ils servent à des tarés pour tuer des gens facilement sans aucune pitié, mais dans le cas de Diabéla et les autres, c'est pour leur survis donc je le prend avec moins de dégoût. 
     
    Diabéla: On est armé, munitions prête, couteaux en cas de dernier recourt, toki woki chargé à bloque ! Je pense qu'on est prêt ! 
     
    Jim: Alors en route ! 
     
    On sort de la salle d'armement, pour se dirigé vers la porte de sortie. En arrivant près de cette porte, on remarque Steffi, adossé au mur les bras croisés. Elle me sourit légèrement et s'approche de nous trois. Elle rabat en arrière les quelques cheveux rebelles qu'elle a sur le front, comme elle le fait tout le temps. 
     
    Steffi: S'ayez, vous partez. 
     
    Diabéla: Oui, on a pas une minute à perdre. 
     
    Steffi acquiesce et s'approche de moi et me prend dans ses bras, je lui rend son étreinte même si elle appartient au futur, ça reste ma sœur. "Tu dira à la Steffi du passé, d'apprendre à fermé sa gueule et de regarder à quel point elle a une famille merveilleuse." me dit-elle en me relâchant. Même si j'ai pas tout suivis, je hoche la tête et on s'approche de la porte. Jim l'ouvre et on s'engage dans la sortie. Je regarde derrière moi une dernière fois ma soeur seule et séparé de sa famille dans ce futur affreux. 
     
    Steffi: Bonne chance. 
     
    La porte se referme et elle disparaît derrière elle. 
     
    ....
     
    Ça fais déjà presque 2h qu'on marche dans la ville déserte et sombre. On longe les murs, les ruelles et on tache de rester le plus possible dans l'obscurité pour ne pas se faire repéré. Je suis derrière Diabéla, Jim lui reste à distance en nous suivant, mais c'est comme si il était avec nous grâce aux toki woki. Ainsi, si lui ou nous remarquons quelques chose d'étrange ou de dangereux on peux se prévenir. 
     
    On continue de traversé les rues de cette ville complètement vide et abandonné, sans aucune présence de vie à par nous. Diabéla m'empêche d'avancer d'un coup et m'oblige à m'allonger à plat ventre parterre. Nous sommes derrière une benne à ordure et je vois des phares éclairés la route de l'autre côté de la benne. C'est un des camions des troupes de Reina, je le reconnais, c'est le même que celui d'hier. 
     
    Diabéla: Jim fait attention, Reina à du envoyer le double des équipes de nuit de celles de d'habitude. 
     
    Jim: Bien reçu. 
     
    Une fois que le camion s'éloigne assez de nous on se remet en route. On doit faire extrêmement attention, ça grouille de garde dans la ville. C'est déjà le sixième camions qu'on vois...Diabéla contourne la benne et s'engage dans une nouvelle ruelle.
     
     Une heure plus tard on arrive vers une grande place. En face de nous au bout de la place un immense immeuble reigne avec un grand écran accrocher dessus. Ça devait être un immense panneau publicitaire électronique. Diabéla semble connaître les lieux par cœur, car elle ne cherche pas du tout à savoir où elle se trouve, elle courre jusqu'au pied d'un immeuble pour le longé. Une fois que j'arrive vers elle, elle s'arrête d'avancer et elle porte son toki woki à son visage. 
     
    Diabéla: R.A.S de notre côté, et toi ? 
     
    Jim: Rien à signalé, non plus. 
     
    Diabéla: Ta position ? 
     
    Jim: Je suis en haut de l'immeuble à gauche de celui devant lequel tu te trouve.
     
    Diabéla lève la tête vers l'immeuble d'à gauche et aperçois Jim en tout petit tout en haut. Je me demande comment il est arrivé là haut si vite et pourquoi faire. Après que Diabéla met fin à leur discutions sur leurs positions, je lui pose la question. 
     
    Diabéla: C'est grâce à nos grappins, c'est super pratique et rapide, certe on ressemble à Batman en se servant de ses machins, mais bon... Et il est là haut pour nous couvrir, en tant que sniper. 
     
    Sulfus: Ah d'accord, je comprend mieux. 
     
    D'un coup alors que ce ne devrai plus fonctionné l'écran sur le grand immeuble d'en face s'allume. Diabéla et moi relevons la tête vers l'immeuble pour regarder ce qui se passe. L'écran et blanc mais plusieurs couleurs apparaissent et cela deviens de plus en plus sombre. J'ai l'impression qu'une image veut apparaître mais elle est brouillée l'écran à du mal à la rendre net. Puis d'un seule coup l'image devient enfin net et de bonne qualité, mais l'image de Reina apparaît sur l'écran. Tout autour d'elle c'est l'obscurité total. Elle sourit encore avec se sourire malfaisant... Diabéla se fige devant cette image. Ce n'est pas une simple image c'est encore une vidéo.
     
    Reina: Bonsoir à tous. Comme vous pouvez le voir c'est encore moi, avec le même piratage d'il y a quelques heures. Ça doit faire pas très loin de 20h que j'ai communiquer avec vous mes chères petits immortels. Mais cette fois-ci, je ne suis pas là pour seulement vous parlez ou vous menacez... 
     
    Elle fait une pause, pour nous laissez le temps d'enregistrer chaque parole de ses phrases, puis elle reprend tout en souriant. 
     
    Reina: Diabéla, je sais que tu me regarde et que tu tremble à chacune de mes paroles. Mais je t'avais prévenu. Tu n'en a encore fait qu'à ta tête. Tu es tellement décevante pour ton pauvre frère. Je m'attendais à quelque chose de ta part, mais rien. J'ai eu tout le temps qu'il me fallait pour le torturé. Mais ne pleure pas, il n'est pas mort, pas encore.... (diabolique) Tu veux le voir ? 
     
    Reina insiste bien sur sa dernière phrase en prononçant les mots en articulant sur un ton sadique. Qu'est ce que sa cache encore ?... Diabélà, est figé devant l'écran et tremble légèrement. Elle est terrifié. Reina sourit à travers son écran et se décale sur le côté pour nous faire découvrir un jeune garçon au cheveux blond, agenouillait au sol, les mains ligotés, visiblement blessé. Il est dans un sale état mais je le reconnais, c'est Ciel. Diabéla rate une inspiration en découvrant son frère dans cette état et tout son corps reste figé et tremble comme une feuille. Son arme lui glisse des mains est tombe au sol d'un bruit sourd. Elle n'est plus capable de rien elle est comme paralysé face à cette image.
     
    Reina reste sur le côté de l'écran à sourire et elle commence à décrire ce qu'elle a fait subir à Ciel. Mais je ne l'écoute pas, je regarde le sol en essayant de respiré correctement. Bizarrement le voir dans cette état me choque presque autant que Diabéla. Je ressent quelque chose de bizarre au fond de moi. C'est inexplicable... 
     
    Je relève mon regard vers l'écran pour regarder Ciel. Il est en train de toussé et du sang apparaît sur ses lèvres, il crache du sang. Ses yeux sont fermé et du sang coule à plusieurs endroits sur son visage et surtout en dessous de son œil droit. Il est à genoux et ses deux mains sont lié par une corde accroché au plafond: Ses bras sont relevés vers le haut, il ne peut donc pas se défendre. Visiblement la corde semble beaucoup trop serré autour de ses poignets car du sang coule aux extrémités de la corde enroulé autour des poignets et coule sur presque tout le long de ses bras. La douleur doit être atroce, sa peau doit être à vif, ses veines sont peut être même coupé à cause de cette corde, ça expliquerai pourquoi il saigne autant. 
     
    Il a était roué de coups: son corps est couvert de bleu et il tremble légèrement par moment. Il a était coupé et entaillé peut être même griffé à sang, sur plusieurs endroits de son corps. Je remarque surtout une grosse entaille qui traverse le haut de son torse de travers, elle a l'aire profonde et le sang coule à grosse gouttes. Ça me rappel les entailles que m'avait faite Raf sur le torse quant elle était transformé en démon/vampire et Ciel à exactement la même chose mais en une seule fois... 
     
    À la force que Reina parle de ce qu'elle lui a fait, elle fini par se tournait vers Ciel et lui dit "Tu ne veux pas leur dire bonjour, ou juste leur dire à quel point tu souffre ?" d'une voix moqueuse. Ciel lève doucement la tête avec beaucoup de mal et il ouvre ses yeux. Et je grimace encore plus pendant Diabéla respire de façon saccadé. L'oeil droit de Ciel est en sang. Son œil est injecté de sang, sur les extrémités du blanc des yeux, son iris aussi baigne dans le sang ce qui fait ressortir la couleur rouge sur le bleu ciel de son iris. Et tout le sang coule de sa paupière inférieur vers le bas de son visage, ses cernes sont complètement recouverte par le sang. Comment ils ont fait pour lui faire ça ?! Même avec quelques bons coups de poings, on ne peut pas avoir un œil dans cet état là... Ils lui ont fait quelque chose de bien plus pire... Le regard de Ciel est épuisé ça ce vois, je sais pas depuis conbien de temps il est attaché de cette façon mais ça doit faire un moment. 
     
    AFS.Ciel torturé
     
    Reina: Bien, maintenant que je vous est montré son état, il est temps pour moi d'en finir...
     
    Reina prend un pistolet qui est posé sur une table noire, proche d'elle et s'approche de Ciel. Je sens mon rytme cardiaque s'accéléré, elle ne va pas faire ça ?! Diabéla respire de plus en plus fort et les larmes lui éclate des yeux. Reina saisie Ciel par les cheveux et lui relève la tête, elle braque son pistolet sur sa tempe droite pas loin de son œil blessé. Ciel rouvre ses yeux sur le moment puis les refermes par la fatigue. 
     
    Reina: Diabéla, comme tu as tuer un de mes soldats, je pense qu'il est temps que je marque un point de mon côté pour qu'on sois à égalité. Ce point ça sera Ciel, c'est une bonne idée, tu ne pense pas ?
     
    Diabéla est en larme et lâche un "non" désespéré. Ses mains son devant sa bouche et elle pleure de plus en plus en réalisant que Reina est sur le point de tuer son frère sous ses yeux. Reina appuie le flingue contre la tempe de Ciel. Ce dernier doit réalisé lui aussi qu'il va mourir car il tremble et son visage grimace: il se renfrogne et il pince les lèvres, les yeux fermés. Reina resserre ses doigts autour de la gâchette et là elle retire le flingue de la tête de Ciel en ricanant. En voyant ça il reprend une grande inspiration et relâche sa tête vers le bas. Il s'était carrément arrêter de respiré par le stresse et la peur qu'elle le tue...
     
    Reina: (en riant) Je parie, que tu es en train de pleurer comme une gamine de 5ans ! Tu y a vraiment cru, je parie et tout les autres aussi. (à Ciel) Même toi, tu croyait que j'allais le faire. Mais non. (en tournant autour de Ciel) En faite j'ai encore besoin de toi. 
     
    Elle tourne autour de Ciel lentement et gracieusement comme un prédateur autour de sa proie. Ciel tremble de tout son corps et sa respiration est saccadé. Il est impuissant et Reina peut faire ce qu'elle veut de lui. Elle passe une main dans le dos de Ciel et la fait glissé en marchant autour de lui, à ce contacte il se tend en gémissant. Quant Reina retire sa main de son dos, du sang s'y trouve... Elle se tourne vers l'écran.
     
    Reina: Comme je te l'ai expliquer tout à l'heure, ton frère s'est pris de nombreux coups de fouets qui lui ont mis le dos à sang. C'est pas très beau à voir. Mais toute ses blessures sont des blessures guérissables qui n'aura aucune trace une fois guéris. Mais si tu t'obstine à ne pas vouloir te rendre, cette fois-ci ses blessures pourrons avoir des impacts plus grave sur sa vie plus tard. Et je ne ment pas. Je peux lui faire subir bien pire que ça ! Et si le torturé ne suffit pas, il mourra et après ce sera au tour de tes parents. J'espère que tu m'a bien comprise.  
     
    Elle se tourne vers Ciel, "Allez c'est fini, pour l'instant, détachez-le." ordonna t'elle à des gardes. Deux d'entre eux s'approche du pauvre Ciel et coupe la corde au dessus de lui d'un coup de couteau. Il s'écroule au sol, le corps vidé de toute énergie. Malgré qu'il est détaché du plafond ses deux mains sont encore attachés, mais un des gardes s'occupe aussitôt de les retirés. Puis ils laissent Ciel au sol et attendent les ordres de Reina. Celle-ci ne s'occupe même pas de Ciel qui pourrait paraître pour mort sur le sol et regarde de nouveau l'écran. 
     
    Reina: En tout cas tu as un frère courageux il n'avait cas nous révélé votre cachette pour qu'on arrête de le torturé. Il a préféré souffrir que de nous le dire. Il n'a même pas lâcher un seul indice. Il n'a vraiment pas peur de se faire démolir la gueule. Ciel, tu veux dire quelque à ta soeur ou à tes amis, si des fois ce serait la dernière fois qu'ils te vois en vie ? 
     
    La caméra fais un zoom sur le visage ensanglanté de Ciel. Il a la partie gauche de son visage collé au sol et respire avec peine tout en tremblant. Il ouvre à moitié ses yeux dont celui qui est en sang... Il ouvre la bouche et prononce d'une voix étouffé "Diabéla... Ne les écoutes pas... Ne..ne te rend surtout pas..." Reina s'esclaffe comme-ci ce qu'il venait de dire était ridicule... Mais il ne cherche qu'à protéger sa sœur en lui disant de ne pas se rendre. 
     
    Il se tait un moment puis sans bouger il regarde un peu partout rapidement et d'une façon craintif comme si on aller le frappé si il parlait... Comme-ci il voulait nous dire quelque chose mais qu'il risqué gros... Il inspire toujours collé au sol puis il ouvre la bouche mais la referme aussitôt. Puis il expire et là il parle:
     
    Ciel: Façade nord, section 9, allée 38, code 1078R4..... (d'une voix basse et étouffé) S. 
     
    Quant Ciel prononça la lettre "S" il montra 4 doigts discrètement avec sa main puis la reposa le plus discrètement possible pour ne pas que ses ennemis le voient faire ce signe... Mais bien sûre les gardes l'avaient entendus répété la série d'information et s'étaient précipité vers lui sous les ordres de Reina pour le faire taire. Comme il devait le craindre Reina ordonne aux gardes de le frappé avec leurs matraques puis ils le saisissent par les épaules pour le mettre debout. Reina s'approche de lui l'aire furieuse et lui décolle une violante gifle qui lui fait tourner la tête sur le côté. 
     
    Reina: Alors là, je peut te dire que pour ce que tu viens de faire tu va passer un sale quart d'heure ! (aux gardes) Ramenez le à sa cellule j'ai hâte de voir la tête de ses parents quant ils le verrons. Mais avant je dois arranger le problème qu'il viens de crée.
     
    Les gardes traînent Ciel jusqu'à la sortie puis Reina regarde de nouveau l'écran "Rend-toi ou ça va très mal se passé pour ton frère" dit-elle d'un ton frustré. La vidéo se coupe. Il me faut un moment pour encaisser ce que je viens de voir. Diabéla reste silencieuse en sanglotant le regard vide et elle se laisse glisser contre le mur derrière elle jusqu'à ce qu'elle sois entièrement assise parterre replié sur elle même en pleurant. Elle est encore sous le choque des images qu'elle viens de voir... Et c'est normal... Même moi ça ma remuer l'estomac de voir tout ça. La voix de Jim retentit du toki wiki de Diabéla, "heu...Diabéla...Ça va ?..." dit-il doucement. Diabéla sanglote toujours en essayant de se calmé. Elle a le côté gauche de son visage contre le mur et elle essuie ses larmes d'une main tout en tremblant. 
     
    Diabéla: Je vais la tuer, Jim... Je vais la tuer. Elle et tout ceux qui aurons participé à torturé Ciel. (d'une voix pleine de haine) Ils vont tous crevés ! 
     
    Jim: Diabé...
     
    Diabéla: Non Jim, ne dit rien. Je comptais faire les choses bien, juste les arrêtaient et les jeter en prison, mais là non. Je vais faire les choses correctement : Elle va mourir. C'est moi qui la tuerais de mes propres mains ! Elle n'avait pas le droit de faire ça...(tremble) Elle n'avait pas le droit de le toucher ! (re éclate en sanglot) Tu as vu son œil...? (tremble encore plus) Qu'est ce qu'elle lui a fait à son œil ?... Elle n'avait pas le droit de lui faire des horreurs pareils et de l'attacher comme ça... Elle n'avait pas le droit !! Et encore moins le droit de se servir de son allergie pour le faire souffrir et l'affaiblir... 
     
    Sulfus: Son allergie ? 
     
    Elle relève la tête vers moi pour me regarder, les yeux rouges et gonflés, brillant de larmes.
     
    Diabéla: Tu n'a pas entendu ? Elle lui a injecté de l'eau bénite dans le corps, c'est pour ça qu'il craché du sang, elle venait juste de lui en injecté, elle l'a dit au tout début. Ciel est allergique à l'eau bénite. 
     
    Sulfus: Il est allergique ?! Mais c'est un ange ! Il peut pas être allergique à ça ? 
     
    Diabéla: Si, quant nous étions encore dans le ventre de notre mère quelques unes de nos gènes de démons et d'anges se sont échangés, c'est pour ça qu'on est pas comme tout les anges et démons normaux. Ciel craint l'eau bénite, alors que moi ça ne me fait strictement rien... Et Reina lui en a injecté, non seulement pour le faire souffrir mais en plus c'est que ça aurait pût vraiment être dangereux pour lui, il ne réagis pas toujours pareil à l'eau bénite des fois c'est pas trop grave et des fois il est à deux doigts de mourir. Parce que c'est une allergie, c'est pas comme les démons: Ça les affaiblis et les fait souffrir et à très grande dose les tue, mais Ciel c'est différent il est allergique. Lui il peut en mourir par une simple dose. Comme quant t'ai allergique à un aliment et que tu en mange alors qu'il ne fallait pas...
     
    Sulfus: ....Elle est complètement folle..
     
    Diabéla: (fronce les sourcils) Et sans pitié... Elle savait très bien que c'était risqué qu'il aurait pût en mourir tout de suite... Surtout qu'elle ne doit pas avoir de soin médicaux à par ses engins de torture... Elle n'aurait même pas pût intervenir et lui donné un traitement contre son allergie.... Quelle garce... J'vais la tuer !! 
     
    Elle ramasse son arme et se lève rapidement d'une façon agressif comme elle aller buté la première personne qu'elle croise. 
     
    Jim: Diabéla calme toi, on doit d'abord ramenais Sulfus chez lui. Garde ton calme. 
     
    Diabéla pousse un juron et frappe le mur avec son poing comme pour évacuer toute sa rage. Son poing saigne tellement elle a tapé fort contre le mur et c'est comme si elle n'avait rien sentit... Puis là elle répond à Jim dans son toki woki en regardant le haut de l'immeuble sur lequel il se trouve comme s'ils étaient face à face.
     
    Diabéla: Mais bordel ! Vous me fatiguer tous !! Je sais que je dois ramener Sulfus, j'ai pas perdu la tête à ce point là ! Mais comment vous pouvez tous être aussi indifférèrent en sachant et en voyant maintenant que Ciel se fait défoncé pendant qu'on se cache comme des mauviettes dans les égouts ! Ça me met hors de moi, je peux plus supporter cette situation !! Je veux sauver mon frère ! Je veux sauver mes parents ! Je veux sauver ma famille ! Je veux tous les revoir en vie !! 
     
    Elle jette son flingue parterre ainsi que le toki woki et elle plaque ses deux mains contre son visage et elle prend de grande respirations, elle est complètement à fleur de peau.
     
    Jim: Diabéla. Tu sais très bien que personne ne s'en fou de ce qui se passe. Je te rappel que beaucoup de monde aime ton frère. Et ton frère c'est devenu un frère pour moi tu le sais ? 
     
    Diabéla: Oui... 
     
    Jim: Et je suis prêt à tout pour le sortir de là, mais le problème c'est qu'on ne peux pas faire n'importe quoi, une chance, on en aura qu'une pour les battre et sauver tout le monde. On dois bien tout prévoir et organisé pour ne leur laissé aucune chance de nous arrêté. Mais ton frère nous a ouvert une porte: La série d'information qu'il a citait tout à l'heure.
     
    Diabéla: (reprend le toki woki) Qu'est ce que ça peut être à ton avis ? 
     
    Jim: Un passage pour s'infiltré. 
     
    Diabéla: Et quant il a dit "S" et qu'il a montré 4 doigts ? 
     
    Jim: Je sais pas, mais je suis sûre que Jake et Raphaël trouverons. Ils ont sûrement dû voir la vidéo eux aussi. 
     
    Diabéla: J'espère que Sky n'a pas vu ça... 
     
    Jim: J'espère... 
     
    Diabéla: (ramasse son flingue) Perdons pas de temps, remettons nous en route... 
     
    .....
     
    Il pleut. Rien de très violant une simple brume. Et nous avons marcher à travers la ville pendant plus de 3h après le message de Reina. Nous avons aperçut quelques véhicules de patrouille pendant notre chemin, mais aucun ne nous a repéré. Nous sommes arrivé dans un petit quartier plutôt calme et agréable, enfin... Ça devait être la sensation qu'on avait en venant ici avant cette guerre. Jim nous a rejoins en arrivant dans le quartier, il n'y a pas d'immeuble et nous suivre de loin serait inutile par ici. On tourne à droite à l'angle d'une rue et on arrive dans une longue rue où derrière les maisons du coté gauche de la route un début de forêt est présent. Toute les maisons ont l'aires plutôt grandes et spacieuses avec de beaux jardins et cette petite forêt derrière rend le décor magnifique. Enfin c'est encore l'image que je me fais de ces lieux avant qu'ils ne sois ravagés par la guerre. 
     
    Diabéla: Ça me fais bizarre de revenir ici. Et aussi mal...
     
    Jim: Je sais...
     
    Ils s'arrête devant une maison: grande, de couleur blanche avec un toit noire. Une très belle maison, mais abîmé: les fenêtres son brisés, les marches devant l'entrée sont presque toute cassé, la pelouse est desséché pleine de mauvaises herbes et la grande porte métallique du garage à moitié relevé, est pleine d'impact de balle comme-ci on avait tiré dessus avec une mitraillette. Diabéla se tourne vers moi et Jim.
     
    Diabéla: Bon, Sulfus et moi on rentre dedans je récupère le collier du temps et après on sort et j'active le collier pour faire rentré Sulfus, pendant ce temps Jim tu te planque dans un jardin aux alentours et tu surveille que personne n'arrive.
     
    Jim: Ça marche, à tout de suite.
     
    Il s'éloigne de nous et de la maison pour se mettre en position. Quant à Diabéla elle se tourne vers la maison et inspire profondément. Puis elle s'avance pour monté les marches puis franchi la porte d'entrée. 
     
    Dans la maison tout est en désordre et pas mal de chose sont cassé. Il fait sombre mais la lune éclair un peu la pièce par les fenêtres. J'ai l'impression que cette pièce c'est la cuisine la salle à manger et le salon tout ensemble. C'est grand et spacieux la maison parfaite pour y vivre. Je regarde Diabéla qui regarde tout ce qui l'entoure en marchant d'un aire absent. Ça maison doit lui faire remonté pleins de souvenirs avec Ciel et sa famille... D'un coup je la vois prendre un cadre photo et le jeter parterre. 
     
    Sulfus: Pourquoi tu...
     
    Diabéla: Ne regarde pas ce cadre stp, c'est tout ce que j'ai à dire. 
     
    Je préfère ne pas la contrarié, sa soirée à était assez pénible comme ça. Elle monte des marches qui se trouve vers sa droite et je la suis. Arrivé en haut, elle rentre dans une pièce et me demande de l'attendre ici. Elle referme la porte et je me retrouve seul sur le pallié du première étage. Je regarde les murs et je vois un cadre photo avec une photo d'elle et de ses deux frères. Ils sont dans une piscine gonflable dans leur jardin, elle et Ciel sont cote à cote et ils porte tout les deux Sky qui essaye de faire une sorte de figure acrobatique, ils sont tout les trois mort de rire. Je reste un moment à regarder cette photo en imaginant leur vie avant cette guerre, puis Diabéla ouvre la porte et ressort de la pièce. 
     
    Diabéla: C'est bon je l'ai ! 
     
    Je vois le collier du temps dans sa main, la seule chose qui peut me ramener chez moi. Son toki woki s'allume et la voix de Jim en sort.
     
    Jim: Diabéla tu me reçois ?! 
     
    Diabéla: Oui, c'est bon, je l'ai, on descend tout de suite ! 
     
    Jim: Non Diabé ! Des patrouilles arrivent ils nous on repéré par des caméras qui sont dans le quartier ! Renvois Sulfus chez lui et sort de là ! Ils arrivent ! Il sont au bout de la rue ! 
     
    D'un coup on perd la communication avec Jim et plusieurs coups de feu se font entendre. Diabéla se fige encore une fois puis elle sort son flingue de sa ceinture. Un énorme fracas se fait entendre au ré-de-chaussé quelqu'un viens de défoncé la porte d'entrée. Pleins de bruit de pat se font entendre. "Ils sont trop nombreux. Et on a pas de temps pour activé le collier." dit-elle en se jetant à terre et en ouvrant une trappe dans le mur. "Rentre là dedans ! Vite!" m'ordonne t'elle à voix basse. La trappe à une forme carré et elle est très étroite mais je peut passé dedans quant même. Alors je le fais car Diabéla sait ce qu'elle fait. Je rentre dedans et elle me suis et referme la trappe derrière elle. On est à l'étroit là-dedans et on est obligé de resté allongé, une personne claustrophobe serait en pleine panique ici. La trappe à une petite grille pour laisser passé l'air ce qui nous donne un peu de lumière. 
     
    Les bruits de pas montent les escaliers. J'aperçois pleins de pieds passé devant la trappe à travers la grille. Ils nous cherchent. Diabéla est à côté de moi et elle respire de façon saccadé et elle tremble sous la peur et l'adrénaline et je me rend compte que moi aussi je tremble: mes mains tremblent et j'ai le cœur qui bat à cent à l'heure. Les personnes qui nous cherche balancent "Ils ne sont pas là, ils ont du s'échappé par une des fenêtres !" d'un tons énervé. Ils redescendent les escaliers et Diabéla se dépêche de ressortir de la trappe sans faire de bruit. Je la suis, en essayant d'être le plus discret possible. 
     
    Diabéla: C'est bon je te renvois maintenant. 
     
    Sulfus: Attend, Diabéla, non ! Je part pas d'ici temps que je suis pas sûre que tu sois en sécurité avec Jim. 
     
    Diabéla: T'occupe pas de moi, on a plus le temps pour la "cérémonie d'au revoir" faut que tu te tire d'ici ! 
     
    Elle commence à activé le collier et pendant qu'elle le fait son toki woki se rallume et Jim reparle de nouveau en panique. 
     
    Jim: Diabéla ! Dépêche toi ! Ils ont encerclé la maison et des soldats de niveau 1 vienne de rentraient ! Ils vont fouiller toute la maison pour te retrouver dépêche toi ! 
     
    Diabéla viens juste de faire apparaître le portail pour me faire rentré. Il a des nuances de couleur bleu, mauve et blanche qui se mélangent lentement. "Allez vas-y ! Avant qu'il ne sois trop tard." me lance t'elle en rechargeant son flingue. Mais je refuse, pas temps qu'elle ne sera pas sortie de cette maison. Et je lui dit. 
     
    Diabéla: C'est de la folie ! Rentre dans ce foutu portail Sulfus ! Et garde le flingue qu'on t'a donné, tu en aura... (dans sa tête) *Ne jamais tenté de changer le cours de l'histoire...* 
     
    Suflus: Quoi ? 
     
    Des bruits de verres brisés et d'objets projetés au sol, retentissent et Diabéla me regarde dans les yeux et me prend le flingue des mains. 
     
    Diabéla: Oublie ce que je viens de dire ! Rentre dépêche toi ! 
     
    Sulfus: Non, je t'aide à sortir de là et après j'y vais ! 
     
    Diabéla: Sulfus, rentre là dedans !!
     
    Sulfus: Non, laisse moi t'aider.
     
    Elle ouvre la bouche pour riposter mais la referme et soupire "Bon d'accord, mais fais attention !" me lance t'elle en pointant son pistolet vers les escaliers. Les soldats arrivent, je les entends. Je m'apprête à dire quelque chose quant Diabéla dit "Je suis Désolé." elle fait volte-face vers moi et sans chercher à comprendre elle me pousse et je tombe en arrière, mais en faite elle m'a poussé dans le portail. Je me fais aspiré dans le portail et je ne peux plus en sortir. La dernière chose que je vois avant que les couleurs du portail n'enveloppe complètement tout autour de moi, c'est Diabéla en train de crié "Venez !! Je vous attend !" en commençant à tiré sur les permiers soldats qui arrivent. Puis tout devient noir et me revoilà encore balancé à travers le temps... 
     
    Je tombe sur un sol dur et mouillé. Et je sens qu'il pleut... J'ouvre les yeux et regarde autour de moi. Je suis de retour dans le sentier. Exactement à l'endroit même où j'étais avant d'être envoyer dans le futur... J'en reviens toujours pas... Mais je suis seul. Personne n'est là pas Saï, ni Tyco et encore moins Raf... On dirais que je suis le premier à être rentré. J'aime pas ça... Malgré que je m'inquiète pour eux trois, mon esprit est encore dans le futur... J'espère que Diabéla va bien et s'en est sorti... J'espère qu'à cause de moi et mon arrivé dans leur monde ne l'aura pas conduite à ça capture... Sinon je m'en voudrais énormément... Le problème c'est que je ne le saurais jamais... À par quant le jour de cette guerre sera venu... 
     
    Fin du PDV de Sulfus
     
    Sulfus garda un regard vide. Il en était convaincu, jamais il n'oubliera ce qu'il venez de voir et ça allez le hanté. Mais il ne dira jamais rien comme Steffi lui avait dit. Révélé tout ça amènerai à une panique générale. Et changer le cours de l'histoire n'est jamais bon, même si nous avons de bonnes intentions. 
     
    ..... 
     
    Pendant ce temps dans le futur. Il pleuvait fortement. La petite brume c'était transformé en grande averse. Et les routes de la ville étaient désertes. Mais une seule voiture se trouver sur la route et roulé sous la pluie. C'était une porche noire décapotable. (une voiture qui ne contient pas de toit) Elle roulé sur un grand axe routier et traversé un grand pont d'autoroute. Diabéla et Jim était dedans, c'était Diabéla qui conduisait la voiture. Ils étaient trempés. Ils restaient à fixé la route droit devant eux sans prononcer un seule mot. Diabéla avait une tête absente et les sourcils légèrement froncés, quant à Jim, il paraissait fatigué. Ils arrivèrent vers un feu tricolore qui passa de la couleur verte à rouge. La ville était déserte plus personne n'était là pour conduire, plus aucune règle ne s'appliquer, elle aurait très bien pût continuer sans se préoccupé de rien et pourtant elle s'arrêta au feu rouge, alors qu'elle n'avait pas besoin de le faire. Elle resta concentré sur sa route même si la voiture était à l'arrêt. Jim tourna la tête vers elle. 
     
    Jim: Ça va ? 
     
    Il savait que non, mais c'était une habitude pour lui de lui demander ça. Et il savait que c'était le moment de parlait vu qu'elle s'était arrêter. 
     
    Diabéla: J'avais qu'une envie c'était de me jeter dans ses bras...
     
    Jim: Je sais bien... 
     
    Diabéla: Mais je ne pouvais pas faire ça. Il aurait forcément compris. 
     
    Jim acquiesça. Diabéla avait la main posé sur le levier de vitesse. Jim lui pris et la pressa dans le sienne. Elle tourna la tête vers leurs mains puis le regarda dans les yeux. L'eau de la pluie ruisselé sur leurs visages.
     
    Jim: On les sauveras, je t'en fais la prommesse. 
     
    Diabéla acquiesça en prenant une grande respiration comme pour évacuer toute ses émotions confuses entre chagrin et haine. Le feu passa au vert et ils se remirent en route pour affronté leurs destins. 
     
    À suivre... 
     
     
    * * * * * * * * * * * *
     
    Bonjour tout le monde ! 
    Oui je sais ça fais plus d'un mois que je n'est pas poster de chapitre mais j'ai étais déborder ces dernières semaines et je m'en excuse. Entre mon permis à passé et les visites régulière de ma famille pendant le moi de mai et juin j'ai pas eu beaucoup de temps pour ma fic ! ^^' Mais je me suis concentré hier soir pour finir ce chapitre ! J'ai veiller jusqu'a 3h du matin ! xD Donc j'espère que malgré l'attente vous serez toujours là pour lire la fic! En plus pour me faire pardonné j'ai écrit un très long chapitre comme vous avez put le constaté ! x) 
    Donc bref, sinon j'espère que se petit séjour dans le futur vous aura plut ! J'ai vraiment essayer de rendre la lecture intéressante pour que vous rentriez dans l'ambiance sinistre de ce futur ! Alors on peut enfin voir un peu notre fameux Jim ! Il viens de faire sa première apparition et j'espère que vous l'aimez déjà ! *v* Quant à Diabéla je pense que mmalgré son changement de comportement vous l'aimez toujours autant ! ^^ Et pour les fan de Ciel je sais vous devez avoir la rage ! XD Mais c'est ainsi, je trouvais que faire que Ciel était retenu là bas était une super idée ! *u* Du moins dans ma tête ! 
    Quant à Sulfus il ne sais plus tout où il en est avec l'apparition de sa petite soeur Steffi qui est maintenant plus vielle que lui et qui lui révèle pas mal de choses faut le dire ! x) Et en sachant que tout ça l'attend il est pas prêt d'oublier tout ça, mais je pense que par la suite, je vais faire que ses souvenirs s'évapore peu à peu sur ce futur, enfin je sais pas je vais voir.
    En tout cas j'espère que le chapitre vous à plut et n'hésitez pas à laissé un commentaire, on se revois tous pour un prochain chapitre ! 
    Bisous bisous ! ^3^

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    11
    Cher Lloyd
    Mardi 30 Juin 2015 à 01:00
    Attends tu vas me dire que Sulfus est enfermée depuis le début ??? Genre il s'est fait attrapée des le ddébut?? Et omg j'ai hâte de voir RAFet Sulfus insulter Reina . Jai vrvraiment:t hâte de lire cette fiction , ce futur a l'air...chamboulant . Et par ppitié dis moi que personne va mourir chez les fireline hehe . Jme suis attachée moi a Sulfus et sa famille qu'il s'est créé avec RAF et sa famille genre son père et TT!!!!
      • AngelsFriendsStyle Profil de AngelsFriendsStyle
        Mardi 30 Juin 2015 à 11:54
        Oui Sulfus il sest fais choper dés le début pour sauver sa femme et ses enfants comme tout père qui se respecte ! TwT Ouais moi auss j'ai hâte d'écrire tout ça xD Non je te rassure je ne pense pas faire de mort dans la famille Fireline je l'ai aime trop moi aussi *^* Enfin après je suis pas sûre... -sadique- nyéhéhé ! °w°
    10
    Cher Lloyd
    Lundi 29 Juin 2015 à 16:51
    Wow mais c'est un futur bien remplie qu'on a la !!! La première chose que j'ai remarquée c'est que Diabela a gagner en maturité ce qui est vraiment bien mais elle me manque un peu la diabela remplie de. Bonne humeur et d'insouciance . Mais bon qui peut lui en vouloir , son père , sa mère et son frere ainsi que tt sa famille son enfermee par reina . D'ailleurs elle elle veut jamais mourir une bonne fois pour toute rt rester tranquillement dans a tombe ? C'est trop dur ? Et jme pose pleins de questions par rapport a raf et sulfus : comme sulfus(celui du futur) ''s'est sacrifiee pour sauver diabela il est encore blessee la ? Oui c'est des questions tt Bete mais voilà je peux pas m'en empêcher ? Donc raf aussi s'est faite attraper ? je suppose que ca doit pas etre la fête tout les jours comme reina a une soif de vengeance très grande envers eux . Omg pauvre ciel . Comment tu peux ee c'est horibble !!!!! J'imagine meme pas la colere de raf et sulfus quand ils vont le decouvrire comme ça . Et ce qu'il a donner a diabela c'est quoi ?  Et Steffi j'aime vraiment beaucoup comme ça . Je sens que je ne vais pas avoir les réponses a mes questions dr si tit comme la fiction est basee sur le sentier des metamorphoses et non le futur de notre couple preferee . Mais j'espere que tu vas continuer tes fictions jusque a en arriver sur une qui parle de cette guerre ! Tu peux pas nous laisser dans le suspence comme ca !Jtharcelerais pour avoir la suite . Et sulfus(celui du passee) qui est completement perdue . Mais diabela a la fin elle parlzit bien de sulfus ? Et sky u omg meme comme ca jle trouve mignon ! J'espère sue dans cette guerre sulfus et sa click son liberes et tue reine une bonne fois pour Toute . Et leur maison bruler omg c la maison de leur enfance et tt j'espere qu'apres cette guerre , tout le monde saura faire face a une nouvelle vie et tout recommencer . Ca me fzit un penser a divergente ce chapitre . Bref super bon chapitre et en esperznt d'avoir la suite bientot  ps : il faudra absolument que tu nous ecrives la rencontre entre raf et la famille de sulfus . J'attends ca avec impatiente .
      • AngelsFriendsStyle Profil de AngelsFriendsStyle
        Lundi 29 Juin 2015 à 22:39
        P*tain de Dieu ! XD Quelle pavé que tu ma écrit là ! XD Et je t'en remercie ! *^* Merci beaucoup pour tout ses compliment et remarque sur le chapitre ça me fait super plaisirs quant je reçois de GROS COMMENTAIRES comme ça ! 8DDD Alors tu sais quoi je vais répondre a tes question puisque tu à l'air d'y tenir ! ^w^ -Pour Sulfus du futur pour te dire franchement je sais pas trop mais comme il s'est fait capturé en premier et que ça fais 3 mois que le guerre dure je pense que oui il n'est plus blessé comment? je sais pas mais je trouverais ! x) -Oui Raf s'est faite attraper mais je sais pas encore comment ^^ -Oui ils vont être dans une colère noir en découvrant leur fils comme ça tellement quils vont insulté Reina ! XD -Si tu parle des information "Façade nord, section 9, ect..." c'est un un moyen pour Diabéla et tout les autres de rentrée dans a base de Reina par effraction ! ^^ -Si tu parle dans la voiture à la fin du chapitre oui Diabéla parlait de Sulfus! ^w^ Mais ne t'inquiète pas cette fic sera écrite ! ;) Je n'en est pas fini avec mes fics ! xD Pour le reste de toute tes espérances je ne peut pas trop te dire car ce n'est pas écrit du coup je sais pas encore comment sa va se finir (même si j'ai une idée bien en tête ! °w° °^°) Oui c'est vrai que moi aussi ça m'a fait penser à divergente x) T'inquiète la rencontre entre Raf et la famille de Sulfus est bien prévu ! ;) Merci pour ton commentaire ! *3*
    9
    monique530
    Lundi 29 Juin 2015 à 12:37
    ta fic est super jenial sulfus qui est dans un futur ou il y a une guerre contre reina et toute la famille de diabela qui sait fait capturer apart sky ta fic ma donner de l'émotion surtout au moment ou ciel ce faisait torturer par reina mais je suis tes fic depuis le debut et je les adors tu as beaucoup d'imagunation et je me demandais c'est quand con verra raf dans le passé ? mais sinon j'ai adorer ta fic vivement la prochaine :) ;)
      • AngelsFriendsStyle Profil de AngelsFriendsStyle
        Lundi 29 Juin 2015 à 22:19
        Merci beaucoup ! ^w^ Oui ce futur est affreux avec cette guerre que Reina dirige mais Diabéla ne se laissera pas faire ! ;) Oui cest très émouvant le moment ou on vois Ciel ! TwT Merci mon cerveau déborde d'idée c'est même stressant parfois ! °^° Raf ce sera dans le prochain chapitre ! ^^
    8
    monique530
    Lundi 29 Juin 2015 à 12:37
    ta fic est super jenial sulfus qui est dans un futur ou il y a une guerre contre reina et toute la famille de diabela qui sait fait capturer apart sky ta fic ma donner de l'émotion surtout au moment ou ciel ce faisait torturer par reina mais je suis tes fic depuis le debut et je les adors tu as beaucoup d'imagunation et je me demandais c'est quand con verra raf dans le passé ? mais sinon j'ai adorer ta fic vivement la prochaine :) ;)
    7
    monique530
    Lundi 29 Juin 2015 à 12:37
    ta fic est super jenial sulfus qui est dans un futur ou il y a une guerre contre reina et toute la famille de diabela qui sait fait capturer apart sky ta fic ma donner de l'émotion surtout au moment ou ciel ce faisait torturer par reina mais je suis tes fic depuis le debut et je les adors tu as beaucoup d'imagunation et je me demandais c'est quand con verra raf dans le passé ? mais sinon j'ai adorer ta fic vivement la prochaine :) ;)
    6
    Rafxsulfuslovestory
    Dimanche 28 Juin 2015 à 23:32
    Un futur désastreux ?! Bah cest rien de le dire ! Mon dieu mais Reina est une put*** de grosse garce ! Non mais comment elle peut faire subir a ciel ?! :o Cest atroce !! Woaw en tous cas Diabela est devenu beaucoup plus mature et cest une femme forte *^* on voit bien que ce ne sont plus des enfants et qu'ils ont pris leurs responsabilités ! Tu mets vraiment bien en place le cadre dans lequel ils sont et on est tout de suite immergés dans ce futur apocalyptique... J'ai vraiment adoré c'était vraiment super bien détaillé ! Bravo ;) le pauvre Sulfus qui se retrouve dans tout ça x) il comprend rien x) mais par contre y a pleins de fois où il aurait pu savoir la vérité sur la relation entre lui et Diabé ! °^° mais heureusement qu'il n'a pas tout remarqué ! Oh et mon petit Sky est trop choupi *w* cest trop drôle la scène où Jim lui apprend à tirer contre l'avis de Diabéla XD ah et le moment entre Diabé et Jim *o* trop mignon j'ai adoré ! Et encore Sky qui les reprend XD excellent ! Ah et la scène où Diabé voit son frère complètement démuni sur l'écran c'est horrible ! Mais la scène est très poignante T-T ah et cest trop cute Jim qui demande toujours à Diabé si ca va *-* ah et ensuite quand Sulfus est poussé par Diabé dans le portail :o cest un peu inattendu ! Même si je me demandais comment il allait retourner dans le sentier sinon ! "Je suis désolée" T-T et puis la fin est génial avec ton petit clin d'œil au code de la route XD mais surtout la promesse de Jim a Diabé *v* bref un super chapitre comme toujours ! Hâte à la suite mais prend ton temps ;)
      • AngelsFriendsStyle Profil de AngelsFriendsStyle
        Lundi 29 Juin 2015 à 00:11
        J'ai relu 3 fois ton commentaire tellement je le kiff ! XD Oui tu peut le dire cest une p*tain de grosse garce cette Reina ! XD Oui c'est Ciel qui mange le plus dans cette guerre je crois bien °^° Le pauvre en plus je l'adore mon Ciel *v* Mais je trouvais que c'était sa place que c'etait la personne qui devait être la pour justement représenter tout ce désastre ! Oui je voulais montrer une autre façade d'elle montrait qu'elle nest pas seulement la "fofolle de service" que Diabéla est juste incroyable *-* Merci beaucoup en tout je suis contente que tu t'ai bien emporter dans ce futur catastrophique ! Alors lui, il est carrément paumer dans sa vie ! XD Oui je sais mais je ne peut pas faire quil découvre que Diabéla est sa fille du moins pas maintenant si je le ferais. X) Oui J'adore cette scène et la complicités entre Sky et Jim et puis Diabé qui arrive comme un taureau xD Oui le casse pieds qui les interromps xD Oui jai essayer de faire passé le plus possible d'émotion et de choque quant Ciel est attaché avec cette taré sur la vidéo ! Il fallait que des larmes coule *^* Jim aime demander si sa va xD Oui Diabéla l'a bien eu sur ce coup la "ok tu peut maider.... Yataaa ! Voilà t'es dans le portail ! " xD Oui se permis me hante j'espère vraiment y arriver et du coup j'ai eu l'idée de faire se petit coup d'oeil xD (mais attention toute une scène ce cache derrière tout ça comment on tils eu cette voiture ? Vous le saurais dans très longtemps xD Oui la promesse *-* Merci beaucoup pour ton commentaire, oui je vais commencer à l'écrire des que possible la suite sera basé sur Raf ! ^v^
    5
    Rafxsulfuslovestory
    Dimanche 28 Juin 2015 à 23:31
    Un futur désastreux ?! Bah cest rien de le dire ! Mon dieu mais Reina est une put*** de grosse garce ! Non mais comment elle peut faire subir a ciel ?! :o Cest atroce !! Woaw en tous cas Diabela est devenu beaucoup plus mature et cest une femme forte *^* on voit bien que ce ne sont plus des enfants et qu'ils ont pris leurs responsabilités ! Tu mets vraiment bien en place le cadre dans lequel ils sont et on est tout de suite immergés dans ce futur apocalyptique... J'ai vraiment adoré c'était vraiment super bien détaillé ! Bravo ;) le pauvre Sulfus qui se retrouve dans tout ça x) il comprend rien x) mais par contre y a pleins de fois où il aurait pu savoir la vérité sur la relation entre lui et Diabé ! °^° mais heureusement qu'il n'a pas tout remarqué ! Oh et mon petit Sky est trop choupi *w* cest trop drôle la scène où Jim lui apprend à tirer contre l'avis de Diabéla XD ah et le moment entre Diabé et Jim *o* trop mignon j'ai adoré ! Et encore Sky qui les reprend XD excellent ! Ah et la scène où Diabé voit son frère complètement démuni sur l'écran c'est horrible ! Mais la scène est très poignante T-T ah et cest trop cute Jim qui demande toujours à Diabé si ca va *-* ah et ensuite quand Sulfus est poussé par Diabé dans le portail :o cest un peu inattendu ! Même si je me demandais comment il allait retourner dans le sentier sinon ! "Je suis désolée" T-T et puis la fin est génial avec ton petit clin d'œil au code de la route XD mais surtout la promesse de Jim a Diabé *v* bref un super chapitre comme toujours ! Hâte à la suite mais prend ton temps ;)
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :